Aller au contenu

L'industrie du disque s'indigne


Messages recommandés

Méthylbro VIP 1 038 messages
Ours des Pyrénées 100% AOC‚
Posté(e)
cd_img.jpg

L'industrie du disque s'indigne


Vendredi 24 Juin - 07:58

Un disque sur trois vendu dans le monde en 2004 était piraté



Un disque sur trois vendu dans le monde en 2004 était piraté. Le nombre de produits piratés a atteint 1,2 milliard, soit 34 % du marché mondial du disque. Ce volume représente des recettes illégales de 4,6 milliards de dollars (5,9 milliards de francs).
La Fédération internationale de l'industrie phonographique (IFPI) s'est indignée de cette statistique, qui ressort de son rapport annuel sur la piraterie musicale publié à Londres où elle est basée. Elle dénonce un marché parallèle «qui détruit des emplois, anéantit les investissements et finance le crime organisé».
Les ventes de disques piratés dépassent les ventes de disques légaux dans 31 pays, a relevé l'IFPI. L'organisme en a identifié 10 où la lutte contre le piratage est prioritaire: le Brésil, la Chine, l'Inde, l'Indonésie, le Mexique, le Pakistan, le Paraguay, la Russie, l'Ukraine, et enfin, l'Espagne, seul pays européen à figurer dans ce palmarès.
Mais une question se pose. Les particuliers qui télécharge leur musique sur des réseaux p2p pour leur usage personnel sont il aussi nocifs pour l'industrie du disque que les grands pirates. La contrefaçon à toujours existé. L'industrie du disque n'en a pas le monopole. Pourtant, les mesures prises à l'encontre des particuliers nous montre que les "Majors" ne souhaitent pas faire de distinction, et attaquer en justice ce qui était, ou aurez pu devenir, leur propres acheteur !
Au Paraguay, les disques piratés trustent 99 % des ventes totales de disques. Ce taux est de 85 % en Chine, le plus gros marché mondial de musique piratée en valeur (411 millions de dollars) et de 66 % en Russie. Il s'agit pourtant ici d'un réel marché de contrefaçon, et non pas de la consomation des particuliers qui gravent eux même leur musique.
En Espagne, où l'IFPI présentait son rapport parce que le pays «connaît les pires problèmes de piratage en Europe», le marché pirate serait responsable d'une baisse d'un tiers des ventes de disques légaux sur les cinq dernières années.


Méthylbro
Source: Edicom

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Invité [Admin]
Invité [Admin] Invités 0 message
Posté(e)

Pour une fois qu'il ne s'agit pas de tirer sur le monde du Web dans le domaine du piratage.. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Caez Administrateur 14 092 messages
Clyde Barrow‚ 34ans
Posté(e)

Si il baissait leur tarif d'1/3 ils en vendraient surement plus.

Si ils arrettaient de faire du commercial a tout prix en mettant 2 musiques bien par album, et pour le reste, de la merde, ils en vendraient plus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Méthylbro VIP 1 038 messages
Ours des Pyrénées 100% AOC‚
Posté(e)

Exactement Caez. C'est de la d'ou viens le probléme. Mais ca, ils ne sont même pas capables de l'acpeter !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Logales Membre 2 601 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Ha faire des économies d'échelle, c'est pas à la portée de tout le monde ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nidouille Membre 3 883 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)
Si il baissait leur tarif d'1/3 ils en vendraient surement plus.

Si ils arrettaient de faire du commercial a tout prix en mettant 2 musiques bien par album, et pour le reste, de la merde, ils en vendraient plus.

Tout à fait d'accord

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×