Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Ados/adultes, les incompréhensions


Messages recommandés

January Animatrice 49474 messages
©‚ 103ans
Posté(e)

Aujourd'hui, les ados cherchent la protection, le dialogue et l'amour de leurs parents. Qui sont persuadés du contraire...

Qui de votre entourage compte le plus pour vous aider à devenir adulte? MAMAN, plébiscitent en cœur 92% des adolescents de 15-18 ans interrogés dans une enquête sur les rapports adolescents/adultes. Le père (74%) vient après, puis, dans l’ordre, les amis, les frères et sœurs, la grand-mère et bien plus loin, les professeurs. Cette hiérarchie des affects signale une inflexion car, apparemment, pour les générations antérieures (les plus de 25 ans), interrogées aussi dans cette enquête, ce tropisme maternel/familial était moins prononcé.l’univers éducatif d’aujourd’hui est marqué du déclin de la figure paternelle au profit de l’image de la mère.

Enfin près de la moitié des adolescents aimerait que leurs parents leur parlent davantage de leur passé.

L'adolescence est souvent appréhendée comme une phase de rupture avec le cocon familial. Dans la plupart des sociétés, y compris les plus primitives, la socialisation à l’approche de la puberté se fait hors du milieu social d’origine.

Ll’amitié est portée haut par les adolescents, mais la sociabilité juvénile ni ne se substitue à la famille ni, aujourd’hui, ne se construit contre elle.

Les jeunes valorisent le modèle de la «famille-tribu» réinventée –une famille à géométrie variable qui mêle par des relations intra et extra-familiales quantité de personnes et de formes affectives.

C’est sur ce fond de multiplicité des liens et des appartenances tissés par les ados qu’on repère un profond malentendu de la part des adultes. Les adolescents dirigent une vive attente envers leurs aînés, attente que ces derniers perçoivent peu ou mal, convaincus que les jeunes privilégient le lien avec leurs amis et que cette sphère amicale capte l’exclusivité des affects.

Le malentendu est complet si l’on songe que, par ailleurs, les trois-quarts des jeunes disent se sentir bien dans leur peau, alors que leurs aînés, dans leur grande majorité, pensent le contraire. De même, la quasi-totalité des ados affirment dialoguer facilement avec leurs parents, alors que la plupart des adultes en doutent.

Plus que jamais les ados quêtent un abri et un appui auprès des adultes, évidemment en premier lieu leurs parents, mais sans doute l’expriment-ils de manière biaisée: il est vrai que, regard absorbé par un écran et pensée perdue dans les nuages numériques, l’ado, souvent, encourage peu au dialogue vibrant.

En tout cas, les adultes n’ont pas conscience de cette attente ou, autre possibilité, esquivent une pression qu’il leur est parfois difficile d’assumer. Au final, règne une sorte de «je t’aime, moi non plus»entre ados et adultes, à une époque où les liens de filiation sont plus que jamais encensés et recherchés, et où les nouvelles générations suscitent tant de préoccupations.

(extraits)

Article complet : http://www.slate.fr/story/54001/ados-adultes-nouvelles-incomprehensions

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Invité OZALEE
Invité OZALEE Invités 0 message
Posté(e)

Tout reside dans la communication.

Dans la confiance.

Dans le respect.

Au parent:

  • Accordez toute votre attention à votre enfant qui veut vous parler. Évitez alors de lire, de regarder la télé ou de vous occuper à d'autres tâches.Écoutez calmement et appliquez-vous à entendre et à comprendre le point de vue de votre enfant. Adressez-vous à votre enfant aussi courtoisement et agréablement que vous le feriez s'il s'agissait d'un étranger. Le ton de votre voix influencera le ton de la conversation. Comprenez ce que ressent votre enfant, même si vous n'approuvez pas toujours son comportement. Essayez de ne pas porter de jugement. Soyez prêt à aborder n'importe quel sujet. Soyez un parent à qui il est possible de poser des questions. Évitez de déprécier, d'humilier et de ridiculiser votre enfant qui pose des questions ou qui affirme des choses qui vous semblent naïves ou stupides. Encouragez votre enfant à mettre ses idées à l'essai lors d'une conversation, en évitant de juger celles-ci. Écoutez ses opinions et exprimez ensuite les vôtres le plus simplement et le plus honnêtement possible. L'amour et le respect mutuel peuvent coexister avec des points de vue divergents. Aidez votre enfant à bâtir sa confiance en soi en l'encourageant à participer à des activités de son choix (et non du vôtre). Efforcez-vous de souligner souvent et d'une façon appropriée les «bons coups» de votre enfant. Nous prenons souvent les bonnes choses pour acquis et mettons l'accent sur les mauvaises; et pourtant, chaque personne a besoin d'être appréciée. Encouragez votre enfant à prendre part aux décisions de la famille et à la résolution des difficultés familiales.
  • Comprenez que votre enfant a besoin de contester vos opinions et vos manières d'agir pour effectuer une séparation qui est essentielle à l'affirmation de sa propre identité d'adulte.

À l'adolescent:

  • Évite de regarder tes parents comme des ennemis. Il est probable qu'ils t'aiment et veulent ton plus grand bien, même si tu n'es pas nécessairement d'accord avec leur façon de te le manifester. Essaie de comprendre que tes parents sont des êtres humains qui ont leurs propres insécurités, leurs propres besoins et sentiments. Écoute tes parents avec un esprit ouvert et essaie de voir les situations à partir de leur point de vue. Partage ce que tu ressens avec tes parents de façon à ce qu'ils puissent mieux te comprendre. Assume tes responsabilités à la maison et à l'école; ils seront ainsi plus enclins à t'accorder l'indépendance que tu veux et dont tu as besoin. Accompagne tes critiques à l'égard de la famille, de l'école et du gouvernement de suggestions pratiques en vue d'améliorer les choses.
  • Sois aussi courtois et prévenant envers tes parents que tu le serais envers les parents de tes amis.

Chaque situation est différente des uns des autres.

Pas le meme vecu c'est a prendre en consideration.

Je pense qu'un enfant ayant grandit sans ces parents, ou balotter de foyer en maison d'acceuil ne reagira pas de la meme facon que le texte d'ecrit ci dessus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité s
Invité s Invités 0 message
Posté(e)

Bonsoir, oui souvent incompréhensions entre parents et enfants, la communication n'est pas toujours facile.

Merci pour cet article January :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • Upload d'images

    • Uploadfr est un service proposé par ForumFr, simple et gratuit, vous permettant d'héberger vos images. Si vous rencontrez le moindre soucis sur le forum, pour vos images, vous pouvez l'utiliser.
  • Nous vous invitons à découvrir les centaines de milliers de sujets existants sur LE Forum - n'hésitez pas à y participer ! L'inscription, gratuite, permet également de diminuer le nombre d'affichage de publicités. Pour cela, inscrivez-vous, ou connectez-vous.

    Bienvenue sur Forum Fr !

  • FFr Mag' 2.0

×