Procès d'Angers:Début du réquisitoire


Lexor VIP 2 388 messages
Le Patron‚ 34ans
Posté(e)
2005-06-29T190450Z_01_NOOTR_RTRIDSP_1_OFRTP-FRANCE-JUSTICE-PEDOPHILIE-20050629.jpg

Début du réquisitoire contre les 65 accusés du procès d'Angers


Jeudi 30 Juin - 12:35

Le procès des 65 hommes et femmes - un 66ième cas a été disjoint lundi pour raison de santé - qui comparaissent depuis début mars devant la cour d'Angers pour viols, agressions sexuelles et proxénétisme, est entré mercredi dans une nouvelle phase avec le début du réquisitoire des deux avocats généraux.



Premier avocat général à prendre la parole, Yvan Auriel a donné les grandes lignes qui allaient guider ce réquisitoire en rappelant le caractère hors norme de ce procès où sont jugés des faits dont ont été victimes 45 enfants âgés de quelques mois à 14 ans, entre janvier 1999 et février 2002.

Il a notamment stigmatisé "la lâcheté de certains accusés retranchés dans le déni et le silence", laissant entendre que les réquisitions seraient plus sévères pour eux. Il a en revanche estimé que les accusés qui avaient reconnu les faits faisaient preuve d'une certaine "prise de conscience" qui justifierait "une sanction adaptée".

L'avocat général a également évoqué des "peines d'exclusion" pour certains récidivistes. Trois d'entre eux, dont Eric J., accusé de viols, agressions sexuelles et proxénétisme aggravé et considéré comme un des organisateurs du réseau pédophile, sont passibles de la réclusion criminelle à perpétuité.

Réfutant par avance l'argument "d'un procès de masse" susceptible de confondre les responsabilités, Philippe Toccanier a quant à lui insisté sur la volonté de l'accusation d'établir un réquisitoire qui mettra en avant la culpabilité de chaque accusé pour chacun des faits qui lui sont reprochés.

Les réquisitions débuteront véritablement jeudi avec l'examen des responsabilités de Franck V. et de Patricia V., deux accusés au centre du réseau pédophile qui risquent chacun une peine de 20 ans de réclusion criminelle.

Avant le début de ce réquisitoire, les avocats des victimes ont décrit mardi et mercredi les souffrances et les profondes séquelles des enfants ayant subi les viols et les agressions sexuelles, certains demeurant plongés dans une prostration presque totale où s'infligeant de très graves mutilations.

Ils ont également pris directement à partie certains accusés sur les faits qui leurs sont reprochés provoquant un regain de tension dans la salle où les pompiers ont du intervenir à trois reprises pour des crises de nerfs.

Les interrogatoires des accusés, qui se sont achevés vendredi dernier ont laissé des zones d'ombres, environ la moitié d'entre eux, pour la plupart des hommes, niant toutes les accusations en bloc ou minimisant leur rôle dans le réseau pédophile qui s'était constitué dans certaines familles à Angers.

Certaines de ces dénégations ont été parfois soutenues jusqu'à l'absurde.

"J'ai toujours nié, ce n'est pas maintenant que je vais dire la vérité", a par exemple déclaré Didier R., une des principaux protagonistes présumés du réseau.

Seuls une vingtaine d'accusés, pour la plupart des femmes, ont maintenu intégralement leurs aveux, confirmant plusieurs des scènes de pédophilie étayant l'accusation.

Le réquisitoire doit se poursuivre jusqu'à vendredi avant de laisser place aux plaidoiries des avocats. Le verdict est attendu fin juillet.


Source: Reuters

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Logales Membre 2 601 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Une bien triste affaire ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant