..il est, en vérité, chaque homme


iron man Membre 1 084 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

S'il etait vrai..

S'il était vrai qu'il existe des lois éternelles régissant de manière absolue toute les choses humaines et qui ne requierent de chaque être humain qu'une complete obeissance, alors la liberté ne serait qu'une farce.

La sagesse d'un seul suffirait.

Les contacts humains n'auraient plus d'importance, seul importerait que soitpréservée une activité parfaite, operant dans le cadre institué par cette sagesse qui connait la Loi.

La logique, c'est a dire le raisonnement pur sans égard pour les faits et l'experience, est le vrai vice de la solitude. Mais les vices de la solitude sont engendrés uniquement par le désespoir associé à l'isolement.

Et l'isolement qui existe dans notre monde, ou les contacts humains ont été rompus par l'effondrement de notre foyer commun,ou encore à la suite des conséquences désastreuses de révolutions, elles meme issue d'un effondrement anterieur, cet isolement a cesser d'être une question psychologique dont on pourrait rendre justice à l'aide de jolis termes dénués de sens, comme "introverti" ou "extraverti".

L'isolement comme conséquence de l'absence de compagnie et du déracinement est, du point de vue de l'homme, la maladie dont souffre le monde ou nous vivons, meme si, il est vrai, on peut encore y apercevoir des gens, de moins en moins nombreux d'ailleurs, qui s'agrippent les une aux autres sans reposer sur le moindre appui, sans bénéficier des modes institués de la communication qu'un monde habité en commun devrait offrir, pour qu'on puisse échapper ensemble à le malediction qui consiste à devenir inhumain, dans une société ou chacun semble superflu et semble etre tenu pour tel par les autres.

L'isolement n'est pas la solitude.

Dans la solitude, nous ne sommes jamais seuls avec nous meme. Dans la solitude nous sommes toujours deux en un, et nous devenons un, un individu complet avec la richesse et les limites de ses traits precis, seulement grace aux autres et lorsque nous nous trouvons avec eux.

Les grandes questions métaphysiques, la recherche de Dieu, de la liberté et de l'immortalité, des rapports entre l'homme et le monde, l'etre et le néant ou encore, entre la vie et la mort, sont toujours posées dans la solitude, alors que l'homme est seul avec lui meme, donc de maniere virtuelle, en compagnie de tous.

Le fait d'etre, pour un moment, détourné de sa propre individualité lui permet de formuler les interrogations éternelles qui sont celles de l'humanité et qui dépassent les questions posées de diverses manieres par chaque individu.

Le risque dans la solitude est toujours de se perdre soi meme.

C'est le risque professionnel, pourrait on dire, qu'assume le philosophe.

Parcequ'il recherche la vérité et se préocupe de questions que'on qualifie de métaphysiques mais qui sont en fait les seules qui préocupent tout le monde.

La solution des philosophes a consisté à s'apercevoir qu'il y apparement dans l'esprit humain lui meme un element capable de contraindre autrui et, ainsi, d'engendrer du pouvoir.

On appelle habituellement cette faculté la logique, et elle intervient chaque fois que nous affirmons qu'un principe ou un enoncé possède en lui une force probante, c'est à dire une qualité qui fait qu'on est véritablement contraint d'y souscrire.

C'est recemment qu'on s'est avisé que la tyrannie non pas de la raison mais de l'argumentation, comme immense force de contrainte a exercer sur l'esprit des hommes, peut servir la tyrannie proprement politique.

Mais demeure aussi cette vérité que chaque fin dans l'histoire contient necessairement un nouveau commencement.

Ce commencement est la seule promesse, le seul message que la fin puisse jamais donner.

Pour qu'il y eut un commencement, l'homme fut créé, dit Saint Augustin.

Ce commencement est garanti par chaque nouvelle naissance, il est, en vérité, chaque homme.

Annah Arrendt

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

muten Membre 3 166 messages
Forumeur interimaire‚
Posté(e)

les questions pseudo-philosophiques qui n'ont pour but que de vouloir prouver l'existence " des Dieux " m'insuporte et m'ennuis , ma reponse sera donc : va au Diable ( sic )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
iron man Membre 1 084 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)
les questions pseudo-philosophiques qui n'ont pour but que de vouloir prouver l'existence " des Dieux " m'insuporte et m'ennuis , ma reponse sera donc : va au Diable ( sic )
?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kate Membre 178 messages
Forumeur inspiré‚ 25ans
Posté(e)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lasource Membre 5 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

très jolie tout ça ms toi a koi tu pense?

Dieu?kelk'un d'autre?

un hasard?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Akumu Membre 1 398 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

Il est en vérité chaque homme

Il est en vérité chaque vie...

L'Humain existe, pourquoi lui envoyer des glaviots ?

N'est-ce pas un glaviot humain qui vient ici se poser se poster se prosterner ? Qui sais quoi ? Qui est-il l'Homme ? Précontentieux pernitimalicieux avaricieux prutécieux intendencieux... d'façons c'est un Homme dans la splendeur de l'Invention !

Va bene, va bene... ;)

Modifié par Akumu

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lasource Membre 5 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

sommes nous le fruit d'une évolution au fil de milliard d'années ou alors notre création a un but...

d'où vient la bibile?d'où vienne les prophètes?

a-t-on inventer la religion pr nous maintenir comme un troupeau?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité reves-vengeurs
Invité reves-vengeurs Invités 0 message
Posté(e)
d'où vient la bibile?

c'est une bonne question...qu'en est-il de la bibile de nos jours?...on tend à l'oublier je crois.... ;)

Modifié par reves-vengeurs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frelser Membre 5 268 messages
Forumeur alchimiste‚ 41ans
Posté(e)

S'il etait vrai..

S'il était vrai qu'il existe des lois éternelles régissant de manière absolue toute les choses humaines et qui ne requierent de chaque être humain qu'une complete obeissance, alors la liberté ne serait qu'une farce.

La sagesse d'un seul suffirait.

Les contacts humains n'auraient plus d'importance, seul importerait que soitpréservée une activité parfaite, operant dans le cadre institué par cette sagesse qui connait la Loi.

La logique, c'est a dire le raisonnement pur sans égard pour les faits et l'experience, est le vrai vice de la solitude. Mais les vices de la solitude sont engendrés uniquement par le désespoir associé à l'isolement.

Et l'isolement qui existe dans notre monde, ou les contacts humains ont été rompus par l'effondrement de notre foyer commun,ou encore à la suite des conséquences désastreuses de révolutions, elles meme issue d'un effondrement anterieur, cet isolement a cesser d'être une question psychologique dont on pourrait rendre justice à l'aide de jolis termes dénués de sens, comme "introverti" ou "extraverti".

L'isolement comme conséquence de l'absence de compagnie et du déracinement est, du point de vue de l'homme, la maladie dont souffre le monde ou nous vivons, meme si, il est vrai, on peut encore y apercevoir des gens, de moins en moins nombreux d'ailleurs, qui s'agrippent les une aux autres sans reposer sur le moindre appui, sans bénéficier des modes institués de la communication qu'un monde habité en commun devrait offrir, pour qu'on puisse échapper ensemble à le malediction qui consiste à devenir inhumain, dans une société ou chacun semble superflu et semble etre tenu pour tel par les autres.

L'isolement n'est pas la solitude.

Dans la solitude, nous ne sommes jamais seuls avec nous meme. Dans la solitude nous sommes toujours deux en un, et nous devenons un, un individu complet avec la richesse et les limites de ses traits precis, seulement grace aux autres et lorsque nous nous trouvons avec eux.

Les grandes questions métaphysiques, la recherche de Dieu, de la liberté et de l'immortalité, des rapports entre l'homme et le monde, l'etre et le néant ou encore, entre la vie et la mort, sont toujours posées dans la solitude, alors que l'homme est seul avec lui meme, donc de maniere virtuelle, en compagnie de tous.

Le fait d'etre, pour un moment, détourné de sa propre individualité lui permet de formuler les interrogations éternelles qui sont celles de l'humanité et qui dépassent les questions posées de diverses manieres par chaque individu.

Le risque dans la solitude est toujours de se perdre soi meme.

C'est le risque professionnel, pourrait on dire, qu'assume le philosophe.

Parcequ'il recherche la vérité et se préocupe de questions que'on qualifie de métaphysiques mais qui sont en fait les seules qui préocupent tout le monde.

La solution des philosophes a consisté à s'apercevoir qu'il y apparement dans l'esprit humain lui meme un element capable de contraindre autrui et, ainsi, d'engendrer du pouvoir.

On appelle habituellement cette faculté la logique, et elle intervient chaque fois que nous affirmons qu'un principe ou un enoncé possède en lui une force probante, c'est à dire une qualité qui fait qu'on est véritablement contraint d'y souscrire.

C'est recemment qu'on s'est avisé que la tyrannie non pas de la raison mais de l'argumentation, comme immense force de contrainte a exercer sur l'esprit des hommes, peut servir la tyrannie proprement politique.

Mais demeure aussi cette vérité que chaque fin dans l'histoire contient necessairement un nouveau commencement.

Ce commencement est la seule promesse, le seul message que la fin puisse jamais donner.

Pour qu'il y eut un commencement, l'homme fut créé, dit Saint Augustin.

Ce commencement est garanti par chaque nouvelle naissance, il est, en vérité, chaque homme.

Annah Arrendt

Peux-tu répéter ce que tu avais dit au début ? :p

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chevalier d'éon Membre 27 messages
Forumeur balbutiant‚ 57ans
Posté(e)

je rejoins Muten sur cette question bancale!

toutes les religions ôtent à l'homme le mérite de ses actes! ça suffit!

basta!

les religions ne sont que des textes à censures multiples!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant