Refrains d'hier...

Anouckim Membre 589 messages
Forumeur forcené‚ 67ans
Posté(e)

je  ne  sais  pas  si  vous  connaissez  ...mais  qui  sait !quelques  mélodies d'un  temps  que  les  moins  de  30  ans  ne  peuvent  pas  connaitre  !

http://gauterdo.com/ref/cc/coeur.en.bandouliere.html

Le coeur en bandoulière


J'avais laissé mon coeur en bandoulière
Pendant ce temps passé si loin de toi
Me voilà revenu et je n'y croyais plus
Hier encore je n'étais qu'un petit soldat

Je me rengage pour la vie entière
C'est décidé on va se marier
Cette fois c'est mon tour voici venu le jour
De l'embuscade dans le blond de tes cheveux

Tu seras ma cantinière, ma Madelon
Mon adjudant d'ordinaire
Et pendant le temps oui tout le temps

Durant le temps béni de nos manoeuvres
Au garde-à-vous envers et contre tout
Tu me verras toujours plus souvent qu'à mon tour
En sentinelle dans le bleu de tes yeux bleus

J'avais laissé mon coeur en bandoulière
Pendant ce temps passé si loin de toi
Me voilà revenu et je n'y croyais plus
Hier encore je n'étais qu'un petit soldat

Mais si un jour on se faisait la guerre
En bons époux ça peut nous arriver
Bien sûr nous nous battrons et nous ferons la paix
Dans le drapeau le drapeau blanc de nos draps blancs

Tu seras ma cantinière, ma Madelon
Mon adjudant d'ordinaire
Et pendant longtemps pendant longtemps

Jusqu'au beau soir où, ma douce infirmière
En vieux soldat que la vie a blessé
Dans un dernier baiser je te décorerai
Avec au cœur quand viendra le dernier combat
Le souvenir de ce temps-là.

 


Les Compagnons de la Chanson

 

 

http://gauterdo.com/ref/ff/feu.detruit.eglise.html

Le feu a détruit l'église


- 1 -
Le feu a détruit l'église
Où nous nous sommes mariés
Et sur un ciel de toile grise
Se dressent ses murs calcinés.

Je revois le soleil jouer dans les vitraux
À l'instant où nous avons dit oui
Je revois à ton doigt briller cet anneau
Qui devait nous unir pour la vie.

- 2 -
Le feu a détruit l'église
Où nous nous sommes mariés
Seul sous un ciel de toile grise
Je sens des larmes couler.

Je revois tout l'amour qui brillait dans tes yeux
À l'instant où nous avons dit oui
Souviens-toi, souviens-toi nous étions tous les deux
Si heureux d'être unis pour la vie.

- 3 -
On peut rebâtir l'église
Mais nous, c'est fini pour toujours
Et sur un ciel de toile grise
Se dressent les ruines de l'amour.

Et sur un ciel de toile grise
Se dressent les ruines de l'amour
Les ruines de notre amour.

 


Interprète: Robert Cogoi

http://gauterdo.com/ref/cc/chien.dans.la.vitrine.html

Le chien dans la vitrine

- 1 -
Combien pour ce chien dans la vitrine ?
Ce joli p'tit chien jaune et blanc
Combien pour ce chien dans la vitrine ?
Qui penche la tête en frétillant.

- 2 -
Je dois m'en aller en Italie
En laissant tout seul mon mari
Un chien lui tiendrait bien compagnie
En étant toujours avec lui.

- 3 -
Combien pour ce chien dans la vitrine ?
Ce joli p'tit chien jaune et blanc
Combien pour ce chien dans la vitrine ?
Qui me regarde en frétillant.

- 4 -
Je viens de lire que dans les nouvelles
Il y a des voleurs de coeurs
Si de mon mari le coeur chancelle
Il protègera mon bonheur.

- 5 -
Je n'ai pas besoin de souris blanches
Ni même d'un perroquet savant
Quant aux poissons rouges... même un dimanche
Il aurait l'air bête en les prom'nant.

- 6 -
Combien pour ce chien dans la vitrine ?
Ce joli p'tit chien jaune et blanc
Combien pour ce chien dans la vitrine ?
Eh bien ! c'est d'accord... je le prends !

 


Paroles: Louis Gasté - Bob Marrill (1952)
Interprète: Line Renaud

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Anouckim Membre 589 messages
Forumeur forcené‚ 67ans
Posté(e)

http://gauterdo.com/ref/gg/galerien.html

Le galérien

 

 

- 1 -
Je m'souviens, ma mère m'aimait
Et je suis aux galères
Je m'souviens ma mère disait:
- Mais je n'ai pas cru ma mère
Ne traîne pas dans les ruisseaux
T'bats pas comme un sauvage
T'amuse pas comme les oiseaux
Elle me disait d'être sage.

- 2 -
J'ai pas tué, j'ai pas volé
J'voulais courir la chance
J'ai pas tué, j'ai pas volé
J'voulais qu'chaque jour soit dimanche
Je m'souviens ma mère pleurait
T'en vas pas chez les filles
Fais donc pas toujours c'qui t'plaît
Pour les prisons y a des grilles.

  - 3 -
Un jour les soldats du roi
T'emmèn'ront aux galères
Tu t'en iras trois par trois
Comme ils ont emm'né ton père
Tu auras la tête rasée
On te mettra des chaînes
T'en auras les reins brisés
Et moi j'en mourrai de peine.

- 4 -
Toujours, toujours tu ram'ras
Quand tu s'ras aux galères
Toujours toujours tu ram'ras
Tu pens'ras p't'être à ta mère
J'ai pas tué, j'ai pas volé
Mais j'ai pas cru ma mère
Et je m'souviens qu'elle m'aimait
Pendant qu' je rame aux galères.

 


M. Druon - Arr. Léo Poll (1942)
Interprètes: Compagnons de la Chanson

http://gauterdo.com/ref/gg/gentil.dauphin.triste.html

Le gentil dauphin triste


Toi mon petit copain de Corneville-les-Bains
Tu n'oses plus te baigner dans la mer
À cause de ce requin que les Américains
Ont inventé pour faire peur à ton père
Moi le gentil dauphin je n'y suis pour rien
Je ne suis pas méchant tu le sais bien
Si tu me fais la gueule je vais rester tout seul
On va rater nos vacances d'été
Moi le gentil dauphin je n'y comprends rien
Pourquoi tout ce fracas ce cinéma
Pour un poisson bidon un requin de carton
Allez, sois chouette envoie-moi ton ballon.

Toi la petite Anglaise tu rases les falaises
Tu n'oses plus comme l'année dernière
Me grimper sur le dos comme sur ta moto
Courir après les chevaux de la mer
Moi le gentil dauphin je n'y suis pour rien
Je ne suis pas méchant tu le sais bien
Si tu me fais la gueule je vais rester tout seul
On va rater nos vacances d'été
Moi le gentil dauphin je n'y suis pour rien
C'est moi qui t'ai donné l'été dernier
L'amour du vent salé un goût de liberté
Tu avais promis de m'apprendre à parler.

Oh ! oh ! oh ! oh ! que je suis triste
Oh ! oh ! oh ! triste triste triste.

Il faut vous réveiller vous n'allez pas rester
Comme des crabes à marcher de travers
Ou comme des manchots plantés au bord de l'eau
En attendant que revienne l'hiver
Moi le gentil dauphin je n'y comprends rien
Vous allez chercher quoi au cinéma
Du sang et du malheur des larmes et de la peur
Vous feriez mieux d'apprendre à être heureux
Moi le gentil dauphin je n'ai peur de rien
Surtout pas d'un requin à sensation
Rangez dans vos cartons votre imagination
On ne va pas se gâcher la saison.

[Oh ! oh ! oh ! oh ! ce serait triste
Oh ! oh ! oh ! triste triste triste.]
[bis]

 


Delanoë - Lenorman / Arr. Kaufman
Interprète: Gérard Lenorman


vous  aimez  ?

1 (1).jpg

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pila Membre 7 999 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)

Line Renaud était allée pour 15 jours à Las Vegas. Elle y est resté deux ou trois ans ! Une vrai "Star" !

Aujourd'hui, il y a Jenifer. Et la copieuse Nolwenn Leroy. J'aime mieux ces vieux refrains que vous évoquez. Mais attention ! J'aime aussi cet abruti de John Lydon !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anouckim Membre 589 messages
Forumeur forcené‚ 67ans
Posté(e)

http://gauterdo.com/ref/mm/marchand.bonheur.html

Le marchand de bonheur


Refrain 1
Je suis le vagabond, le marchand de bonheur,
Je n'ai que des chansons à mettre dans les coeurs
Vous me verrez passer chacun à votre tour
Passer au vent léger, au bon vent de l'amour.

- 1 -
J'ai les quatre saisons pour aller flâner
Et semer des moissons de baisers
J'ai l'automne et l'hiver, le ciel et la mer,
Le printemps et l'été pour chanter.

Refrain 2
Vous êtes des enfants qui vous donnez du mal
Du mal pour vous aimer et du mal pour pleurer
Et moi j'arrive à temps, à temps c'est bien normal
Pour aller réparer ce que vous déchirez.

- 2 -
J'ai les quatre saisons pour sécher vos pleurs
Et changer l'horizon de vos coeurs
J'ai l'automne et l'hiver, le ciel et la mer,
Le printemps et l'été pour chanter.

Refrain 3
Je donne à bon marché de quoi rire de tout
De quoi rire de tout plutôt que d'en pleurer
Je ne demande rien pour me dédommager
Qu'à voir sur mon chemin la joie que j'ai donnée.

Reprise du couplet #2
J'ai les quatre saisons pour sécher vos pleurs
Et changer l'horizon de vos coeurs
J'ai l'automne et l'hiver, le ciel et la mer,
Le printemps et l'été pour chanter.

Reprise du refrain #1
Je suis le vagabond, le marchand de bonheur,
Je n'ai que des chansons à mettre dans les cœurs
Vous me verrez passer chacun à votre tour,
Passer au vent léger, au bon vent de l'amour.

 


Les Compagnons de la Chanson

35-8.gif

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anouckim Membre 589 messages
Forumeur forcené‚ 67ans
Posté(e)

http://gauterdo.com/ref/pp/pecheur.html

Le pêcheur

- Dites, monsieur le pêcheur, ça mord?
- Chut!... vous faites sauver le poisson
- Du poisson, j'en ai jamais vu.
   Y'en a p't'être mais... faut pas faire de bruit, hein?
- Chut! la barbe!
- Ah! mais j'veux pas vous déranger. Pêchez... pêchez...

Un pêcheur au bord de l'eau
Abrité sous son chapeau
Est heureux et trouve la vie belle
Tandis qu'flotte son bouchon
Il sifflote une chanson
(sifflé)

À côté, le regardant
Y'a un brave paysan
- C'est moi!
Qui rigole derrière sa moustache
- Car je sais que dans ce coin
On n'attrape jamais rien
Poum poum poum
Même quand on est malin.
- Chut!

- Alors, monsieur, ça mord?
- Ah! non, ça n'va pas très fort
- Ah! il faut être patient
Ici l'poisson n'est pas gourmand
- J'vais mettre un autre ver
- Moi, j'm'en vais boire un verre
Ça donne chaud de vous regarder faire.

Installé sur un pliant
Le pêcheur attend longtemps
Mais l'poisson ne veut pas s'laisser prendre
Le soleil est déjà haut
- J'crois qu'vous allez avoir chaud
Moi j'm'en vais, salut et à bientôt.

- Ah! quel raseur! quelle barbe!
- Ah! ben, dites donc! j'suis sur mes terres là, hein!
Puis faut pas m'embêter, hein!

Au loin passent des tas de péniches
Les fill's lui crient: Ohé
- Silence, les filles, il pêche!
Mais de tout cela il se fiche
Il n'est pas là pour s'amuser.
- C'est vrai!

Le pêcheur au bord de l'eau
Abrité sous son chapeau
Voudrait bien ne pas rentrer bredouille
Il a beau être outillé
Pas moyen d'en attraper
- Encore lui, ah! quel casse-pied!
- Tiens vous êtes toujours là,
Et alors, comment qu'ça va?
- Ah! ça va mal y'a rien à faire aujourd'hui
- Ce poisson moi je l'connais
Il ne fait que c'qu'il lui plaît
Attention, cette fois je crois qu'ça y est!

Tout au bout de sa ligne
Le pêcheur qui s'indigne
Voit qu'il vient d'attraper
Devinez quoi... un vieux soulier
- Ah! ça, c'est rigolo
C'est un des godillots
Que j'ai perdus
L'année dernière dans l'eau.

Le pêcheur est dégoûté
Il s'en va le nez baissé
- Prenez-là, s'cusez, votre chaussure
- J'vous r'mercie mais tant qu'à faire
J'voudrais l'autr' pour fair' la paire
Rev'nez d'main puisque c'est un bon coin.
Et Poum poum poum
On taquinera l'goujon! ah! ah! ah!
Et Poum poum poum
On taquinera l'goujon! ah! ah! ah!


 


Paroles et musique: M. Fontenoy
Interprète: Bourvil (1949)


http://gauterdo.com/ref/pp/petit.bal.du.samedi.soir.html

Le petit bal du samedi soir

 

 

- 1 -
Dans le vieux faubourg
Tout chargé d'amour
Près du Pont de La Vilette
Un soir je flânais
Un refrain traînait
Un air de valse musette
Comme un vieux copain
Me prenant la main
Il m'a dit: Viens
Pourquoi le cacher
Ma foi j'ai marché
Et j'ai trouvé...

Refrain 1
Le p'tit bal du samedi soir
Où le coeur plein d'espoir
Dansent les midinettes
Pas de frais pour la toilette
Pour ça vous avez le bonsoir
Mais du bonheur dans les yeux
De tous les amoureux
Ça m'a touché c'est bête
Je suis entré dans la fête
L'air digne et le coeur joyeux

D'ailleurs il ne manquait rien
Y'avait tout c' qui convient
Des moules et du vin rouge
Au troisième flacon ça bouge
Au quatrième ça va bien...
Alors il vaut mieux s'asseoir
Le patron vient vous voir
Et vous dit: C'est la mienne
Et c'est comme ça toutes les s'maines
Au petit bal du samedi soir.

  - 2 -
Vous l'avez d'viné
J'y suis retourné
Maint'nant je connais tout l' monde
Victor et Titi
Fernand le tout-p'tit
Nenesse et Mimi la blonde
D'ailleurs de beaux yeux
Y'en a tant qu'on veut
Ils vont par deux
Et v'là qu' dans les coins
On est aussi bien
Qu'au Tabarin.

Refrain 2
Au p'tit bal du samedi soir
Où le coeur plein d'espoir
Dansent les midinettes
Pas de frais pour la toilette
Pour ça vous avez l' bonsoir
Mais du bonheur, des aveux
Car tous les amoureux
Se montent un peu la tête
Quand l'accordéon s'arrête
Ils vont s'asseoir deux par deux.

De temps en temps un garçon
Pousse une petite chanson
Ça fait rêver les filles
Dans l' noir y'a des yeux qui brillent
On croirait des p'tit lampions.
Oui des lampions merveilleux
Du carnaval joyeux
D'une fête éternelle
On serre un peu plus sa belle
Au p'tit bal des amoureux.

 

- 3 -
Un dimanche matin
Avec Baptistin
C'est l' patron de la guinguette
On s'est attablé,
Et nous avons joué
Au ch'min d' fer en tête a tête
Comme il perdait trop
Il a fait l' bistrot
J'ai dit Banco!
J'ai gagné, ma foi
Et depuis trois mois
Il est à moi...

Refrain 3
Le p'tit bal du samedi soir
Où le coeur plein d'espoir
Dansent les midinettes
Pas de frais pour la toilette
Pour ça vous avez le bonsoir
Mais du bonheur, des aveux
Car tous les amoureux
Se montent un peu la tête
Quand l'accordéon s'arrête
Au p'tit bal du samedi soir

On serre un peu plus sa belle
Au p'tit bal du samedi soir.

 


Dréjac, Delettre / Delettre, Borel-Clerc (1947)
Interprète: Georges Guétary
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anouckim Membre 589 messages
Forumeur forcené‚ 67ans
Posté(e)
il y a 12 minutes, pila a dit :

Line Renaud était allée pour 15 jours à Las Vegas. Elle y est resté deux ou trois ans ! Une vrai "Star" !

Aujourd'hui, il y a Jenifer. Et la copieuse Nolwenn Leroy. J'aime mieux ces vieux refrains que vous évoquez. Mais attention ! J'aime aussi cet abruti de John Lydon !!!

 

il  y  avait  de belles  chansons  quand  même  qui  nous  m'étaient la  larme  à  l'oeil ..

il  y  a  aussi  de  bonne  copieuse aussi  , j'aime  beaucoup Leroy.dans  Ave  Maria !

http://gauterdo.com/ref/pp/petit.bonheur.html

Le petit bonheur

 

 

- 1 -
C'est un petit bonheur
Que j'avais ramassé
Il était tout en pleurs
Sur le bord d'un fossé
Quand il m'a vu passer
Il s'est mis à crier
Monsieur ramassez-moi
Chez vous emmenez-moi.

Mes frères m'ont oublié,
Je suis tombé, je suis malade
Si vous n'me cueillez point
Je vais mourir, quelle balade
Je me ferai petit
Tendre et soumis je vous le jure
Monsieur je vous en prie
Délivrez-moi de ma torture.

- 2 -
J'ai pris le p'tit bonheur
L'ai mis sous mes haillons
J'ai dit faut pas qu'il meure
Viens-t'en dans ma maison
Alors le p'tit bonheur
A fait sa guérison
Sur le bord de mon coeur
Y'avait une chanson.

Mes jours, mes nuits, mes peines
Mes deuils, mon mal, tout fut oublié
Ma vie de désoeuvré
J'avais dégoût d'la r'commencer
Quand il pleuvait dehors
Ou qu' mes amis m'faisaient des peines
J'prenais mon p'tit bonheur
Et j' lui disais c'est toi ma reine.

  - 3 -
Mon bonheur a fleuri
Il a fait des bourgeons
C'était le paradis
Ça s'voyait sur mon front
Or un matin joli
Que j'sifflais ce refrain
Mon bonheur est parti
Sans me donner la main.

J'eus beau le supplier
Le cajoler, lui faire des scènes
Lui montrer le grand trou
Qu'il me faisait au fond du coeur
Il s'en allait toujours
La tête haute, sans joie, sans haine
Comme s'il ne pouvait plus
Voir le soleil dans ma demeure.

- 4 -
J'ai bien pensé mourir
De chagrin et d'ennui
J'avais cessé de rire
C'était toujours la nuit
Il me restait l'oubli
Il me restait l'mépris
Enfin que j'me suis dit
Il me reste la vie.

J'ai repris mon bâton
Mes deuils, mes peines et mes guenilles
Et je bats la semelle
Dans des pays de malheureux
Aujourd'hui quand je vois
Une fontaine ou une fille
[Je fais un grand détour
Ou bien je me ferme les yeux.] [bis]

 


Paroles et musique: Félix Leclerc
Interprète: Félix Leclerc (1948)

je  l'adore  cette  chanson  !

pas  pris  une  ride

http://gauterdo.com/ref/pp/petit.cordonnier.html

Le petit cordonnier


- 1 -
Un petit cordonnier qui voulait aller danser
Avait fabriqué de petits souliers
Une belle est entrée qui voulait les acheter
Mais le cordonnier lui a déclaré:
[Ils seront à vous sans qu'il vous coûte un sou
Mais il vous faudra danser avec moi.] [bis]

Refrain
Petit cordonnier t'es bête, bête
Qu'est-ce que t'as donc dans la tête, tête
Crois-tu que mon coeur s'achète, chète
Avec une paire de souliers?

- 2 -
Mais la belle accepta, elle emporta sous son bras
Les petits souliers pour aller danser
L'cordonnier tout réjoui a mis ses plus beaux habits
Et s'est pomponné pour la retrouver
[Mais hélas, quand il voulut la faire danser
Elle lui rit au nez d'un p'tit air futé.] [bis]

Refrain
Petit cordonnier t'es bête, bête
Qu'est-ce que t'as donc dans la tête, tête
Crois-tu que mon coeur s'achète, chète
Avec une paire de souliers?

- 3 -
Mais à peine la belle avait-elle fait trois pas
Que ses p'tits souliers furent ensorcelés
Elle se mit à tourner comme une toupie déréglée
Et les musiciens n'y comprenaient rien
[Elle tourna, tourna jusqu'au petit matin
Et toute épuisée se mit à pleurer.] [bis]

Dernier refrain
Petit cordonnier arrête, rête
Tu me fais tourner la tête, tête
Tu ne dois pas être bête, bête
Pour m'avoir ensorcelée.

Petit cordonnier arrête, rête
Que ta volonté soit faite, faite
Toute ma vie le coeur en fête, fête
Dans tes bras je vais danser
Gentil petit cordonnier !

 


Paroles: Francis Lemarque
Musique: Rudy Revil (1953)
Interprète: Francis Lemarque

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pila Membre 7 999 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)

Elle chante bien; mais c'est une jolie et sale copieuse ! D'ailleurs; elle est née à St Renan - 29290 - comme Benoit Hamon. C'est dire !!! Elle n'est même pas capable de se trouver un auteur-compositeur pour faire un album potable !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anouckim Membre 589 messages
Forumeur forcené‚ 67ans
Posté(e)

http://gauterdo.com/ref/ss/sirop.typhon.html

Le sirop Typhon


Refrain
Buvons, buvons, buvons
Le sirop Typhon, Typhon, Typhon
Universelle panacée - é - é
À la cuillère
Ou bien dans un verre
Rien ne pourra nous résister.

- 1 -
Monsieur Carouge avait le nez rouge
Et cela le désolait - è - è
Une cuillère lui fut salutaire
Il a maint'nant le nez violet
Madame le Prince
Se trouvait trop mince
Elle ressemblait à un bâton - on - on
Elle fit une cure sans demi-mesure
Elle est plus ronde qu'un ballon.

- 2 -
Monsieur le maire avait des misères
Dans ses discours il bégayait - è - è
Un petit verre lui fut salutaire
Il n' bégaie plus car il est muet
Monsieur Léon, pon, pon, pon, pon
Si gentil et si rond, patapon, patapon
Ne gagnait jamais au tiercé - é - é
Une cure sévère lui fut salutaire
Il est gagnant, mais comme jockey.

- 3 -
Le vieux Pierre était célibataire
Et voulait le rester longtemps -an - an
Il but un verre puis un autre verre
Il a 10 femmes et 30 enfants
Dans le village tous les enfants sages
Ecoutant les cloches sonner - é - é
Rêvent qu'un mage venu des nuages
Du bon sirop va leur donner.

 


Interprète: Richard Anthony

9a7e94c6[1].gif

http://gauterdo.com/ref/ss/soleil.et.lune.html

Le soleil et la lune


- 1 -
Sur le toit de l'hôtel où je vis avec toi
Quand j'attends ta venue mon amie
Quand la nuit fait chanter plus fort et mieux que moi
Tous les chats tous les chats tous les chats
Que dit-on sur les toits que répètent les voix
De ces chats de ces chats qui s'ennuient
Des chansons que je sais que je traduis pour toi
Les voici les voici les voilà.

Refrain
Le soleil a rendez-vous avec la lune
Mais la lune n'est pas là et le soleil attend
Ici-bas souvent chacun pour sa chacune
Chacun doit en faire autant
La lune est là, la lune est là
La lune est là mais le soleil ne la voit pas
Pour la trouver il faut la nuit
Il faut la nuit mais le soleil ne le sait pas et toujours luit
Le soleil a rendez-vous avec la lune
Mais la lune n'est pas là et le soleil attend
Papa dit qu'il a vu ça lui.

- 2 -
Des savants avertis par la pluie et le vent
Annonçaient un jour la fin du monde
Les journaux commentaient en termes émouvants
Les avis les aveux des savants
Bien des gens affolés demandaient aux agents
Si le monde était pris dans la ronde
C'est alors que docteurs, savants et professeurs
Entonnèrent subito tous en choeur.

- 3-
Philosophes écoutez cette phrase est pour vous
Le bonheur est un astre volage
Qui s'enfuit à l'appel de bien des rendez-vous
Il s'efface il se meurt devant nous
Quand on croit qu'il est loin il est là tout près de vous
Il voyage il voyage il voyage
Puis il part il revient il s'en va n'importe où
Cherchez-le il est un peu partout.

 


Paroles et Musique: Charles Trenet
Interprète: Charles Trenet (1939)

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anouckim Membre 589 messages
Forumeur forcené‚ 67ans
Posté(e)
il y a 26 minutes, pila a dit :

Elle chante bien; mais c'est une jolie et sale copieuse ! D'ailleurs; elle est née à St Renan - 29290 - comme Benoit Hamon. C'est dire !!! Elle n'est même pas capable de se trouver un auteur-compositeur pour faire un album potable !

elle  doit s'en  foutre  , l'important  c'est  de  gagner  du  fric  faut  croire  !

http://gauterdo.com/ref/ss/souvenir.html

Le Souvenir


Le Souvenir tout comme une berceuse
A noué le fil d'or des années d'autrefois
Quand je traînais dehors mon âme paresseuse
Et sans craindre le chaud ni le froid.

Le Souvenir en moi tisse sa laine
Et je vois des soleils et des arbres tout verts
Tout est pourtant pareil mais j'ai comme une chaîne
Qui me rattache aux choses d'hier.

Le Souvenir est un tissu fragile
Et j'ai cousu depuis sur ses étoiles d'or
Tant de jours et de nuits à rechercher cette île
Où l'enfance m'attend comme un port.

Le Souvenir a des phrases muettes
Et quelquefois le soir elles se taisent pour moi
Pareils à des mouchoirs palpitent dans ma tête
Les morceaux de rêves d'autrefois.

Mon avenir au cadran de ma montre
Écrit ses lettres d'or et me vole mes joies
Je ne vis plus dehors et ceux que je rencontre
Me demandent un peu plus chaque fois.

 


Folklore: S. Lama
Interprète: Nana Mouskouri


 

:rolle:

http://gauterdo.com/ref/tt/tango.des.fauvettes.html

Le tango des fauvettes

Refrain
Dès que le jour a fui
Elles s'en vont légères
Et, de l'ardente nuit,
Font goûter le mystère
Les baisers de passion
De ces fauvettes brunes
Sont la folle chanson
Qui monte au clair de lune.

- 1 -
Au pays où l'aurore
A des parfums de violette
Un frisson de mandore
Fait chanter toutes les fauvettes
Avec leurs tresses brunes
Et leurs yeux de velours
À qui cherche fortune
Elles donnent l'amour.

- 2- (Non chanté ici)
Le gaucho qui chemine
Dans la Sierra mystérieuse
Presse sur sa poitrine
Sa tendre fauvette amoureuse
Il a le coeur en fête
En cette nuit d'été
Car, tout bas, la fillette
Lui promet sa beauté.

Dernier refrain (Non chanté ici)

(musique) notes.gif

Hélas il doit quitter
Ce doux pays de rêve
Il emporte là-bas
L'espoir et la fortune
Mais son coeur restera
Chez les fauvettes brunes.

 


Paroles: R. Marino
Musique: C.A. Bixio
Interprète: Fernand Gignac

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anouckim Membre 589 messages
Forumeur forcené‚ 67ans
Posté(e)

13263897_1031564760212270_709535738578837830_n.jpg

http://gauterdo.com/ref/tt/temps.des.cerises.html

Le temps des cerises

- 1 -
Quand nous chanterons le temps des cerises
Et gai rossignol et merle moqueur
Seront tous en fête
Les belles auront la folie en tête
Et les amoureux du soleil au coeur
Quand nous chanterons le temps des cerises
Sifflera bien mieux le merle moqueur.

- 2 -
Mais il est bien court le temps des cerises
Où l'on s'en va deux cueillir en rêvant
Des pendants d'oreilles
Cerises d'amour aux robes pareilles
Tombant sous la feuille en gouttes de sang
Mais il est bien court le temps des cerises
Pendants de corail qu'on cueille en rêvant.

- 3 -
Quand vous en serez au temps des cerises
Si vous avez peur des chagrins d'amour
Evitez les belles
Moi qui ne crains pas les peines cruelles
Je ne vivrai point sans souffrir un jour
Quand vous en serez au temps des cerises
Vous aurez aussi des peines d'amour.

- 4 -
J'aimerai toujours le temps des cerises
C'est de ce temps-là que je garde au coeur
Une plaie ouverte
Et dame Fortune en m'étant offerte
Ne pourra jamais fermer ma douleur
J'aimerai toujours le temps des cerises
Et le souvenir que je garde au coeur.

 


Paroles: J.-Baptiste Clément (1868)
Musique: Antoine Renard
Interprètes: Jean Lumière (1947)

12241258_1673020529621627_1346656222301515709_n.jpg

http://gauterdo.com/ref/tt/temps.nous.reste.html

Le temps qu'il nous reste


- 1 -
Quelle importance le temps qu'il nous reste
Nous aurons la chance de vieillir ensemble
Au fond de tes yeux vivra ma tendresse
Au fond de mon coeur vivra ta jeunesse
Comme une prière du temps de l'enfance
Ces mots sur tes lèvres me donnent confiance
Je nous imagine ta main dans la mienne
Nos moindres sourires voudront dire: Je t'aime.

Refrain
Mais l'un de nous s'en ira le premier
Il fermera ses yeux à jamais
Dans un tout dernier sourire
Et l'autre en perdant la moitié de sa vie
Restera chaque jour dans la nuit
Son coeur bien sûr battra
Mais pour qui? mais pour quoi?

- 2 -
Ton pas résonne, la porte s'entr'ouvre
Mon coeur bat plus vite et je te retrouve
Quand nos mains se tiennent j'oublie tout le reste
J'ai l'impression même que le temps s'arrête.

Refrain
Mais l'un de nous s'en ira le premier
Il fermera ses yeux à jamais
Dans un tout dernier sourire
Un jour l'un de nous sera trop fatigué
S'en ira presqu'heureux, le premier
Et l'autre sans tarder, viendra le retrouver
Je nous imagine ta main dans la mienne
Nos moindres sourires voudront dire: Je t'aime.

 


Pintucci - Di Bari - Masini / M. Jourdan
Interprète: Nana Mouskouri

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anouckim Membre 589 messages
Forumeur forcené‚ 67ans
Posté(e)

hqdefault.jpg

http://gauterdo.com/ref/tt/toit.de.ma.maison.html

Le toit de ma maison


- 1 -
Ce long voyage est fini
Je me retrouve au pays
D'un pas léger je me dirige chez moi
J'avais peur que tout me soit étranger
Mais rien ne semble changé
C'est bon de voir le toit de sa maison.

Refrain
Dans le jardin tout fleuri
Tu es là qui me souris
C'est bon de voir le toit de sa maison.

- 2 -
Les murs n'ont pas vieilli
La maison se rit du temps
Et le vieux chêne a mis son habit de printemps
J'avais peur que tout me soit étranger
Mais rien ne semble changé
C'est bon de voir le toit de sa maison.

- 3 -
Soudain je n'aperçois
Que des murs gris autour de moi
Et je comprends que je n'ai fait que rêver
S'il est trop tard pour partir ce soir
Demain par le premier train
J'irai revoir le toit de ma maison.

Refrain
Dans le jardin tout fleuri
Tu es là qui me souris
C'est bon de voir le toit de sa maison.

 


Curly Putman / J. Chaumelle
Les Compagnons de la Chanson

03+LES+COMPAGNONS+DE+LA+CHANSON.jpg

http://gauterdo.com/ref/dd/deux.moities.monde.html

Les deux moitiés du monde


Refrain
La moitié du monde est faite en vérité
Pour se moquer de l'autre moitié
Si l'on voit la paille dans l'oeil du voisin
On n'voit pas la poutre qu'on a dans le sien
À chaque seconde on peut le constater
La moitié du monde se fout de l'autre moitié.

- 1-
Le grand homme l'air ironique
Traite le p'tit de bigorneau
Mais le p'tit au grand réplique:
Dis donc: Y fait chaud, là-haut ?
D'un monsieur qui a une grande bouche
On dit: Quelle entrée d'métro !
Mais lui, pense de c'lui qui louche
Il a les yeux en ciseaux.

Refrain
La moitié du monde est faite en vérité
Pour se moquer de l'autre moitié
On chine le galure d'la dame d'à côté
Mais d'vous elle murmure: T'as vu ce... ?
À chaque seconde on peut le constater
La moitié du monde se fout de l'autre moitié.

- 2 -
Celui qui a des ch'veux rigole
De celui qui n'en a plus
Mais le chauve se console
En se fichant du barbu
En r'gardant les jambes d'un autre
Vous dites: Mince! deux fils de fer
Mais vous voyez pas qu'les vôtres
Elles sont en haricots verts.

Refrain
La moitié du monde est faite en vérité
Pour se moquer de l'autre moitié
Antoine dit d'Émile: J'crois qu'il est cocu
Émile dit d'Antoine: Il a l'air d'un schnoque
À chaque seconde on peut le constater
La moitié du monde se fout de l'autre moitié.

Pour finir
La moitié du monde est faite en vérité
Pour se moquer de l'autre moitié
De nos percepteurs on rit comme des fous
Mais eux ils rigolent quand ils prennent nos sous
À chaque seconde on peut le constater
La moitié du monde se fout de l'autre moitié.

 


Interprète: Maurice Chevalier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anouckim Membre 589 messages
Forumeur forcené‚ 67ans
Posté(e)

s_15589maurice_chevalier_093.jpg

http://gauterdo.com/ref/ff/fiances.lac.come.html

Les fiancés du Lac de Côme


- 1 -
Dans les mémoires
On se souvient encore
De cette histoire
Des deux amants retrouvés morts
C'est une histoire
Qui renaît à l'aurore
Quand dans le noir
Se glissent les premiers rayons d'or.

Refrain
Les fiancés du Lac de Côme
Comme des fantômes
Passent sans faire de bruit
Les fiancés du Lac de Côme
Sont seuls dans le royaume
Où leur fol amour les a réunis.

- 2 -
Ils étaient jeunes
Et tout seuls sur la terre
Ils étaient jeunes
Et trop petits pour faire la guerre
Quinze ans à peine
C'est la vie qui commence
Mais quand on s'aime
Trop tôt cela fait peur aux gens.

 


Alain Morisod / P. Collet
Interprète: Mady Rudaz
du groupe Sweet People

un  morceau  que  j'ai  appris  plus  jeune  au  piano  en  pension  .;

c'est  une  mélodie  magnifique , j'ai  toujours  une  émotion en  l'entendant  

http://gauterdo.com/ref/gg/gars.de.la.marine.html

Les gars de la marine


Refrain
Voilà les gars de la marine
Quand on est dans les cols bleus
On n'a jamais froid aux yeux
Partout du Chili jusqu'en Chine
On les r'çoit à bras ouverts
Les vieux loups de mer.
Quand une fille les chagrine
Ils se consolent avec la mer
Voilà les gars de la marine
Du plus p'tit jusqu'au plus grand
Du moussaillon au commandant.

- 1 -
Quand on est matelot
On est toujours sur l'eau
On visite le monde
C'est l'métier le plus beau
Du Pôle Sud au Pôle Nord
Dans chaque petit port
Plus d'une fille blonde
Nous garde ses trésors
Pas besoin de pognon
Mais comme compensation
À toutes nous donnons
Un p'tit morceau d'nos pompons.

- 2 -
Les amours d'un col bleu
Ça n'dure qu'un jour ou deux
À peine le temps d'se plaire
Et de se dire adieu
On a un peu d'chagrin
Ça passe comme un grain
Les plaisirs de la terre
C'est pas pour les marins
Nous n'avons pas le droit
De vivre sous un toit
Pourquoi une moitié
Quand on a le monde entier ?

 


Paroles: Robert Gilbert - Adapt: Jean Boyer
Musique: Werner-Richard Heymann
Interprètes: Comedian Harmonists (1931) (?)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anouckim Membre 589 messages
Forumeur forcené‚ 67ans
Posté(e)

http://gauterdo.com/ref/gg/gens.ages.html

Les gens âgés

- 1 -
Les gens âgés écoutent la radio
Mais on ne joue jamais des chansons pour eux
Ce n'est pas payant.
On leur vend des calmants, des pilules, des onguents,
Mais ce n'est que l'amour dont ils ont besoin
Comme médicament.
Les gens âgés on les a oubliés
Tout au fond des foyers où les gouvernements
Les ont enfermés
Bien souvent une fois par an, on viendra les visiter
Des parents, c'est occupé...
Une seule fois tous les ans on viendra les embrasser
Ça oblige, le Jour de l'An.

 

Refrain
On est tous des vieux
Qu'on le veuille ou non
On s'ra un jour comme eux
Même riches à millions
On est tous des vieux
C'n'est qu'une question de temps
Heureux ou malheureux
D'avoir eu des enfants.

- 2 -
Les gens âgés ne parlent même plus
Ils ont trop à dire: leur vie à raconter...
Qui va les écouter?
Ils se courbent le dos et regardent leurs pieds
Se demandent pourquoi au bout du chemin
Ils sont arrivés.
Ils ont tout donné: leur amour, leur santé
Tout ça pour les enfants, ils ont tout sacrifié
Même les rêves les plus grands
Et du fond de leur prison ils relèvent parfois le front
Quand ils viennent pour signer
C'est quand vient la fin du mois et le chèque de leur pension
Qu'on fait semblant de leur donner.

- 3 -
Les gens âgés ont le goût de pleurer
Car ils ont tout le temps de renaître au passé
Revivre leurs vingt ans...
Ils n'ont rien oublié si leur dos a courbé
C'est qu'ils ont trop souvent
Porté les chagrins et les peines des enfants.
Les gens âgés ont le temps de prier
Car ils sont devenus au fil des années
De simples enfants
Ils demandent au bon Dieu de parfois penser à eux
S'il a une minute ou deux
Ils demandent souvent à Dieu pourquoi il a oublié
De venir fermer leurs yeux...

 

Dernier Refrain
On est tous des vieux
Qu'on le veuille ou non
On s'ra un jour comme eux
Même riches à millions
On est tous des vieux
C'n'est qu'une question de temps
Chaque jour que l'on vit
Nous rapproche du temps.


 


Paroles et musique: André Sylvain
Interprète: André Sylvain


9b9b559f-cf58-4c4d-bbe8-3d7246f2fab9_ORIGINAL.jpg

http://gauterdo.com/ref/gg/gens.sans.importance.html

Les gens sans importance

 

 

Ce sont des gens sans importance
Avec des gestes quotidiens
Qui font renaître l'espérance
Et le bonheur entre leurs mains

Ce sont des gens sans artifices
Qui vous sourient quand ils sont bien
Et vont cacher leurs cicatrices
Parmi les fleurs de leur jardin

Ils ont le coeur un peu fragile
Et la pudeur de leur chagrin
Leur donne un doux regard tranquille
Un peu lointain

Ce sont des gens sans importance
Et qui parfois ne disent rien
Et qui sont là par leur silence
Quand ils sont loin

  Moi j'ai le coeur en plein décembre
L'ami Pierrot s'en est allé
En emportant les chansons tendres
Et ton passé

Et tous les mots sans importance
Qui résonnaient dans la maison
Mais qui sont lourds de son absence
Dans ma chanson

C'est peut-être à ceux-là qu'on pense
Quand la mort vient rôder pas loin
En emportant notre insouciance
Un beau matin

À tous ces gens sans importance
Avec lesquels on est si bien
Qui font renaître l'espérance
Et sans lesquels on n'est plus rien.

 


Paroles et Musique: Yves Duteil
Interprète: Yves Duteil

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anouckim Membre 589 messages
Forumeur forcené‚ 67ans
Posté(e)

ddb88f9b91ad074acec2166d8cd366d5.jpg

http://gauterdo.com/ref/ll/lavandieres.portugal.html

Les lavandières du Portugal

 

Refrain
Tant qu' y' aura du linge à laver
On boira de la manzanilla
Tant qu' y' aura du linge à laver
Des hommes on pourra se passer
Et tape et tape et tape sur ton battoir
Et tape et tape tu dormiras mieux ce soir.

 

- 1 -
Connaissez-vous des lavandières
Comme on en voit au Portugal
Surtout celles de la rivière
De la ville de Setubal
Ça n'est vraiment pas des lavoirs
Où elles lavent mais des volières
Il faut les entendre et les voir
Rythmer leurs chants de leurs battoirs.

- 2 -
Quand un homme s'approche d'elles
Surtout s'il est jeune et bien fait
Aussitôt glissent leurs bretelles
De leurs épaules au teint frais
Oui mais si c'est un va-nu-pied
Ou bien même quelque vieil hidalgo
Elles s'amusent à le mouiller
En chantant d'une voix éraillée.

  - 3 -
Le soir venu les lavandières
S'en vont avec leur linge blanc
Il faut voir leurs silhouettes fières
Se détacher dans le couchant
Sur la tête leur panier posé
Telles des déesses antiques
On entend doucement s'éloigner
Leur refrain et leurs pas feutrés.

- 4 - (Non chanté ici)
Oui mais souvent les lavandières
Trouvent le mari de leur choix
Toutes les autres lavandières
Le grand jour partagent leur joie
Au repas de noce invitées
Elles mettent une ambiance folle
Le xérès faisant son effet
Elles commencent à chantonner.

 


Roger Lucchesi - André Popp (1955)
Interprète: Jacqueline François

http://gauterdo.com/ref/pp/pescadous.html

Les pescadous

Refrain
Les pescadous de la Martiale
Sont des vieux loups que rien n'égale
Ils iraient n'importe où dans la rafale
Ce sont des casse-cou dans leurs youyous
De la sardine au plus gros squale
Dans leurs filets ils prennent tout
Les pescadous de la Martiale
Sont les plus forts de tout, les pescadous.

- 1 -
Du pôle sud au pôle nord
Dans chaque petit port
Il est sans nulle erreur
Pour bien pêcher de bons pêcheurs
On en trouve partout
Jusque chez les Zoulous
Les plus forts malgré tout
Ce sont ceux de chez nous.

- 2 -
Quand ils quittent la mer
En amour, tronc de l'air !
Ils pêchent -au figuré-
Pécher, c'est leur mignon péché
Un clin d'oeil polisson
Un coup seul d'hameçon
Et zou! ils sont vainqueurs
Quand ils pêchent des coeurs.

Dernier refrain
Les pescadous de la Martiale
Sont des vieux loups que rien n'égale
Oui mais ils ont surtout de nos cigales
Le doux et clair bagou, les pescadous
Quand dans les coeurs ils font escale
Ah! les corsaires, ils prennent tout
Les pescadous de la Martiale
Sont les rois, voyez-vous, des frottadous.

(musique)   notes.gif
Quand dans les coeurs ils font escale
Ah! les corsaires, ils prennent tout
Les pescadous de la Martiale
Sont les rois, voyez-vous, des frottadous.

 


Scotto - Alibert - Sarvil (1935)
Interprète: Alibert
De l'Opérette: Un de la Canebière

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anouckim Membre 589 messages
Forumeur forcené‚ 67ans
Posté(e)

http://gauterdo.com/ref/tt/trois.cloches.html

Les trois cloches

 

- 1 -
Village au fond de la vallée
Comme égaré presque ignoré
Voici qu'en la nuit étoilée
Un nouveau-né nous est donné
Jean-François Nicot il se nomme
Il est joufflu, tendre et rosé
À l'église beau petit homme
Demain tu seras baptisé.

Une cloche sonne sonne
Sa voix d'écho en écho
Dit au monde qui s'étonne
C'est pour Jean-François Nicot
C'est pour accueillir une âme
Une fleur qui s'ouvre au jour
À peine à peine une flamme
Encore faible qui réclame
Protection, tendresse, amour.

  - 2 -
Village au fond de la vallée
Loin des chemins loin des humains
Voici qu'après dix-neuf années
Coeur en émoi le Jean-François
Prend pour femme la douce Élise
Blanche comme fleur de pommier
Devant Dieu dans la vieille église
Ce jour, ils se sont mariés.

Toutes les cloches sonnent sonnent
Leur voix d'écho en écho
Merveilleusement couronne
La noce à François Nicot
Un seul coeur, une seule âme,
Dit le prêtre, et pour toujours,
Soyez une pure flamme
Qui s'élève et qui proclame
La grandeur de votre amour.

 
 
- 3 -
Village au fond de la vallée
Des jours, des nuits, le temps a fui
Voici qu'en la nuit étoilée
Un coeur s'endort François est mort
Car toute chair est comme l'herbe
Elle est comme la fleur des champs
Épis, fruits mûrs, bouquets et gerbes
Hélas ! tout va se desséchant.

Une cloche sonne sonne
Elle chante dans le vent
Obsédante et monotone
Elle redit aux vivants:
Ne tremblez pas coeurs fidèles
Dieu vous fera signe un jour
Vous trouverez sous son aile
Avec la vie éternelle
L'éternité de l'amour.

 


Édith Piaf et Les Compagnons de la Chanson

hqdefault.jpg

http://gauterdo.com/ref/vv/vieux.maries.html

Les vieux mariés


On vient de marier le dernier
Tous nos enfants sont désormais heureux sans nous
Ce soir il me vient une idée
Si l'on pensait un peu à nous
Un peu à nous
On s'est toujours beaucoup aimé
Mais sans un jour pour vraiment s'occuper de nous
Alors il me vient une idée
Si l'on partait comme deux vieux fous
Comme deux vieux fous.

On habiterait à l'hôtel
On prendrait le café au lit
On choisirait un p'tit hôtel
Dans un joli coin du midi
Ce soir il me vient des idées
Ce soir il me vient des idées.

On a toujours bien travaillé
On a souvent eu peur de n'pas y arriver
Maintenant qu'on est tous les deux
Si l'on pensait à être heureux
À être heureux
Tu m'as donné de beaux enfants
Tu as le droit de te reposer maintenant
Alors il me vient une idée
Comme eux j'aimerais voyager
Oui voyager.

Mais on irait beaucoup moins loin
On n'partirait que quelques jours
Et si tu me tiens bien la main
Je te reparlerai d'amour
Ce soir il me vient des idées
Ce soir il me vient des idées.

Nous revivrons nos jours heureux
Et jusqu'au bout moi je ne verrai plus que toi
Le temps qui nous a rendus vieux
N'a pas changé mon coeur pour ça
Mon coeur pour ça...

 


J.Revaux / Sardou - Delanoë
Interprète: Michel Sardou

http://gauterdo.com/ref/ll/lily.marlene.html

Lily Marlène

- 1 -
Devant la caserne quand le jour s'enfuit
La vieille lanterne soudain s'allume et luit
C'est dans ce coin-là que le soir
On s'attendait remplis d'espoir
Tous deux, Lily Marlène. (3)

- 2 -
Et dans la nuit sombre nos corps enlacés
Ne faisaient qu'une ombre lorsque je t'embrassais
Nous échangions ingénument
Joue contre joue bien des serments
Tous deux, Lily Marlène, (3)

- 3 -
Le temps passe vite lorsque l'on est deux
Hélas! on se quitte, voici le couvre-feu
Te souviens-tu de nos regrets
Lorsqu'il fallait nous séparer?
Dis-moi, Lily Marlène. (3)

- 4 -
La vieille lanterne s'allume toujours
Devant la caserne lorsque finit le jour
Mais tout me paraît étranger
Aurais-je donc beaucoup changé?
Dis-moi, Lily Marlène. (3)

- 5 -
Cette tendre histoire de nos chers vingt ans
Chante en ma mémoire malgré les jours, les ans
Il me semble entendre ton pas
Et je te serre entre mes bras
Lily... Lily Marlène... (2)

Pour finir:
Il me semble entendre ton pas
Et je te serre entre mes bras
Lily... Lily Marlène... (2)

 


Version originale: H. Leip, M. Schultze
Paroles françaises: Henri Marchand
Interprète: Suzy Solidor

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anouckim Membre 589 messages
Forumeur forcené‚ 67ans
Posté(e)

http://gauterdo.com/ref/mm/ma.verite.html

Ma Vérité

- 1 -
La Vérité nous vient du Nord
Les soirs d'hiver quand le vent crie plus fort
Elle vient du Sud les jours d'été
Quand les cigales ont le coeur à chanter.

Elle est d'Orient ou d'Occident
Selon les lois le royaume et l'accent
Mais quel que soit le temps qui court
Je dis que ma Vérité c'est l'amour.

- 2 -
La Vérité elle est d'hier
Pour le vieil homme qui ressemble à son père
Et à venir pour ce gamin
Qui croit qu'il va la tenir dans ses mains.

Elle est d'ici ou de là-bas
Elle est Jésus Mahomet ou Bouddah
Mais quel que soit le temps qui court
Je dis que ma Vérité c'est l'amour.

- 3 -
La Vérité elle a tes yeux
Lorsque tu pleures sur l'enfant malheureux
Et quand tu viens pour m'écouter
Elle a la voix de la sincérité.

     Je ne suis là
     En vérité
     Que pour chanter
     Ma Vérité

 


Wagner-Sabar/Delanoë-Lemesle
Interprète: Nana Mouskouri

13226711_1029998380368908_5839171298026220267_n.jpg

http://gauterdo.com/ref/mm/maintenant.je.sais.html

Maintenant je sais


Quand j'étais gosse, haut comme trois pommes
J'parlais bien fort pour être un homme
J'disais: je sais, je sais, je sais, je sais.
C'était l'début, c'était l'printemps
Mais quand j'ai eu mes dix-huit ans
J'ai dit: je sais, ça y est, cette fois je sais.

Et aujourd'hui, les jours où je m'retourne
J'regarde la terre où j'ai quand même fait les cent pas
Et je n'sais toujours pas comment elle tourne !
Vers vingt-cinq ans, j'savais tout...
L'amour, les roses, la vie, les sous
Tiens oui l'amour ! J'en avais fait tout le tour !

Et heureusement, comme les copains
J'avais pas mangé tout mon pain
Au milieu de ma vie, j'ai encore appris
C'que j'ai appris, ça tient en trois, quatre mots :
Le jour où quelqu'un vous aime, il fait très beau
J'peux pas mieux dire, il fait très beau !

C'est encore ce qui m'étonne dans la vie
Moi qui suis à l'automne de ma vie
On oublie tant de soirs de tristesse
Mais jamais un matin de tendresse !
Toute ma jeunesse, j'ai voulu dire je sais
Seulement, plus je cherchais et puis moins j' savais.

Il y a soixante coups qui ont sonné à l'horloge
Je suis encore à ma fenêtre, je regarde et j'm'interroge...
Maintenant je sais... je sais qu'on n'sait jamais !
La vie, l'amour, l'argent, les amis et les roses
On ne sait jamais le bruit ni la couleur des choses
C'est tout c'que j'sais ! Mais ça, j'le sais... !

 


Interprète: Jean Gabin (1974)

jean-gabin_4527490.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anouckim Membre 589 messages
Forumeur forcené‚ 67ans
Posté(e)

http://gauterdo.com/ref/mm/maitre.pierre.html

Maître Pierre


- 1 -
Il fait bon chez vous Maître Pierre
Il fait bon dans votre moulin
Le froment vole dans la lumière
Et partout ça sent bon le grain
J'avais douze ans et j'étais haut comme trois pommes
Qu'en me voyant vous me disiez d'un ton bonhomme
Voyez-moi ce sacré p'tit drôle
Le métier lui semble à son goût
Prends ce sac, mets-le sur l'épaule
Maître Pierre il fait bon chez vous!

Refrain
Hardi, hardi petit gars
Bonnet sur l'oeil, sourire aux lèvres
Hardi tant qu'il a deux bras
Un vrai meunier ne s'arrête pas.

- 2 -
Il fait bon chez vous Maître Pierre
Je m'souviens de mes dix-huit ans
Votre fille était écolière
Que déjà moi je l'aimais tant
Et quand plus tard je l'épousai devenue grande
Tout le village est venu danser dans la grange
Et toujours de ses grandes ailes
Le moulin continue toujours
Le tic-tac de son coeur fidèle
Maître Pierre il fait bon chez vous.

- 3 -
Il fait bon chez vous Maître Pierre
À trente ans j'aimais mon métier
J'adorais ma jolie meunière
C'est alors que vous nous quittiez
Et quand du ciel vous regardez par la campagne
Tous ces moulins tournant du Nord à la Bretagne
Vous pensez avec un sourire
Qu'on est là pour en mettre un coup
Et qu'on a bien raison de dire
Maître Pierre il fait bon chez nous.

 


J. Plante - H. Betti
Les Compagnons de la Chanson

http://gauterdo.com/ref/mm/mama.leone.html

Mama Leone

- 1 -
Mama Leone
Mama Leone au bar de l'amitié
Mama Leone
Tu nous pardonnes on n'a jamais payé
Mama Leone
Mais on chantait et tu aimais bien ça
Les gens des beaux quartiers de Rome
Venaient voir le spectacle quelques fois
Mama Leone.

- 2 -
Mama Leone
Comme les cigognes on arrivait chez toi
Mama Leone
Mais à l'automne on était toujours là
Mama Leone
Qu'est-ce qu'on a fait souffrir ton vieux piano
Il est mort près du téléphone
Un soir où nous avons joué trop faux
Mama Leone.

- 3 -
Mama Leone
Mama Leone au bar de l'amitié
Quand minuit sonne
Y'a plus personne pour rire et pour chanter
Mama Leone
Un coffee-shop ou un drugstore je crois
T'ont remplacée au coeur de Rome
On n'a gardé de toi que ce nom-là
Mama Leone
Mama Leone ...

 


Vaplus - Arico - Delanoë - Lemesle
Interprète: Nana Mouskouri

http://gauterdo.com/ref/mm/marin.html

Marin


Marin, ô marin !

- 1 -
Enfant du voyage
Ton lit c'est la mer
Ton toit les nuages
Été comme hiver

Ta maison c'est l'océan
Tes amis sont les étoiles
Tu n'as qu'une fleur au coeur
Et c'est la rose des vents
Ton amour est un bateau
Qui te berce dans ses voiles
Mais n'oublie pas pour autant
Que l'on t'attend.

- 2 -
Enfant du voyage
Ton coeur s'est offert
Au vent, aux nuages
Là-bas sur la mer

Mais tu sais que dans un port
Tremblant à chaque sirène
Une fille aux cheveux d'or
Perdue dans le vent du nord
Une fille aux cheveux d'or
Compte les jours les semaines
Et te garde son amour
Pour ton retour.

Et te garde son amour
Pour ton retour.

 


Scharfenberger, Busch, West, Broussolle (1961)
Interprètes: Les Compagnons de la Chanson

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anouckim Membre 589 messages
Forumeur forcené‚ 67ans
Posté(e)

http://gauterdo.com/ref/mm/mes.jeunes.annees.html

Mes jeunes années


Mes jeunes années courent dans la montagne
Courent dans les sentiers pleins d'oiseaux et de fleurs
Et les Pyrénées chantent au vent d'Espagne
Chantent la mélodie qui berça mon coeur
Chantent les souvenirs de ma tendre enfance
Chantent tous les beaux jours à jamais enfuis
Et comme les bergers des montagnes de France
Chantent la nostalgie de mon beau pays.

Parfois loin des ruisseaux
Loin des sources vagabondes
Loin des fraîches chansons des eaux
Loin des cascades qui grondent
Je songe et c'est là ma chanson
Au temps béni des premières saisons.

Mes jeunes années courent dans la montagne
Courent dans les sentiers pleins d'oiseaux et de fleurs
Et les Pyrénées chantent au vent d'Espagne
Chantent la mélodie qui berça mon coeur.
Chantent les souvenirs de ma tendre enfance
Chantent tous les beaux jours à jamais enfuis
Et comme les bergers des montagnes de France
Chantent le ciel d'été de mon beau pays.

 


Paroles et musique:Trenet / Trenet - Errand
Les Compagnons de la Chanson
et les Petits Chanteurs à la Croix de Bois


http://gauterdo.com/ref/pp/papa.o.papa.html

Papa, ô papa

- 1 -
Y 'avait dans l'désert qui conduit tout là-bas
Un homme rude et fort qui marchait à grands pas
Derrière, un p'tit gars lui emboîtait le pas,
Mais n'y arrivait pas.

Refrain 1
Papa, ô Papa, attends-moi, je n'peux pas
Papa si tu vas à grands pas faire ton pas
Un pas c'est un pas et ton pas je ne l'ai pas
Papa, ô Papa, je n'peux pas.

- 2 -
Parfois le bonhomme s'arrêtait pour laisser
Laisser au gamin le temps d'le rattraper
Sitôt qu'ils étaient à nouveau rassemblés
Alors il repartait.

Refrain 2
Papa, ô Papa, attends-moi, je n'peux pas
Viens là mon p'tit gars, t'en fais pas, prends mon pas
Un pas c'est un pas mais ton pas je ne l'ai pas
Viens là mon gars ne t'en fais pas.

- 3 -
La marche avançait mais le temps défilait
Notre homme vieillissait, le gamin grandissait,
Son pas s'allongea et maintenant pas à pas
Ils s'en allaient là-bas.

Refrain 3
Papa, ô Papa, regarde-moi faire mon pas
Papa si tu vas à grands pas je fais comme toi
Un pas c'est un pas et ton pas c'est mon pas
Papa, papa, je fais ton pas.

- 4 -
Y 'avait dans l'désert qui conduit tout là-bas
Un homme rude et fort qui marchait à grands pas
Laissant derrière lui un vieillard qui a dit :
Adieu, j'arrête ici.

Refrain 4
Va, va, mon p'tit gars, d'un bon pas, n'attends pas
Mon pas est trop las, va tout seul vers là-bas
Un jour tu verras un gamin qui suivra
Ton pas et le rattrapera
Un jour tu verras un gamin qui suivra
Ton pas et le dépassera !

 


Paroles et Musique: Jean-Claude Darnal (1960)
Interprète: Jean-Claude Darnal

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anouckim Membre 589 messages
Forumeur forcené‚ 67ans
Posté(e)

http://gauterdo.com/ref/pp/parle.plus.bas.html

Parle plus bas


Parle plus bas
Car on pourrait bien nous entendre
Le monde n'est pas prêt pour tes paroles tendres
Le monde n'est pas prêt pour nous
Il dirait tout simplement que nous sommes fous.

Parle plus bas mais parle, parle encore
De l'amour fou, de l'amour fort
Parle plus bas
Car on pourrait bien nous surprendre
Tu sais très bien
Qu'il ne voudrait jamais comprendre
Que dans nos coeurs moi j'ai trouvé
Ce que le monde refusait de nous donner.

(musique) notes.gif

Parle plus bas mais parle, parle encore
De l'amour fou, de l'amour fort
Parle plus bas
Car on pourrait bien nous surprendre
Tu sais très bien
Qu'il ne voudrait jamais comprendre
Que dans nos coeurs moi j'ai trouvé
Ce que le monde refusait de nous donner.

 


L. Kusik, N. Rota (1972)
Interprète: Raymond Berthiaume

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anouckim Membre 589 messages
Forumeur forcené‚ 67ans
Posté(e)

http://gauterdo.com/ref/aa/alors.je.chante.html

Alors je chante


- 1 -
Un oiseau s'envole, emportant loin tous mes rêves
Alors je chante, alors je chante
[Dès qu'un nouvel oiseau dans le ciel bleu s'élève
Que d'autres rêves s'en reviennent avec lui.] [bis]

Alors je chante l'été, l'amour et la joie
Alors je chante et mon chagrin s'en va.

- 2 -
Mon amour s'en va soudain mes jours se déchirent
Alors je chante, alors je chante
[Dès l'instant où je n'ai plus le coeur à sourire
Quand sur ma route tu n'es pas près de moi.] [bis]

Alors je chante l'été, l'amour et la joie
Alors je chante et mon chagrin s'en va.

Si des ennuis peuplent votre vie
Alors chantez avec moi, l'espoir reviendra.

- 3 -
Mon horizon est tout gris les jours sont moroses
Alors je chante, alors je chante
[Et pour rien que le monde se teinte de rose
Que le soleil éclaire encore ma vie.] [bis]

Alors je chante l'été, l'amour et la joie
Alors je chante et mon chagrin s'en va.

Alors je chante si pour vous plus rien ne va
Dans la tourmente chantez avec moi.

Alors je chante l'été, l'amour et la joie
Alors je chante chantez avec moi.

La la la la la la...
 


M.J. de Cerato-D. Fauré-J. Barsons-R. Zaraï
Interprète: Rika Zaraï


Rika-zarai0.jpg

http://gauterdo.com/ref/aa/amene-toi.chez.nous.html

Amène-toi chez nous

- 1 -
Si le coeur te fait mal si tu ne sais plus rire
Si tu ne sais plus être gai comme autrefois
Si le cirque est parti, si tu n'as pu le suivre
Amène-toi chez nous, je t'ouvrirai les bras
Je n'ai rien d'un bouffon qui déclenche les rires
Mais peut-être qu'à deux nous trouverons la joie.

- 2 -
Si tu ne peux pas mordre dans la vie qui t'emporte
Parce que c'est la vie qui te mord chaque jour
Si tu ne peux répondre aux coups qu'elle te porte
Amène-toi chez nous, je serai dans ma cour
Je ne sais pas guérir, je ne sais pas me battre
Mais peut-être qu'à quatre nous trouverons le tour.
Oh! viens!

- 3 -
Si tu cherches à savoir le chemin qu'il faut suivre
Si tu cherches à comprendre ce vers quoi tu t'en vas
Si tu vois ton bateau voguer à la dérive
Amène-toi chez nous, j'aurai du rhum pour toi
Je ne suis pas marin, je vis loin de la rive
Mais peut-être qu'à cent nous trouverons la voie.

- 4 -
Si tu t'interroges sur le secret des choses
Si devant l'inconnu tu ne sais que penser
Si on ne répond pas aux questions que tu poses
Amène-toi chez nous, je saurai t'écouter
La vérité m'échappe je n'en sais pas grand-chose
Mais peut-être qu'à mille nous saurons la trouver.
Oh! viens!


N'oublie pas que ce sont les gouttes d'eau
Qui alimentent le creux des ruisseaux
Si les ruisseaux savent trouver la mer
Peut-être trouverons-nous la lumière.

Oh! viens!
Oh! viens!
Viens!


Paroles et musique: Jacques Michel
Interprète: Jacques Michel

bien-embrasser-un-homme.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant