Aller au contenu

Il était une fois Sergio Leone


Messages recommandés

January Animatrice 34 929 messages
©‚ 101ans
Posté(e)

Si Sergio Leone (1929-1989) n’a réalisé que sept films durant une carrière prématurément interrompue à 60 ans, son influence est majeure dans l’histoire du cinéma, par sa réinvention du western. Il lui donna des couleurs européennes, et révéla du même coup la star Clint Eastwood. La Cinémathèque française, à Paris, lui consacre une belle exposition doublée d’une rétrospective jusqu’au 27 janvier.

"Il était une fois dans l'Ouest" de Sergio Leone

Enfant de la balle

La route était toute tracée pour Sergio Leone quand il naît le 3 janvier 1929, d’un père pionnier du cinéma italien, Vincenzo Leone, dont le nom de scène est Roberto Roberti, et d’une mère actrice Edwige Valcarenghi, au pseudonyme de Brice Bertini. Signe prémonitoire, ce père tutélaire signa le premier western italien, malheureusement perdu, "La Vampire indienne", en 1913, avec son épouse dans le rôle-titre, "vampire" désignant à l’époque une femme fatale.

Elève effacé dans une école religieuse de Rome, Sergio se retrouve étonnamment dans la même classe que son futur compositeur fétiche auxquels ses films à venir seront identifiés, Ennio Morricone. Celui qui deviendra son plus proche collaborateur et ami, lui rappellera cette rencontre des années plus tard, Leone l'ayant oubliée. 

Sergio Leone (2e en haut) et Ennio Morricone (4e en haut) enfants à l'école Saint-Jean-Baptiste-de-La-Salle de Rome

Bien installé dans le monde du cinéma, qu’il quittera dans les années 40 pour son opposition au fascisme, Roberto Roberti introduit son fils dès la fin de ses études, à 18 ans, dans le 7e Art. Il commence une longue carrière d’assistant réalisateur, à commencer auprès de Carmine Gallone sur une série d’adaptations d’opéras qu’il honnit curieusement, ses films recélant par la suite une dimension lyrique. Mais c’est sa collaboration en 1948 avec Vittorio De Sicca sur "Le Voleur de bicyclette" qui le marquera à jamais, comme assistant, mais aussi comme figurant en jeune séminariste s’abritant de la pluie. 

Suite : https://culturebox.francetvinfo.fr/cinema/evenements/il-etait-une-fois-sergio-leone-a-la-cinematheque-francaise-280447

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
PINOCCHIO Membre 19 654 messages
Pantin contestataire‚ 74ans
Posté(e)

J'ai toujours aimé ce réalisateur avec ces films inoubliables, que je conserve dans ma bibliothèque et avec son vieux complice Ennio Morricone , un duo inséparable, je regrette sa disparition ils nous auraient  fait vivre encore de belles aventures ,ce petit bonhomme :(

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
January Animatrice 34 929 messages
©‚ 101ans
Posté(e)

J'ai toujours beaucoup de plaisir à revoir ses films :) 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PINOCCHIO Membre 19 654 messages
Pantin contestataire‚ 74ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, January a dit :

J'ai toujours beaucoup de plaisir à revoir ses films :) 

 

Et a écouter cette musique qui te prend aux tripes, car l'un n'allait pas sans l'autre , il l'avait bien compris le Sergio , c'était sa patte personnel et ça l'a jamais quitté jusqu'à sa mort.

Une info pour toi ! Ennio Morricone donne un concert à Paris au mois de Novembre, je me tâte pour y aller; l'occasion unique de revoir les films de de Sergio Léone ou d'autres avec, ce sera un seul et unique concert :rolle:  

  • Like 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité