Rentrée : le Royaume-Uni teste les «écoles libres»


Invité David Web
Invité David Web Invités 0 message
Posté(e)

Rentrée : le Royaume-Uni teste les «écoles libres»

Sur le papier, c'est le rêve de bien des parents. Pour la rentrée 2011, vingt-quatre écoles d'un nouveau type vont ouvrir au Royaume-Uni : appelées «écoles libres», elles sont financées par l'État mais leur création est laissée à l'initiative d'associations locales, de professeurs et même de parents d'élèves.

Les écoles libres sont une des promesses de campagne de David Cameron, dans le cadre de sa «Big society» basée sur un désengagement de l'État et une plus grande place laissée à la société civile. La partie éducation s'inspire de modèles étrangers, notamment suédois et américain («charter schools»), où des établissements autonomes sont libres d'organiser leur enseignement comme ils l'entendent.

But affiché du gouvernement : fournir une meilleure éducation, prenant mieux en compte les besoins locaux, notamment dans les zones défavorisées. Mais pour certains syndicats enseignants, c'est là que le bât blesse. «Si vous regardez où les 24 établissements sont situés, comme l'a fait le Guardian, vous remarquerez qu'ils se trouvent en majorité dans des zones privilégiées, dénonce au Figaro la secrétaire générale d'ATL («Association of teachers and lecturers»), Mary Bousted. C'est donc une politique qui va utiliser l'argent public pour donner des privilèges à des parents déjà aisés, aux dépens des plus démunis».

«Une menace pour les écoles classiques»

Autre inquiétude du syndicat : la durabilité économique du projet et ses conséquences sur les autres écoles du pays. «Le gouvernement assure que ça se fera sans surcoût mais on voit mal comment des classes plus réduites pourraient coûter le même prix. Ces dépenses supplémentaires, ce pourrait être autant d'argent en moins alloué aux écoles ‘normales'», poursuit Mary Bousted. D'autant que les établissements classiques, ainsi concurrencés, pourraient faire face à une chute du nombre d'inscriptions, ce qui risque selon les syndicats de casser le système éducatif britannique.

Les critiques s'inquiètent enfin du risque de dérives, notamment confessionnelle, des enseignements dispensés dans ces écoles. Le journal The Independant explique ainsi que parmi les écoles-test qui s'apprêtent à ouvrir leurs portes, cinq sont confessionnelles (deux juives, une sikh, une hindou et une anglicane). D'autres projets éducatifs font polémique, tel que celui rapporté par le Guardian d'une école de Manchester plaçant son enseignement sous le signe de «valeurs martiales», avec un encadrement confié à des militaires. Faisant fi des objections soulevées, le gouvernement est bien décidé à développer rapidement le concept : une seconde tranche d'écoles libres est déjà prévue pour l'an prochain. Parmi les projets retenus, The Independant relève le cas de Newark, au nord de Nottingham, qui enseignera la théorie créationniste.

Tout l'article.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

economic dream Membre 3 028 messages
Forumeur alchimiste‚ 24ans
Posté(e)

Laisser plus de liberté aux écoles:oui!

Mais donner l'argent du contribuable sans rien exiger en retour: non!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lazafaniry Membre 5 messages
Baby Forumeur‚ 26ans
Posté(e)

moi je trouve que c est pas unu si mauvaise idee que ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant