Aller au contenu

Les drogues douces plus fortes que les dures

Messages recommandés

Littleboy Membre 1 533 messages
Que du bonheur, moi j'vous dis ! ‚ 31ans
Posté(e)
En effet, l'alcool est une drogue dure, mais avec une particularité: une faible dose de vin ou de bière est bénéfique pour la santé...passé une certaine dose...ça peut devenir très dangereux et c'est paraît-il la seule drogue pouvant provoquer la mort par un sevrage brutal.

J'ai vu en effet un sevrage brutal d'alcool, :o je crois que j'ai été encore plus malade que le gars qui était en train de vomir ses tripes par manque - le gars venait de rencontrer une nana 'bien' et voulait arrêter ses conneries - ! Il a du partir aux urgences pour finalement se faire transfuser de la morphine ! :snif:

lol, on s'habitue pas aux drogues, c'est elles qui s'habituent à toi, encore plus avec l'héro

Cette phrase me fait penser à la nouvelle amie :snif:;) des jeunes filles .. Ana, une put*** d'amie qui te colle à la peau et qui ne te lache plus ... :o:o:o:o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Tintagel Membre 499 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)
ok, le titre est trés mal formulé, voir totalement illogique, par contre il y a bien des drogues plus ou moins fortes, il me semble, non.?

Et qu'est ce qui fait qu'une drogue est forte pour toi?

La dépendance que ça provoque, les dégats pour la santé, l'état dans lequel ça te mène?

C'est pas si simple que ça, on ne peut pas faire une échelle "du plus doux au plus dur".

L'héroïne est très dangereuse car elle rend très vite accro et que sa consommation devient presque inévitablement catastrophique - mais par contre l'héroïne n'est pas très mauvaise pour la santé (d'ailleurs on utilise des opiacés en médecine), l'alcool est par exemple bien plus mauvais pour la santé que l'héroïne.

Un autre exemple: le LSD ne provoque aucune dépendance et n'est pas mauvais pour la santé ; en ce sens c'est donc une drogue bien plus "douce" que la cigarette ou même le café. Par contre le LSD te met temporairement dans un état pas possible où tu es incapable de te comporter normalement ; de ce point de vue là c'est une drogue très "forte".

Ce que je veux dire c'est que cette distinction drogues douces/dures n'a aucun sens ; ça a été inventé par des médias et des politiciens afin de faire une distinction entre le cannabis et les autres drogues ; mais la réalité n'est pas si simple que ça.

Ou alors que ceux qui tiennent vraiment à cette distinction douce/dure me donne un peu les critères qui permettent de décidier si une drogue est douce ou dure, qu'on rigole un peu :snif:

On devrait plutôt faire la nuance sur la consommation (problématique ou non-problématique).

En effet, l'alcool est une drogue dure, mais avec une particularité: une faible dose de vin ou de bière est bénéfique pour la santé...passé une certaine dose...ça peut devenir très dangereux et c'est paraît-il la seule drogue pouvant provoquer la mort par un sevrage brutal.

Les benzodiazépines (tout ce qui est Xanax, Valium, Klonopin, Lormetazepam,...) peuvent également provoquer la mort en cas de sevrage trop brutal. A ma connaissance il n'y a pas d'autres drogues hormis les benzos et l'alcool qui peuvent faire ça.

Modifié par Tintagel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité The Crow
Invité The Crow Invités 0 message
Posté(e)
Je pige pas le rapport entre l'article et son titre... "Les drogues douces plus fortes que les dures" ? Hein? C'est débile.

De toute manière, "drogue douce" ça ne veut rien dire, il n'y a aucun moyen scientifique de faire une distinction doux/dur entre les drogues, ce sont les médias et les politiciens qui ont inventé ça.

ok, le titre est trés mal formulé, voir totalement illogique, par contre il y a bien des drogues plus ou moins fortes, il me semble, non.?

Son,titre,est,asser,clair... :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Baudelaire-21's Membre 1 165 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

{Refrain:}

Histoires de ganja

Au micro Sinsémilia

Tourne le spliff,tourne le spliff nella famiglia

Histoires de ganja

Au micro Sinsémilia

On s'en cache pas on s'en vante pas

Vers1 :

De spliff en chalice

J'ai pris des vibes avec délices

Pas par vice par plaisir

Eclats d'rires en complément d'nos délires

Ou pour tuer l'ennui ,voire pire

Des souvenirs enfumés

On en a par dizaines ,par centaines peut être même milliers

Une partie d'nos vies à la weed est liée

J'l'ai jamais nié,ni renié,même pas face au douanier

Passe passe le temps mais j'ai rien oublié

Dans ces souvenirs y a du bon comme du mauvais

C'est c'qu'on vient relater

Pas pour s'en vanter ni inciter

Simple histoire de jeunes fumeurs qu'on vient conter

{Refrain:}

Histoires de ganja

Au micro Sinsémilia

Tourne le spliff,tourne le spliff nella famiglia

Histoires de ganja

Au micro Sinsémilia

On s'en cache pas on s'en vante pas

Vers2 :

J'ai connu les biz tordus

Passé des soirées dans la rue

Sans s'en être aperçu,dealers on était devenu

A vendre des barrettes mal servies

Pas pour la tune mais pour payer notre méfu

Deficit net garanti

On les avaient méfues avant d'les avoir vendues

Mais dans ce mileu y'a trop d'creuvures

Un jour pour 20 grammes on s'est même fait tirer dessus

éa nous a saoulé,ces histoires on n'en voulait plus

Notre solution on choisit l'agriculture

Histoires de ganja

Au micro Sinsémilia

Tourne le spliff,tourne le spliff nella famiglia

Histoires de ganja

Au micro Sinsémilia

On s'en cache pas on s'en vante pas

Vers3

Irie petit Sinsé jardinier

Arrose, surveille, cajole ses pieds

Trois années de suite petit Sinsé récompensé

Récolte top qualité,top quantité,pure weed à volonté

Période yeux rouges, dub déjantés

Mais c'était trop beau pour être vrai

Donc ça n'a pas duré

Les années suivantes des voleurs auront profité

De récoltes choyées,espérées même pas goûtées

Petit Sinsé, jardinier, finit tout dégouté

S'faire piller chaque année on pouvait plus supporter

On abandonne l'agriculture à regret

Vers4 :

Si on t'raconte tout ça c'est pour montrer qu'on a

En terme de ganja l'expérience pour se permettre un constat

1 :j'réfute les propos qui disent qu'un fumeur de joko

Finit tôt ou tard le nez dans la coco

Regarde nos veines comme nos narines sont toujours restées clean

2 : j'refuse l'excès inverse

Viens pas m'dire à moi que l'herbe est l' chemin de la sagesse

J'ai vu des mecs dérailler,certains être internés

D'avoir trop voulu noyer leur problème dans d'épais nuages de fumée

3 :et ce sera ma conclusion

Dans ce genre d'histoire j'prône la modération

Autant en terme de consommation que dans les prises de positions. Franchement fumeur ou pas, l'important n'est pas là, bien qu'a la rue soient les lois, ne limite pas ton combat à ces histoires là.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité