Le triple meurtrier s'est rendu


Yoannbzh Membre 11 666 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

FAITS DIVERS - Jugé «très dangereux», il s'était échappé samedi d'un centre médico-psychologique de Plaisir...

Le patient évadé depuis samedi dernier du centre médico-psychologique Jean-Martin-Charcot à Plaisir s'est rendu ce matin, vers 11 heures, à l'hopital de l'Hôtel-Dieu à Paris.

« Il n'était pas incarcéré, il n'y a donc pas d'infraction pénale caractérisée par sa fugue, déclare à 20minutes.fr Michel Desplan, procureur de la République de Versailles. S'il n'a pas commis d'infraction au dehors, il n'y aura pas de poursuites. J'avais saisi la Police judiciaire dans le cadre d'une procédure de ¿disparition inquiétante¿, mais c'est désormais à l'autorité administrative de juger si il y a eu défaillance» de la structure d'accueil, précise t-il.

La préfecture écrit dans un communiqué que Jean-Claude Lacroix est actuellement «en évaluation médicale dans un établissement de soin», sans dire lequel. «Cette évaluation déterminera la possibilité d'un placement en unité pour malade difficile dans un établissement hospitalier spécialisé», conclut le communiqué.

«Intégré à la vie de l'établissement»

C'est samedi à 13 heures que le personnel du centre médico-psychologique Jean-Martin-Charcot de Plaisir, dans les Yvelines, s'est aperçu de l'absence du malade. Agé de 54 ans, l'homme, auteur de trois meurtres, avait été admis en 2001 dans cette unité où il pouvait se déplacer mais pas sortir. «Ce patient était intégré à la vie de l'établissement. Il n'a jamais posé aucun problème», a déclaré au «Parisien» la direction de l'établissement.

Pour le moment, les circonstances de son évasion ne sont pas connues. Il n'y a eu ni effraction ni dégradation. Les policiers ont rapidement été mobilisés, la photo diffusée, et des recherches effectués sur ses lieux de vie antérieurs à son internement. Une source proche de l'affaire a déclaré qu'il est « considéré comme très dangereux » et souffrant « d'importants troubles psychiatriques».

Un meurtre «commandé par le pape»

Jean-Claude Lacroix a passé les années quatre-vingt en prison pour le double meurtre de son épouse et de son amant. A sa sortie de prison, il se marginalise. En juillet 1995, il est interpellé dans un foyer de SDF à Amiens dans le cadre d'une enquête sur le meurtre de sa mère, retrouvée poignardée dans sa maisonnette de Saint-Martin-la-Garenne.

Il avoue le meurtre, et explique que son geste a été «commandé par le pape». Jugé irresponsable au moment des faits, il bénéficie d'un non-lieu et est hospitalisé d'office au centre hospitalier de Cadillac, en Gironde, dans une des cinq unités pour malades difficiles qui existent en France.

A.P.-V.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

beretta Membre 668 messages
Forumeur forcené‚ 30ans
Posté(e)

Oué ben reste plus qu'a espérer qu'il n'ai tué personne pendant son escapade...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant