Aller au contenu

La Loterie parie sur le foot


Jamie

Messages recommandés

42ans Posté(e)
Jamie Membre 1 879 messages
Forumeur alchimiste‚ 42ans
Posté(e)

Les joueurs pourront miser sur plus de 12 matches de foot européen, dès 2006

BRUXELLES - La nouvelle ne réjouira sans doute pas les bookmakers, car la concurrence à laquelle ils vont devoir faire face n'est pas des moindres: la Loterie nationale belge, dès 2006, entend en effet lancer, avec ses consoeurs européennes, une activité inédite pour elle (si on excepte une initiative ratée voici quelques années de lotto sportif, le Toto) : les paris sportifs! En ligne de mire, pour commencer, les rencontres de football européennes. Plus de douze matches sur lesquels parier. Les gains ne sont pas encore dévoilés, mais comme on parle ici de mises européennes, on peut imaginer que ceux-ci ne seront pas négligeables.

Confirmant l'information apportée dans les colonnes du quotidien flamand De Tijd, par l'administrateur délégué de la Loterie Nationale, Joseph-Emile Vandenbosch, Vincent Hotyat, le directeur de la Stratégie, révèle aussi tout l'intérêt de ce secteur: il faut savoir, en effet, que l'ensemble du marché belge des paris sportifs (courses de chevaux incluses) représente des rentrées de 300 à 400 millions d'euros par an!

«L'idée de paris sportifs a été émise au sein d'un groupe de travail européen, note Hotyat. Nous voulons travailler dans le même ordre d'idée qu'avec l'Euro Millions, car plus il y a de mises, plus les prix seront attractifs pour les joueurs.». Il s'agirait ici d'un pari du type les paris mutuels: pas de bookmaker, donc (un pari avec des cotes), mais un pari où le joueur a trois possibilités de mise: le nul, la victoire de l'équipe 1 ou celle de l'équipe 2 (1 N 2). Le foot sera d'abord lancé, puis peut-être d'autres sports, comme le cyclisme, mais la Loterie belge n'entend pas s'attaquer aux courses de chevaux. Si le projet n'est pas encore finalisé, on ne se cache pas qu'il est en bonne voie: «Le processus d'approbation est assez lent en Belgique, mais le but est d'y arriver le plus vite possible: en 2006 c'est certain.» Fin 2006, la Loterie entend par ailleurs développer les jeux par SMS ou par Internet, un créneau qui est idéal pour exploiter au maximum la nouveauté!

Ces paris sportifs viennent ainsi faire la nique aux bookmakers (surtout anglais) qui font actuellement une pression d'enfer pour que cesse le monopole des Loteries d'Etat. «On estime que fin 2010, nous n'aurons plus le monopole, relève Hotyat. Donc, il faut se diversifier. Or, en Belgique, la loi du 19 avril 2002 qui organise la Loterie en société anonyme de droit public dit clairement qu'on peut organiser des paris sportifs.»

Source: DHNet.be

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×