Aller au contenu

L'humeur vagabonde...


Messages recommandés

Tisuiss Membre 954 messages
Forumeur accro‚ 31ans
Posté(e)

" Vue du dehors Damas est un livre fermé à la reliure ordinaire, une ville voilée.

Il faut pour la voir un peu, l'entrevoir beaucoup, poussé une porte après l'autre. S'asseoir, attendre, entrer en captivité.

Le temps se divise au fur et à mesure, celui qui est en ébullition fabrique et dépose son marc, comme du café au fond des cours. Les mémoires trempent quoiqu'il arrive dans ce dépôt qui survit toutes heures confondus au passage des jours.

A Damas, tout se tient et s'emboite, le vide et le plein, le noir et le blanc, la nacre et le bois. Il y a partout un endroit qui fuit de la vie à la mort, de la mort à la vie, le grand forçant l'autre...

Le ciel rosit le matin, rougit le soir mais dans cette ville les couleurs sont rares. Les gens pour la plupart sont habillés de noir, de gris, de bleu marine, les jeunes femmes voilées de blanc. Le deuil est dans l'air, le mystère aussi. Même le bruit dans les cours est enveloppé de silence, il ne tient pas, il fait irruption puis il tombe.

Damas, c'est quand le soleil décline qu'on la voit le mieux. Il faut entrer dans les maisons pour s'asseoir dehors, les rues sont des coulisses, le théatre est dedans niché sous des plafonds qui tiennent le rôle du ciel. Le ciel, le vrai, existe à peine. C'est de l'horizon en cage, un fantôme, il est rare que les têtes se lèvent et le regardent en face. Les yeux sont prudents, ils vont et viennent à basse altitude des corps et des fenêtres, ce sont les arbres, les minarais, les plantes qui tiennent lieu de sommets.

Quand la lune apparait, le ciel ne grandit pas, il s'étoffe, il gagne une broche, privé de mer, coupé du ciel. Damas vu de haut est un échantillon des deux gisant au sol, une mare d'étoile.

A présent, une nouvelle peau sans âme prend possession de la ville, des immeubles inanimés, clinquants, aveugles... A leurs pieds, le reptile brulant des voitures et le bruit des klaxons qui tuent le bruit des voix... "

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Invité morphee_
Invité morphee_ Invités 0 message
Posté(e)

comment j'ai fait afin de point le voir, joli texte...

(Damart, et Mas d'Auge, deux noms de marque me viennent à l'esprit suite à la lecture des mots finaux)...

-non il en faut bien, quelques unes des marques, j'ai réfléchi moi-même à la question dans "description de lieux" -le sujet d' quasi modo...

Quand la lune apparait, le ciel ne grandit pas, il s'étoffe, il gagne une broche, privé de mer, coupé du ciel.

(j'aime assez cette "vision" ; et derrière je devine une réflexion sur l'intelligence et la nature, ou comment "mettre en boîte" la nature dont l'on est nous-mêmes...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tisuiss Membre 954 messages
Forumeur accro‚ 31ans
Posté(e)

Ma propre interprétation du texte n'était pas allé si loin ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation