Aller au contenu

Droit des animaux


Messages recommandés

Annonces
Maintenant
Keny :-) Membre 1 214 messages
Forumeur alchimiste‚ 35ans
Posté(e)

C'est tres triste de voir tout ca - voila, quoi .

@+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Leiru Membre 1 659 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)

... L'humain est cruel ... Je crois que mon prochain animal domestique sera de la fourriere ... Histoire de faire un heureux !

Modifié par Leiru

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hjunes Membre 23 messages
Forumeur balbutiant‚ 38ans
Posté(e)

Quelle est strictement la différence entre l'homme est les autres animaux ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yves-1902 Membre 5 847 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)
Quelle est strictement la différence entre l'homme est les autres animaux ?

Ta question engage déjà un débat,

pourquoi "l'homme et les autres animaux" ?

Pour ma part, je fais la différence entre les hommes et les animaux.

L'animal fait partie de notre environnement envers lequel nous avons des devoirs et des responsabilités, car nous avons la faculté de décider pour notre destin et le sien. L'animal ne décide rien mais "subit" les initiatives de l'homme.

L'animal répond à des instincts dont il nous faut être conscient et en admettre ainsi son comportement.

Beaucoup de gens parlent du "bien être animal" en se rapportant ou se comparant à eux-mêmes, c'est une erreur. Et pourquoi pas l'inverse tant qu'on y est.

Laissons le monde animal tel qu'il est, n'en profitons pas pour notre seul confort et bien être à nous.

Il en est de même pour les animaux élevés pour se sustenter. Le respect doit être de mise car il faut bien se dire que nous vivons grâce à eux et qu'ils nous permettent de vivre.

Je n'ai pas vu le reportage dans toute sa longueur (demain c'est dimanche je prendrai plus de temps !),mais il faut dénoncer toute maltraitance envers les animaux quelle que soit leur destinée.

Du poulet élevé pour la viande, de la poule élevée pour ses oeufs, du bovins pour son lait ou sa viande, il nous faut prendre conscience que la nature nous a permis de disposer tout ces richesses pour notre épanouissemnt, en sommes nous conscient et le lui rendons-nous comme il se doit ?

Pour aller plus loin, je déplore le peu de respect dont font preuve trop de gens pour la nourriture, qui est la finalité pour quantité d'animaux et de végétaux, comme pour le pain, toute nourriture mérite le respect rien qu'en pensant à ceux qui ne peuvent manger à leur faim tous les jours et se contenteraient bien de choses que l'on jete.

Combien de gens en sont à bouffer des bestioles et insectes tous les jours à défaut d'autre chose, alors que chez nous, par idéologie, certains rechignent devant de la viande sans avoir conscience de la noblesse et la richesse de cette nourriture, pendant que d'autres ne font preuve d'aucun état d'âme envers le respect des animaux de la terre et de la mer, que se soit dans la manipulation ou l'exploitation à outrance de la ressource sans penser aux générations de demain, etc....

L'animal vit, réagit à la douleur, il dépérit quand les conditions de vie et d'hygiène ne sont plus adaptées à lui.

Il ne faut pas non plus dramatiser et tomber dans l'excès, en France la maltraitance a fait marche arrière depuis longtemps, et les cahiers des charges sont bien clairs sur le comportement à observer vis à vis des animaux.

Il y a beaucoup d'intox vis à vis du bien être animal. atntan t certaines décisions et initiatives vont dans le bon sens, autant d'autres émanent d'esprits farfelus non au fait de la question animale.

Je veux pour cela dénoncer et balayer du revers de la main certaines normes "bien être" imposées à des éleveurs de pondeuses en batterie, ou de poulets au sol (pas de poulets en batterie, cela n'existe pas en France.)

Une volaille élevée au sol n'a pas besoin de l'espace tel que certains voudraient le voir imposé. Une pondeuse élevée à une densité de 10 au m2 aura plus de problèmes sanitaire et de comportement qu'une poule élevée à 15 au m2, cela semble surprenant, mais il siffit de se rendre dans un poulailler, surtout quand elles dorment, pour voir qu'elles se serrent naturellement les unes contre les autres, à un tel point qu'elle consituent une masse compacte et uniforme d'où la chaleur se peut pas partir.

Le gros soucis des volailles de plein air, en liberté, est l'incidence de la lumière et de l'espace sur leur comportement. Les voalilles pondeuses ou de chair destinées à l'élevage en plein air doivent être débequées ( et non les bec épointés à 10 jours) jusqu'au ras des narines à l'âge de 7 ou 8 semaines, pour cause de canibalisme. Sinon elle se besseraient entr'elles et s'attaqueraient par la crête ou par le croupion. Je me rappelle de voir, lorque j'étais enfant (il y a 40 ans), les pondeuses qu'élevaient mes parents se bouffer par le cloaque et courir après leurs victimes qui promenaient un mètre de boyau derrière elles dans la nature jusque ce que .... (véridique) et encore c'était un tout tout tout petit élevage de 1500 ou 2000 têtes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×