Les sprints s'annoncent disputés


Lexor VIP 2 388 messages
Le Patron‚ 34ans
Posté(e)
2005-06-29T135904Z_01_NOOTR_RTRIDSP_1_OFRSP-SPORT-CYCLISME-TOUR-SPRINT-20050629.jpg

la bataille du sprint s'annonce acharné


Mercredi 29 Juin - 17:41

Le Tour de France qui s'élance samedi sera marqué tout d'abord, comme d'habitude, par une bataille du sprint qui s'annonce acharnée.



En l'absence du meilleur finisseur du monde, l'Italien Alessandro Petacchi, du champion du monde Oscar Freire et de l'Allemand Erik Zabel, sextuple vainqueur du classement par points, les sprints seront plus serrés que jamais.

Le maillot vert sera l'objectif majeur d'une petite dizaine de coureurs. Voici de brefs portraits des principaux.

ROBBIE McEWEN (Davitamon-Lotto): A 33 ans, la petite boule de nerfs australienne sera le "cerveau" des sprints. Porteur du maillot vert à deux reprises (2002, 2004), il n'a pas forcément besoin d'une équipe pour gagner, mais quand les rouleurs belges lui font le travail, il sait être irrésistible.

Son problème est qu'il préfère surgir dans le dos de ses adversaires plutôt que de prendre les choses en main comme Alessandro Petacchi.

Il a vécu une saison idéale pour lui avec 10 victoires : six en janvier pour prendre confiance dont le championnat d'Australie, trois dans le Tour d'Italie, dont il a porté le maillot rose, et une au Tour de Suisse.

Il s'est abstenu de disputer les classiques du printemps afin de conserver toute son énergie pour le Tour de France. Il y totalise cinq victoires d'étapes (une en 1999 sur les Champs-Elysées, deux en 2002 et deux en 2004). Fred Rodriguez sera chargé de le déposer dans les 300 derniers mètres des étapes de plaine.

TOM BOONEN (Quick Step): Après avoir signé à 24 ans le doublé Tour des Flandres - Paris-Roubaix en avril, Tom Boonen est d'ores et déjà la star de cette saison.

Il a débuté dans le Tour de France en 2004 en remportant deux succès à Angers et Paris. Depuis il rêve du maillot vert et bénéficiera d'une équipe entièrement dévouée à sa cause. Avec Guido Trenti, Stefano Zanini et Kevin Hulsmans pour faire le ménage dans les deux derniers kilomètres, celui qui totalise onze succès en 2005 a de grandes chances de faire mouche plus d'une fois.

THOR HUSHOVD (Crédit Agricole): Deuxième du classement par points en 2004 après s'être imposé à Quimper, le Norvégien a fait du maillot vert son obsession.

Comme son équipe, il a franchi les quatre premiers mois de l'année sans faire d'éclats mais monte en progression depuis sa victoire dans une étape des Quatre Jours de Dunkerque. Il regrette l'absence de son "pilote" Julian Dean blessé au bras et espère que Jaan Kirsipuu, qui n'a rien gagné cette année, acceptera de travailler pour lui sans arrière-pensée.

BADEN COOKE (Française des Jeux): Lui aussi est un ancien maillot vert (2003) mais des ennuis de santé à répétition et une noire malchance symbolisée par sa chute dans le dernier Giro le privent de la victoire depuis quinze mois.

Il bénéficie de l'appui du meilleur pilote du monde, son ami Bradley McGee, mais aussi d'un équipier qui va tout aussi vite que lui, Bernhard Eisel. Pour avoir une chance de bien franchir la montagne, Baden Cooke a beaucoup maigri. La victoire au classement par points dans un Tour plutôt montagneux en dépend sans doute.

JEAN-PATRICK NAZON (AG2r Prévoyance): Il est depuis deux ans le meilleur sprinteur français. Vainqueur sur les Champs-Elysées en 2003 et à Wasquehal en 2004, il a connu un début de saison perturbé par des ennuis de santé mais se présente en Vendée avec beaucoup de réserves et sans doute l'envie de préparer son avenir dans le Pro-Tour puisqu'il est en fin de contrat.

Avec Simon Gerrans et Iouri Krivtsov il sera bien emmené dans le final mais il est suffisamment adroit pour se faufiler seul dans la meute.

STUART O'GRADY (Cofidis): Le sprinteur d'Adelaïde a accompli la plus belle saison de sa carrière en 2004 (une classique de Coupe du Monde à Hambourg, une étape du Tour de France à Chartres, deux étapes du Critérium du Dauphiné-Libéré et champion olympique de la course aux points) et semble en subir le contre-coup. Il n'a rien gagné cette année mais a cumulé 19 places dans les dix premiers. Il est un vrai coureur du Tour et peut compter sur ses équipiers Matthew White, Thierry Marichal et Janek Tombak pour le rappeler.


Source: Reuters.fr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité [Admin]
Invité [Admin] Invités 0 message
Posté(e)

Boonen a pris une longueur d'avance quand même..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant