Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Un remède contre le chômage européen : la croissance verte


Messages recommandés

Invité David Web
Invité David Web Invités 0 message
Posté(e)

Un remède contre le chômage européen : la croissance verte

Alors que le taux de chômage moyen dans l'Europe des 27 atteint un record de 10,2 %, la Commission européenne a publié mercredi une communication énumérant des mesures favorables à l'emploi. Avec un potentiel estimé à 20 millions d'emplois pour les dix prochaines années, la croissance verte y figure en bonne place.

Certes, les propositions en faveur de l'emploi contenues dans la feuille de route publiée mercredi par la Commission européenne dépassent le seul secteur de l'économie verte (efficacité énergétique, économie du carbone, énergies renouvelables, etc.) Mais les évolutions imposées par le double défi énergétique et climatique constituent un gigantesque gisement d'emplois. A titre d'exemple, la rénovation des bâtiments représenterait 400.000 emplois non délocalisables par an ; les autres mesures d'efficacité énergétique, 2 millions d'emplois en 2020 ; un recyclage accru de matériaux clés : 560.000 emplois d'ici à 2025 ; les énergies renouvelables, qui ont déjà créé 300.000 emplois au cours des cinq dernières années, pourraient employer 2,8 millions de personnes en 2020. En outre, certaines mesures fiscales, telles que le déplacement de la taxe sur le travail vers celle sur l'énergie et les émissions de CO2 favoriserait la création de 1,5 millions d'emplois.

L'efficacité énergétique, un maillon essentiel

Dans une note qu'elle a twittée, la Commissaire européenne au Climat, Connie Hedegaard, insiste sur l'importance de l'efficacité énergétique. Elle y souligne que les dirigeants européens ont appelé le mois dernier à un accord pour le mois de juin sur une directive européenne dédiée au sujet. Connie Hedegaard met en garde : les pays qui abaisseront leurs ambitions en matière d'efficacité énergétique diminueront d'autant le potentiel de création d'emplois verts.

La Tribune.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Invité Magus
Invité Magus Invités 0 message
Posté(e)

Il est clair que ces domaines restent trop peu investis par l'Etat et les entrepreneurs. De la même manière, l'entrepreneuriat social est largement sous-exploité en France. On n'a pas beaucoup entendus les candidats aux présidentielles sur ces sujets : bien dommage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mirisme Membre 1346 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)

S'il faut subventionner ces emplois pour qu'ils soient créés, je vois mal en quoi ça permet de résorber le chômage vu qu'il faut bien prendre l'argent quelques part (ce qui réduit le nombre d'emploi).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Magus
Invité Magus Invités 0 message
Posté(e)

Pas forcément les emplois, mais les entreprises, ou financer des qualifications. Pas forcément en subventions, mais en exonération, par exemple.

Dans ma boite, par exemple, on n'a que deux formateurs sécurité-santé-environnement qui doivent se taper la formation de 2000 personnes sur la région, tandis qu'on a passé la quasi totalité de nos produits en Ecolabel. On ne trouve personne d'autre faute de personne qualifiée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mirisme Membre 1346 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)

Une exonération est une forme de subvention, pour moi toutes les entreprises devraient payer le même pourcentage de taxes sur le bénéfice.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité veau2k
Invité veau2k Invités 0 message
Posté(e)

Encore un sujet que le front de gauche n'a cessé d'aborder, mais qui n'interesse aucunement les médias..

En fait, rien de sérieux n'interesse les médias :dort: .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mirisme Membre 1346 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)

La planification écologique.

Le planisme n'a pas déjà montré ses limites criantes avec l'urss? Il faut essayer à nouveau pour vérifier que c'est toujours inefficace? Oo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité veau2k
Invité veau2k Invités 0 message
Posté(e)

En fait, tu ne devrais pas t'arrêter à de vieilles craintes, mais analyser le contenu, et au moins (selon moi) reconnaitre à ceux qui traitent les sujets dont tout le monde s'offusque l'absence, ce mérite.

Ensuite, tu imagines bien qu'ayant observé et constaté l'echec du gosplan, il n'est pas question de le singer..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bibifricotin Membre 11380 messages
Forumeur alchimiste‚ 75ans
Posté(e)

La planification écologique.

Le planisme n'a pas déjà montré ses limites criantes avec l'urss? Il faut essayer à nouveau pour vérifier que c'est toujours inefficace? Oo

La planification a existé sous De Gaulle est a accompagné les 30 glorieuses de manière très efficace .

C'est depuis que nous l'avons supprimé en France que le pays s'est désindustrialisé.

Pourquoi devoir subventionner la croissance verte ?

Croissance veut dire création de richesse, il suffit de réorienter notre système économique vers l'avenir.

Par exemple: économie d’énergie = diminution d'importation de pétrole = rééquilibrage de la balance commerciale = emplois = etc....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Magus
Invité Magus Invités 0 message
Posté(e)

La planification écologique.

Le planisme n'a pas déjà montré ses limites criantes avec l'urss? Il faut essayer à nouveau pour vérifier que c'est toujours inefficace? Oo

Ayez dès qu'on sort le mot "planification", c'est radio clichés qui démarre. Puis question écologie, citer l'URSS ça fait quand même mal. Le programme du CNR emprunta à ce type de politique, aussi. Mais bien sûr, il fallait pourrir dans l’amalgame foireux la moindre proposition d'ordonnance étatique qui ne soit régalienne, n'est-ce pas ^^'

Planification ou pas, le constat est bel et bien que l'entreprise française est à la ramasse sur les questions environnementales que ce soit en développement de l'Ecolabel, cradle to cradle, bâtiment passif, auto-production énergétique, etc. etc. Et c'est là que résident bien des emplois, non dans la quête de profits financiers, mais aussi sociaux et environnementaux. Pourtant je ne suis pas écolo dans l'âme, mais bossant dans du tertiaire, j'ai des clients qui ont des grands magasins éclairés H24 et de gigantesques terrasses à rien glander : penses-tu que ça investirait dans de l'énergie "propre"... Un client a 32 000m² éclairés plein pot de 6h30 à 21h et à moitié de nuit : c'est juste monstrueux... Alors à un moment donné, il faut bien que quelqu'un au-dessus de leur tête de gaspilleur fasse quelque chose.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mirisme Membre 1346 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)

Ouais, tu laisses la concurrence se développer pour qu'une compétition apparaisse, plus le nombre de compétiteur est grand plus le besoin d'un avantage comparatif est élevé et du coup l'efficacité s'améliore (et je dis ça pour l'avoir observé dans le secteur très concurrentiel des jeux en multijoueurs où le niveau est beaucoup plus élevé avec un nombre de concurrent plus élevé).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Magus
Invité Magus Invités 0 message
Posté(e)

Le client en question est un grand magasin avec enseignes de luxe... présent à cet endroit depuis 1919... Et ce ne sont pas les concurrents qui manquent. Pareil pour mon ancien client, disquaire, libraire et multi-média présent depuis 1996. La crise, ce sont les prestataires de service qui l'épongent : l'environnement z'en ont rien à carrer ^^' Pognon-pognon et image-image : faut des vitrines flashouillantes... Alors on éclaire à fond.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

×