• billets
    6
  • commentaires
    16
  • vues
    83 670

À propos de ce blog

essentiellemlent des idées progressives

Billets dans ce blog

economic dream

Bonjour à tous,

Rappelez-vous ce qui se passa il y a 4 ans :

Lehman Brothers fait faillite et l'ensemble du système financier est en panique, certains évoquant une faillite possible du système financier tout entier.

Les banques étaient en grosses difficultés financières et tout le monde était d'accord pour dire que le monde de la finance avait agi de manière irresponsable .

Sarkozy et Obama parlaient de " moralisation du capitalisme " " régulation du système financier " " lutte contre les paradis fiscaux " " on va punir les responsables "

Même les plus à droite s'indignaient des bonus des traders.

Ils ont sauvé les banques avec l'argent du contribuable , ce qui était nécessaire, mais sans exiger de conditions aux banques.

La crise qui s'en suit et le sauvetages des banques a fortement endetté les Etats , la crise financière fut transformée en une crise de la dette publique.

Aujourd'hui, le discours a complètement changé : " on a vécu au-dessus de nos moyens" , " il faut flexibiliser le droit du travail " " l'austérité est la seule solution "

" il y a trop de charges sociales " " il faut un choc de compétitivité "

Bref, c'est un discours culpabilisant le peuple et Monsieur Tout-le-Monde qui auraient vécu au-dessus de leurs moyens.

Le problème n'est plus l'économie privée mais l'Etat semble-t-il.

Comment vont les banques et la Bourse ?

Très bien, Wall Street a retrouvé son niveau record et 2011 a été une année record au niveau des dividendes et des profits.

Quant aux banques, elles font toujours ce qu'elles veulent ( les nouvelles règles internationales entreront en vigueur en ... 2018 ) certaines ont même spéculé contre les dettes publiques des Etats qui les ont sauvé en 2008 !

Et si par malheur elles ont possèdent de la dette grecque,espagnole et portugaise, c'est pas grave, la BCE est là pour les aider et racheter ces créances pourries.

La priorité des gouvernements n'est plus de veiller au bien-être de la population ( services publics, sécurité sociale, ...) mais de rembourser les dettes càd que les banques ne perdent pas d'argent.

Les paradis fiscaux accueillent plus de capitaux que jamais, ils contiennent quelques 20 000 milliards de dollars .

Rien n'a été fait pour lutter contre !

Ceux qui ont causé la crise, des hommes politiques qui ont été aveuglé par leur idéologie néolibérale aux grands banquiers qui ont arnaqué des millions de familles américaines, personne n'a été jugé.

Les uns sont bien au chaud dans des thinks thanks ou tandis que les autres vivent bien confortablement grâce aux bonus touchés en 2008.

Comment l'ont-ils fait ?

Comment le système politico-médiatique a réussi à nous faire avaler cette escroquerie ?

Pourquoi personne ne s'en indigne ?

Parfois je me dis que les gens ont oublié ce qui s'est passé en 2008 ... crying8vr.gif

economic dream

Bonjour à tous,

Il est illogique de défendre notre modèle social tout en prônant le libre-échange absolu.

En effet, celui qui dit libre-échange absolu, dit libre-circulation du capital.

Une entreprise peut donc s'installer là où elle veut , et elle ira très souvent là où les salaires sont les plus faibles.

Le salarié français et le salarié chinois sont donc mis en concurrence frontale puisque rien n’empêche l'entreprise de délocaliser en Chine.

Par conséquent, les salaires français sont mis sous pression puisque l'entreprise peut faire chanter les salariés en menaçant de partir à l'étranger.

2 conséquences perverses pour le modèle social : la pression sur les salaires engendre un manque de cotisations sociales et la destruction d'emplois via les délocalisations et les restructurations.

L'absence de frontières économiques met le salarié français , qui bénéficie d'une protection sociale , sur le même pied d'égalité avec des salariés chinois, ne bénéficiant pas de protection sociale.

Cette absence de protectionnisme est néfaste pour le modèle social français et pour les conditions de travail des salariés des pays en voie de développement ( course vers le moins-disant social, fiscal et environnemental pour attirer les multinationales). C'est donc celui qui pénalise le plus ses salariés qui est récompensé et qui aura de l'emploi.<

C'est tout simplement un mécanisme pervers : les trop faibles cotisations sociales dans ces PVD ne permettent pas de créer un modèle social et dès que le gouvernement veut améliorer les conditions de travail, les multinationales vont menacer de s'en aller vers un pays moins développé où elles peuvent exploiter comme elles veulent les salariés.

A terme, le modèle social devient un désavantage concurrentiel dans ce système et donc notre modèle social est affaibli.

Il faut donc protéger notre modèle social en pénalisant via des taxes d'importations les pays qui "prostituent " leurs travailleurs et qui n'ont pas de modèle social

Sinon; tous les mécanismes de protection sociale disparaîtront partout dans le monde.

economic dream

Bonjour à tous,

Nous vivons une crise de la dette que les pays européens veulent combattre par l'austérité qui n'a jamais fait ses preuves et qui met en danger la croissance.

L'austérité, càd une réduction du role de l'Etat, aggrave la pauvreté et les nouvelles taxes sont mauvaises pour l'économie.

Alors que faut-il faire?

C'est très simple: retourner à la régulation des marchés.

Comme preuve de son efficacité: il n'y a eu aucune crise boursière au cours des 30 Glorieuses et que depuis l'avènement du néolibéralisme(extreme dérégulation des marchés) nous voguons de crise en crise.

Alors qu'implique cette régulation?

Le plafonnement par l'Etat des taux d'interets,le controle des flux financiers mondiaux(= empeche les délocalisations), et aussi l'Etat empruntait encore sans interets à la Banque Nationale et pas à des banques privées.

En général, les marchés avaient peu de liberté.

Comme l'Etat plafonnait les taux d'interets( les Etats qui empruntaient aux banques n'avaient pas de risque de voir les taux s'envoler), les rentiers avaient peu interet(jeu de mots :)) à preter leur argent et donc ils investissaient dans l'économie réelle(non spéculative) ce qui encourageait la croissance. Ca c'est du keynesianisme pur.

Cette mesure est très importante car depuis son abolition, les taux d'interets se sont envolés ce qui a appauvrit la population sur le long-terme(= argent en plus pour les banques, qui spéculent avec donc bulles donc crises).

Mais bon je voulais vous parler de comment les Etats ont diminué fortement leur dette héritée de la guerre lors des 30 Glorieuses.

C'est le mélange de taux d'interets bas(et meme négatifs parfois à cause de l'inflation), l'inflation et la tendance générale de laisser peu de liberté aux marchés qui ont permis la réduction spectaculaire de la dette publique.

C'est donc depuis la dérégulation des marchés que la dette publique est devenue incontrolable.

economic dream

Bonjour à tous,

Je sais qu'aux yeux de beaucoup d'entre vous, Bourse et social sont incompatibles.

La Bourse actuelle l'est certainement car la finance exerce trop de pouvoir là-bas.

Mais bon cette Bourse serait différente.

L'idée est que cette Bourse contiendrait les PME, beaucoup plus stables que les multinationales, qui ont souvent besoin de(peu) de capital pour grandir et allez emprunter chez les banques c'est cher.

Cette Bourse serait une Bourse pour les épargnants traditionnels car on fixerait par exemple une limite de 10 000 euros(pour éviter la spéculation), ainsi l'argent au lieu de dormir sur un compte, serait investi dans l'économie réelle non-spéculative.

Ces petits investisseurs se satisfairont d'un petit rendement au lieu des vrais grands investisseurs qui exigent des rendements fous.

Meme des petites PME comme un boulanger pourraient y entrer si ils ont besoin d'argent.

Le but est que beaucoup de gens investissent un peu dans cette économie locale, et que ces beaucoup de petit peu soit assez pour les entreprises.

On ouvrirait cette bourse un jour par semaine pour limiter la spéculation.

Pourquoi ne pas garder la Bourse actuelle selon ce système?

Tout simplement parce les sommes en jeu sont trop grandes pour un système de petits épargnants investissant leur argent.

Alors qu'en pensez vous?

economic dream

Bonjour à tous,

Je plaide pour une banque publique pretant sans interets à l'Etat et au peuple.

Le pret sans interets à l'Etat(qui depuis la loi Giscard emprunte chez des banques privés, avec interets bien sur) rendrait impossible l'effet boule de neige de la dette(plus on est endetté plus les interets sont élevés donc on s'endette encore plus= cercle vicieux) , qui diminuerait la pression des marchés sur l'Etat( privatisations forcées etc) et surtout qui arrete le fait que nous remboursons aux banques un pret illégitime.

Ca j'en ai déjà parlé sur le forum.

Mais cette banque publique preterait aussi sans interets au particuliers et aux entreprises ce qui aurait pour effet d'assainir nettement la finance.

Donc le pret moins cher pour tout le monde: tout le monde y gagne.

Biensur, cette banque n'accorderait pas de prets à tous car il s'agit toujours d'un pret devant etre remboursé et qui requiert des garanties.

Maintenant, on va me dire que cette banque perdrait de l'argent: c'est faux!

Pourquoi? Parce qu'un pret est en fait une création d'argent( = 100 pourcent de bénéfices).

Donc lorsqu'on signe un pret à la banque, notre reconnaissance de dette fait qu'on crée de l'argent(biensur la banque ne prete depuis longtemps plus de l'argent qu'elle possède physiquement).

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur la notion de l'argent : http://www.dailymoti...ignon-fr-i_news

Cette banque réaliserait donc de solides bénéfices et donc je suis pour!

Grace à ces bénéfices on pourrait payer moins de taxes!

Une idée assez utopique.

economic dream

Aujourd'hui je voulais vous parler d'une mesure, certes fort contestée, mais qui aurait pour effet d'assainir le capitalisme.

C'est la limitation du capital par personne.

Pourquoi est-ce nécessaire?

Pour briser le cercle vicieux de l'argent attire l'argent(exemple: un riche qui investit tous son argent dans des maisons à louer, il investit le loyer dans de nouvelles maisons et ainsi de suite

il devient de plus en plus riche car à la fin, il détient une grosse partie des maisons et il peut donc augmenter ses prix), de la recherche efferenée vers la richesse(inutile si on atteint le maximum)

et de la surinflation qui peut etre générée par un trop grand écart de richesse.

Les libéraux diront que c'est une mesure liberticide mais quel est l'interet pour le peuple de garder cette liberté?

Ce n'est pas dans l'avantage du peuple qu'une personne accapare les richesses car à partir d'un certain seuil, on ne devient plus riche que en nuisant au peuple(plans de restructurations, délocalisations, recherche de l'efficacité maximale, spéculation, profiter des privatisations,corruption, paradis fiscaux, lobbying pour payer moins de taxes,...)

Il y a aussi le problème que ces personnes ont de l'argent en trop qui est gaspillé en luxe nauséabond ou qui dort sur un compte bancaire(= mauvais pour l'économie).

Je situerais donc ce seuil à 8 milliards de dollars par personne, ce qui est tout à fait raisonnable: ils ne peuvent pas se plaindre d'etre trop pauvre.

Lorsque ce seuil est atteint, la personne a le choix de donner son argent à une association caricative ou tout simplement à l'Etat.

Biensur, nous ne devrions pas etre le seul pays à appliquer cette mesure sous peine de voir les riches partir.

Quelques situations théoriques pour défendre l'idée:

Tu es riche, tu possèdes toutes maison de la ville.

Tu es libre de refuser de les vendre. Tu ne fais que les louer (et encore, t'es même pas obligé).

Les autres habitants de cette ville ne sont plus libre que de te payer un loyer. Aucun ne peut être propriétaire.

Et meme, il pourrait ne pas en louer quelques unes pour faire monter les prix.

Conséquence: appauvrissement général des locataires ajouté à des SDF

Dans ce cas, une limitation de maisons par personne s'impose.

2)On a donc un riche qui possède 90 pourcent des céréales( il a obtenu ce pourcentage par la corruption, concurrence déloyale, etc,..)

Il peut très bien manipuler le marché et donc encore plus ruiner ses concurrents ce qui a pour effet que le marché n'est plus libre et que nous y perdons tous sauf le riche qui s'enrichit encore plus.

Une personne trop riche nuit au marché(libre).