et un abus policier de plus dans la longue liste

saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Tu sais parfaitement qu'un syndicat n'est pas obligatoirement représentatif de l'ensemble du personnel.

En l'occurence c'était le syndicat majoritaire qui manifestait.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)
à preuve du contraire le constata amiable est renseigné par les parties et non par la police c'est une erreur de faire remplir un constat par une tierce personne, il peut y avoir des conséquences ....

qu'importe quotas ou pas s'il y avait un peu moins de comportement condamnable tout irait pour le mieux

Ben non quoi de mieux que des policiers pour remplir un constat en toute intégrité.Dans ce cas ci mon épouse était seule face a un mec l'intervention policiere était bienvenue.

ben justement ces quotas font que les comportements condamnables seront en augmentation puisqu il faut en trouver toujours plus

CQFD.

C'est bien ce qu'on reproche a ces fameux quotas.

Tu sais parfaitement qu'un syndicat n'est pas obligatoirement représentatif de l'ensemble du personnel.

Non, le discernement, c'est la capacité à apprécier avec justesse et clairvoyance, une situation, des faits. Donc remettre en cause ce discernement, c'est affirmer qu'ils ne font pas correctement leur travail.

Pour ce qui est d'être naïf, je ne vois pas ce qu'il y a de naïf à considérer que remplir les caisses de l'état grâce au non respect des personnes, pour les règles et les codes, soit une bonne chose. Et une nouvelle fois, j'affirme que si tu trouves ce système injuste, alors sois irréprochable sur la route, et tu les embêteras bien :smile2:

Non le dicernement c'est pouvoir faire de la prévention au lieu du chiffre sur des infractions "bénines".

Les quotas policiers ne sont rien de plus qu'un imôt supplémentaire.

Quand au non respect celà reste a l'appréciation du policier donc trés subjectif.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Brownies Membre 4 405 messages
L'ignorant des ignorés‚ 30ans
Posté(e)
Non le dicernement c'est pouvoir faire de la prévention au lieu du chiffre sur des infractions "bénines".

éa, c'est ta définition, mais ce n'est pas la vrai définition de ce mot.

http://www.linternaute.com/dictionnaire/fr...n/discernement/

Les quotas policiers ne sont rien de plus qu'un imôt supplémentaire.

Je m'en fiche puisqu'ils sont payés par les contrevenants

Quand au non respect celà reste a l'appréciation du policier donc trés subjectif.

ton appréciation de la situation aussi est très suggestive.

Pour le moment, nous ne sommes toujours pas d'accord, mais nous finirons bien par trouver un point concordant :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

Faisons un constat. :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chris7777 Membre 4 502 messages
Leo c'est mon dernier mot‚
Posté(e)

Bah, tout ça c'est une question de personne ;)

Je veux dire que si cette femme ne s'appelle pas Dupont ou Durant, mais Sarkozy, Bruni, et j'en passe, et bien voilà, cette personne ne se serait pas retrouvée au poste de police, et de plus, sa mère et elle auraient été accompagnées toutes sirènes hurlantes vers un hôpital, genre hôpital du Val de Grâce... :smile2:

Modifié par chris7777

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ericlagaffe Membre 739 messages
Forumeur forcené‚ 51ans
Posté(e)
Ah nan, je n'ai aucun problème apparement c'est toi qui en a un avec les femmes portant l'uniforme, nuance et ton ressenti est le plus "vieux des clichés"....

On serait presque à 2 doigts de te voir écrire "les abus policiers sont surtout commis par les femmes"..... oui c'est du procès d'intention mais tout compte fait c'est aussi ce que tu fais.

Je n'ai pas de problème avec l'uniforme puisque je travaille en uniforme avec des femmes en uniforme sans problèmes. Tu n'as pas compris (pourtant c'est simple) la différence entre un "ressenti personnel" et un "cliché", un ressenti est l'expression d'une personne selon une situation donnée, un cliché est un donné fausse exprimée par une grande somme de personnes sans situation claire, réfléchis bien, ça finira par rentrer et être compris...

Beaucoup de femmes l'auraient compris...

Je n'ai jamais dit "les abus policiers sont surtout commis par les femmes", ça, c'est toi qui te permet de le dire, pas moi, je n'ai eu qu'une situation comme celle que j'ai connu avec une femme gendarme mais pas mal d'autres avec des hommes qui n'ont pas été sympa mais correct, qui m'ont verbalisé quand je le méritais, qui m'ont mis le seul retrait de permis que j'ai eu en 22 ans de permis mais qui, eux, n'ont pas eu ce plaisir sadique de "planter" qu'a eu cette femme, mon ressenti est personnel et ne présume pas ce que les autres hommes pensent ou ne pensent pas des femmes flics ou gendarmes, ton obstination stupide montre un manque d'ouverture ou une vexation qui n'a rien à faire avec moi, si ça t'amuse...

Dernière chose, je n'ai aucun problème avec les forces de l'ordre qui me crispent mais ne me font pas peur, n'ayant rien à me reprocher...

Modifié par ericlagaffe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SN3 The last. Membre 6 166 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)

Toi non, mais eux oui. Ce qui doit d'ailleurs être la cause de cette crispation. De toute façon, il est impossible d'être en harmonie avec la loi. Et la police, quoi qu'il arrive, a toujours raison :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ericlagaffe Membre 739 messages
Forumeur forcené‚ 51ans
Posté(e)
Toi non, mais eux oui. Ce qui doit d'ailleurs être la cause de cette crispation. De toute façon, il est impossible d'être en harmonie avec la loi. Et la police, quoi qu'il arrive, a toujours raison :smile2:

De toute façon, le rôle répressif n'est il pas d'être dissuasif, par la peur du gendarme ou du policier ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SN3 The last. Membre 6 166 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)

La répression est-elle véritablement synonyme de sécurité ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Achille Talon
Invité Achille Talon Invités 0 message
Posté(e)
La répression est-elle véritablement synonyme de sécurité ?

Sachant que ce n'est pas, et heureusement, la seule politique mise en place pour assurer la sécurité, je dirais personnellement que c'est l'une des bases de la sécurité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
WEAPON Membre 6 171 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Bah, tout ça c'est une question de personne ;)

Je veux dire que si cette femme ne s'appelle pas Dupont ou Durant, mais Sarkozy, Bruni, et j'en passe, et bien voilà, cette personne ne se serait pas retrouvée au poste de police, et de plus, sa mère et elle auraient été accompagnées toutes sirènes hurlantes vers un hôpital, genre hôpital du Val de Grâce... :smile2:

tout est une question de civilité, de savoir vivre, d'éducation....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SN3 The last. Membre 6 166 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)
Sachant que ce n'est pas, et heureusement, la seule politique mise en place pour assurer la sécurité, je dirais personnellement que c'est l'une des bases de la sécurité.

La répression implique que des gens la subisse. De ce fait, ils ne sont pas en sécurité. La répression ne peut donc en être une base, si ce n'est pour ceux qui l'ordonnent, exclusivement. Et les autres, ils ont qu'à aller se faire voire ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

Dans son essai intitulé « L'illusion de l'ordre : incivilités et violences urbaines, tolérance zéro ? », édité par Harvard University Press (qui n'est pas réputé pour être un repaire de « gauchistes » ou d'altermondialistes) aux Etats-Unis et aux Editions Descartes et Cie en France, Bernard Harcourt, professeur de droit à l'université de Chicago, vient nous conforter cette analyse.

Plusieurs faits majeurs méritent d'être soulignés. D'une part, la politique de « tolérance zéro » qui vise à sanctionner durement les plus petites infractions (bris de glace, grafiti,...) en espérant que cette fermeté affichée découragera les formes plus violentes de délinquance ne fonctionne pas, bien au contraire : les réseaux mafieux se développent d'autant plus facilement que les forces de l'ordre s'en désintérressent pour traquer les petite délinquants.

Son analyse de cinq grandes villes américaines fait étrangement penser à la situation française actuelle : augmentation du nombre de bavures, exacerbation des tensions entre policiers et habitants des quartiers réputés difficiles,... Ainsi, la criminalité n'a pas plus baissé à New-York, ville où Giulliani, alter-ego de Sarkozy s'était fait le chantre de la politique de tolérance zéro, que dans les villes qui ne pratiquaient pas cette politique.

Par ailleurs, le suivi de 4 600 familles à bas revenus que l'on avait « déplacé » de quartiers violents dans des quartiers plus calmes ne permet pas de conclure à une baisse du taux de criminalité dans ces familles par rapport à celles qui n'ont pas été déplacées.

Le problème ne serait donc pas tant l'environnement dans lequel évoluent les individus que leurs conditions matérielles d'existence.

La conclusion est donc simple : aux forces de l'ordre la charge de s'occuper des crimes sérieux (meurte, drogue,...) et aux hommes politiques le devoir d'améliorer les conditions de vie de tous nos concitoyens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Feuille Membre 10 893 messages
Tête en l'air‚ 33ans
Posté(e)

Il y a une marge entre la tolérance zéro et la répression zéro... :smile2:

Il faut quand même un minimum de répression pour que les canailles ne se croient pas tout permis, ne se croient pas en situation d'impunité, et que justement le reste de la population soit en sécurité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Achille Talon
Invité Achille Talon Invités 0 message
Posté(e)
La répression implique que des gens la subisse. De ce fait, ils ne sont pas en sécurité.

Tu pourrais développer ça ? Je me demande si je comprends bien là pour le coup :smile2:

La répression ne peut donc en être une base, si ce n'est pour ceux qui l'ordonnent, exclusivement.

Ca c'est ton ressenti personnel, ce n'est pas celui de tout ceux qui s'impliquent dans la création/maintient d'une société depuis la nuit des temps et pour qui les deux principes de bases sont prévention/répression.

Cela dit n'hésite pas à développer, tu vas probablement révolutionner un domaine là ;)

La conclusion est donc simple : aux forces de l'ordre la charge de s'occuper des crimes sérieux (meurte, drogue,...) et aux hommes politiques le devoir d'améliorer les conditions de vie de tous nos concitoyens.

J'ai toujours eu une fascination sincère pour les gens qui trouvent facilement des solutions simples sur le papier (fut il virtuel) à des problèmes sur lesquels des gens se cassent les dents a essayer de les résoudre IRL ...

A se demander pourquoi ce ne sont pas eux qui sont aux postes à responsabilité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SN3 The last. Membre 6 166 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)
Ca c'est ton ressenti personnel, ce n'est pas celui de tout ceux qui s'impliquent dans la création/maintient d'une société depuis la nuit des temps et pour qui les deux principes de bases sont prévention/répression.

Cela dit n'hésite pas à développer, tu vas probablement révolutionner un domaine là ;)

Force est de constater que depuis la nuit des temps, ce principe fonctionne et que la paix règne, n'est-il pas :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Achille Talon
Invité Achille Talon Invités 0 message
Posté(e)
Force est de constater que depuis la nuit des temps, ce principe fonctionne et que la paix règne, n'est-il pas

D'où ma remarque à propos de ton idée selon laquelle la répression n'est pas une solution : n'hésite surtout pas à développer car là on court droit à une révolution sociale sans précédent !

Si tu parviens à mettre au point un système sécuritaire qui se dispense de l'aspect "répression" tu vas intéresser énormément de monde là.

Modifié par Achille Talon

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)
J'ai toujours eu une fascination sincère pour les gens qui trouvent facilement des solutions simples sur le papier (fut il virtuel) à des problèmes sur lesquels des gens se cassent les dents a essayer de les résoudre IRL ...

A se demander pourquoi ce ne sont pas eux qui sont aux postes à responsabilité.

Sait on jamais................ .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Achille Talon
Invité Achille Talon Invités 0 message
Posté(e)
Sait on jamais...... .

Amen.

Je vote pour, on signe où ?

Enfin des gens compétents au pouvoir ça va nous changer !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Dans son essai intitulé « L'illusion de l'ordre : incivilités et violences urbaines, tolérance zéro ? », édité par Harvard University Press (qui n'est pas réputé pour être un repaire de « gauchistes » ou d'altermondialistes) aux Etats-Unis et aux Editions Descartes et Cie en France, Bernard Harcourt, professeur de droit à l'université de Chicago, vient nous conforter cette analyse.

Plusieurs faits majeurs méritent d'être soulignés. D'une part, la politique de « tolérance zéro » qui vise à sanctionner durement les plus petites infractions (bris de glace, grafiti,...) en espérant que cette fermeté affichée découragera les formes plus violentes de délinquance ne fonctionne pas, bien au contraire : les réseaux mafieux se développent d'autant plus facilement que les forces de l'ordre s'en désintérressent pour traquer les petite délinquants.

Son analyse de cinq grandes villes américaines fait étrangement penser à la situation française actuelle : augmentation du nombre de bavures, exacerbation des tensions entre policiers et habitants des quartiers réputés difficiles,... Ainsi, la criminalité n'a pas plus baissé à New-York, ville où Giulliani, alter-ego de Sarkozy s'était fait le chantre de la politique de tolérance zéro, que dans les villes qui ne pratiquaient pas cette politique.

Par ailleurs, le suivi de 4 600 familles à bas revenus que l'on avait « déplacé » de quartiers violents dans des quartiers plus calmes ne permet pas de conclure à une baisse du taux de criminalité dans ces familles par rapport à celles qui n'ont pas été déplacées.

Le problème ne serait donc pas tant l'environnement dans lequel évoluent les individus que leurs conditions matérielles d'existence.

La conclusion est donc simple : aux forces de l'ordre la charge de s'occuper des crimes sérieux (meurte, drogue,...) et aux hommes politiques le devoir d'améliorer les conditions de vie de tous nos concitoyens.

J'avais lu des rapports similaires sur une discussion dans un autre forum bien avant que Sarko ne devienne ministre de l'interieur

Pire certaines villes appliquant la politique zéro tolérance ont autant ou plus de délits que d'autres villes qui ne l'appliquent pas.

Cette politique n'a pas beaucoup essaimé aux states et l'on comprend pourquoi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant