Aller au contenu

Cosmologie : Du nouveau sur les trous noirs


Messages recommandés

Théia VIP 11 748 messages
Θεία‚ 124ans
Posté(e)

Trous noirs : Stephen Hawking remet-il en cause leur existence ?

Stephen Hawking avait déjà fait sensation il y a 40 ans en annonçant que les trous noirs ne piégeaient pas de l'énergie pour toujours et qu'ils pouvaient s'évaporer. Il s'agissait d'une conséquence des lois de la mécanique quantique. Il jette à nouveau le trouble en suggérant que les trous noirs n'existent pas. Mais est-ce vraiment ce qu'il affirme ? L'information ayant suscité des réactions et des affirmations parfois fantaisistes, la réponse mérite une analyse fine...

Stephen Hawking vient de réaliser un nouveau coup d’éclat médiatique dont il a le secret. On se souvient par exemple il y a quelques années des remous qu’il avait causés avec le boson de Brout-Englert-Higgs. Ses travaux sur la théorie des trous de ver l’avaient conduit à douter de la possibilité de découvrir cette fameuse particule au LHC. Il avait donc parié avec le physicien Gordon Kane qu'on ne l'observerait pas.

(...)

Un article complet de Laurent Sacco, Futura-Sciences 30/01/201

Jean-Pierre Luminet explique ici l'histoire des découvertes théoriques des trous noirs

Les points développés dans l'article :

- L'effondrement gravitationnel des étoiles

- Trou noir et horizon des événements

- Des trous noirs quantiques qui rayonnent

- Des particules maximalement intriquées

- Un pare-feu en contradiction avec la relativité générale

- Chaos, turbulence et trous noirs

- Les nouveaux trous noirs, des boules de supercordes ?

Modifié par Théia

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Invité N_Zip
Invité N_Zip Invités 0 message
Posté(e)

J'y crois pas une seule seconde. Par contre je sais remonter mes chaussettes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6 662 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Mouaif...

Je n 'aime pas quand les scientifiques partent du principe que la nature va s'arranger pour que leur théorie actuelles fonctionnent. Plutôt que de considérer que leurs théories pourraient ne pas se dérouler exactement comme prévue.

Surtout qu'elles n'ont jamais été vérifiées dans de telles conditions, et qu'elles n'expliquent déjà pas pleins de choses.

Grosso-modo, ils considèrent que leur théories sont exactes et que la nature empêchera "par une main invisible" aux problèmes de se poser. >_<

( le "pare-feu" )

Ou que ces objets n'existent pas, parce qu'on ne pourrait pas décrire comment ça se passe si on jetais un truc dedans.

( l'idée de Hawkings )

F'in sauf que ça aboutis au problème que du coup la théorie n'explique pas pourquoi les trous noir ne se formerai pas, mais ça, on passe dessus.

La théorie qui me semble la plus rationnelle, c'est quand même de considérer que nos théories ne sont simplement pas exactes. Et qu'elles pourraient ne pas se dérouler exactement comme prévus dans ses moindres détails.

En particulier si on arrive à des situations de paradoxes.

Si on n'arrive pas à décrire ce qui se passerai si on jetait un truc dedans, alors c'est que notre théorie n'est pas correcte.

ça me semble beaucoup plus simple. Plutôt que de considérer que les étoiles ne s'effondrent pas par gravité... et qu'un trou noir va refuser de se former, seulement parce qu'on ne va pas arriver à décrire ce qu'il se passerai si on jetais un truc dedans. >_>

Le seul avantage de cette déclaration, c'est de rappeler quand même que les trous noirs sont des hypothèses. Qu'effectivement, il pourrait y avoir des choses qui empêchent les trous noir de se former.

Mais bon, dans un sens comme dans l'autre, ça reviens à dire que nos règles physiques ne fonctionnent pas comme prévu, sans proposer de nouvelles modélisation.

F'in bon.

Chapeau quand même à Hawkings, qui arrive malgré son handicap à exposer les problèmes des théories actuelles, tout en rappelant que les objets qu'on pense trop souvent "prouvé" ne sont que des hypothèses pour l'instant.

Et ça, c'est un sacré rappel, qu'il a bien raison de faire !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Théia VIP 11 748 messages
Θεία‚ 124ans
Posté(e)

Sur le même sujet :

Trou noir : le monde est-il un hologramme ?

L'étude théorique de l'évaporation des trous noirs a suggéré voilà 20 ans que l'espace et son contenu en matière pouvaient être décrits par un hologramme. Une équipe de physiciens japonais a montré que, grâce aux ordinateurs, elle pouvait aller un peu plus loin dans la description quantique des trous noirs. Les résultats obtenus confirment pour le moment que l'univers pourrait être vu comme un hologramme. Notre monde est-il donc une illusion ? Futura-Sciences explore la signification réelle du travail des physiciens japonais en deux articles.

Le 26/12/2013 - Par Laurent Sacco, Futura-Sciences

4af5be3567_maldacena_hologramme_Stan_Brodsky.jpg

Sont développés dans l'article :

- Trou noir et théorie de l'information

- Entropie et trou noir supersymétrique

- Théorie de supergravité

- Trou noir quantique et paradoxe de l'information

- Résoudre le paradoxe de l’information

L'article : http://www.futura-sciences.com/magazines/matiere/infos/actu/d/physique-trou-noir-12-monde-il-hologramme-50872/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6 662 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Super intéressant ces articles !!!

Merci Théia ! :)

J'avais jamais approché la théorie qui voit les trous noir comme des hologrammes.

(ou plutôt la manifestation que l'univers aurait peut être moins de dimensions qu'on ne le croit)

C'est super intéressant comme théorie, et comme façon de penser aussi :)

J'adore !

Même si ça revient quand même à dire que les lois actuelles qu'on a posé devraient être vraie... ce dont nous ne sommes pas encore sûr. Au moins ces théories sont originale et intéressantes !!

Je préfère très nettement aux hypothèses et considérations du premier message. :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Théia VIP 11 748 messages
Θεία‚ 124ans
Posté(e)

Super intéressant ces articles !!!

Merci Théia ! :)

J'avais jamais approché la théorie qui voit les trous noir comme des hologrammes.

(ou plutôt la manifestation que l'univers aurait peut être moins de dimensions qu'on ne le croit)

Salut Titsta , Contente que le sujet t'intéresse ! Je n'ai pas fini de le fournir, keep connected^^

Par contre, comme je n'en comprends que le quart, à la fin je demanderai un résumé simplifié et accessible à mon ignorance tous. L'heureux "gagnant" sera tiré au sort parmi les participants de ce topic :D

Te sauve pas hein, je plaisante =p

Quoique... =D

Même si ça revient quand même à dire que les lois actuelles qu'on a posé devraient être vraie...

J'imagine que c'est préférable. Quel serait l'intérêt d'élaborer une théorie qui ne reprenne pas les constats déjà faits ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Théia VIP 11 748 messages
Θεία‚ 124ans
Posté(e)

Trou noir : le monde est-il un hologramme ? (suite)

Dans un précédent article, nous avons fait connaissance avec le principe holographique et le paradoxe de l'information découlant de la théorie quantique de l'évaporation des trous noirs. Pour tenter de faire la lumière sur ces questions, des chercheurs japonais ont soumis le principe holographique à des tests théoriques sur ordinateur via la théorie des cordes et ses multiples formulations. Le succès de ces tests implique-t-il vraiment que le monde dans lequel nous vivons est aussi illusoire qu'une image holographique, et qu'il possède en réalité au moins une dimension spatiale de moins ? Cet article complète le précédent en tentant de répondre à cette question.

(...)

12de81e876_trou_noir_riazuelo_IAP_09.jpg

Sont développés dans l'article :

- Un dictionnaire entre gravitation et champs de Yang-Mills

- L'évaporation quantique d'un trou noir sur ordinateur

- Supergravité et théorie matricielle

- L'holographie, simple outil de calcul en gravitation quantique

L'article : http://www.futura-sciences.com/magazines/matiere/infos/actu/d/physique-trou-noir-22-monde-il-hologramme-51147/

Le 27/12/2013 Par Laurent Sacco, Futura-Sciences

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6 662 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

J'imagine que c'est préférable. Quel serait l'intérêt d'élaborer une théorie qui ne reprenne pas les constats déjà faits ?

Oui, c'est logique quelque part d'essayer de modéliser quelque chose qui pose problème sans remettre en cause nos théories actuelles.

Dans un premier temps en tout cas.

Mais à mon avis, quand on fait de la recherche, et à priori sur des éléments qui n'ont jamais vraiment été expérimenté, on ne devrait pas partir du principe que nos théories sont justes.

Il y a deux comportements scientifique différent.

Celui qui consiste à appliquer les théories actuelles. À pousser les calculs au maximum pour voir ce que ça donne.

Et celui de remettre en cause les théories actuelles, pour trouver une modélisation plus efficace.

J'aurai toujours la préférence sur la deuxième. (c'est mon petit côté anti-conformiste) Qui ose remettre en cause les théories, pour proposer des modélisations différentes des choses.

Surtout qu'en fin de compte, les scientifiques arrivent à la conclusion que de toute façon, ils n'arrivent pas à modéliser les trous noir avec les théories actuelles. Donc il y a bien quelque chose à revoir dans les théories mêmes.

Pas que dans leurs applications. :)

C'est pour ça que je trouve beaucoup plus intéressantes les théories comme celle des cordes, ou de l'univers holographique. Qui osent changer les bases du problèmes, face à l'impossibilité de la modélisation.

Après je dis pas, pousser les théories dans leur retranchement et voir ce que ça donne est aussi important. ça permet de poser les bases de ce qu'il faudra observer pour savoir si ces théorie sont exactes ou pas.

Mais vu qu'il s'agit de recherche fondamentale, j'ai tendance à préférer la créativité.

Hawkings part bien, en se disant que peut être les trous noir n'existent pas. Après tout, on n'en a jamais observé et ce sont des objets "théoriques", conséquence des calculs actuels. Cette idée, et juste celle là, est intéressante. Les trous noirs n'existent peut être pas, et sont seulement les aboutissements théoriques de nos modèles imparfaits.

Mais après, il part dans des tentatives d'explications des trous noirs avec les théories actuelles...

C'est un peu incompatible avec l'idée forte dégagée en premier.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation