Aller au contenu

Le meunier malhonnête


Messages recommandés

Blaquière Membre 10101 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

 

 

J'ai retrouvé ça, ça m'a fait rire, alors je le mets ici!

C'était en introduction à un texte d'archives du XVIème siècle,

Où il était question d'un meunier qui récupérait de la farine en douce

En ayant fait un trou dans le tamis...

Les "contrôleurs" du village en étaient furieux !

 

ODE AU MOULIN À AUBE

(ou le meunier malhonnête)

 

Ô Moulin ! Sacré lieu !

Lieu magique ! Vital !

Géométrique lieu

des espoirs du yéorgos1

Vers où converge au jour naissant,

Hésitant sur le cailloux perfide,

Le fier sabot cornu

Des mules obéissantes

Alourdies de grains blonds !

Ô Moulin ! Vénérable Mamelle !

Et généreuse itou,

Pourvoyante à foison

Du lait pulvérulent

mais non point nourrissant—

Qui inonde à plus soif

Les gosiers affamés

De tes frêles enfants

Ô Moulin ! Tends l’oreille !

L’ois-tu, cette rumeur qui enfle ?

L’ois-tu, cette clameur honnie ?

Cette clabauderie ?

Ô Moulin ! J’entre ici !

Comme dans un moulin—

Et là qu’ois-je ? Ô Moulin ?

Mieux : que vois-je ?

Un meunier malotru

Qui te perce d’un trou ?

" Qu’on y mettrait la main dedans ?"

Quelque insidieux pertuis...

Par où s’envole

Pis : se vole

Notre farine immaculée ?...

Immaculée ? Toi-même !

Ah ! Scélérat Meunier !

Tu es viré !

(U R fired !)

 

1 Du grec γεωργός, paysan.

Modifié par Blaquière
  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
narcejo Membre 631 messages
Forumeur forcené‚ 41ans
Posté(e)

Une ode ?

J'ai essayé de composer des rondeaux en regardant la rivière, près de chez moi (aux heures libres).

En vain, autant j'aime bien savoir que ça existe, autant les faire c'est une autre paire de manche. 

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blaquière Membre 10101 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

J'adore cette histoire ! Je la mets en entier en français :

(L'original était en provençal dans les archives.)

 

Le 27 décembre 1534

 

Ces jours derniers, les Syndics ont été avertis par Louis Chabert et ses frères que

au moulin

il y a quelque chose

qui ne va pas !

Et qu’il fallait y aller pour se rendre compte.

A leur réquisition, y sommes allés :

Monsieur le Bailly1;

André Roubaud;

Jean Thomas;

Louis Chabert ;

Gaspart Chabert ;

et moi, Jean Raymonenc, Syndic.

 

Donc, nous sommes allés au moulin

avec le Sieur Nicolas Roquier,

notre rentier2,

en compagnie de Balthazar Bret

e de Jaumes Fournier.

 

Et nous avons trouvé

au moulin,

entre la hanche et le lit3,

un trou...

qu’on y passait la main dedans !

et qui emportait une poignée de farine

à chaque fois !...

Et il y en avait presque plus

d’un demi Sivadier4,

quand on a curé !

... Et elle tombait là, toute chaude !

Et aussi, on a trouvé

le cerceau (du tamis) creusé

Et le "canon" de la farine décloué !

 

Item ("en plus") le Meunier doit avoir de bons ouvriers pour charger et décharger.

Item vous ne devez pas avoir de poules !

Item vous nous devez d’avoir un chat !

Et en général, vous nous devez de respecter le contrat, et vous ne le faites pas !

 

Item après cela,

nous lui avons fait enlever la pierre

et nous avons constaté que cette ouverture a bien été faite vicieusement

au grand dommage et préjudice

de la Ville.

 

Voilà pourquoi Messieurs

vous êtes réunis ici

avisez ce que selon vous il y a lieu de faire.

 

Entendue l’exposition susdite, aucun d’eux ne se dissociant en aucune manière, ils ont ordonné et ordonnent :

 

Que soient prises les informations

de ce que cette chose

c’est-à-dire ce trou—

pouvait rapporter de farine chaque jour

et que [le meunier] la rembourse !

...Ou les rentiers !

Item, pareillement, il avait été interdit

au meunier Pierre Massis

de prendrer ce Jacques

comme valet,

Car il avait déjà été expulsé d’autres moulins !

 

... Si bien que maintenant,

nous trouvons le maître suspect !...

À cause de cela, il sera remplacé

par un autre meunier.

Car nous comptons bien

qu’il n’y reste plus !

 

 

 

1 Le Bailly représente l’autorité du seigneur au village.

2 Le Rentier est l’exploitant financier du moulin : il a acheté aux enchères la rente de cette exploitation pour un an à la Communauté. Il peut soit effectuer le travail lui-même, soit nommer un meunier comme c’est le cas, ici.

3 La meule du moulin inférieure qui reste immobile.

4 ½ Civadier = 1 picotin = ¼ de Boisseau = 2,5 Litres.

 

 

il y a 27 minutes, narcejo a dit :

Une ode ?

J'ai essayé de composer des rondeaux en regardant la rivière, près de chez moi (aux heures libres).

En vain, autant j'aime bien savoir que ça existe, autant les faire c'est une autre paire de manche. 

Moi aussi ; j'en serais bien incapable !

C'est juste la ressemblance ode / aube qui m'avait amusé !

Modifié par Blaquière
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×