Sarkozy

thyack Membre 192 messages
Forumeur inspiré‚ 28ans
Posté(e)

ouais vous vous énervez beaucoup quand même, jvois pas pourquoi dès qu'on débarque sur le forum "débats", tt de suite on se fait sauter à la gorge avec un ton agressif

dans musique aussi ya des débats, et jpeux vous dire que c bcp plus convivial

alors les gens, j'arrêterais de croire que vos discussions sont primordiales pour la survie de l'humanité, pétez un coup, un pti verre de vodka, jsais pas moi mais bon débrouillez-vous

mais bon c sympa de discuter ac vous ça fait toujours bien rire :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

Libre a toi de croire que la vie ce resume a un verre de vodka et a un cd des stones.La vie politique est quand meme ce qui determine notre avenir a tous.Comme pour la religion c est un theme personnel qui touche la sensibilitée de chacun et le fait qu on puisse debattre ensemble meme si le ton monte parfois c est quand meme un bon signe dans une democratie.Le fait de simpliquer prouve qu on tien a notre pays et a sa future ligne de conduite qui determinera quand meme notre vie quotidienne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

Nicolas Sarkozy veut s'inspirer du CNE pour un contrat de travail unique 24.01.07 | 20h44

PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy a déclaré mercredi, lors d'une rencontre avec des patrons de PME, qu'il entendait s'inspirer du "contrat nouvelle embauche" (CNE) pour créer un contrat de travail unique s'il était élu le 6 mai à la présidence de la République. "Le CNE est un progrès, il ne faut pas y toucher", a déclaré le ministre de l'Intérieur et candidat de l'UMP lors de cette rencontre organisée par la CG-PME dans un théâtre parisien.

Le CNE, pour le moment réservé aux entreprises de moins de 20 salariés, prévoit une période d'essai de deux ans et rencontre un certain succès auprès des PME.

"Je garderai l'intérim et les contrats de projet (...) mais le contrat de travail unique inspiré du CNE est une occasion de simplifier beaucoup le droit du travail français", a ajouté Nicolas Sarkozy.

Est-ce que ca va passer inaperçu comme une lettre à la Poste ?

Ce que vient d'annoncer Nicolas Sarkozy, devrait faire la « une » de tous les journaux, tellement, c'est une attaque inouïe, inédite contre le Code du travail.

C'est purement et simplement la mort du droit du licenciement : la facilité pour un employeur de rompre unilatéralement le contrat de travail SANS MOTIF - pas seulement pour les jeunes de moins de 26 ans comme le Cpe, - pas seulement pour les 5 millions des salariés des entreprises de moins de 20 salariés comme le Cne

- pas seulement pendant une période de deux ans comme le Cne et le Cpe

mais tout au long de la vie professionnelle, un employeur pourra vous licencier SANS MOTIF, en dépit de toutes les déclarations des droits de l'homme, en dépit de la Convention n°158 de l'Organisation internationale du travail.

Etre licenciable sans motif, c'est ne plus pouvoir défendre ses droits du travail en amont, c'est ne plus pouvoir se syndiquer ouvertement, c'est ne plus pouvoir revendiquer ses heures supplémentaires, c'est ne plus pouvoir « broncher » sous peine de perdre son emploi?

Etre licenciable sans motif, c'est ne pas pouvoir correctement se défendre aux prud'hommes contre un licenciement sans cause réelle et sérieuse, abusif, ou boursier.

Etre licenciable sans motif, c'est un retour en arrière de 120 ans, dans le droit, la dignité élémentaire des salariés, c'est le retour à Germinal, à Zola?

Pas un salarié de ce pays n'a intérêt à ce qu'un tel candidat passe ? Des millions de salariés, de jeunes ont défilé de février à avril 2006 pour imposer à Sarkozy Chirac Villepin de retirer le Cpe : Sarkozy, ce n'est pas la « rupture », c'est la persistance, la France d'avant, c'est la volonté de casser la volonté populaire, de revenir en arrière, au 19° siécle. Gérard Filoche (Inspecteur du travail), D&S, jeudi 25 janvier 2007

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Le CNE n'a généré en un an que 8% de CDI c'est le plus mauvais plan qui ait été mis en application , aussi chut , personne à droite ne le claironne sous les toits (source le JT).

Le fait que le CNE marche ou non n'est pas leur souci , sinon ils auraient attendus 2 ans pour voir les résultats effectifs avant de mettre en route le CPE .

Pour celui qui se préoccupe de l'emploi c'est une donnée essentielle que de voir si l'essai du CNE est une réussite ou non , n'importe qui d'intelligent attendrait .

Par contre si l'objectif est de satisfaire le MEDEF uniquement , faut faire ce qu'ils ont tenté : aller vite et mettre tout le monde le plus rapidemment possible dans la précarité .

Modifié par saint thomas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cheuwing Membre 7 570 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

faudra vous renseigner un peu mieux sur le contrat unique les coco

Il n'y a pas mal de theorie et propositions qui ont ete faites la dessus

Quand vous aurez fini de jouer sur la peur precarité vous vous renseignerez un peu

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

Le livre de l'UMP sur l'Ile-de-France :

Amalgames et confusions pour faire oublier

le bilan noir du gouvernement

Augmentation de 60% des impôts : FAUX !

L'augmentation des prélèvements régionaux (5% des impôts locaux) n'a concerné qu'une partie des franciliens : les propriétaires de logements et ceux qui achètent une nouvelle voiture. Il ne s'agit que de quelques euros par foyer.

Si les Régions ont été contraintes d'augmenter la fiscalité c'est parce que l'Etat transfère les charges sans les moyens : 216 M¿ sont non compensés en 2007.

La Région a voté un budget 2007 avec 0% d'augmentation de la fiscalité.

Augmentation des frais de fonctionnement : FAUX !

Le budget de fonctionnement de la Région c'est un ensemble d'actions pour l'amélioration de la vie quotidienne des Franciliens

M.Karoutchi fait un amalgame entre les dépenses de l'institution et le « fonctionnement », or ces dépenses de « fonctionnement » servent notamment à : financer la formation des 80 000 apprentis, financer les emplois TOS d'entretien des lycées, financer la carte Imagine'R et la tarification sociale des transports en communs ainsi que l'allongement des horaires le week-end, la formation des infirmières dont les Régions viennent d'hériter, les associations qui travaillent sur le terrain dans nombres de secteurs sociaux où l'Etat a démissionné,¿ Les dépenses de l'institution diminuent en investissement et augmentent seulement de 0,85% en fonctionnement ce qui représente 4,4% des dépenses totales de la Région

Le budget communication baisse de 2,5% en 2007 et ne représente que 0,4% du budget régional

Mauvaise gestion des Régions : FAUX !

La Région Ile-de-France est la seule Région a avoir la notation AAA accordée par les trois grandes agences de notation internationales pour sa gestion.

Roger Karoutchi oublie que Nicolas Sarkozy fait partie d'un gouvernement qui a fait exploser la dette (+ 10 points du PIB en 5 ans), aggravé les déficits, augmenté les prélèvements obligatoires, quand dans le même temps l'Etat n'assume pas son rôle au service de la solidarité nationale : logement, banlieues, associations, éducation, ¿ et se décharge sur les collectivités sans transférer les moyens afférents.

Stigmatiser les études destinées à préserver la biodiversité c'est méconnaître totalement les enjeux Franciliens. Pourquoi alors signer le pacte écologique de Nicolas Hulot qui fait de la préservation de la biodiversité un des enjeux majeurs de l'avenir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

C est un site sur sarkozy alors j en profite.

La France que propose le candidat de l'UMP : un pays divisé, un corps social réduit à une somme d'individus en concurrence et en lutte les uns contre les autres.

I) La France qu'il dépeint : celle de la méfiance et de la division

Le discours politique de Nicolas Sarkozy se fonde sur une exacerbation des différences entre les Français. Il dresse les Français les uns contre les autres. Il n'y a pas une France mais plusieurs France, des bons Français et des mauvais Français, responsables évidemment de tous les maux.

A) « Français de souche » contre « pièces rapportées »

Pour Nicolas Sarkozy, l'étranger ou l'immigré, même naturalisé ou né en France, est un éternel suspect, jamais assez francisé :

L'étranger, c'est le Noir ou l'Arabe, réduit à un amalgame de clichés douteux :

« Ceux qui veulent soumettre leur femme, ceux qui veulent pratiquer la polygamie, l'excision ou le mariage forcé, ceux qui veulent imposer à leurs soeurs la loi des grands frères, ceux qui ne veulent pas que leur femme s'habille comme elle le souhaite ne sont pas les bienvenus sur le territoire de la République française. » (Discours de Poitiers).

Lors de l'émission « J'ai une question à vous poser » sur TF1 le 5 février dernier, Nicola Sarkozy fait mention des « agneaux égorgés dans les appartements », provoquant d'ailleurs l'indignation d'une jeune femme de parents algériens (faisant partie du panel) C'est une manipulation raciste en bonne et due forme car l'abattage des agneaux consacrés est légalement organisé en France.

B) La France « qui se lève tôt » contre celle des assistés et des fonctionnaires

Il y a aussi deux France du point de vue socio-économique, selon Nicolas Sarkozy, qui oppose fréquemment le travailleur vertueux à toutes les catégories d'assistés et de privilégiés (fonctionnaires, grévistes, chômeurs). Sa rhétorique est simple : ce sont précisément les assistés et les salariés protégés qui sont responsables de la chute du pouvoir d'achat.

« Il est temps de parler vrai, la solidarité c'est pour aider ceux qui veulent s'en sortir, pas pour protéger ceux qui ne font rien » (« La France dans la Mondialisation, Saint-étienne, 9 novembre 2006).

Les fonctionnaires sont souvent montrés du doigt comme trop privilégiés :

«Il y a une nouvelle forme d'inégalité dans notre pays : c'est celle qui sépare les salariés du secteur public, protégés dans leur emploi, des salariés du secteur privé, menacés par le chômage, les délocalisations, la tertiarisation de l'économie qui exige plus de mobilité » (Convention UMP sur les injustices, « Un avenir pour tous dans une société plus juste », 30 novembre 2005)

Aider les Français qui sont dans le besoin, c'est pénaliser les « méritants » ; il faut au contraire aider ceux qui vont déjà bien !

C) La recherche des « boucs émissaires »

Comme tous les populistes, Nicolas Sarkozy donne, pour chaque problème, un bouc émissaire dans la population. Ainsi les juges sont-ils responsables des dysfonctionnements de la justice et de la sécurité.

Dans la France de Sarkozy, autrui est un danger pour moi. Les Français sont incités à se replier sur leur groupe social ou religieux, et à rejeter sur les autres groupes la responsabilité de leurs problèmes.

II) La France qu'il défend : celle des possédants

En vérité, et quoi qu'il en dise ou essaie de faire croire par ses incantations à Jaurès et à Blum, Nicolas Sarkozy n'est pas le candidat des travailleurs, mais bien celui des possédants et des fortunés, qu'il prévoit de protéger et de privilégier par toute une série de mesures. C'est le retour de la droite dure et conservatrice du XIXème siècle.

A) L'avenir des travailleurs et des salariés : une précarisation encore accrue

Il faut casser le droit du travail, qui entrave les entreprises :

« Notre droit du travail qui décourage l'embauche sans protéger du chômage est une régression sociale » (« Pour la France qui souffre » Charleville-Mézières, lundi 18 décembre 2006)

Fort logiquement, CPE et CNE devraient donc servir de modèle au nouveau contrat de travail, et la flexibilité du salarié devenir la règle :

« Le CNE est un progrès, il ne faut pas y toucher¿ Le contrat de travail unique inspiré du CNE est une occasion de simplifier beaucoup le droit du travail français. ». (Rencontre organisée par des patrons de PME, le 24 janvier 2007).

B) Son projet pour les propriétaires et les Français les plus aisés : moins d'impôts, et plus de patrimoine.

Nicolas Sarkozy propose un projet fiscal et économique clientéliste, visant à satisfaire tout d'abord les plus aisés, les détenteurs de patrimoine. C'est la négation de la solidarité qui est au fondement de notre modèle social.

Il compte mettre en place des réductions d'impôts profitables pour les plus riches : « Je veux un bouclier fiscal à 50% y compris la CSG et la CRDS » (Discours d'investiture, 14 février 2007).

Nicolas Sarkozy ne veut pas non plus lutter contre les inégalités trans-générationnelles, mais au contraire favoriser les privilèges familiaux acquis, en supprimant l'impôt sur les successions.

Nicolas Sarkozy ne veut pas réhabiliter le travail et les travailleurs, mais protéger la rente, le capital et la reproduction sociale. Il veut rompre avec le modèle social français, durement acquis tout au long du siècle dernier, en particulier par l'action des grandes figures socialistes qu'il ose invoquer !

III) La France qu'il prépare : celle du conflit permanent

é vouloir dresser les Français les uns contre les autres, tout en soutenant éhontément les intérêts d'une minorité, Nicolas Sarkozy va faire de la France un pays de conflits et de désordre social et politique. Ceci se comprend aussi bien à l'aune de son projet que de son bilan.

A) Dans le monde du travail

Nicolas Sarkozy est décidé à s'attaquer au droit de grève par tous les moyens, et le plus vite possible, alors même qu'il prétend vouloir gouverner en concertation avec les syndicats :

« Je veux poser la question du vote à bulletin secret dans les entreprises, les universités, les administrations au bout de huit jours de grève ». (Interview dans les Echos, 14 février 2007).

B) Dans les banlieues

Durant son mandat de Ministre de l'Intérieur, Nicolas Sarkozy s'est souvent comporté de façon brutale, en parfaite contradiction avec la retenue que requiert un tel poste. Il ne faut pas oublier le rôle joué par son vocabulaire (« karcher », « racaille ») dans l'embrasement des banlieues, rôle qui ne le conduisit pourtant jamais à se repentir.

Selon le «Le rapport au politique dans les zones urbaines sensibles après la crise des banlieues» -, réalisée par le Centre d'études de la vie politique française (Cevipof), associé à la Sofres en novembre 2006, 52% des 2.039 banlieusards interrogés affirment que ce sont «les propos de Nicolas Sarkozy» qui ont le pluslourdement contribué aux émeutes de novembre 2005. La télévision a ensuite « facilité l'escalade », pour 44,5 % des sondés. Le « harcèlement et les violences de la police » ne viennent que très loin derrière (25 %), de même que le « rôle des mafias » qui défendent leur petit commerce contre les « bleues » (20 %).

C) Avec l'opposition

Nicolas Sarkozy a des mots très durs et à la limite de la diffamation envers ses adversaires

politiques de gauche, là encore contraires à la volonté d'apaisement qu'on serait en droit d'attendre de l'homme d'état qu'il prétend être.

Incapable de concevoir l'action politique autrement que comme coups de main et passages en force, Nicolas Sarkozy risque de semer le désordre, l'injustice et l'inégalité s'il parvenait à se faire élire à la tête de notre pays

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
faudra vous renseigner un peu mieux sur le contrat unique les coco

Il n'y a pas mal de theorie et propositions qui ont ete faites la dessus

Quand vous aurez fini de jouer sur la peur precarité vous vous renseignerez un peu

Le CNE met les gens dans la précarité , c'est pas une théorie . Avec un CNE comment tu comptes obtenir un crédit à la banque ( pas dans les magazins où les crédits à gogo créent le surendettement ) ? Comment peux tu faire des projets ?

J'aimerais juste savoir .

Je suis d'accord avec toi Transporteur , le slogan de Sarkosy est en fait " diviser pour mieux régner" .

Notre systéme est basé sur la solidarité , le libéralisme c'est le contraire et on y vit mal .

Prenons les US par ex , pays libéral qui augure de l'avenir de tous les pays qui ont pris ( Royaume Unis , Irlande ) ou prendront ( Allemagne c'est en cours ) cette voie : De 1996 à 2003 ce pays est passé de 36 à 44 millions de gens vivants sous le seuil de pauvreté soit un américain sur 6 !!!! Et ceci malgré une réforme RESTRICTIVE de l'aide sociale . Le chiffre ne cesse d'augmenter paraît-il . source : mon quotidien d'aujourd'hui .

Modifié par saint thomas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cheuwing Membre 7 570 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

le CNE est totalement different du contrat unique

L'ignorance c'est la force

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

Tu a raison le contrat unique c est pire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
Je suis d'accord avec toi Transporteur , le slogan de Sarkosy est en fait " diviser pour mieux régner" .

Notre systéme est basé sur la solidarité , le libéralisme c'est le contraire et on y vit mal .

Et j'imagine que tu as deja vecu dans un systeme liberale??? Non, bien sur.

Tu preferes 10 pourcents de chomeurs avec des jeunes ayant aucun espoir de pouvoir faire leur vie comme dans la plupart des pays liberaux?(du style s'achetter une maison, avoir un boulot bien payer et ne pas avoir a mendier pour une augmentation de salaire..)?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
le CNE est totalement different du contrat unique

L'ignorance c'est la force

En quoi ? on parle aussi de 2 ans de période d'essai

Chez Renault , ils testent le "travailler plus pour gagner plus" , ils travaillent plus c'est sûr mais ils ne gagnent pas plus , mieux les critéres de primes à la performance ont été changés , les augmentations individuelles décalées de 3 mois .

De toute façon selon IFOP , 53% des français sont hostiles au slogan , la propagande n'est plus ce qu'elle était ...

La solidarité oui , l'individualisme au profit du MEDEF non .

Modifié par saint thomas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lou pétchété Membre 2 486 messages
Pélardon des Cévennes A.O.C‚ 40ans
Posté(e)
Chez Renault , ils testent le "travailler plus pour gagner plus" ,

Ha bon? Moi je croyais que chez Renault, ils testaient le "travailler plus pour se suicider plus"... Zut les suicides, les dépréssions ou autres c'est normal ce sont les balbutiements de début du système à la Sarko.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Recette Renault

Prendre un salarié

Lui donner des objectifs inatteignables

Presser un maximum

Réduire le dialogue humain et social

Donner les augmentations individuelles avec 3 mois de décalage

Changer les primes à la performance

Suicide quand le jus est épuisé

Remplacer l'individu X et faire la même chose avec Y.

Peugeot idem ( en février , lettre invoquant les conditions de travail et suicide )

Recommandation des actionnaires : Si l'européen se révèle trop fragile , au besoin prendre un chinois c'est moins cher et le réservoir est inépuisable . La bête peut avoir une expérience de vie plus longue avant de s'épuiser , le licencier aprés usage voir payer une gerbe en guise d'indemnités .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ergal Membre 758 messages
Forumeur accro‚ 39ans
Posté(e)

Est-ce la faute du gouvernement si ces personnes se sont suicidées ?

Tu es prêt à le jurer devant un jury et de dire "Je le jure".

Je crois que tu mélange tous lou Petchete, ils se sont suicidés à cause du harcelement moral et pas à cause des politique, faut pas tous mélanger.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lou pétchété Membre 2 486 messages
Pélardon des Cévennes A.O.C‚ 40ans
Posté(e)

Oui ils se sont suicidés à cause du harcèlement moral. Harcèlement réalisé avec le consentement, la bénédiction du MEDEF et du gouvernement :o

Ergal je profite de mon post pour te dire de remercier les colleurs d'affiche de Sarko. Gràce à eux, on s'est trouvé une activité ludique avec ma femme : l'arrachage d'affiche :o Et pour celles trop bien collées, j'ai acheté un feutre pour lui faire des petites moustaches façon Hitler :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Est-ce la faute du gouvernement si ces personnes se sont suicidées ?

Tu es prêt à le jurer devant un jury et de dire "Je le jure".

Je crois que tu mélange tous lou Petchete, ils se sont suicidés à cause du harcelement moral et pas à cause des politique, faut pas tous mélanger.

Oui mais le harcélement moral peut-être encouragé ou découragé suivant la volonté politique du moment . Ainsi en va t-il du CNE où les prud'hommes se sont vu assaillis au point que Parisot a conseillé aux patrons de laisser tomber ce type de contrat .

Et dire que le CPE allait suivre ...

La volonté politique c'est peut-être encourager le syndicalisme , faire plus de contrôles donc embaucher plus de contrôleurs , et faire en sorte que lorsque l'Observatoire du stress va chez Renault comme ce fut le cas en 1999 il s'aperçoive des réalités et ne reparte pas en disant "tout va bien" .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant