Aller au contenu

Viols en Ukraine


nerelucia

Messages recommandés

Membre, 115ans Posté(e)
nerelucia Membre 12 886 messages
Baby Forumeur‚ 115ans‚
Posté(e)

La femme est devenue un otage dans ce monde de conflits. Cette journaliste de 22 ans témoigne, son reportage était dérangeant pour les acteurs, elle raconte :

Deux semaines ont presque passé quand un matin, elle se réveille sans bandeau sur les yeux. Des gardes viennent la chercher. Ils l’emmènent dans une chambre qu’elle ne connaît pas. Au centre, un matelas. Un des chefs est là, allongé. Les soldats la jettent dans la pièce : « Tiens, voilà une femme pour ton divertissement. » Léna les supplie de ne pas la toucher. Inutile. Ils s’y mettent à trois ou quatre pour la déshabiller : « Et puis ils ont commencé à me violer. Dabord les hommes en noir, les chefs. Puis les hommes en vert. » De l’autre côté de l’écran, Léna s’arrête, avale une gorgée d’eau, puis prend une grande respiration. Quand elle reprend, son récit devient plus saccadé. « Sur la journée, au moins huit ont fait ça. Plusieurs fois, jai perdu connaissance. Ils me balançaient des seaux deau froide au visage pour me réveiller. » 

Les hommes en noir sont, d’après elle, des Russes et des Tchétchènes, dont elle reconnaît l’accent. En uniforme vert, des Ukrainiens. « Ils rentraient, ils sortaient, ils me soufflaient de la fumée de cannabis au visage pour me réveiller. Ils rigolaient, écoutaient de la musique… » Lassés, ses violeurs finissent par l’abandonner, à moitié nue, son corps meurtri étalé sur le sol froid de la salle vide. Ils lui apportent de la nourriture, qu’elle ne mange pas, et des vêtements, qu’elle ne met pas. Quand ils la reconduisent dans sa chambre, le soleil s’est couché. Léna est libérée le lendemain.

https://www.mediapart.fr/journal/international/280317/ukraine-viols-et-violences-sexuelles-comme-armes-de-guerre

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×