Ballade mélancolique pour un soir de cafard


LEREVENANT Membre 122 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

Petit café, sombre demeure

où je suis seul sans toi.

Tu es parti comme un acteur,

quittant la scène où il joua.

Tu partis sans un mot, sans laisser ton regard

enlever à tes pas le son lourd du départ,

et donner à l'adieu la joie de l'au-revoir,

mais tu n'as pas tué dans mon coeur l'espoir.

C'était donc un adieu et non un au-revoir,

je le savais déjà en cherchant ton regard;

l'empreinte de toi quand j'irai au hasard,

mais tu n'as pas tué dans mon coeur l'espoir.

Et si j'attends, c'est que peut-être

chante tout au fond de moi,

une lumière et un poète

et cet amour tendu vers toi.

C'est le chant d'un soir de tristesse,

air triste et doux, là dans ma tête.

Clair-obscur et fol espoir

que le temps change sa trajectoire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant