les masques respiratoire et la grippe A (H1N1)


Invité p-e
Invité p-e Invités 0 message
Posté(e)

Et oui mes amis les millions de masques achetés par notre ami Bachelot sont des masques anti-projection:

ils filtrent les plus grosses particules pas les petites , autrement dit si le virus est présent dans l'air vous avez beaucoup de chance de l'attraper.

Les masques respiratoires eux qui filtrent bien mieux sont destinés au personnel médical.

Mais pourquoi?

un masque anti-projection: 3 à 4 cts d'¿

un masque respiratoire: environ 30 cts d'¿

source: science et vie mais je sais plus lequel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

chica_de_la_luna Membre 1 818 messages
Forumeur alchimiste‚ 27ans
Posté(e)

Et sa s'achete en pharmacie les masques respiratoire?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité B_M
Invité B_M Invités 0 message
Posté(e)

Une triste épidémie, qui verra naitre le règne des no life qui squattent leur case :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
myloue Membre 1 message
Baby Forumeur‚
Posté(e)
Et sa s'achete en pharmacie les masques respiratoire?

Oui on peut en trouver en pharmacie mais attention le prix !! Je te conseille de les acheter directement chez un fabricant (francais), c'est bien moins cher. En tout cas c'est ce que j'ai fait.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yves-1902 Membre 5 847 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)

On va retomber dans le même topo que pour les capotes : Niveau de sécurité par rapport à la maladie.

Quelle que soit la protection, il faut d'abord la situer par rapport à l'exposition.

Toute protection ou mesure de précaution agira dans une proportion plus ou moins importante.

1 - le lavage régulier des mains (frotter 30 seconde sous le robinet avec du savon) est la précaution de base vis à vis de toute propagation de microbes, virus ou bactéries, autant pour éviter d'être contaminé que de contaminer.

2 - l'usage du mouchoir lorsqu'on éternue ou tousse pour éviter la propagation de microbes dans l'air et la contamination directe en cas de promiscuité.

3 - l'usage de masque basique (genre anti-poussière) en cas d'épidémie afin de se protéger lorsqu'on circule dans des lieux publics.

4 - l'usage de masque plus performant losrqu'on travaille dans un milieu exposé, genre hôpital, guichet ..., ou que l'on est soit-même susceptible de contaminer.

Je trouve que l'auteur de ce topic donne l'impression de faire de la politique mal placée, même si elle n'aime pas son "Amie" Bachelot, l'heure n'est pas à ce genre de considération.

On voit bien que le commun des français n'est pas au courant des protocoles et des directives qui viennent d'être mis en place (en cas de risque de pandémie due au H1N1) dans les différents établissements publics et hospitalier en particulier. D'ailleurs, ce n'est pas plus mal, car cela nous foutrait une psychose comme jamais vue depuis la guerre.

Cela va de la gestion des stocks de produits et denrées pour assurer l'autonomie en cas de quarantaine, jusqu'à la réquisition du personnel puisque les simulations prévoient jusqu'à 40% des employés immobilisés par la grippe, en passant par les protocoles de surveillance des patients, malades, personnes âgées, opérés, accidentés ....

On dit que les français sont des cochons, parfois cela semble trop vrai, et certains commentaires de ce topic le prouvent un peu.

Il faudrait sans doute que chaque français ait l'occasion de fréquenter des établissements hospitaliers, services de soins, élevages agricoles, usines agroalimentaires, labos ... pour avoir quelques notions de précautions en matière d'hygiène.

Un stage obligatoire de huit jours dans ces établissements auraient été un bon substitut au service militaire afin de faire comprendre à chaque français, qui en aurait besoin, l'importance de la prévention contre les risques auxquels ils s'exposent et les conséquences, que ce soit dans la sécurité routière, alimentaire, ainsi que toutes les addictions .....

Sans doute faudra t-il attendre que la sécu soit en cessation de paiement pour en arriver là ?

On nous impose des audits, contrôles et diagnostics "en veux-tu en voilà" sur les habitations, les véhicules, les conditions de travail ... mais jamais sur le comportement des personnes et leurs habitudes d'hygiènes, et pourtant on pourrait épargner quelques vies et quelques milliards en hospitalisation ou soin s'il y avait une prise de conscience, une surveillance et un suivi chez bon nombre de français.

Quand on sait, par exemple, que la majorité des contaminations alimentaires trouvent leurs causes dans les pratiques et habitudes des foyers.

On sera tenté de nous répondre que trop de précautions rend plus sensible et qu'à une époque on n'avait pas tous les moyens dont on dispose au niveau de l'hygiène individuelle, seulement, ce qu'il faut savoir, c'est qu'aujourd'hui nous utilisons des moyens de conservation, de préparation et de stockage au niveau de chaque foyer et qui demandent beaucoup plus de rigueur.

A quand le jour où la DDAS se mettra à faire des visites inopinées chez les particuliers afin de procéder à la réalisation de prélèvements sur des chiffonnettes stériles ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant