Aller au contenu

Blair appelle au calme


marielle

Messages recommandés

Membre, 51ans Posté(e)
marielle Membre 1 921 messages
Baby Forumeur‚ 51ans‚
Posté(e)
attentatslondres3.jpg

Blair appelle au calme


13 Juillet 2005 - 19h30

Le Premier ministre britannique Tony Blair a lancé un appel au calme mercredi, après la désignation de quatre jeunes musulmans nés en Grande-Bretagne comme les auteurs des attentats de Londres, qui risque d'attiser les tensions intercommunautaires.

"Je demande la même réponse calme et mesurée du pays que celle qui l'a caractérisé depuis les attentats jeudi», a-t-il déclaré au parlement. «C'est un petit groupe d'extrémistes. Il ne peut pas être ignoré, mais il ne doit pas définir les musulmans en Grande-Bretagne qui sont très largement des membres de notre société honnêtes et respectueux des lois», a-t-il affirmé. «Nous condamnons sans réserve toute agression contre eux», a-t-il ajouté.

Auparavant, le député Keith Vaz avait interpellé le Premier ministre pour lui demander s'il «savait que dans les sept derniers jours il y avait eu plus de 100 agressions racistes signalées contre la communauté britannique d'Asie», qui forme la grande majorité de la population musulmane. «Cela va de tentatives d'incendie contre des mosquées à de fausses alertes à la bombe, en passant par des graffiti du style Allez-vous faire foutre, ordures de musulmans», a expliqué un porte-parole de la principale fédération d'organisations musulmanes, Inayat Bunglawala. «Il y a des cas de préjudice corporel, une bonne part sont des agressions verbales», a souligné le porte-parole du Conseil musulman de Grande-Bretagne (MCB), qui a exprimé «son angoisse, son choc et son horreur» en apprenant que les auteurs présumés des attentats appartenaient à cette communauté.

Selon Massoud Shadjareh, le président d'une ONG islamique, la Commission islamique des droits de l'Homme (CIDH), «cela se développe malheureusement très rapidement et c'est très répandu». «La plupart sont des insultes du genre Ben Laden rentre chez toi, Pakistanais rentre chez toi», a-t-il indiqué. Ces attentats «créent un environnement favorable aux attaques contre les musulmans», a reconnu le porte-parole du MCB, au sujet du meurtre par un groupe de jeunes d'un Pakistanais à Nottingham, dans l'est de l'Angleterre. Ce meurtre, découvert dimanche, est considéré comme un crime raciste par la police, qui a en revanche refusé de lier les deux événements. «Il y a évidemment un lien», a estimé M. Shadjareh. «Ses agresseurs criaient taliban, taliban! puis ils l'ont battu à mort», a-t-il affirmé. «Il va y avoir davantage d'affaires comme celle-là», a-t-il prédit.

Au-delà, les attentats ont provoqué des fissures dans la coexistence intercommunautaire, a estimé Rime Allaf, chercheuse au centre d'études internationales de Chatham House. «L'inquiétude et la méfiance se sont installées en Grande-Bretagne précisément parce que ces jeunes gens n'ont pas le profil habituel, celui de barbus qui crient», a-t-elle ajouté.Mais le fait que les auteurs des attentats soient nés en Grande-Bretagne pourrait permettre à la communauté musulmane de promouvoir l'un de ses rares sujets d'unité, l'opposition à la guerre en Irak. «Si nous devons dégager une responsabilité collective, ce doit être celle de la société britannique», a affirmé M. Shadjareh. «Pourquoi des jeunes hommes brillants se font cela à eux-mêmes et aux autres?».

M. Bunglawala a appelé le gouvernement britannique à «s'interroger sur sa politique étrangère». «Qu'est-ce qui leur a fait tant haïr ce pays qu'ils soient prêts à le faire sauter?», s'est-il interrogé. Selon Rime Allaf, «tout ce débat sur la présence britannique en Irak va nécessairement s'ouvrir. Il faut nécessairement reconnaître que la présence britannique en Irak a quelque chose à voir avec ça».




Source: AFP
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×