Mensonge de Gaza : L' analyse de media rating


Gui da Lutin Membre 17 messages
Forumeur balbutiant‚ 39ans
Posté(e)
Les télévisions du monde entier ont diffusé, le vendredi 9 juin 2006, les images d'une jeune fille se jetant au sol après la mort de sa famille sur une plage de Gaza.

Le lendemain, les principaux quotidiens français titraient sur ce drame en accusant la marine israélienne d'avoir tiré un obus sur cette famille.

Dimanche, on apprenait que le président palestinien, Mahmoud Abbas, adoptait la jeune orpheline.

Entre temps, l'armée israélienne a effectué une enquête dont elle a publié les résultats le mardi 13 juin 2006.

Voici les éléments les plus probants de cette enquête qui disculpe l'armée israélienne :

- la marine israélienne a bien tiré des obus dans cette région ce vendredi ;

- l'explosion sur la plage ne peut avoir été provoquée par la marine israélienne car il s'est écoulé 10 minutes entre le dernier tir d'obus et le drame ;

- les éclats de projectiles qui ont été retirés des corps des personnes blessées ne correspondent à aucune des armes en circulation dans l'armée israélienne ;

- ce qui a été observé sur la plage a permis aux experts militaires de conclure à une explosion souterraine (comme cela peut se produire avec une mine) ;

- les services de renseignement israéliens et égyptiens sont arrivés à la conclusion que la famille a été victime d'une mine installée par les artificiers du Hamas la semaine précédente, afin d'empêcher les commandos marines israéliens de débarquer sur la côte et d'intercepter ses lanceurs de roquettes ;

- la famille palestinienne a fait exploser accidentellement une de ces mines ;

- certaines de ces informations ont été confirmées par les services de renseignement palestiniens qui ont annoncé que, dès après l'explosion, le lieu du drame a été soigneusement nettoyé. Pour faire disparaître toute trace ?

Les médias français n'ont pas, dans leur grande majorité, corrigé les informations qui ont été données depuis vendredi dernier, laissant leur public dans l'ignorance de ce qui s'est réellement passé sur la plage de Gaza.

Le Figaro a mentionné la version israélienne dans son édition du mercredi 14 juin 2006, dans un encadré discret en page 3, alors que ce quotidien avait titré en première page du samedi 10 juin 2006 « Massacre sur la plage de Gaza ¿ Des attaques israéliennes ont tué au moins dix Palestiniens » et que l'article consacré au sujet de son édition du lundi 12 juin 2006 s'ouvrait ainsi : « Les images de la petite Houda, 10 ans, pleurant effondrée devant le cadavre de son père sur le sable de Gaza, ont produit leur effet. Elle a perdu toute sa famille, vendredi, à la suite d'un barrage d'artillerie israélien qui a tué huit civils sur une plage. Immédiatement, la colère a envahi la rue palestinienne. Rompant, pour la première fois, la trêve unilatérale qu'il respecte depuis février 2005, le Hamas a revendiqué, samedi, des tirs de roquettes contre Israël, présentés comme une riposte à la tuerie de vendredi.».

Libération du 14 juin 2006 a aussi donné la version israélienne mais en la noyant au sein de deux articles titrés « Un raid contre des activistes palestiniens a fait neuf morts parmi la foule » et « A Sdérot, les Israéliens lassés de vivre sous les roquettes ». Toutefois, les explications fournies par Libération, extraites de la bouche d'un officier supérieur de l'armée israélienne, étaient relativement complètes : « Au début, nous avons eu un doute. Notre artillerie avait tiré six obus en direction de cette zone, entre 16 h 30 et 16 h 52. Nous ne savions pas exactement où le premier obus était tombé. Mais après une enquête sérieuse sur les trajectoires, il apparaît que cet obus a été tiré 8 minutes avant l'incident et qu'il devrait être tombé à 250 mètres au nord du point d'impact. De plus, l'analyse des photos du cratère et des éclats retirés aux blessés soignés en Israël ne plaide pas en faveur d'un obus. Nous savons que les terroristes du Hamas avaient miné la plage pour empêcher nos commandos de l'utiliser. Les Palestiniens doivent maintenant répondre à un certain nombre de questions. Aujourd'hui, nous disons qu'il est très improbable que cet incident soit de notre faute. »

De leur côté, France 2, Charles Enderlin et Talal Abou Rahma ont présenté la version israélienne mais en tentant de la discréditer au travers d'un reportage biaisé, basé sur les propos de Mark Garlasko, qui travaille pour Human Rights Watch. Précisons que France 2 a affirmé, par erreur, que Mark Garlasko travaillait pour « Right to Life ».

En guise de preuve, l'expert américain cité par Charles Enderlin a montré un éclat d'obus israélien qu'il aurait trouvé sur place. Or rappelons que selon toutes les sources, (palestiniennes, égyptiennes et israéliennes) la scène du drame a été nettoyée de tout éclat d'obus dès après l'accident. Il est donc fort probable que l'expert présenté par France 2 ait trouvé un éclat qui aura été apporté sur place bien après l'explosion.

Il apparaît donc que l'expert alibi du Hamas présenté par France 2 n'ait pas beaucoup d'élément à l'appui de sa démonstration.

Pour voir le 20 heures de France 2, cliquez ici, allez sur l'édition du mardi 13 juin. Le reportage commence vers la 20ème minute (il y a un accès direct aux images sur le côté droit de la page).

Au regard de cette nouvelle falsification médiatique relayée avec complaisance par l'ensemble des médias français, certaines questions restent en suspens.

Que les médias aient repris, en fin de semaine dernière, l'information émanant de sources peu fiables ne surprendra que ceux qui ne connaissent pas l'état déontologique déplorable de la plupart des médias français.

Que la plupart des médias n'aient pas corrigé l'information qu'ils ont diffusée n'étonnera que ceux qui ignorent que la plupart des journalistes français refusent de reconnaître leurs erreurs.

Toutefois, il est plus inquiétant de constater que France 2, c'est-à-dire la «France officielle », ait choisi de diffuser ces images et d'accabler l'armée israélienne tout en refusant l'évidence des conclusions de l'enquête la disculpant.

Cette diffusion de fausses informations alimente, par ricochet, la haine antisémite en France.

Des sanctions seront-elles enfin prises contre Charles Enderlin et son caméraman, Tala Abou Rahma ?

Si la réponse est non, on pourra donc en conclure que la politique médiatique visant à alimenter l'antisémitisme en France reçoit le soutien de la direction de la chaîne, de son ministre de tutelle, Renaud Donnedieu de Vabres, du premier ministre, Dominique de Villepin, et enfin du président de la République Jacques Chirac.

A ceux qui nous demandent depuis 18 mois pourquoi nous nous « accrochons » à l'affaire Enderlin ¿ France 2, l'orpheline de la plage de Gaza apporte la preuve qu'il est urgent, pour la paix civile en France, de mettre Charles Enderlin et Talal Abou Rahma face à leurs mensonges répétés.

Pour conclure cette analyse médiatique, notons que le hasard fait décidément bien les choses à Gaza. En effet, comment expliquer qu'un caméraman se soit trouvé au bon endroit, c'est-à-dire sur une plage où une famille pique-niquait, au moment même où un obus ou une mine la décimait de façon accidentelle ?

Pour quelle raison ne voit-on, dans ces images en plan très serré, qu'un homme au sol alors qu'on nous dit que toute une famille a été tuée ?

N'aurait-il pas été plus probant de montrer toute la scène pour permettre d'observer les dégâts et l'immense cratère de l'éventuel obus ?

De là à imaginer que la scène de la jeune orpheline frappant le sol a été joué (ou rejouée) pour les besoins de la propagande¿

Notons au passage que la télévision palestinienne a postérieurement inclus au reportage initial les images d'un bateau de guerre israélien tirant un obus. Après enquête, nous avons appris que ces images avaient été fournies par l'armée israélienne aux télévisions le vendredi 9 juin 2006, vers 16 heures, soit près d'une heure avant le tragique accident de la plage.

Pour voir le reportage falsifié diffusé par la télévision palestinienne, cliquez ici.

Source: http://www.m-r.fr/actualite.php?id=1355

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Pheldwyn Membre 11 159 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)

Franchement, je ne sais pas, mais j'ai simplement une remarque : dans l'hebdo du médiateur, Charles Enderlin, justement interrogé sur l'expert américain, expliquait que cet expert avait participé à l'enquête et était sur place avant le nettoyage. Enfin c'est ce dont je crois me souvenir.

Maintenant, que ce soit monté du côté du Hamas, pourquoi pas. Je leur donne autant de crédit qu'aux enquêtes israéliennes, donc ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
usagi Membre+ 241 087 messages
E-mage‚ 69ans
Posté(e)

;) tient une autre version http://paris.indymedia.org/article.php3?id_article=63017

non sponsorisé par le Mossad

;) a propos Philippe Karsenty le createur du site d'ou viens ton article , est un sioniste pur et dur, dans des interview qu'il a donné , il dit que la France est antisemite et veux la destruction d'Israel , ;)

lire ceci http://politiquearabedelafrance.blogspot.c...a-parisien.html

:D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blancpain Membre 6 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

J'ai en effet lu cette information sur de nombreux sites tres serieux. Il faut bien comprendre que les Palestiniens ont compris depuis bien longtemps la force des images. Je me souviens d'une scene ou l'on voyait des palestiniens tenir un "mort" sur un brancard et on le voyait tomber et remonter immediatement dessus. C'etait un mort vivant. C'etait pathetique! Autre petite histoire, le petit Mohamed dont on a tant parler qui dans les bras de son pere est mort d'une soi disant balle Israelienne. De tres nombreuses preuves principalement venant d'experts Allemands confirment que la fameuse balle etait palestinienne.

Modifié par Blancpain

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
muten Membre 3 166 messages
Forumeur interimaire‚
Posté(e)
J'ai en effet lu cette information sur de nombreux sites tres serieux. Il faut bien comprendre que les Palestiniens ont compris depuis bien longtemps la force des images. Je me souviens d'une scene ou l'on voyait des palestiniens tenir un "mort" sur un brancard et on le voyait tomber et remonter immediatement dessus. C'etait un mort vivant. C'etait pathetique! Autre petite histoire, le petit Mohamed dont on a tant parler qui dans les bras de son pere est mort d'une soi disant balle Israelienne. De tres nombreuses preuves principalement venant d'experts Allemands confirment que la fameuse balle etait palestinienne.

Tu pourrais siter ta source ?? Parseque dire que la balle est Palestinienne ou Israelienne c'est pas tres facile , vu que les munitions utilisée sont les memes , et que les projectiles ne porte pas de marque distinctive , l'enfant et son pere ont etait atteint par des balles de M-16 ( arme de dotation de Tsahal ) mais aussi utilisée par les Palestiniens , les balles 5,56 NATO sont une munition standard produite par de tres nombreux fabricants .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant