Qui ne dort pas assez, dîne trop...


marielle Membre 1 921 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)
pict_62226.jpg

Qui ne dort pas assez, dîne trop...


07 décembre 2004 - 22h08

La réduction du temps de sommeil semble stimuler l'appétit et favoriser l'obésité. C'est ce qu'ont démontré des chercheurs de l'ULB et de l'Université de Chicago. Un nouveau facteur à prendre en compte pour expliquer en partie le fléau?


Toujours à la recherche de nouveaux facteurs susceptibles d'expliquer l'obésité galopante, des scientifiques viennent de faire une découverte tout à fait passionnante. Menée conjointement par une équipe de l'Université Libre de Bruxelles et des chercheurs de l'Université de Chicago, une étude, publiée ce mardi dans les «Annals of internal medicine», suggère qu'une restriction de la période de sommeil chez des sujets bien-portants est associée à une augmentation de l'appétit.

Au terme des études, il s'est avéré que deux jours de restriction de la période de sommeil à 4 heures par nuit entraînaient une diminution de 18pc des concentrations de leptine (hormone impliquée dans la satiété), une augmentation de 28pc des concentrations de ghreline (peptide qui augmente la prise alimentaire). Les modifications de ces deux hormones sont liées à une augmentation de 24pc de la faim et de l'appétit, plus particulièrement pour des aliments riches en glucides et en graisses (+33 à 45pc), comme les sucres, gâteaux, crèmes glacées, chips, cacahuètes... Il s'agit donc bien d'une augmentation très significative puisque si l'on rapporte ces chiffres à une augmentation de prise calorique, cela correspondrait pour un adulte jeune ayant une activité sédentaire et un besoin calorique quotidien d'environ 2000 à 2400 Kcal, à un excès calorique de plus de 550 Kcal par jour, ce qui induirait une prise de poids conséquente.

Cette étude a permis de démontrer, pour la première fois, qu'une réduction de la période de sommeil provoque, chez des hommes en bonne santé, une élévation des concentrations sanguines d'un peptide stimulant l'appétit, la ghreline, et une diminution simultanée d'une hormone induisant uns sensation de satiété, la leptine. Cette privation partielle de sommeil s'accompagne effectivement d'une augmentation de la faim et de l'appétit, dont l'importance est proportionnelle à l'importance des modifications hormonales.

En accord avec ces études épidémiologiques, les résultats de la présente étude montrent pour la première fois une altération des concentrations sanguines de deux facteurs clé impliqués dans la régulation de l'appétit et suggèrent très vivement que la réduction du temps de sommeil, qui caractérise l'évolution des sociétés industrialisées depuis un demi-siècle, pourrait jouer un rôle déclenchant - ou à tout le moins favorisant - de la véritable épidémie d'obésité, et ses conséquences comme le syndrome métabolique et le diabète, qui frappe les Etats-Unis, et qui arrive en Europe.

Jusqu'ici non reconnu, le sommeil, et plus exactement le manque de sommeil, pourrait à l'avenir être considéré comme nouveau facteur de risque environnemental et comportemental impliqué dans la pathophysiologie de l'obésité, au même titre qu'une alimentation inappropriée ou qu'un manque d'activité physique.

ID



Source: La libre Belgique

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

D-JeY Membre 119 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

oui et j'en suis la preuve vivante + 12kg en 6 ans et cela en partie à mon bon coup de fourcette et surtout à mon decalage nocturne: bref oui le fait de racourcir son temps de sommeil fait augmenter sa quantité de "mangeage" nocturne

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chameaulo VIP 11 192 messages
Final Five‚ 36ans
Posté(e)

Pour ma part, je dors beaucoup et c'est vrai que j'ai un peu maigri, mais de là à voir une relation cause à effet...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
D-JeY Membre 119 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

ben dans ton sens c vrai c pas facile à prouver mais ds le miens si, et c comprehensible

exemple tu dine à 19h ben si tu te couche à 3h du mat' forcement du vas avoir un creux vers 1h30 2h enfin c mon cas et la tu mange ce que tu trouve

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yiauthli VIP 4 197 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

j'alterne les périodes d'hibernation avec les insomnies, mais ne modifie pas mon régime alimentaire...donc pas de variations de poids. en fait plus tu manges, plus tu grossis. Moins tu dors, plus tu as de temps pour manger...tout cela ne me semble pas etre la découverte du siecle ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
misterbil Membre 873 messages
Forumeur accro‚ 37ans
Posté(e)

le pire c'est qu'en ouvrant le topic j'étais en train de manger et mi=aintenant je fume!!!

y a une étude qui montre que dormir peu augmente la consommation tabagique et donc la mortalité par cancer??? lol

si c'est ca, j'arrête de bosser de nuit!!! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mellilane Membre 36 messages
Forumeur balbutiant‚ 34ans
Posté(e)

Heing? ;) Ben alors ça marche pas pour moi. Je dors pas beaucoup et ça change rien. éa aurait même tendance à être l'inverse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Crap Membre 2 264 messages
Craposorus-Rex‚ 32ans
Posté(e)

moi je suis d'accord avec méllilane ;) Je dors pas des masses mais je grossis pas ... en même temps j'ai tout essayé ;) rien ne fonctionne ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kezayah Membre 160 messages
Forumeur inspiré‚ 39ans
Posté(e)

Ben ... les variations de cp en leptine et ghreline le démontrent ... c'est indéniable ... ceux qui ne cèdent pas à la tentation de grignoter ne prouvent pas que c'est une fake, mais tout simplement qu'ils sont peut être moins sensible à l'appel de leur corps (pour certains c'est aussi idiot que ça ... puisque j'ai déjà mangé à 20h ... je ne dois pas manger dans la fin de soirée et nuit ... c'est comme ça ... malgré une envie de fringale) ... bref en plus des hormones (leptine et ghreline), il faut rajouter les facteurs environnementales (quand tu peux pas bouffer because frigo vide par ex, tu bouffes pas évidemment), psychologiques ... mais ces variations hormonales FAVORISENT la perte de poids ...

Ah moins que l'étude soit fausse (que les chercheurs fasse paraitre des résultats d'analyse pour le fun) ...

Il est vrai, depuis que je bosse (avec des horaires merdiques, soit je suis du matin : 7h-15h, soit de l'aprèm : 13h-21h) ma quantité de sommeil est complètement réduite, voir trop certains jours, du n'importe quoi ... + l'arrêt tabagqiue + le fait que je suis gourmand de nature avec le sucre ... BAM 17kg en 1 an ... stabilisé pour le moment ... mais 17kg à perdre maintenant ... ;););)

Modifié par Kezayah

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Noladelle Membre 1 326 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

Quand j'ai le sommeil déréglé .. ben au ninveau alimentaire c'est pareil, je n'ai pas de rythme, c'est du grignotage ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mamidu67 Membre 4 733 messages
pas membre +‚ 107ans
Posté(e)

Ben Noladelle j'en profite pour te demander sous quelle forme le houblon pour dormir?

merci pour ta réponse au Restaurant du Forum, je pense que tu n'avais pas réalisé qu'avec mon pseudo 67 le houblon bouhhh.... y en a des champs à perte de vu!!!!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant