Une éducation religieuse laïque à l'école

Titsta Membre 6 651 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Bon, je reprend ici la suite de la discussion initié sur le sujet la religion rend elle heureux ?

Le sujet à trop dévié, et s'est divisé en plusieurs parties.

Je reprend ici, je pense que c'est un débat qui mérite un sujet propre.

(J'en profite pour synthétiser un peu mes réponses sur ce sujet)

La laïcité n'est pas que la séparation de l'église et de l'état, même si elle se mesure souvent à l'aune de leur séparation administrative.

Le principe de la laïcité, c'est le principe qui donne la liberté à chacun de se choisir sa religion.

Ce principe implique que l'état, pour défendre la laïcité, doit intervenir dans les questions religieuses pour permettre à chacun de vivre ensemble quel que soit ses croyances, et maintenir l'unité de la nation.

Ce devoir a été totalement abdiqué aujourd'hui. Particulièrement concernant la jeunesse.

Je considère que l'état, par l'éducation nationale et pour défendre la laïcité, à le devoir d'apprendre aux enfants :

• é réfléchir, raisonner sur les concepts religieux, et sur les notions d'interprétation, à travers une étude philosophiques des concepts religieux : présenter de manière neutre les différents points de vue des religions sur ces concepts. Et en particulier le rôle de l'interprétation offrant des points de vus très différents du même texte.

• é connaître la réalité des faits Historiques, les évolutions réelles des positions des religions, de leur naissance, division, de leurs influences entre elles. é travers une étude Historique des religions. C'est à mon avis vital, à une époque ou beaucoup d'organismes ont des visions de plus en plus éloignés de la réalité Historique des faits.

• é apprendre à s'ouvrir à d'autres cultures, à comprendre et respecter les concepts et visions différentes des siennes, à apprendre à y puiser une interrogation et une remise en cause par ce nouveau point de vu de sa propre vision des choses. é travers une étude scientifique (anthropologique) des cultures, (exotiques ou non) et en particulier sur les questions religieuses.

Je pense aussi, qu'en complément, l'état devrait interdire aux églises les actes religieux sur les mineurs !

Le choix d'une religion doit se faire en toute connaissance de cause. Un enfant de quelques mois ne peut pas choisir une religion !

La conversion forcée est pourtant décriée par la plupart des églises. (du moins officiellement) qu'en est il de la conversion dès la naissance, qui répond pourtant aux mêmes principes d'absence de choix et de lucidité.

C'est à mon avis le devoir d'un état laïc d'intervenir pour faire respecter la liberté des enfants à se choisir une religion en leur âme et conscience, quand ils seront en âge de le faire.

-> Attention, je n'ai pas dis que l'état devrait dire quoi croire.

Mais apprendre à développer l'esprit critique, à réfléchir sur les concepts religieux, à développer sa propre interprétation d'un texte, à se choisir sa propre croyance et à observer avec calme et neutralité, les autres conceptions du monde que la sienne, et si possible lui apprendre à s'enrichir de ces observations. Ceci avant qu'il se choisisse effectivement une religion.

Même si, dans les faits, l'impact de la culture des parents sera loin d'être négligeable, (et après tout, tant pis ou tant mieux). Je pense que ça n'est pas une raison pour que l'état abdique sa mission d'éducation.

-> J'ai bien conscience que les profs serons plus ou moins pour une religions particulière, mais je pense que d'une part, une directive claire imposant la neutralité de point de vu et l'obligation de présenter chaque concepts avec plusieurs points de vu contraires (comme en philo), devrait limiter considérablement ce genre de problème. (Les profs ne sont pas des con fanatisés non plus)

De plus, je pense de toute manière l'éducation nationale bien plus apte à cette neutralité de point de vue, et à développer l'esprit critique des enfants de manière bien plus efficace que les parents ou les prêtres des religions concernées..

Leur abdiquer cette éducation me semble suicidaire.

-> J'ai conscience aussi que pour beaucoup, la mission de l'éducation nationale est uniquement de fournir aux entreprises de bons travailleurs.

Je pense que c'est regrettable, et qu'elle a perdu sa vocation d'autrefois, d'améliorer le niveau culturel, et le niveau de vie des futurs adultes. Ainsi que sa vocation à leur apprendre à vivre en communauté.

Je suis intimement convaincu que les problèmes d'opposition rencontré continuellement dans les écoles aujourd'hui provient clairement de l'évidente conscience qu'ont les enfants que l'école sert surtout à les mettre en boite. (en entreprises) Et de l'évidente abdication de sa mission socialisante (apprendre aux enfants à ne pas se battre, à ne pas voler, à respecter les autres etc...)

Je pense qu'à défaut de leur apprendre des leçons élémentaires de cuisine ou de bricolage (qui aurait un impact très fort sur leur niveau de vie) leur apprendre à bien appréhender les religions pourrait éviter le désastre.

Modifié par Titsta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité filipe59
Invité filipe59 Invités 0 message
Posté(e)

Résume s'il te plait, parceque là tu ouvres 36 débats à la fois, une idée - un propos = une avalanche de réponses ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chi-miss Membre 519 messages
Forumeur forcené‚ 59ans
Posté(e)

Il s'agis tout simplement d'une proposition de répression des pratiques religieuses comme les communistes n'ont jamais osé le faire. Le bruit de bottes n'est pas loin.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6 651 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)
Résume s'il te plait, parceque là tu ouvres 36 débats à la fois, une idée - un propos = une avalanche de réponses ...

En fait, c'est parce que j'ai repris un débat qui se déroulait sur un autre topic.

L'idée principale, c'est donner des cours de religion laïcs : d'apprendre aux enfants à s'ouvrir aux questions religieuses, à s'ouvrir aux autres cultures (et donc aux autres religions, et à leurs idées intéressantes), à apprendre à conserver un esprit critique et être capable de faire leur propre interprétation des textes.

Le but, c'est d'apprendre à avoir une spiritualité ouverte. Et éviter les enfermements spirituels et endoctrinement visant à monter les religions les unes contre les autres, et à empêcher les gens de réflechir.

L'autre idée, lié, est d'interdire les conversions religieuses de mineurs, (pas leur participation à des cérémonies, seulement leur conversion). Car je pense que se choisir une religion est un acte qui demande une certaine maturité. Et convertir un enfant de 5 ans (voir moins) relève pour moi de la conversion forcée.

Ensuite, je vois mal les communistes donnant des cours pour apprendre aux enfants à s'ouvrir aux religions et aux questions spirituelles.

Enfin, je suppose que dès qu'on parle d'une interdiction, tu dois voir des bruit de bottes partout.

Il faudra que tu m'explique en quoi le fait de convertir des enfants de 5 ans à une religion est une forme de liberté.

Une telle mesure redonnerai un sens à la conversion. Je ne crois pas que ça nuirait aux religions, au contraire.

Par contre, je comprendrais que les sectes et fanatiques détestent cette idée. C'est très précisément ciblé pour éviter l'endoctrinement des gens, en leur apprenant, de base, un minimum d'ouverture d'esprit et de capacité de réflexion sur les questions religieuses, tout en favorisant l'épanouissement spirituel des gens

Modifié par Titsta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LooSHA Membre 4 598 messages
Je porte un chat d'or, et alors ?‚ 9ans
Posté(e)
La laïcité n'est pas que la séparation de l'église et de l'état, même si elle se mesure souvent à l'aune de leur séparation administrative.

Le principe de la laïcité, c'est le principe qui donne la liberté à chacun de se choisir sa religion.

Absolument pas.

Je considère que l'état, par l'éducation nationale et pour défendre la laïcité, à le devoir d'apprendre aux enfants :

¿ é réfléchir, raisonner sur les concepts religieux, et sur les notions d'interprétation, à travers une étude philosophiques des concepts religieux : présenter de manière neutre les différents points de vue des religions sur ces concepts. Et en particulier le rôle de l'interprétation offrant des points de vus très différents du même texte.

¿ é connaître la réalité des faits Historiques, les évolutions réelles des positions des religions, de leur naissance, division, de leurs influences entre elles. é travers une étude Historique des religions. C'est à mon avis vital, à une époque ou beaucoup d'organismes ont des visions de plus en plus éloignés de la réalité Historique des faits.

¿ é apprendre à s'ouvrir à d'autres cultures, à comprendre et respecter les concepts et visions différentes des siennes, à apprendre à y puiser une interrogation et une remise en cause par ce nouveau point de vu de sa propre vision des choses. é travers une étude scientifique (anthropologique) des cultures, (exotiques ou non) et en particulier sur les questions religieuses.

Apprendre l'histoire des religions en effet, tout simplement, c'est instructif la mythologie, et c'est très utile d'avoir ce genre de références, notamment dans le domaine artistique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6 651 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Et pas apprendre à découvrir d'autres culture en ayant un regard neutre ?

Et pas apprendre à réflechir sur des concepts ?

Et pas apprendre à être capable de faire sa propre interprétation d'un texte ?

Je ne crois pas qu'apprendre seulement l'Histoire des religions les aidera à ne pas se faire endoctriner. Au pire, l'Histoire, c'est peut être la partie la plus endoctrinante.

Il faut de la philo et de la science.

Il faut apprendre aux enfants à se questionner, à raisonner et réflechir par eux même.

Il y a un danger si on ne fait qu'endoctriner les enfants à l'école. C'est une méthode pédagogique plus simple, mais c'est nuisible à long terme.

PS : quand je parle de se choisir sa religion, j'en parle au sens large. L'athéïsme en fait partit. Je devrais plutôt dire sa "position" religieuse.

Ensuite, réfléchis. Pourquoi séparer l'église et l'état, si ce n'est pour ne donner de préférence à aucune religion ?

Le fait d'établir un espace neutre pour que les gens puisse vivre et choisir leur position religieuse en toute liberté, c'est ça l'esprit de la laïcité.

Je pense bien qu'observer le détachement entre l'église et l'état est un moyen pratique de mesurer la laïcité, mais il ne faut pas confondre le moyen et la fin.

Modifié par Titsta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LooSHA Membre 4 598 messages
Je porte un chat d'or, et alors ?‚ 9ans
Posté(e)

Et donc 10 heures par semaine. Quelle bonne idée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Rhadamanthe
Invité Rhadamanthe Invités 0 message
Posté(e)

Le titre m'a fait tilter : "religieuse laïque". :smile2:

Modifié par Rhadamanthe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chi-miss Membre 519 messages
Forumeur forcené‚ 59ans
Posté(e)
L'autre idée, lié, est d'interdire les conversions religieuses de mineurs, (pas leur participation à des cérémonies, seulement leur conversion). Car je pense que se choisir une religion est un acte qui demande une certaine maturité. Et convertir un enfant de 5 ans (voir moins) relève pour moi de la conversion forcée.

Ensuite, je vois mal les communistes donnant des cours pour apprendre aux enfants à s'ouvrir aux religions et aux questions spirituelles.

Enfin, je suppose que dès qu'on parle d'une interdiction, tu dois voir des bruit de bottes partout.

Il faudra que tu m'explique en quoi le fait de convertir des enfants de 5 ans à une religion est une forme de liberté.

Une telle mesure redonnerai un sens à la conversion. Je ne crois pas que ça nuirait aux religions, au contraire.

Une de bases de toutes les religions, c'est que les enfants la partage avec leurs parents dès le plus jeune âge. C'est comme ça. C'est le fait religieux, il façone de nombreux aspect de la société, de la vie de famille et des rapports entres les gens. Empêcher celà, c'est empêcher les religions.

Poussons l'idée à l'absurde : Ne faites pas d'enfant, ils sont bien trop petit pour décider de vivre sur terre, ce n'est pas juste de les mettre au monde sans leur demander leurs avis. Attendons qu'il aient 18 ans...

Je trouve au contraire qu'il y a une grande liberté d'esprit ainsi que les bases fournies à l'école pour se détacher de la religion ou en changer à l'approche de la vie d'adulte.

Les communistes c'était une boutade. Un système politique qui a fait beaucoup contre les religions. De là à embrayer au premier degré sur l'enseignement en pays communiste...

Pour l'éducation, ça existe déjà l'ouverture : c'est l'histoire-géo, le français, les langues... On peut débattre à n'en plus finir de la qualité des programmes, mais je n'imagine pas ajouter 3 heures de cours avec une matière qui serait la théologie.

Par contre, je comprendrais que les sectes et fanatiques détestent cette idée. C'est très précisément ciblé pour éviter l'endoctrinement des gens, en leur apprenant, de base, un minimum d'ouverture d'esprit et de capacité de réflexion sur les questions religieuses, tout en favorisant l'épanouissement spirituel des gens.

Oui, alors défendre ses idées saugrenues en désignant des entités discrédités comme détestant la chose, c'est très fin. Comment dire, oui, une finesse pachidermique. On pourrait ajouter : les américains ne vont pas aimer ça ! pour ratisser quelques adeptes de plus à cette réforme :smile2:

Modifié par Chi-miss

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Rhadamanthe
Invité Rhadamanthe Invités 0 message
Posté(e)

Dans mon bahut catholique on avait un cours sur les religions en général ( on a jamais parlé d'athéisme et la prof nous avait exposé le concept d'intelligent design auquel elle croyait ). 2h par semaine.

Modifié par Rhadamanthe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6 651 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)
Le titre m'a fait tilter : "religieuse laïque". :smile2:

C'est fait pour.

La science, la philo et l'Histoire sont des approches qui peuvent permettre d'explorer un domaine sans entrer dans une optique religieuse.

Pour le 10h par semaine, j'ai pas parlé d'une telle durée ...

é mon avis, 2h par semaine, c'est largement suffisant.

Sans compter que ça permet de dégager un peu le terrain des cours d'Histoire, de Français (par l'analyse de texte et l'interprétation), de philo (qui sont pas donné assez tôt par ailleurs, mais qui me semble pourtant indispensable bien plus tôt)

Et les aidera à avoir un état d'esprit scientifique neutre dans l'analyse d'autres cultures et d'autre fonctionnement de sociétés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saori Membre 311 messages
Forumeur survitaminé‚ 32ans
Posté(e)

A mon avis, s'il y a deux endroits où la religion ne doit pas intervenir, c'est l'école et l'entreprise.

On ne doit pas sélectionner un élève ou un futur salarié par ce critère, ce serait rentrer dans les quotats qui ne font que renforcer les différences et imposer des règles : par exemple 50% de femmes, 10% de blacks, 5% de juifs, etc.

Je ne pense pas, par contre, qu'il faille éviter le sujet. Il est important d'apprendre l'histoire des religions, ce qu'elles ont fait de bien et de mal au cours de l'Histoire et ne pas en faire un sujet tabou car c'est là qu'est le danger de l'extrêmisme notamment, une mauvaise connaissance des religions.

Personnellement, je ne suis pas croyante mais je mets toutes les religions au même rang : je les respecte toutes mais je ne veux pas qu'on m'en impose une en particulier, ni dans son idéologie, ni dans sa pratique, ni dans ses signes distinctifs.

Si je me rends dans un lieu de culte, je me plierai aux pratiques de ce lieu (église, temple, mosquée...) car je trouve que le respect, c'est important et normal.

Chacun est libre d'adhérer à telle ou telle religion mais l'école et le milieu de l'entreprise ne sont pas des lieux de débats ou de confrontation et la religion doit rester "anonyme" si je puis m'exprimer ainsi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6 651 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)
Une de bases de toutes les religions, c'est que les enfants la partage avec leurs parents dès le plus jeune âge. C'est comme ça. C'est le fait religieux, il façone de nombreux aspect de la société, de la vie de famille et des rapports entres les gens. Empêcher celà, c'est empêcher les religions.

Je ne pense pas qu'on pourrai empêcher le partage avec les parents... C'est facile de rendre totalitaire une mesure quand on la pousse caricaturalement à l'extrême... Vu que c'est le fait de la pousser à l'extrême qui est totalitaire.

Tu remarquera que je n'ai pas parlé d'empêcher les enfants de participer à des cérémonies religieuses, ni même de pratiquer leur religion. Mais seulement d'interdire (au moins officiellement) les pratiques permettant à une religion de s'approprier officiellement un enfant.

En réalité, je me doute bien qu'en pratique, ça n'aura même pas le poids escompté, mais c'est une manière d'indiquer un cap et une position claire sur le fait que le choix d'une religion demande un minimum de maturité.

Pour l'éducation, ça existe déjà l'ouverture : c'est l'histoire-géo, le français, les langues... On peut débattre à n'en plus finir de la qualité des programmes, mais je n'imagine pas ajouter 3 heures de cours avec une matière qui serait la théologie.

J'aime pas trop le terme de théologie...

L'ouverture de l'histoire géo, du français et des langues, c'est plutôt limité pour apprendre aux enfants à réflechir par eux même...

ça reste un enseignement endocrinant.

Oui, alors défendre ses idées saugrenues en désignant des entités discrédités comme détestant la chose, c'est très fin. Comment dire, oui, une finesse pachidermique. On pourrait ajouter : les américains ne vont pas aimer ça ! pour ratisser quelques adeptes de plus à cette réforme ;)

étant donné que cette mesure à pour but direct et affirmé de lutter contre le fanatisme religieux, je ne pense pas qu'il soit non-pertinant de faire remarquer que ça les énnerverait.

Faire passer ma remarque pour une manipulation, ça, c'est très fin :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Coast liners Membre 3 802 messages
Forumeur out‚ 27ans
Posté(e)
Le principe de la laïcité, c'est le principe qui donne la liberté à chacun de se choisir sa religion.

Pas d'accord, la laïcité est le fait de séparer la religion et l'Etat.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LooSHA Membre 4 598 messages
Je porte un chat d'or, et alors ?‚ 9ans
Posté(e)
L'ouverture de l'histoire géo, du français et des langues, c'est plutôt limité pour apprendre aux enfants à réflechir par eux même...

ça reste un enseignement endocrinant.

Han, oh les glandes ! :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6 651 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)
A mon avis, s'il y a deux endroits où la religion ne doit pas intervenir, c'est l'école et l'entreprise.

On ne doit pas sélectionner un élève ou un futur salarié par ce critère, ce serait rentrer dans les quotats qui ne font que renforcer les différences et imposer des règles : par exemple 50% de femmes, 10% de blacks, 5% de juifs, etc.

ça c'est une remarque très pertinente.

J'avais pensé au travail d'éducation de l'éducation nationale, pas à son travail de sélection...

Maintenant, la sélection et la notation peut se faire exactement comme en Histoire et philo.

Et pour la science, un petit exposé ethnologique d'une culture exotique de la religion d'un quelconque peuple perdu au fin fond de la planète ou des temps me semblerai un moyen très pratique de noter directement les capacités d'analyse et certainement pas l'adhérance à telle ou telle forme de pensée.

Chacun est libre d'adhérer à telle ou telle religion mais l'école et le milieu de l'entreprise ne sont pas des lieux de débats ou de confrontation et la religion doit rester "anonyme" si je puis m'exprimer ainsi.

Que l'école ne soit pas un lieu de débat, je ne suis pas vraiment d'accord.

Ensuite, l'idée majeure de ces cours était justement d'ouvrir l'esprit pour éviter les confrontations... En philo ou en science, on confronte bien les idées et les points de vu. Le tout, c'est d'apprendre à le faire aux enfants. Et ça sera bien plus facile à faire sans violence avec les enfants.

Si les adultes n'arrivent pas à le faire sur la questions religieuses c'est uniquement parce qu'ils n'ont jamais appris à le faire à l'école.

C'est à mon avis directement la conséquence de cette lacune importante.

La plupart des gens savent discuter et débattre sur des questions philosophiques ou des théories scientifiques sans tomber dans la lutte idiote qu'on trouve parfois sur le thème des religions.

En réalité, je pense bien que ça sera un gros truc, mais c'est justement et précisément ça le but de cet enseignement.

Et fuir le problème ne sera certainement pas la solution pour améliorer les choses un jour.

Je pense que c'est extrêmement important qu'un état laïc soit capable d'apprendre aux gens de religions différentes de coexister.

Il ne peut pas exister d'état laïc sans ça. Même si, sur le papier l'état et la religion sont totalement séparés.

C'est dommage que tant de gens ai perdu le sens de la laïcité pour se contenter des illusions de bout de papier.

Modifié par Titsta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chi-miss Membre 519 messages
Forumeur forcené‚ 59ans
Posté(e)
Han, oh les glandes ! ;)

;) Oui, j'imagine Titsta à la tête d'une réforme des programmes. Bon, avant on faisait ça, c'était parfaitement endoctrinant, après moi, on va faire exactement la même chose, mais on va appeler celà ouverture d'esprit.

éa me rappelle la vanne de Coluche : Le capitalisme, c'est l'exploitation de l'homme par l'homme, alors que le communisme, c'est le contraire :smile2:

Mais bon, si on peut dire que Tista est à la philosophie, ce que le facteur Cheval est à l'architecture, il serait dommage de réfréner cette imagination féconde et débridée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6 651 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Chi-miss...

Je ne crois pas qu'un enseignement philosophique soit endoctrinant.

C'est bien parce que la nature même de cet enseignement est basé sur l'ouverture d'esprit qu'il pourra l'être.

En histoire-géo, on a une base de connaissance à acquérir.

En Français, on a pour beaucoup des règles de grammaires, l'orthographe, et un minimum de culture général.

Les langues, bah, on doit apprendre à maitriser une langue.

Alors je suis d'accord, avec de bon prof faisant attention à ça, on peut donner une ouverture d'esprit à travers ces matières.

Mais ça n'est pas leur mission première.

De surcroît, la conception même de ces cours est issu d'un long passé endoctrinant de l'école.

C'est récent le fait de ne plus voir l'éducation comme une transmission de connaissance pure et dure.

Là, le thème de ces cours n'est pas un ensemble de connaissance à acquérir.

Mais un ensemble de pratiques, de capacité d'analyse et de réflexion.

Directement.

Et c'est bien parce que ces cours ne sont pas un ensemble de connaissance à acquérir qu'il pourront fonctionner différemment et se centrer sur l'apprentissage d'un esprit critique et d'un raisonnement.

Si tu veux, en réalité, je me sert de ces cours sur la religion pour au passage, y placer des cours d'esprit critiques et de réflexion. l'étude de la religion est un prétexte (important à mon avis, car directement le premier lieu où cet esprit critique et cette réflexion sont extrêmement préjudiciable actuellement)

Maintenant, ce qui y sera appris sera parfaitement applicable à d'autre domaine que le domaine religieux.

ça aidera véritablement les enfants à raisonner par eux même et ne pas se faire endoctriner dans un peu tous les domaines (politique, économique, publicitaire etc...)

Car en réalité, tous ces domaines fonctionnent un peu sur les mêmes principes d'endoctrinement.

Modifié par Titsta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saori Membre 311 messages
Forumeur survitaminé‚ 32ans
Posté(e)

La plupart des gens savent discuter et débattre sur des questions philosophiques ou des théories scientifiques sans tomber dans la lutte idiote qu'on trouve parfois sur le thème des religions.

C'est vrai.

Le débat est beaucoup plus "passionné", animé et violent en ce qui concerne la religion mais c'est logique (je ne dis pas normal).

Chaque religion propose un style de vie, des us et coutumes, une manière de penser parfois ce qui conduit souvent au conflit avec d'autres religions qui n'ont pas les mêmes principes, les mêmes préceptes.

Lorsqu'on parle d'une théorie scientifique, elle se base sur des faits pratiques (chiffres, équations, lois physiques et mathématiques, etc.) alors que la religion est un système de croyance qui ne relève pas vraiment de faits réels, dont on peut débattre, des faits qu'on peut contester en appuyant ses dires sur des preuves.

La philosophie est une manière de percevoir les choses : cette perception est modelée par notre environnement (société, famille, religion, histoire personnelle...) et elle est variable : tout au long de notre vie, nos points de vue évoluent en fonction de notre vécu, de nos expériences. La religion, elle, évolue peu ou prou.

Sur la question des débats, je pense que je me suis mal exprimée : les débats sont essentiels, sur tous les plans.

Ils permettent de confronter son point de vue sur des questions diverses et variées (religion inclus), de l'affirmer, de le réviser à l'écoute d'autres opinions ou même d'en changer.

Un débat, c'est être à l'écoute de chacun, non pas imposer son opinion comme LA vérité ou LA voix à suivre. C'est aussi comme ça qu'on apprend à s'ouvrir, à être tolérant vis-à-vis des autres manières de penser/d'autrui en général.

Je ne pense pas que l'ouverture d'esprit puisse être enseignée : c'est un apprentissage qui se fait tout au long de la vie, en commençant par l'éducation des parents et en passant, je suis d'accord, par l'école et des débats.

Mais l'école n'est pas la panacée au sujet houleux de la religion... malheureusement.

Je ne suis pas contre ce que tu proposes, un enseignement ouvert, ça améliorerait certainement la perception des différentes religions mais le contexte actuel (fanatisme, sectes, etc.) est complexe et faire bouger la machine, c'est pas évident !

Modifié par saori

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6 651 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

C'est vrai qu'en ce qui concerne les religions, le débat est plus sensible de base, parce que intime.

Mais quand je vais sur des forums spécialisés en religion, ésotérie, occultisme etc... je vois des gens, souvent assez cultivés, souvent de base scientifique ou philosophique, qui se côtoient malgré des croyances extraordinairement différentes, et des principes totalement contraires.

Et pourtant, ces endroits dégagent des échanges et des débats sur ces croyances avec une paix et une sérénité que je ne retrouve jamais sur les forums généralistes.

Ceci pour dire que ça n'est pas parce que les croyances sont intimes qu'elles implique une lutte.

Je pense surtout que c'est une mauvaise appréhension des questions religieuses et des croyances des autres qui crée ces quiproquo. Parce qu'il y a surtout une grosse lacune en la matière chez un peu tout le monde.

Et apprendre à accueillir les propos et croyances des autres de manière neutre, exposer sa croyance de manière non agressive et non totalitaire, réflechir et exposer ses réflexions sur des croyances, et les croyances des autres sans agressivité s'apprend.

C'est pour la plupart un travail scientifique courant pour les ethnologues ou les philosophes.

La philosophie est une manière de percevoir les choses : cette perception est modelée par notre environnement (société, famille, religion, histoire personnelle...) et elle est variable : tout au long de notre vie, nos points de vue évoluent en fonction de notre vécu, de nos expériences. La religion, elle, évolue peu ou prou.

Non, je ne suis pas d'accord. Vu de l'extérieur, les religions évoluent peu (ou en tout cas, pour la plupart des gens qui ne veulent pas voir leur évolutions).

Mais par contre, dans la manière de percevoir sa religion, dans sa manière de l'interpréter, de la comprendre, de l'appliquer, c'est des choses qui évoluent constamment au fil du temps. Ceci même de manière beaucoup plus importante que la philosophie, parce que la religion est quelque chose d'intime et de quotidien, pour ne pas dire de constant dans notre perception du monde. Donc nécessairement en évolution constante.

Très souvent, les religions provoquent des réflexions et des questionnements que les "fidèles" vont s'empresser d'exposer à leur "prêtre". Le rôle des prêtres est d'ailleurs de recueillir et d'orienter les gens dans leur réflexions et raisonnement.

Et ceci s'observe même chez les plus fanatiques ! Ces derniers abdiquent seulement trop leur réflexion propre, pour ne prendre que celle de leur "gourou".

Mais l'école n'est pas la panacée au sujet houleux de la religion... malheureusement.

Je ne suis pas contre ce que tu proposes, un enseignement ouvert, ça améliorerait certainement la perception des différentes religions mais le contexte actuel (fanatisme, sectes, etc.) est complexe et faire bouger la machine, c'est pas évident !

Oui, c'est vrai que dans le contexte actuel, la chose serai très difficile à mettre en place.

Je pense qu'on a surtout trop attendu pour le faire.

Mais j'ai personnellement parfois abordé avec des groupes d'enfants des questions religieuses. Et je suis toujours impressionné de l'ouverture d'esprit, la curiosité et la pertinence des réflexions et des questions qu'ils manifestent sur le sujet.

Je ne peux que constater la lacune des interlocuteurs qu'ils peuvent avoir sur ces questions. Et je comprend tout de suite un peu mieux pourquoi les organismes religieux prennent tant de pouvoir sur les gens.

Je pense qu'on peut facilement miser sur l'intelligence des enfants. De base, donc, je pense qu'il n'y a pas de problème à l'application de cet enseignement.

Par contre, je crains effectivement plus les réactions face à la connerie des parents ^^

é mon avis, les deux "styles" de personnes qui vont s'associer pour lutter contre ces cours, c'est les "athés fanatiques", totalement anti-religieux. Et les fanatiques religieux extrêmistes.

J'avoue que rien que pour voir l'association que ça va donner, j'aimerai bien voir ce projet être appliqué par l'éducation nationale.

:smile2:

Je pense toutefois que ça n'est pas parce que les fanatiques vont s'opposer fortement à cette mesure qu'il faudrait l'abandonner.

Au contraire.

Puis je me trompe peut être, mais je crois que les athés ouverts et les religieux modérés sont bien plus nombreux que les fanatiques d'un bord ou de l'autre. Ils sont seulement la "majorité silencieuse".

Modifié par Titsta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant