Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Immobilier Allemagne & France


Messages recommandés

Zecht Membre 155 messages
Forumeur inspiré‚ 32ans
Posté(e)

Aujourd’hui, parlons immobilier,

D'abord de l'Allemagne voulez vous ;)

OB-SG560_BUBBLE_NS_20120318203902.jpg

Le graphique est assez simple a comprendre, le tx d’intérêt de la BCE prévu a la base pour relancer l'économie de l'UE alimente directement la création d'une bulle sur le marché immobilier Allemand.

Le marché Allemand de l'immobilier a longtemps été stable mais depuis quelque mois il s'agit d'un vrai engouement pour la pierre allemande, que ce soit pour les ménages allemands en quête d'un patrimoine pour leur vieux jours ou les investisseurs (allemands ou étrangers) y voyant un placement sur.

On peux facilement conclure que le tx directeur est trop bas pour l'Allemagne..

Hop du coté de chez maintenant, La France !

petit graphique pour montrer l'ampleur de la bulle

immo1.jpg?dbc0e3

une comparaison internationale :

immo2.jpg?dbc0e3

En 2008/2009 la bulle immobilière Française n'as pas éclaté (petite baisse suivi d'un rebond) pour deux raisons, premièrement un soutient massif de l’état du secteur via la lois scellier (deja bien réduite, supprimée le 31/12/12) et les PTZ. Et deuxièmement une baisse des taux qui a rendu l'accès a l'emprunt plus facile.

2011 a été le sommet de la bulle immobilière pour la France, sur la période 2000-2010 la croisse des prix pour la France a été de 107% allant même jusqu’à 138% pour les Bouches-du-Rhône. (la plus faible hausse est dans le territoire de Belfort, +59%).

Nous sommes maintenant en 2012 et les premières données disponibles sur le premier trimestre indique les prémices de la fin pour notre bulle :

Les crédits ont reculé de plus de 30% ce trimestre par rapport au dernier de 2011,

Les prix ont déjà commencé a reculé en Ile-de-France.

Certains expliquent qu'il existe un attentisme face a la crise et à l'élection en cours.

Sauf que le taux de la BCE étant déjà au ras des pâquerettes on ne pourra pas agir avec,

le dispositif scellier va disparaitre, le PTZ se voit limité et la fiscalité sur les plus-values est durcie.

La France étant sous contraintes budgétaires a cause de la dette, aucun programme de relance ne pourra être lancé et d'ailleurs aucun candidat n'en parle dans son programme.

On peux alors se demander légitiment si la bulle française est sur la fin et qu'elle va exploser... votre avis ?

La dernière remarque est pour la convergence européenne... comment construire une Europe stable quand on voit les différences énormes existantes entre nous et notre principale partenaire l'Allemagne ?

ps :

source du graphique n°1 c'est écrit dessus !

source des graphiques n°2 et 3 (et des données!) : lien

ps2 : dite moi si j'ai fais des fautes d'aurtaugrafe et ou de gras mères, je suis mauvais, comme tous les jeunes...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Mirisme Membre 1346 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)

La loi scellier et les taux directeurs ne sont que des outils d'ajustements, la France a un problème récurrent de logement et ce problème est structurel, il n'est pas conjoncturel (ça fait 10 ans que les prix augmentent et à Paris les prix confinent au délire le plus complet).

Si nous regardons le marché de l'immobilier on peut se dire que c'est soit un manque de construction, soit une augmentation de la population, soit une perte de valeur de l'euro, je parie sur les trois avec une grosse par de manque de construction (à Paris ça me semble particulèrement évident).

Ce qui pose la question de la politique du logement en France, pourquoi il n'y a pas assez de monde qui veut (peut?) construire? Pourquoi ce phénomène est démultiplié en ville (et en particulier à Paris)?

Personnellement je tablerai sur le peut d'intérêt que présente la location pour les propriétaires (il suffit de voir qu'il y a 1 millions de logements vacants pour s'en convaincre) et la difficulté d'engager des projets de construction (rareté des terrains constructibles, incertitude vis à vis de l'avalisation du projet par les autorité compétentes, normes qui augmentent le coûts de l'investissement ce qui rends les ménages modestes moins susceptibles de s'engager dans cette voie).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zecht Membre 155 messages
Forumeur inspiré‚ 32ans
Posté(e)

Standard & Poor's parie sur une chute de 15 % des prix de l'immobilier

L'agence de notation Standard & Poor's est beaucoup plus pessimiste que les experts français sur l'avenir du marché immobilier hexagonal. Selon le rapport publié hier par S&P, les prix de l'immobilier résidentiel français pourraient chuter de 15 % d'ici à la fin de 2013. Ils reviendraient ainsi à leur niveau de début 2009. « Si l'expérience passée en la matière se confirme, le marché français approche de son point de correction », affirme l'agence.

Les auteurs du rapport remarquent que la hausse continue de la pierre française, malgré une brève correction à la suite de la crise financière de 2007-2008, est un phénomène unique en Europe. « D'après nos estimations, la capacité d'emprunt des ménages explique pour une bonne part la croissance des prix depuis 2000 », ajoute l'agence.

Baisse de la capacité d'emprunt

Mais ce modèle tire à sa fin, selon S&P. La capacité d'emprunt des ménages français - qui intègre le revenu disponible, les taux d'intérêt et la durée des prêts -a en effet chuté de 7 % environ entre septembre 2007 et mars 2009. Résultat, au cours des dix-huit prochains mois, les experts de l'agence de notation s'attendent à une baisse de la capacité d'emprunt d'ampleur comparable, voire plus importante si les taux d'intérêt augmentent. Parallèlement, l'agence anticipe une contraction de l'octroi de nouveaux crédits à l'immobilier, qui pourrait atteindre 20 % en 2012 comparé à 2011. De quoi alimenter le repli des prix de la pierre dans le pays.

Depuis la rentrée 2011, les prix ont commencé à refluer dans le désordre sur tout le territoire. Au premier trimestre 2012, en moyenne nationale le recul est de 2,1 % , selon les estimations de Century 21. Depuis janvier, même Paris n'échappe plus au mouvement.

Article source

:D:D:D:D

Pas besoin des politiques pour baisser les prix, le marché est la !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • Populaires actuellement

  • Upload d'images

    • Uploadfr est un service proposé par ForumFr, simple et gratuit, vous permettant d'héberger vos images. Si vous rencontrez le moindre soucis sur le forum, pour vos images, vous pouvez l'utiliser.
  • Nous vous invitons à découvrir les centaines de milliers de sujets existants sur LE Forum - n'hésitez pas à y participer ! L'inscription, gratuite, permet également de diminuer le nombre d'affichage de publicités. Pour cela, inscrivez-vous, ou connectez-vous.

    Bienvenue sur Forum Fr !

  • FFr Mag' 2.0

×