Produits Light et Aspartame = Danger !


sonam Membre 209 messages
Forumeur activiste‚ 26ans
Posté(e)

Produits Light et Aspartame = Danger !

L’aspartame qui est utilisé dans la grande majorité des produits allégés est, à première vue, une innovation miraculeuse. C’est un édulcorant de synthèse qui permet de remplacer le sucre ordinaire et a même un pouvoir sucrant 200 fois supérieur au sucrose et au saccharose ! Il suffit donc de petites quantités pour avoir un goût sucré. Il est donc, à priori, l’ingrédient idéal pour aider une personne qui est soucieuse de sa ligne, ou faisant un régime, qui n’est ainsi plus obligée de diminuer les proportions des aliments qu’elle consomme (les produits light ont entre 10% et 25% de calories en moins).

Les produits light coûtent plus cher

Un autre intérêt, et non des moindres, est que l’aspartame coûte beaucoup moins cher que le sucre “classique” permettant aux industriels de faire des économies. Ceci n’empêche pas les produits light d’être significativement plus chers que leurs homologues “classiques”. La réaction du nutritionniste Jean-Philippe Zermati est sans appel : “Il est totalement inutile de consommer des produits allégés pour réduire le poids ou prévenir le surpoids. Ces produits n’empêchent pas de grossir (…), ils n’ont aucune influence positive, ils coûtent seulement plus chers”.

Les produits allégés incitent au contraire à manger plus et font même grossir !

Premièrement, un consommateur se dira plus facilement que le fait d’en consommer plus n’aura pas d’incidence sur son poids. Or c’est une grossière erreur! (Attention aux promesses des labels 0% par exemple). Deuxièmement l’aspartame est censé faire perdre du poids, or des chercheurs de l’Illinois ont menés une expérience sur des rats et arrivent étrangement à une autre conclusion :

Il y a deux groupes de rats. Le premier groupe reçoit comme nourriture du yaourt sucré (avec du vrai sucre : le glucose). Le deuxième groupe reçoit le même yaourt mais où le glucose a été remplacé par des édulcorants (aspartame, saccharine et xylitol). Ils ont constatés que le deuxième groupe avait pris 40% de poids en plus que le premier groupe !

Conclusion : les édulcorants poussent l’organisme à consommer plus de nourriture. En effet le corps s’attend à avoir du glucose et les calories associées (avec le goût sucré de l’aliment) mais n’en reçoit pas. L’organisme sera poussé à manger plus car continuera de réclamer ces calories et donc grossira d’avantage.

Nous voyons déjà clairement le problème des produits allégés sur leur but : manger plus léger et faire perdre du poids. Ceci n’est rien à côté des graves troubles occasionnés par l’élément clé des produits allégés : l’aspartame.

L’aspartame met en péril notre santé

Présent dans une multitude d’aliments tels que les desserts glacés, les sucrettes, les chewing-gums, les boissons (sodas, jus de fruits etc.), céréales, yaourts, glaçages, confitures … et même dans les médicaments (plus de 600 médicaments selon l’AFSSA), vitamines et suppléments de synthèse sans que pour ces derniers l’aspartame soit noté sur la liste des ingrédients. Nous le voyons, l’aspartame est partout, et pas seulement dans les produits light.

Que contient l’aspartame ?

L’aspartame (ou E951) se compose de :

  1. Phénylalanine 50% (un acide aminé)
  2. Acide aspartique 40% (un acide aminé)
  3. Méthanol 10% (alcool de bois)
  4. Dioxopipérazine ou DKP (quand l’aspartame se dégrade)

En effet, l’aspartame est stable à l’état sec mais se dégrade à 30°C où il devient très dangereux. Mais revenons tout d’abord aux effets des différents composés de l’aspartame :

La Phénylalanine

La phénylalanine est un acide aminé présent normalement dans le cerveau et apporté par l’alimentation. Il a été démontré qu’en ingérant de l’aspartame on pouvait avoir des taux trop élevés de phénylalanine dans le cerveau et dans le sang. Des taux excessifs peuvent diminuer la sécrétion de sérotonine et conduire à la dépression. Une étude a été faite sur des rats et a démontré que certains de ceux nourris à l’aspartame développèrent des tumeurs au cerveau contrairement au groupe référent (il faut également savoir que l’homme est beaucoup plus sensible que les animaux à l’aspartame). Le neurochirurgien Dr Russel Blaylock affirme qu’un taux excessif de phénylalanine peut provoquer de la schizophrénie et une attaque d’apoplexie (suspension brutale des fonction du cerveau).

L’acide aspartique

L’acide aspartique est un acide aminé qui provoque (dans sa forme libre c’est à dire non relié aux protéines) une élévation de neurotransmetteurs dans certaines zones du cerveau. En temps normal ils facilitent la transmission de l’information entre les neurones dans le cerveau. En excès “ils détruisent certains neurones en autorisant l’invasion de calcium en surdose dans les cellules ce qui déclenche une augmentation excessive de radicaux libres qui tuent les cellules nerveuses et crée des trous dans le cerveau” (Sortir & Choisir Autrement n°17). Ce processus de destruction des neurones se fait lentement et progressivement. Il faut par ailleurs qu’au moins 75% des cellules nerveuses d’une zone du cerveau soient tuées avant de pouvoir déceler une maladie chronique comme la sclérose en plaque, la perte d’audition, la perte de mémoire, les crises d’épilepsie, la démence du Sida, la maladie d’Alzheimer, de Parkinson etc.

Les acides aminés ne sont donc pas sans danger contrairement à ce que l’on peut croire, en particulier lors de transformations chimiques engendrées par la chaleur.

Le Méthanol

Aussi appelé alcool de bois, le méthanol est un poison dangereux ! Dans l’organisme il se dégrade avec la chaleur en Acide Formique et en Formaldéhyde (une neurotoxine mortelle). L’EPA (Agence de protection de l’environnement aux Etats-Unis) affirme que le méthanol “est un poison cumulatif compte tenu de la faible proportion éliminée après son absorption”. La dose limite journalière autorisée (DJA) de méthanol est de 7,8 mg/jour. Or en buvant un litre de boisson à l’aspartame on est à 56 mg de méthanol ! On dépasse donc très rapidement la dose autorisée.

Le vin et autres boissons alcoolisées contiennent également beaucoup de méthanol mais sont, eux, pourvus d’un “antidote” : l’éthanol le rend inoffensif pour l’organisme car empêche sa transformation en formaldéhyde qui est très toxique. Même si le vin contient beaucoup plus de méthanol que les sodas par exemple on ne peut pas les comparer en terme de toxicité.

Troubles dus au méthanol : trous de mémoire, maux de tête, névrite, troubles du comportement, engourdissements, bourdonnements d’oreilles, frissons, problèmes gastro-intestinaux, vertige, problèmes de vue ( vision obscurcie, embrumée, dommages rétiniens, perte de vue etc.).

Le formaldéhyde est cancérigène, nuit à la reproduction de l’ADN, altère la rétine et cause des malformations prénatales.

La DKP

La DKP est un produit dérivé du métabolisme de la phénylalanine qui est impliquée, entre autres, dans l’apparition de tumeurs au cerveau et provoque des modification du taux de cholestérol selon la toxicologue américaine Jacqueline Verrett. La DKP se synthétise dans les boisson contenant de l’aspartame après un stockage prolongé.

Effets constatés après consommation d’aspartame :

(source : sortir-autrement.com)

Pendant la guerre du Golfe les soldats ont bus de très grandes quantités de boissons à l’aspartame qui étaient, par la température ambiante, chauffées à plus de 30°C. Beaucoup d’entre eux ont développés des maux inconnus résultant d’un empoisonnement au formaldéhyde.

Entre 1983 et 1987, aux Etats-Unis, le taux de tumeurs a augmenté de 6% chez les hommes et de 11% chez les femmes, période qui coïncide avec la mise sur le marché alimentaire de l’aspartame.

2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Alombar Membre 2 messages
Baby Forumeur‚ 36ans
Posté(e)

Mais on veut nous tué :mef2:

Il y a même des médecins qui disent que l’aspartame n’estpas dangereux

Perso je comprend plu rien :mur::aie:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sonam Membre 209 messages
Forumeur activiste‚ 26ans
Posté(e)

Bonjour alombar,

je tiens justement à vous faire parvenir ces informations sur l'asparthame car j'ai remarqué que certains mèdecins conseillent à leurs patients l'aparthame dans le régime minceur. Par exemple, je connais une dame qui a suivi un régime auprès d'une nutritionniste et qui prend désormais des édulcolorants. le pb, comme je l'ai vu dans un documentaire, c'est que les gens qui en prennent en sont dépendants et grossissent encore plus. je vais envoyer un article qui permet d'expliquer en quoi l'asparthame n'est pas interdit.

Cordialement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Long Nao
Invité Long Nao Invités 0 message
Posté(e)

Pas étonnant de la part de quelques médecins : plusieurs congrès médicaux à ce sujet sont organisés et tenus par des scientifiques travaillant pour... Coca Cola :gurp:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant