Le mariage gay divise les Français

Marie77 Membre 11 492 messages
Un certain regard..‚ 54ans
Posté(e)

Alors moi je ferai une réponse courte et synthétique....pour le mariage éventuellement, non à l'adoption!

Et vite je me sauve..!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité Mazarino
Invité Mazarino Invités 0 message
Posté(e)
Alors moi je ferai une réponse courte et synthétique....pour le mariage éventuellement, non à l'adoption!

Et vite je me sauve..!

Euh là c'est contradictoire ! Si le mariage homo se crée, la discrimination que tu opères sur le plan de l'adoption ne tient pas sur un plan légal !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lateth Membre 3 833 messages
lateth de pioche‚ 45ans
Posté(e)

moi non plus je n'aime pas le tralala du mariage. je vis en couple depuis 11 ans, j'ai 3 enfants et nous ne sommes pas mariés.

mais si cela peut apporter du bonheur aux autres, qui suis je pour le leur refuser?

c'est sur qu'au début, ce sera dur pour ces enfants, le regard des autres et tout ça...

comme c'etait dur pour les premiers enfants issus d'unions libres

ou de parents divorcés.maintenant, c'est entré dans les moeurs, et cela fera pareil avec les enfants de couples homos.

et puis, si pour l'état le mariage est une securité pour les enfants, pour les gens c'est avant tout une preuve d'amour, une protection aussi en cas de deces d'un des conjoints:

exemple : un couple homo élève depuis plusieurs année l'enfants d'un des deux issu d'une precedente union hetero, ou d'une inssemination. le parent naturel meurt. celui qui reste n'a aucun droit sur l'enfant. s'ajoute alors à la douleur d'avoir perdu l'amour pour l'un et un parent pour l'autre, la séparation, voir le placement en foyer pour l'enfant s'il n'y a pas d'autre famille pour l'acceuillir

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Noladelle Membre 1 326 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

Je suis d'accord avec ton analyse sur le mariage Mazarino : sa fonction première est de protéger les enfants. Le mariage est un contrat matériel , ne soyons pas hypocrite.

Si je ne voulais pas d'enfants : je ne me serais pas mariée : c'est certain.

C'est un épineux problème car les homos s'arrangent pour avoir des enfants ou ont eu des enfants en couple hétéro.

Ce sont des parents bons ou pas bons comme les hétéros : je ne crois pas que les enfants qui ont plusieurs parents souffrent au vu des témoignages. Les enfants savent qu'ils ont une mère biologique et un père biologique

Là où je me pose la question : c'est dans le cas ou des lesbiennes iraient se faire insiminer : pas de père biologique de référence pour l'enfant.

Des enfants adoptés : c'est délicat de toute manière : cela se passe pas toujours bien mais on ne l'interdit pas pour autant alors ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité reves-vengeurs
Invité reves-vengeurs Invités 0 message
Posté(e)
Suffisamment de couples hétéros sont candidats pour adopter pour ne pas donner la priorité aux unions homos.

il ne s'agit pas et ne s'agira jamais de donner la priorité...tu es hors-sujet...il s'agit d'offrir la possibilité à ceux qui le souhaitent de pouvoir adopter...tu sais, le PACS a été institué et pourtant il ne doit y avoir que 10% de la population gay à se pacser...donc n'aies pas peur, ce n'est pas parce que demain l'adoption sera ouverte aux homos, qu'il n'y aura plus d'enfants à adopter pour les couples hétéros...

c'est fou comme on plonge toujours dans la paranoia et les raisonnements extremes... ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kylir Membre 372 messages
Forumeur survitaminé‚ 30ans
Posté(e)

Mazarino, je suppose que tu plaisantais ( ;) ), mais ta fantaisie sur la polygamie ne respecte pas l'idéal freudien de l'enfant élevé par un père et UNE mère.

Le problème est véritablement complexe, finalement.

Je suis d'accord avec toi, aussi, Mazarino, ton étude du mariage me semble bien pensée.

Seulement, la mariage aurait quand même une nécessité dans cette logique, celle de protéger l'enfant d'un père qui ne demanderait dans la plupart des cas qu'une seule chose : vite aller voir ailleurs. je caricature, mais bon, ce serait finalement ça.

Le mariage aurait donc pour fonction d'éviter ce genre de choses. Les mariages ratés, sans amour, emplis de lassitude et d'ennuis auraient quand même intérêt à rester unis, afin d'élever l'enfant dans un climat père/mère (même si les deux individus en question n'ont plus de vie de couple)...

Je ne sis pas certain que l'enfant y rtrouve son équilibre.

De plus, je respecte le travail colossal de Freud, mais je ne partage pas toutes ses idées.

Si l'équilibre de l'enfant peut être atteint dans le cadre d'une éducation père/mère, je ne suis pas d'accord sur le fait qu'il ne puisse pas être atteint autrement.

De plus... l'équilibre dont il parle n'est qu'un équilibre.. fondé sur le modèle familial véhiculé par la société.

Il n'y a pas qu'une manière d'élever un enfant.

Un enfant peut aussi bien trouver un équilibre, dans le cadre d'une famille qui ne partage pas le modèle père/mère.

A partir de là... je suis d'accord avec toi, on ne fait pas un enfant pour s'amuser, c'est un être vivant, et il faut être sûr de bien s'en occuper, de pouvoir s'en occuper, etc..

Mais il peut y avoir des imprévus, et la rupture est un de ces imprévus.

Dans ce cas, il faut trouver le compromis entre limiter la souffrance de l'enfant, et rétablir le bien-être des parents, même si cela implique effectivemlent d'aller jusqu'au divorce.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
anonyme.a Membre 138 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)
De plus, je respecte le travail colossal de Freud, mais je ne partage pas toutes ses idées.

Si l'équilibre de l'enfant peut être atteint dans le cadre d'une éducation père/mère, je ne suis pas d'accord sur le fait qu'il ne puisse pas être atteint autrement.

De plus... l'équilibre dont il parle n'est qu'un équilibre.. fondé sur le modèle familial véhiculé par la société.

Il n'y a pas qu'une manière d'élever un enfant.

Un enfant peut aussi bien trouver un équilibre, dans le cadre d'une famille qui ne partage pas le modèle père/mère.

Une petite relecture de Freud ne ferai pas de mal.... vs semblez faire de fausses interprétations ou avoir lu des textes différent de ceux que j'ai lu....

en effet, Freud parle d'image paternel et d'image maternelle ET NON de père/mère réel.... du moins ds ses textes que je connais. La différence entre les 2 est importante et remet en cause vos arguments avancés/ au mariage gay....

Quant au fait que l'enfant ne peut atteindre un équilibre qu'en vivant avec un père et une mère... je ne connais pas les textes où il aurait écrit ca!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité reves-vengeurs
Invité reves-vengeurs Invités 0 message
Posté(e)

Freud parle de schémas...et il a démontré que dans les relations homosexuelles on retrouvait les schémas traditionnels des relations héterosexuelles...

l'enfant a besoin de grandir dans un univers stable et structuré avant tout autre chose...et c'est le seul critère qui devrait rentrer en compte...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Mazarino
Invité Mazarino Invités 0 message
Posté(e)

De plus, je respecte le travail colossal de Freud, mais je ne partage pas toutes ses idées.

Si l'équilibre de l'enfant peut être atteint dans le cadre d'une éducation père/mère, je ne suis pas d'accord sur le fait qu'il ne puisse pas être atteint autrement.

De plus... l'équilibre dont il parle n'est qu'un équilibre.. fondé sur le modèle familial véhiculé par la société.

Il n'y a pas qu'une manière d'élever un enfant.

Un enfant peut aussi bien trouver un équilibre, dans le cadre d'une famille qui ne partage pas le modèle père/mère.

Une petite relecture de Freud ne ferai pas de mal.... vs semblez faire de fausses interprétations ou avoir lu des textes différent de ceux que j'ai lu....

en effet, Freud parle d'image paternel et d'image maternelle ET NON de père/mère réel.... du moins ds ses textes que je connais. La différence entre les 2 est importante et remet en cause vos arguments avancés/ au mariage gay....

Quant au fait que l'enfant ne peut atteindre un équilibre qu'en vivant avec un père et une mère... je ne connais pas les textes où il aurait écrit ca!

Donc pour toi, dans un couple gay, il y a une image maternelle. C'est amusant ces réflexions rétrogrades. Si je comprends bien, dans un couple gay, il y a forcément un Albin qui met des jupes. Les gays ne sont pas aussi carricaturaux que tu le penses. Justement, un couple gay est composé de 2 HOMMES et non d'un homme et d'une carricature de femme. Sous couvert de modernisme, certains véhicules les pires clichés.

Un enfant peut-il, sans incidence sur son développement psychique, faire l'économie d'une image maternelle ? Qu'on me le prouve de façon irréfutable et alors je m'inclinerai. Pour l'instant, vous ne pratiquez que la méthode couet en prétendant que tout se passe très bien sans avancer la moindre preuve. La propagande idéologique ne doit pas primer sur l'intérêt réel de l'enfant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Akumu Membre 1 398 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

Le mariage gay divise les Français. En deux ???

erf... ça va quand même me faire inviter plus de 20 millions de personnes à mon mariage, en espérant que les autres millions n'organisent pas une manif' homophobe ce jour-là...

Hé c'est bon ! n'poussez pas je sors toute seule... ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Mazarino
Invité Mazarino Invités 0 message
Posté(e)

Suffisamment de couples hétéros sont candidats pour adopter pour ne pas donner la priorité aux unions homos.

il ne s'agit pas et ne s'agira jamais de donner la priorité...tu es hors-sujet...il s'agit d'offrir la possibilité à ceux qui le souhaitent de pouvoir adopter...tu sais, le PACS a été institué et pourtant il ne doit y avoir que 10% de la population gay à se pacser...donc n'aies pas peur, ce n'est pas parce que demain l'adoption sera ouverte aux homos, qu'il n'y aura plus d'enfants à adopter pour les couples hétéros...

c'est fou comme on plonge toujours dans la paranoia et les raisonnements extremes... ;)

Mais l'adoption n'est pas là pour faire plaisir à des adultes qui veulent jouer à pouponner. L'enfant n'est pas une peluche. L'adoption est un acte grave qui ne doit pas être accordé à la légère. Qu'il y ait 10% ou 70% des adoptions qui le seront par des couples homos ne change rien à l'affaire. Si le fait d'institutionnaliser le fait que le gosse soit privé de père ou de mère (de l'image ou du référent pour reprendre vos termes) peut être préjudiciable pour l'enfant, c'est à proscrire. C'est à vous de prouver que c'est sans danger, pas à moi de démontrer le contraire. C'est une application élémentaire du principe de précaution pour un sujet essentiel : l'enfant. Si la nature a voulu que 2 sexes opposés soit nécessaire pour procréer chez les mamifères, c'est peut être qu'il y a des implications importantes à cette différenciation. Un enfant ne nait pas par marcotage. Et c'est les mêmes qui vomissent les OGM qui trouvent merveilleux de recourir aux inséminations artificielles et aux bébés éprouvettes. Pas sûr que de telles méthodes soient très saines pour l'espèce !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kylir Membre 372 messages
Forumeur survitaminé‚ 30ans
Posté(e)

Bon, tachons d'être plus clair.

Mazarino, remballe tes sarcasmes, tu fais fausse route : je ne vois pas les gays comme des hommes aux comportements de femme, loin de là.

Ce que j'ai voulu dire, c'est que l'image paternelle et l'image maternelle ne sont que des modèles de comportement tout ce qu'il y a de plus culturels.

La société véhicule une certaine idée du père et une certaine idée de la mère, qui ne veulent rien dire sur le plan naturel.

Par contre, après avoir réfléchi, j'avoue que j'ai remis mes idées en question, et résultat très, mais alors très agaçant :

je ne sais plus quoi penser...

Alors j'attends avec impatience les arguments des uns et des autres, et de mon côté, je vais aller réfélchir à la question ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lateth Membre 3 833 messages
lateth de pioche‚ 45ans
Posté(e)

est ce qu'une femme seule peut prétendre à l'adoption? je ne suis pas sure, mais il me semble que oui. dans ce cas, ou est l'image de la famille pere-mere?

je reste persuadée qu'un enfant est mieux dans une famille equilibrée et aimante, qu'elle soit homo ou hetero, plutot qu'a l'horphelinat ou à la dass

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mamzelle holidays Membre 142 messages
Forumeur inspiré‚ 29ans
Posté(e)
je reste persuadée qu'un enfant est mieux dans une famille equilibrée et aimante, qu'elle soit homo ou hetero, plutot qu'a l'horphelinat ou à la dass

ça c'est sur ;)

Mais l'adoption n'est pas là pour faire plaisir à des adultes qui veulent jouer à pouponner. L'enfant n'est pas une peluche. L'adoption est un acte grave qui ne doit pas être accordé à la légère.

Pour ce qui est de l'adoption, c'est la meme chose que le faite de vouloir un enfant ! c'est dans tout les cas forcément un peu égoiste, meme si tout ce que tu veux c'est que ton enfant est une vie bien ;) pour moi adopter et avoir un enfant c'est pareil, dans tout les cas une envie de poupouner, et dans le cas d'une adoption, offrir en plus des parents a un enfant qui n'en a pas !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Mazarino
Invité Mazarino Invités 0 message
Posté(e)
Bon, tachons d'être plus clair.

Mazarino, remballe tes sarcasmes, tu fais fausse route : je ne vois pas les gays comme des hommes aux comportements de femme, loin de là.

Ce que j'ai voulu dire, c'est que l'image paternelle et l'image maternelle ne sont que des modèles de comportement tout ce qu'il y a de plus culturels.

La société véhicule une certaine idée du père et une certaine idée de la mère, qui ne veulent rien dire sur le plan naturel.

Par contre, après avoir réfléchi, j'avoue que j'ai remis mes idées en question, et résultat très, mais alors très agaçant :

je ne sais plus quoi penser...

Alors j'attends avec impatience les arguments des uns et des autres, et de mon côté, je vais aller réfélchir à la question ;)

Mais qui dit couple hétéro ne dit pas mec affalé sur la banquette à hurler devant le foot avec une cannette de bière à la main et femme devant les fourneaux. Les comportements sexistes sont "culturels" mais pas la différenciation entre masculinité et féminité. Ca ce sont des données biologiques et pas comportementales. Je me répète : la procréation, malgré tous les délires des partisans de l'artificiel par l'éprouvette, nécessite un homme et une femme (XY et XX). Dès lors, il peut paraitre sain que ce soit justement un couple au sexe différencié qui élève l'enfant. Il y aura ainsi les 2 approches naturelles.

J'ajouterai que vu les conditions drastiques (et ce à bon escient) imposées pour adopter, je doute fortement que beaucoup de femmes seules soient arrivées à passer les barrages.

Enfin, peut être existe-t-il des parents irresponsables qui font des gosses pour pouponner et n'ont absolument pas conscients de ce qu'implique une éducation sur une vingtaine d'années. Le petit poupon deviendra vite un pré ado puis un ado. Mais si on ne peut pas empêcher les parents biologiques d'être cons, on peut épargner à l'enfant adopté de subir de tels niais. Ce gamin, déjà traumatisé par un abandon à la naissance a besoin d'un couple plus que structuré et pas de farfelus à la recherche d'une peluche. D'où les conditions drastiques qui président à la procédure d'adoption que j'évoquais plus haut.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lateth Membre 3 833 messages
lateth de pioche‚ 45ans
Posté(e)

mais pourquoi pour toi les couples homos seraient plus "farfelus et niais" que les autres.

donner le droit à l'adoption au couples homos ne les dispenseraient pas de se soumettre aux conditions drastiques de la procédure d'adoption que tu évoque!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Mazarino
Invité Mazarino Invités 0 message
Posté(e)

Je n'ai pas dit que c'était les couples homos qui étaient farfelus, je disais qu'il était normal que les conditions pour l'adoption soient drastiques. Quant aux couples homos, si tu peux me prouver qu'il est sans danger pour un gosse de ne pas avoir une mère (même adoptive) pour l'élever, alors je me rangerai à ton propos. Mais comme on n'en sait encore rien... pour moi ce sera niet par précaution.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lateth Membre 3 833 messages
lateth de pioche‚ 45ans
Posté(e)

je trouve aussi normal que les conditions pour adopter soient difficiles, c'est une sécurité pour l'enfants.

tu dis que ce qui te gènes, c'est que l'enfant n'ait pas de mère, tu serais donc d'accord pour l'adoption pour les lesbiennes, et pas pour les gays? ;)

moi je pense qu'une famille, qu'elle soit composée d'un homme et d'une femme, de deux hommes ou de deux femmes, vaut toujours mieux que pas de famille du tout. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Avenir Membre 1 110 messages
Forumeur alchimiste‚ 49ans
Posté(e)

Je suis complètement contre. L'enfant n'aura aucun repère, grandira en voulant connaitre son vrai parent manquant comme tout enfant adopté.

Bref, même si chez les héteros, c'est un peu le foutoir, je doute qu'un enfant soin saint en grandissant dans un couple homo.

Je n'y crois même pas du tout.

"Papa, je peux sortir ce soir?"

"Demande à ton père"

...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Akumu Membre 1 398 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)
pour moi ce sera niet par précaution.

Donc perpétuons l'éducation XY/XX, et tant pis pour les futurs xy et xx qui risquent de ne rien capter dans les années à venir... pour peu qu'xx veuille épouser xx ou xy avec xy, dommage pour eux, vont devoir encore se débattre, et je les entends déjà chuchotter dans leurs boîtes à pensées : "si encore pôpa avait été une môman, ou môman un pôpa, pitêtre que ça aurait été plus facile pour moi...". Les homosexuels d'hier et d'aujourd'hui sortent tous d'un cocon XX/XX ou XY/XY ? erf... non je ne crois pas. Les homosexuels n'ont-ils emmagasiner aucune base éducative pour à leur tour donner ? Et si tout simplement l'éducation avait pour couple deux c¿urs et non des X ou des Y ?...

Modifié par Akumu

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant