Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

1er Avril : Naissance de Jacques Mayol.


Messages recommandés

Invité David Web
Invité David Web Invités 0 message
Posté(e)

1er Avril : Naissance de Jacques Mayol.

Jacques Mayol (1er avril 1927 à Shanghai, Chine - 22 décembre 2001 à Calone, île d'Elbe, Italie) était un plongeur apnéiste français.

Adepte du yoga, il est le premier plongeur au monde à descendre à une profondeur de 100 mètres en apnée, en novembre 1976, dans les eaux de l'île d'Elbe. Il a ouvert la voie à de nombreux plongeurs libres, dont la discipline n'est pas reconnue.

Quand il plongeait, Mayol surprenait les scientifiques, car son rythme cardiaque pouvait passer de 70 à 20 pulsations par minute ; cette bradycardie aurait dû provoquer une syncope.

Parcours :

Issu d'un milieu aisé, il se retrouve bloqué à Marseille en 1939 à cause de la Seconde Guerre mondiale. Avec son frère Pierre Mayol, il plonge souvent avec des masques taillés dans des chambres à air de camion et une arbalète artisanale pour pêcher un peu de poisson. À dix-sept ans, il décide de s'engager dans l'aviation aux États-Unis mais, déçu, revient à Marseille en 1945. Il passe alors son temps dans les calanques de Marseille avec Albert Falco, qui deviendra le capitaine de la Calypso de Jacques-Yves Cousteau.

Attiré par la Suède, Jacques part en 1948 pour ce pays où il se marie quelques années plus tard avec Vibeke Boje Wadsholt (ou Vicky) et a un garçon et une fille (Jean-Jacques/Pedro et Dottie). Mais au fil du temps, il en vient à considérer sa famille comme un obstacle à ses projets personnels. En 1957, ils partent s'installer à Miami. Mayol passe alors beaucoup de temps avec un dauphin nommé Clown ; en l'observant comme un élève observe le maître, il parvient à améliorer son apnée.

Il fait la rencontre de Enzo Maiorca en 1966 aux Bahamas en battant son record de profondeur par une plongée à 60 m.

Contrairement à ce qui lui avait été prédit, sa cage thoracique n'a pas été écrasée par la pression dès la profondeur de 40 m, ce qui a permis de découvrir le "bloodshift", qui compense en partie la diminution du contenu aérien du thorax, suivant la loi de Boyle-Mariotte, par une augmentation du volume sanguin des capillaires alvéolaires des poumons. Ce sang provenant de l'abdomen et des membres, qui peuvent être comprimés par la pression sans difficulté.

Cette adaptation physiologique nécessaire pour résister sans dommage à la pression de l'eau lors d'une plongée au-delà d'une trentaine de mètres existe chez les mammifères marins, les phoques, les otaries, mais on ignorait alors que l'homme puisse lui aussi faire preuve de cette même capacité, même à un moindre degré. La compétition entre les deux plongeurs commence alors. En 1973, Jacques s'installe en Italie. Il y effectue une dizaine de plongées expérimentales pendant lesquelles son pouls descend à 26 pulsations par minute, alors que son nombre de plaquettes et de globules rouges est étonnamment élevé.

En 1983, Jacques se rend à Marseille pour assister à l'enterrement de sa mère. C'est à cette occasion qu'il fait la connaissance de Luc Besson qui lui présente son projet de film intitulé Le Grand Bleu. Le personnage de Jacques Mayol, romancé, est interprété par Jean-Marc Barr. On retrouve notamment sa rivalité avec l'italien Enzo Maiorca (nommé Enzo Molinari dans le film et interprété par Jean Reno).

Le succès du film les surprend. C'est pourquoi Jacques décide de réviser le contrat afin de bénéficier financièrement de cette réussite, ce qui ne manque pas de jeter un grand froid entre le plongeur et le réalisateur. Enzo Maiorca fut contacté par le réalisateur mais les négociations n'aboutirent pas. Les deux apnéistes n'apprécièrent pas le film. Enzo Maiorca essaya même de faire interdire le film en Italie, sans succès.

Dans l'histoire de l'évolution, les mammifères marins sont encore, si l'on peut dire, des parents assez proches. Était-il possible de retrouver chez l'homme des capacités d'adaptation au milieu aquatique ou marin, et à la pression, dont avaient pu faire preuve ses ancêtres dans l'évolution ? L'ontogenèse reproduisant la phylogenèse, suivant l'heureuse formule de Haeckel, Jacques fut très durablement passionné par ces questions d'évolution de mécanismes physiologiques, sur lesquels il se documenta longuement, pour croiser les expériences qu'il parvenait à avoir, avec une avancée des connaissances dans ce domaine.

D'où son intérêt pour les accouchements pratiqués par le Dr Frédérick Leboyer puis le Dr Michel Odent, où le nouveau-né, quittant le liquide amniotique dans le ventre maternel, après avoir traversé l'épreuve de l'expulsion, se retrouve d'abord en basse lumière sur le ventre de sa mère, avant de baigner dans de l'eau à une température proche de celle qu'il vient de quitter, dans la perspective de minimiser le traumatisme de la naissance, suivant les termes d'Otto Rank.

Cette façon de naître plus respectueuse de l'enfant et de sa mère, ou du moins avec moins de violences inutiles, était plus proche de l'eau de la mer, du rivage, de la nature, et la question se posait alors de savoir à quel point l'eau pouvait faciliter la naissance, et le travail même, dans l'accouchement, et aussi quelle influence bénéfique pourrait s'en trouver chez l'enfant ensuite. C'est une partie de ce qu'il cherchait dans la "delphinisation" de l'homme, qu'il poursuivait.

En 1990, au Cap d'Agde, avec le Dr Marc Ohana, Denis Brousse, Denis Fonquerle et ses parents, il participe à la "naissance avec la mer", à la plage de la Grande Conque, dans quatre mètres d'eau, de Jonathan, une première minutieusement préparée, et une réussite qui entraînera une polémique et dont la plupart des images ne paraîtront que des années plus tard.

Martin Eden de Jack London était son livre de chevet toute sa vie durant.

En 2001, il se suicide par pendaison à son domicile de Calone (sur l'île d'Elbe) où il vivait depuis plus de trente ans. Ses cendres ont été dispersées au large de la Toscane.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Lugy Lug Membre 9503 messages
forumeur éclairé‚ 51ans
Posté(e)

1 er avril naissance du poisson d'avril.

Un poisson d’avril est une plaisanterie, voire un canular, que l’on fait le 1er avril à ses connaissances ou à ses amis. Il est aussi de coutume de faire des canulars dans les médias, aussi bien presse écrite, radio, télévision que sur Internet.

Pour les enfants, il consiste à accrocher un poisson de papier dans le dos de personnes dont on veut se gausser. « Poisson d’avril ! » est aussi l’exclamation que l’on pousse une fois qu’une des plaisanteries est découverte.

Cette tradition trouverait son origine en France, en 1564. La légende veut que jusqu’alors, l’année aurait commencé au 1er avril (en fait le 25 mars correspondait selon le calendrier julien au Jour de l'an), à la fête de l'Annonciation à Marie avec la tradition de s'échanger des cadeaux. Mais le roi de France Charles IX décida, par l’Édit de Roussillon, que l’année débuterait désormais le 1er janvier, marque du rallongement des journées, au lieu de fin mars, arrivée du printemps. Mais en fait, l’année civile n’a jamais débuté un 1er avril1,2.

Si l’origine exacte de l’utilisation des poissons reste obscure (peut-être l’ichthus chrétien), il semble que beaucoup de personnes eurent des difficultés à s'adapter au nouveau calendrier, d'autres n'étaient pas au courant du changement et ils continuèrent à célébrer le 1er avril selon l'ancienne tradition. Pour se moquer d'eux, certains profitèrent de l’occasion pour leur remettre de faux cadeaux et leur jouer des tours. Les cadeaux que l'on s'offrait en avril étaient le plus souvent alimentaires. Cette date étant à la fin du Carême, période de jeûne durant laquelle la consommation de viande est interdite chez les Chrétiens, le poisson était le présent le plus fréquent. Lorsque les blagues se développèrent, l'un des pièges les plus courants était l'offrande de faux poissons. Ainsi naquit le fameux poisson d’avril, le jour des fous, le jour de ceux qui n’acceptent pas la réalité ou la voient autrement3.

220px-Cartes_postales_poissons_d%27avril.jpg
magnify-clip.pngCartes postales du 1er avril.

Plusieurs usages semblent s’être en fait mélangés avec celui du carnaval :

  • marquer la sortie du signe zodiacal des Poissons, dernier signe de l’hiver,
  • prolonger la période du carême, où il n’est permis de manger que du poisson,
  • confondre le benêt en lui offrant un poisson à une époque de l’année, celle du frai, où la pêche était interdite.

En France, au début du xxe siècle, on s’envoyait de jolies cartes postales toutes ornées d’un poisson d’avril et richement décorées.

Le musée du château de Dieppe conserve une très importante collection de cartes postales sur ce thème4.

Cette coutume de faire des plaisanteries s’est répandue dans de nombreux pays, bien que le poisson ne se soit pas toujours exporté en même temps :

  • les Américains et les Britanniques ont conservé leur April Fool’s Day (certains Écossais parlent aussi de Gowk ou de Cuckoo),
  • les Allemands ont leur Aprilscherz,
  • en plus de la France, cette coutume existe aussi aux Pays-Bas, en Belgique, au Canada, en Italie, en Pologne, au Portugal, aux États-Unis, en Suisse, en Suède, ou même au Japon.
  • en Russie aussi il s'appelle le « jour des fous » (den dourakov). En Roumanie, il s'agit de la « tromperie/duperie du 1er avril » (păcăleală de 1 aprilie).
  • au Portugal il s'appelle « Jour des Mensonges » (Dia das Mentiras).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Poisson_d'avril

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité David Web
Invité David Web Invités 0 message
Posté(e)

Le Titanic. Jacques Mayol. La semaine prochaine, le commandant Cousteau, ou le capitaine Némo, ou l'arche de Noë. Enfin, le genre aquatique... Voui, l'eau, la mer, les océans, c'est à la mode.

En 1944 c'est la Libération. Xavier est nommé consul général de France à Genève. Il y recevra en particulier Jacques Duclos, ministre communiste du gouvernement, venu donner une conférence. Celui-ci notera dans ses mémoires que Xavier était de grande taille, mais avec moins d'allure que Charles. En 1955, Xavier meurt à 68 ans. Jacques était déjà décédé en 1946 après 20 ans de maladie.

. T'es en manque d'imagination ou bien ?

Allez, vas'y, fait grimper ma barre d'avertissement, j'en ai rien à cirer. Je me disais juste que, être "animateur" en balançant des copiés-collés de Wikipédia, ou d'un truc du genre, bê, ça doit pas être trop difficile.

Nan ?

Non c'est pas difficile, suffit de se souvenir de l'histoire, de pouvoir répondre à des commentaires aussi intelligents que les tiens et le tour est joué...

Alors je vais essayer d'être aussi intelligent que toi pour une fois et je vais même te citer :

Et donc ?

Et donc..... Ô oui, grand dieu Meerkat ! vous qui savez tout, qui vous exprimez si honorablement, et qui, dans la profondeur de votre divine essence, pourriez vous nous mettre un peu de super, histoire de nous sortir quelques topics de l'ordinaire ?

Hey, David, des animations comme ça, on pourrait en pondre tous les jours.

Qu'est-ce tu crois que je fais ? des gaufres ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×