Aller au contenu

Renseignements sur la RQTH


Messages recommandés

Thax Membre 21 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Bonjour ! :)

J'ai récemment obtenu la RQTH pour un problème de surdité. Je suis actuellement en recherche d'emploi, et j'aurais besoin d'un aménagement de poste qui n'est pas lié à ma surdité mais à un autre handicap (ne sachant pas que ledit problème pouvait être reconnu comme un handicap, je n'avais pas fait la demande...). Je m'interroge sur différents points :

  • De manière générale, lors d'un entretien, comment amenez-vous sur la table le sujet du handicap ? Ça me semble évident que la question se pose pour l'employeur avec une personne en fauteuil ou autre handicap visible, mais comment faire si ça ne se voit pas au premier coup d’œil ? Qui plus est, vu mon domaine et la réalité de mon handicap (totalement sourde d'une oreille mais l'autre fonctionne à merveille), je n'aurais pas besoin d'un aménagement de poste pour ça, mais ça serait plutôt pour avoir un petit + au niveau de mes chances d'embauche...
  • Pour mon deuxième problème, celui qui nécessiterait un aménagement de poste, est-ce que je suis obligée de faire une deuxième demande de RQTH ? J'ai vu qu'il n'y a pas le motif du handicap sur les attestations employeur/bénéficiaire, mais je ne sais pas comment ça se passe au niveau de l'employeur, et je ne pense pas qu'il soit en droit de contacter la MDPH pour connaître le motif.
  • Ma dernière question est lié au point précédent : je me doute qu'il ne suffit pas de dire "j'ai besoin de ça" et pif paf pouf l'employeur dit "ok" sans poser de question, qu'il y a un minimum de justifications à fournir vis-à-vis du handicap pour montrer qu'il faut aménager le poste. Est-ce qu'il s'agit uniquement de négociation entre moi et l'employeur (et donc, suis-je obligée de dévoiler mon handicap ?), est-ce qu'il y a contact entre l'employeur et la MDPH, est-ce que c'est à la MDPH de confirmer qu'un tel aménagement est nécessaire sans avoir à donner le motif exact, ou... ?

Si j'avais un aménagement de poste à faire pour ma surdité je poserais directement mes questions à l'employeur pour savoir comment ça se passe, mais étant donné le motif de mon deuxième handicap, je préfèrerais que ça ne soit pas connu de mon employeur (du moins, pas au moment de l'entretien), car je pense que ça me pénaliserait énormément.

J'ai déjà envoyé un mail à la MDPH pour savoir si je devais faire une deuxième demande de RQTH (j'attends leur réponse), mais pour savoir comment me débrouiller avec un futur employeur, c'est le flou total...

Merci d'avance si vous avez des éléments de réponse !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Mélanie Membre 1 842 messages
Forumeur alchimiste‚ 25ans
Posté(e)

Bonsoir, voilà un sujet qui m'intéresse et où je pourrais répondre en toute connaissance de cause. Je préviens, je vais être cash...

Alors, pour faire simple, pour reprendre à ta première question :

- De manière générale, lors d'un entretien, comment amenez-vous sur la table le sujet du handicap ?

Perso, je boite suite à un accident. C'est temporaire. Quand j'avais la béquille ET l'autorisation de travailler, même écrit noir sur blanc, c'est tout sourire devant et "cause toujours tu m'intéresse" derrière. Je ne suis pas reconnue handicapée car d'une c'est temporaire (juste que le muscle se refasse), et de deux, je peux marcher plus de 200 mètres.

Je n'ai pas osé le dire aux agences d'intérim, mais c'est de la discrimination, sachant que les postes auxquels j'avais postulé étaient accessibles aux personnes en situation de handicap.

Un jour j'en ai eu marre de ne pas trouver d'emploi malgré ça, donc je n'ai rien dit. Je l'ai caché lors d'un entretien téléphonique. Et là, tadam, un emploi!

Certes, il l'a remarqué mais j'y suis encore car j'ai été jugée sur mes connaissances et capacités sur le terrain, et non à la mention "ne marche pas correctement".

Donc, leçon à retenir : ne pas dire que tu n'es pas "normal".

Après, tu es reconnu handicapé donc tu rapportes du fric pour le gars ou la nana qui t'embauche.

Deuxième et troisième question : aucune idée.

Donc gros conseil de mon point de vue et expérience persos : envoie ton cv et lettre de motivation sans préciser ton handicap si tu craints ne pas être prise.

 

Edit : je suis curieuse : quel est ce handicap que tu ne souhaites pas ébruiter à ton futur employeur?

Modifié par Mélanie
oubli

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Thax Membre 21 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Concernant le premier point, je n'ai jamais songé à prévenir le potentiel futur-employeur de mon handicap avant d'en arriver à l'entretien, et avant de sentir que "ça se passe bien" au cours de l'entretien. Donc envoyer CV et lettre de motivation sans parler de mon handicap, c'est déjà ce que je compte faire :)

Le truc, c'est que je suis effectivement reconnue comme étant handicapée, et je sais que la RQTH est un "bonus" non négligeable pour l'employeur (ce qui est donc différent de ta situation). A compétences égales, c'est l'employé handicapé qui a le plus de chances d'avoir l'emploi.

Après je ne doute pas de mes compétences et de ma capacité à obtenir un emploi sans brandir ma RQTH : je travaille dans un milieu qui recrute énormément, et j'ai le profil type recherché par les entreprises. L'aménagement dont j'ai besoin est un poste en télétravail ou avec des horaires vraiment libres, ce qui est parfaitement réalisable dans mon domaine, mais qui est encore peu apprécié par beaucoup d'entreprises de nos jours.

Concernant ledit handicap, pour soulager ta curiosité, c'est un handicap de type psy qui affecte énormément ma capacité de concentration et me crée des difficultés dans ma vie sociale. En gros, je vais mettre beaucoup plus de temps à faire quelque chose car je dois faire régulièrement des pauses ; c'est incompatible avec des horaires de bureau fixes mais ça serait insignifiant avec du télétravail.

 

J'ai obtenu des réponses via la MDPH pour les questions 2 & 3 :

- Une fois qu'on a la RQTH pour un handicap quelconque, il n'y a pas de deuxième demande à faire. Il faut simplement envoyer les éléments supplémentaires pour compléter le dossier qu'ils ont déjà (nouveau certificat médical, etc)

- La MDPH n'a aucun lien avec les aménagements, ça se voit uniquement avec la médecine du travail.

Modifié par Thax

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité