L'infini et création de l'univers.

melhzar Membre 43 messages
Forumeur balbutiant‚ 34ans
Posté(e)

Le désordre dans la théorie que j'ai exposé est différent du sens commun:

-Par exemple, quand un vase tombe et se casse, certains voient cela comme du désordre, mais il est tout autrement, et le vase avant de se casser était-il de l'ordre ? C'est la que c'est une notion subjective.

-Pour expliquer que tout ce que nous vivons, tout ce que nous voyons et tout ce que nous touchons est de l'ordre, je vais donner un exemple simple:

-L'univers est fait d'étoiles et de galaxie:

-les étoiles sont groupé en galaxies, les galaxies an amas.

-Les étoiles ont un système planétaire.

-Toutes les planètes ont une orbite presque circulaire autour de leur étoile. De même pour les planètes et leurs satellites.

éa ne semble pas du bon ordre ça ?

Quand j'étais gamin, je me demandais pourquoi la lune a une orbite presque circulaire autour de la terre ? Cela semble curieux. La réponse était que notre univers est fait de l'ordre, l'ordre est "les lois physiques" sous un autre nom. "Tant qu'il y'aura des lois physiques, il y'aura de l'ordre".

Beaucoup de gens me disent que le mal et le bien sont des notions subjectives, ils ont raison seulement si on étudie le mal et le bien dans la moralité, autrement ils ont totalement tort.

Permettez moi de vous réintroduire le mal et le bien non-plus moralement mais scientifiquement. Quand on étudie scientifiquement il n'est plus question de subjectivité mais d'objectivité:

D'abord nous allons définir le mal et le bien en termes de quantités, quelqu'un peut avoir plus mal qu'un autre, il reçoit alors une quantité de mal plus importante.

Quelqu'un d'anormal, qui trouve du plaisir à faire du mal aux autres, reçoit du bien au moment de faire du mal à une autre personne, sa victime, elle, reçoit su mal.

Mais moralement, on dit bien sûr que cette personne sadique et en train de faire du mal.

Si l'univers était doué de conscience, du genre par exemple un Dieu, ou bien d'une manière ou d'une autre, si on lui présentait le choix suivant:

-créer la vie (les consciences), mais d'abord l'univers connaitra une phase dans laquelle le mal coexiste avec le bien en quantités presque égales.

-Ou bien ne rien créer, ni mal, ni bien, ni même la vie.

Dans ce cas l'univers aura choisi, la deuxième alternative, si il est doué de conscience, même si le mal va disparaitre par la suite, et qu'il y'aura des vies positives.

-Mais l'univers, n'est pas doué de sens, et il existe dans la seule et unique forme qu'il peut prendre.

-Donc l'univers n'est pas doué de sens, mais vu sous un autre angle, il l'est.

Qu'est ce qu'on connait de la situation du mal et du bien avant ma théorie ?

-Avant de découvrir que le mal disparaitra, je connaissais que le mal et le bien existent en quantités égales, car il ne peut y avoir du bien sans mal, et vice versa, je peut donner l'exemple modeste, de deux frères qui n'ont qu'une seule tablette de chocolat, ils se battent tous deux pour l'avoir, celui qui l'aura recevra une quantité de bien et l'autre une quantité de mal, donc on fait du mal aux autres pour avoir du bien pour soit même.

D'après la théorie, et comme l'antimatière a disparu, soit le bien soit le mal va disparaitre, mais lequel ?

Le bien ne peut pas disparaitre, car il ne peut y avoir de civilisations bâties seulement sur le mal, car il doit y avoir un être ou une entité, qui fait du mal aux autres et qui se réjouit de ça, donc qui reçoit du bien, c'est pour ça que c'est le mal qui va disparaitre et non pas le bien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Mr Wolfe Membre 4 242 messages
Serial shooter‚ 50ans
Posté(e)

Y'a un pompier sur la toile ? Ca fume là :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité caupine
Invité caupine Invités 0 message
Posté(e)
toujours le chic pour embrouiller.....

Je te sent un brin sceptique.. :smile2: . On va dire que c'était pas trés clair^^.

Pour moi, la stabilité, c'est l'ordre puis c'est la matière. Alors que l'instabilité serait le désordre et l'antimatière.

La matière découle dune organisation de ses constituants, qui sont eux même de la matière ect... c'est pour ça que je parle d'ordre. Les lois physiques représentent l'ordre en quelque sorte.

Et il faut entendre matière au sens large, je considère ici une onde lumineuse comme de la matière par exemple.

Le désordre lui vient plutot de l'infini dans le temps comme dans l'espace.

La matière, aussi organisée soit elle, finira forcément par être confronté a quelque chose de nouveau. son organisation change parfois totalement pour s'y adapter.

L'antimatière est à définir, L'idée pour moi, c'est que pour chaque organisation de la matière, il existe un évènement qui l'annéanti.

Dans l'espace

Tout objet appartient a un objet plus large=> l'infiniment grand

Tout objet contient d'autre objets qui le constituent=> l'infiniment petit

et

dans le temps

tout a une cause=>pas de comencement

tout a une concéquence=>pas de fin

(=> représent implique)

et réciproquement serait tellement mieux adapté.....

comme ça, c'est mieux??

oui c'est plus claire, donc je préfère :hu:tu sais que tu m'obliges à changer de couleur :|sinon ce ne sera plus clair, et tu ne t'y retrouveras plus. ;)

Mais en y pensant, la stabilité parfaite à un point commun avec l'instabilité total, c'est qu'il n'y a pas d'évolution. Dans les deux cas, le même shéma se répette à l'infinie.

;) néamoins exacte....on va dire.

Ou bien, exact tout court :sleep:

pas trop quand même :o°

on va dire que le mal et le bien joue à la baballe tous les deux chacuns son tour, comme le malheur des uns fait le bonheur des autres.....pour ne jamais atteindre la stabilité ok.

Non, je ne suis pas d'accord, le bonheur individuel et pour tous réside également dans cette équilibre.

A t on envie de choisir entre l'anarchie et un état sans libertés?

Veux on une vie parfaitement réglée sans surprise ou une vie chaotique sans attaches?

mon deuxième nom c'est surprise surprise.....ché pas faire autrement...je me surprends moi même, j'attrappe toujours des fous rires tellement je ris de moi même. d'ailleurs je ne ris que de moi.

En faite, dans les deux cas, on trouve un équilibre entre les deux éxtrems. Cet équilibre vari d'une personne a l'autre, ou d'une société a l'autre.

Pencher trop d'un coté comme de l'autre est destructeur.

faut rester au milieu donc ?

vas pour la 'baballe' :D et j'ajoute que le bien n'est pas comparable à l'ordre ni le mal au désordre.

Sa me fait un peu penser à la téhorie du ying et du yang même si je ne la connait pas vraiment.

ok pour le ying et le yang, mais théorie s'écrit ainsi....il faut mettre un peu d'ordre dans tes affaires aussi. :D

Le bien et le mal restent cependant des notions subjectives.

Elles sont d'abord centrées sur sa propre personne, puis des groupes de plus en plus large, puis cherchent a atteindre la globalité.

Reste que nos moyens d'actions nous permettent surtout d'assurer notre propre bonheur...a voir?

ok a voir...

En faite, tu n'admets pas l'infini, et c'est la que je crois que tu te trompes.

Tu dis que tout doit avoir un début, sauf que l'observation que fait la science se résume à la phrase suivante: rien ne se créer, tout se transforme.

ben il était tant, depuis le temps que je n'arrête pas de le dire....mais je préfère rien ne se perd, rien ne se cré (secret) :D tout se transforme.

Oups ...mais le principe est le même, juste incomplet.

Oups.............. :D

ben oups....je copie bêtement là :p

L'abscence de début est elle plus irrationelle que l'apparition d'une chose sans aucune cause?

il faut bien que l'on tende vers quelque chose non ?

Je posais juste la question.

Maintenant je répond que tout a une cause donc rien n'apparait tout seul, et donc qu'il n'y a pas de début. Sa rejoint ce que je disait avant en fait.

là je décroche, pour moi tout à un début, je ne connais que ça...le début :|

Lol, J'éspère que c'est plus clair. :o°

je vais méditer sur cette dernière question, qui n'est pas encore acquise...

oui c'est très clair, à part quelques points encore obscurs.

ps : je ne savais pas que tu étais ici hier, je pensais que tu faisais la fête :bad:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
photon84 Membre 224 messages
Forumeur activiste‚ 33ans
Posté(e)
Le désordre dans la théorie que j'ai exposé est différent du sens commun:

-Par exemple, quand un vase tombe et se casse, certains voient cela comme du désordre, mais il est tout autrement, et le vase avant de se casser était-il de l'ordre ? C'est la que c'est une notion subjective.

Oui l'ordre est une notion qui se rapporte à un référentiel d'espace et de temps. A l'échelle humaine, on peut considérer que le vase brisé et moins ordonné que le vase entier.

-Pour expliquer que tout ce que nous vivons, tout ce que nous voyons et tout ce que nous touchons est de l'ordre, je vais donner un exemple simple:

-L'univers est fait d'étoiles et de galaxie:

-les étoiles sont groupé en galaxies, les galaxies an amas.

-Les étoiles ont un système planétaire.

-Toutes les planètes ont une orbite presque circulaire autour de leur étoile. De même pour les planètes et leurs satellites.

éa ne semble pas du bon ordre ça ?

La je suis parfaitement d'accord, il me semble que sa rejoint ce que je dit. L'ordre comme les lois physique ou plutot l'organisation qui régit la matière.

J'ajouterais que si 2 systèmes solaires se rencontrent, on imagine que sa fait un sacré désordre, fini pour un bon moment les orbites circulaires et l'organisation habituelle du systeme solaire...

La encore, c'est à une échelle donnée, puisque l'univer dans son ensemble ne verra dans cette collision qu'un évènement mineur.

Quand j'étais gamin, je me demandais pourquoi la lune a une orbite presque circulaire autour de la terre ? Cela semble curieux. La réponse était que notre univers est fait de l'ordre, l'ordre est "les lois physiques" sous un autre nom. "Tant qu'il y'aura des lois physiques, il y'aura de l'ordre".

Oui tout a fait. Plus précisément, je dirais que les lois physique ne sont qu'une déscription trés partielle de l'ordre, la encore, la perception qui permet l'observation de ces lois est limitté a une échelle donnée.

Beaucoup de gens me disent que le mal et le bien sont des notions subjectives, ils ont raison seulement si on étudie le mal et le bien dans la moralité, autrement ils ont totalement tort.

Permettez moi de vous réintroduire le mal et le bien non-plus moralement mais scientifiquement. Quand on étudie scientifiquement il n'est plus question de subjectivité mais d'objectivité:

D'abord nous allons définir le mal et le bien en termes de quantités, quelqu'un peut avoir plus mal qu'un autre, il reçoit alors une quantité de mal plus importante.

Quelqu'un d'anormal, qui trouve du plaisir à faire du mal aux autres, reçoit du bien au moment de faire du mal à une autre personne, sa victime, elle, reçoit su mal.

Mais moralement, on dit bien sûr que cette personne sadique et en train de faire du mal.

En faite, je partage ta vision du bien et du mal, c'est une vision assez globale, mais elle reste subjective. La moralité, c'est juste la convention du bien pour un groupe donné, elle ne s'applique que pour ce groupe.

En faite, tu n'a pas poser l'hypothése de base de ta définition du bien et du mal, le raisonnement qui s'ensuit est peut être objectif, mais l'hypothése elle est subjective.

Tu dis que tu défini le bien et le mal en terme de quantité, mais quantité de quoi?? En faite, la quantité dont il est question est la quantité de bien et de mal ressenti par un être 'vivant' si je ne me trompe pas.

Disons qu'on peut soutraire la somme des maux ressentis à la somme du bien ressenti, et on obtient la quantité global de bien/mal.

Un autre point est a prendre en compte: les sommes de bien et de mal sont calculées dans un temps donné et dans un espace donné a une échelle donnée.

Si on considère le monde infini, le calcul est forcément subjectif (ou en tout cas limitté) car il ne peut tout englober.

Si l'univers était doué de conscience, du genre par exemple un Dieu, ou bien d'une manière ou d'une autre, si on lui présentait le choix suivant:

-créer la vie (les consciences), mais d'abord l'univers connaitra une phase dans laquelle le mal coexiste avec le bien en quantités presque égales.

-Ou bien ne rien créer, ni mal, ni bien, ni même la vie.

Dans ce cas l'univers aura choisi, la deuxième alternative, si il est doué de conscience, même si le mal va disparaitre par la suite, et qu'il y'aura des vies positives.

-Mais l'univers, n'est pas doué de sens, et il existe dans la seule et unique forme qu'il peut prendre.

-Donc l'univers n'est pas doué de sens, mais vu sous un autre angle, il l'est.

Qu'est ce qu'on connait de la situation du mal et du bien avant ma théorie ?

-Avant de découvrir que le mal disparaitra, je connaissais que le mal et le bien existent en quantités égales, car il ne peut y avoir du bien sans mal, et vice versa, je peut donner l'exemple modeste, de deux frères qui n'ont qu'une seule tablette de chocolat, ils se battent tous deux pour l'avoir, celui qui l'aura recevra une quantité de bien et l'autre une quantité de mal, donc on fait du mal aux autres pour avoir du bien pour soit même.

D'après la théorie, et comme l'antimatière a disparu, soit le bien soit le mal va disparaitre, mais lequel ?

Le bien ne peut pas disparaitre, car il ne peut y avoir de civilisations bâties seulement sur le mal, car il doit y avoir un être ou une entité, qui fait du mal aux autres et qui se réjouit de ça, donc qui reçoit du bien, c'est pour ça que c'est le mal qui va disparaitre et non pas le bien.

:| La je suis pas d'accord, le mal peut éventuellement disparaitre, dans un référentiel donné, pendant un temps. Il serait pour moi une évolution lente mais parfaitement harmonieuse...mais tout (pas le Tout.. :D )

a une fin.

Mais dis moi, l'ordre et le bien sont ils semblable pour toi? je pense que c'est la dessus que l'on diverge.

Moi j'ai défini ce que j'entend par antimatière. Dis nous ce que tu mets dérrière ce mot et je pourrait peut être répondre a tes arguments.

Car pour moi, l'antimatière n'a pas disparue, ça reflète le fait que rien est éternel, tout possède un inverse qui peut l'anéantir.

.

Mais en y pensant, la stabilité parfaite à un point commun avec l'instabilité total, c'est qu'il n'y a pas d'évolution. Dans les deux cas, le même shéma se répette à l'infinie

;) néamoins exacte....on va dire.

Ou bien, exact tout court :smile2:

pas trop quand même ;)

Sisi j'insiste :sleep: et en couleur. :bad:

faut rester au milieu donc ?

J'ai pas dit au milieu, faut juste éviter de tomber de chaque coté.

je ne savais pas que tu étais ici hier, je pensais que tu faisais la fête :| .

A bon? et pourquoi!!....?? :o° , en même temps j'ai posté a 2h du mat, du coup c'était plus vraiment hier soir.

Et pardonnez mes fautes svp ( pauvres tites fautes... :o° , elles sont innocentes pourtant)

Modifié par photon84

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité caupine
Invité caupine Invités 0 message
Posté(e)
Moi j'ai défini ce que j'entend par antimatière. Dis nous ce que tu mets dérrière ce mot et je pourrait peut être répondre a tes arguments.

Car pour moi, l'antimatière n'a pas disparue, ça reflète le fait que rien est éternel, tout possède un inverse qui peut l'anéantir.

.

Mais en y pensant, la stabilité parfaite à un point commun avec l'instabilité total, c'est qu'il n'y a pas d'évolution. Dans les deux cas, le même shéma se répette à l'infinie

:| néamoins exacte....on va dire.

Ou bien, exact tout court :smile2:

pas trop quand même ;)

Sisi j'insiste :sleep: et en couleur. :bad:

faut rester au milieu donc ?

J'ai pas dit au milieu, faut juste éviter de tomber de chaque coté.

donc au milieu.... :o° j'insiste....

je ne savais pas que tu étais ici hier, je pensais que tu faisais la fête :| .

A bon? et pourquoi!!....?? ;) , en même temps j'ai posté a 2h du mat, du coup c'était plus vraiment hier soir.

a cause du poisson d'avril..... :o°

Et pardonnez mes fautes svp ( pauvres tites fautes... :hu: , elles sont innocentes pourtant)

ben quand tu feras moins de fautes, moi aussi j'en ferais moins, les miennes son innocentes également.

ça y est je pense que l'on va tendre vers la stabilité là, qui sait sur un malentendu peut-être. :D

Modifié par caupine

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
melhzar Membre 43 messages
Forumeur balbutiant‚ 34ans
Posté(e)

Le bien est-il de l'ordre ?

Oui bien sûr, le mal aussi.

univers->ordre->temps->espace->matière->vie->conscience->bien->stabilité

Ces ensembles cités, découlent les uns des autres, ce qui veut dire que la matière est de l'ordre, et de la découle une définition du temps: Le temps est une forme d'ordre.

Donc je peux dire que ma main c'est du temps !

La stabilité est une forme de bien, le bien est une forme de conscience, la conscience est une forme de vie, la vie est une forme de matière, la matière est une forme d'espace, l'espace est une forme de temps, le temps est forme d'ordre, et l'ordre est une forme d'univers. Ce qui implique que le bien c'est de l'ordre.

-C'est comme les ensembles des nombres en math, N est inclus dans Z, Z est inclus dans Q, Q est inclus dans R, R est inclus dans C, ce qui fait qu'un entier relatif est aussi un réel, et également un complexe...

Vous remarquez dans le schéma les différentes couleurs des flèches, deux flèches rouges signifient en même temps et rapidement sans attendre, une flèche verte signifie progressivement (lentement).

-Cela veut dire que dés que l'espace a été crée, il a donné naissance immédiatement (ou dans un délai très court) à la matière et à l'antimatière.

-De même dés que la conscience est apparu, rapidement il s'ensuit l'apparition du mal et du bien, on veut dire par la conscience "les consciences" après l'évolution des formes vivantes d'êtres inconscients vers des êtres conscients.

Mais avant le temps, j'ai laissé les flèches en noir, car je sais pas si on peut parler de progressivement est directement avant la naissance du temps.

Maintenant je vais éclaircir le sujet de la stabilité:

-Le monde deviendra stable, cela veux dire qu'il n'y aura plus de lois physiques qui apparaissent et d'autres qui disparaissent.

-Notre monde est en constante évolution, et parmi celle la, de nouvelles lois physiques apparaissent, d'autres disparaissent, certaines de ces lois pré-existent avant leur apparition, d'autres sont totalement nouvelles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité caupine
Invité caupine Invités 0 message
Posté(e)
Le bien est-il de l'ordre ?

Oui bien sûr, le mal aussi.

univers->ordre->temps->espace->matière->vie->conscience->bien->stabilité

Ces ensembles cités, découlent les uns des autres, ce qui veut dire que la matière est de l'ordre, et de la découle une définition du temps: Le temps est une forme d'ordre.

Donc je peux dire que ma main c'est du temps !

La stabilité est une forme de bien, le bien est une forme de conscience, la conscience est une forme de vie, la vie est une forme de matière, la matière est une forme d'espace, l'espace est une forme de temps, le temps est forme d'ordre, et l'ordre est une forme d'univers. Ce qui implique que le bien c'est de l'ordre.

-C'est comme les ensembles des nombres en math, N est inclus dans Z, Z est inclus dans Q, Q est inclus dans R, R est inclus dans C, ce qui fait qu'un entier relatif est aussi un réel, et également un complexe...

Vous remarquez dans le schéma les différentes couleurs des flèches, deux flèches rouges signifient en même temps et rapidement sans attendre, une flèche verte signifie progressivement (lentement).

-Cela veut dire que dés que l'espace a été crée, il a donné naissance immédiatement (ou dans un délai très court) à la matière et à l'antimatière.

-De même dés que la conscience est apparu, rapidement il s'ensuit l'apparition du mal et du bien, on veut dire par la conscience "les consciences" après l'évolution des formes vivantes d'êtres inconscients vers des êtres conscients.

exactement, et l'inconscient n'existe pas d'ailleurs, j'aimerais qu'on le souligne et qu'on me le prouve. :smile2:

Mais avant le temps, j'ai laissé les flèches en noir, car je sais pas si on peut parler de progressivement est directement avant la naissance du temps.

Maintenant je vais éclaircir le sujet de la stabilité:

oui vas y éclaircie j'adore. ;)

-Le monde deviendra stable, cela veux dire qu'il n'y aura plus de lois physiques qui apparaissent et d'autres qui disparaissent.

-Notre monde est en constante évolution, et parmi celle la, de nouvelles lois physiques apparaissent, d'autres disparaissent, certaines de ces lois pré-existent avant leur apparition, d'autres sont totalement nouvelles.

et oui, toujours le rien ne se cré, rien ne se perd, tout se transforme.

excuses moi d'avoir répondu........je n'ai pas résisté, et puis photon doit partir aujourd'hui :sleep:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Prof-PhY
Invité Prof-PhY Invités 0 message
Posté(e)
Nous évoluons en 3D ... :smile2: impossible de comprendre ce qui se passe en 4D et meme nD !

Faux.

Nous vivons en 4D : dans un espace-temps (espace = 3 dimensions spatiales [haut-bas;droite-gauche;avant-arrière] et temps = 1 dimension temporelle).

Et d'ailleurs il se pourrait même qu'il y ait d'autres dimensions supplémentaires : 11 dimensions en théorie M.

Pour se faire je t'invite à lire la théorie de Kaluza-Klein.

Modifié par Prof-PhY

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Prof-PhY
Invité Prof-PhY Invités 0 message
Posté(e)
L'antimatière est à définir, L'idée pour moi, c'est que pour chaque organisation de la matière, il existe un évènement qui l'annéanti.

Le principe de l'antimatière réside dans les charges. Un anti-électron est en fait un positron, l'opposé de l'électron e-, c'est-à-dire e+. En se rencontrant les deux particules donnent un photon en annihilant (énergie).

Pour moi, la stabilité, c'est l'ordre puis c'est la matière. Alors que l'instabilité serait le désordre et l'antimatière.

Le désordre, le chaos, c'est en fait l'entropie ... à rechercher :smile2:

D'ailleurs c'est ce qui définit qu'une action du monde peut se produire ou pas.

Modifié par Prof-PhY

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
gannher Membre 895 messages
Forumeur accro‚ 32ans
Posté(e)
Tout d'abord la facon dont notre galaxie a été crée est-elle bien importante? du fait que nous ne savons même pas de quelle manière est arrivé, premièrement le vide cosmique.

Beaucoup de gens disent qu'il était toujours présent et serat toujours présent, pourtant dans notre monde toute chose a un début et toute chose a une fin.

Se qui n'est pas en accord avec la continuelle présence de ce vide.

De plus nous parlons d'infini pour qualifier l'univers, ne devrions nous pas plutot parler d'inconu?

Tout d'abord car l'infini a été inventé par l'homme et est un outil mathématique. Prouver que l'infini existe est donc plus simple a démontrer que de montrer le contraire, s'agissant d'un idéal crée par l'homme.

Mais imaginons cet infini, ce non-stop. Comment est ce possible...?

Il y a forcément un conteneur pour ce contenu.

Mais un conteneur est forcément contenu dans autres choses. D'ou le faite qu'il n'y aurait pas de fin? Toujours irationel de mon point de vue.

Je suis loin d'etre croyant, mais il ya forcément une faille a ma facon de penser, étant donner du fait que si il yavai un dieu ou autre, il faudrat quil soit contenu dans quelques chose. Et on revien au point de départ.

Alors existons nous vraiment? Ou l'infini existe t'il?

Nous ne saurons surment jamais.

Qu'en pensez vous?

En lisant quelques articles, je suis tombé sur des choses très intéressantes. Voici ce que j'ai pu comprendre.

L'univers (et donc le temps) est apparu suite à une explosation, le big bang (tout le monde en a entendu parler).

Suite à cette explosion, l'univers est apparu et continu de s'étendre encore aujourd'hui. Pour prouver cela, les scientifiques ont démontré que les amas de galaxie s'écartaient entre elles.

Donc non, l'univers n'est pas infini et continu de s'étendre.

La question que la science n'a pas encore réussi à répondre est : qu'y a t il en dehors de l'univers ?

Si vous voyez des erreurs dans mon explication, merci de corriger. Ce que j'ai mis, c'est ce que j'ai cru comprendre en lisant cet article assez compliqué :smile2:

Ou l'infini existe t'il?

En mathématique, oui. Exemple que tout le monde connait: Pi

Voila

Modifié par gannher

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
photon84 Membre 224 messages
Forumeur activiste‚ 33ans
Posté(e)

Déja je répond a prof phy:

L'entropie, si je me rappel bien c'est la tendance d'un système a toujours s'organiser, ou le contraire bref... Ce qui m'intéresse, c'est qu'un système fini se stabilise toujour au fil du temps, mais pas un systeme infini.

En faite, je connais a peu prés les notions d'antimatière et d'entropie donnée par la science. J'essaye seulement de leur donner un sens plus générale, de nature phylosophique, car la science ne peut s'intérrésser qu'a des domaines limités à notre champs d'observation. Leurs définitions ne sont donc que des indice pour notre sujet.

Sinon pour gannher, tu dis que l'univer a commencé avec le bigi bang et est toujour en éxtention. Mais quand je parle d'infini, il faut comprendre l'univers comme quelquechose de beaucoup plus large que ce qui est issue de notre big bang.

Moi j'immagine sans mal que notre univers soit une particule élémentaire d'un autre univer. En cela le monde est infini.

Ca rejoint le :

Tout a un contenant et tout à un contenu.

Sinon, pour l'apparition du temps, en effet, il est bien apparu un moment, mais en faite, il n'est qu'une dimension comme une autre, et il n'a cours que dans un référentiel donné (le référentiel de notre univer avec big bang et tout). Juste l'une des formes de l'ordre comme le dit melhzar

Tu vois melhzar, tu dis que l'univers atteindra la stabilité, moi je ne le crois pas car je le pense infini, il y aura toujour de la nouveauté qui remettra en cause l'organisation des choses.

D'autre part, tu vois le bien comme de l'ordre, c'est une vision que je conçoit, mais ce n'est pas la mienne.

Pour moi, l'ordre comme le désordre peuvent ammener au mal, car le chaos total comme l'ordre parfait sont des systèmes figés (la mort du système a mon sens). C'est de leur équilibre que nait le bien. Je relierais en faite le bien à l'évolution, à la diversité de l'existant. Aussi à la possibilité de toujour faire mieux.

Escusez moi pour les redites avec mes précédent postes :smile2:

Modifié par photon84

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité caupine
Invité caupine Invités 0 message
Posté(e)

quant on reste petit l'ordre ne peut grandir CQFD pffffffff

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
photon84 Membre 224 messages
Forumeur activiste‚ 33ans
Posté(e)
quant on reste petit l'ordre ne peut grandir CQFD pffffffff

j'ai po tout compris :smile2: ... ;) ,

Moi aussi j'en remet une couche d'incompréhensible :o°

J'ajouterais une chose a propos du temps.

Selon la théorie de la relativité, tout se déplace à la vitesse de la lumière dans l'espace temps. C'est pour cela qu'un objet qui se déplace trés vite dans l'espace ralenti dans le temps. (Relativement a un référentiel donné)

La ou je veux en venir, c'est que le temps n'est que la dimension d'un référentiel dans laquelle on peut décrire l'évolution des objets à un instant donné.

Dans un espace a 4 dimensions, on décrit la position d'un objet celon 4 axes, mais il est toujours possible de changer la direction des 4 axes et de décrir la position de l'objet à partir de ce nouveau référentiel.

En fait, il est tout a fait plausible de se dire que la direction de chacune des dimensions que nous percevons varie (la direction des axes qui décrivent une dimension en faite). Si bien que ce que la direction que l'on définit a un instant comme faisant parti de l'espace, peut a un instant ultérieur, être la direction du temps.

Bref ça devient franchement abstrait, et pas forcément a propos, en éspérant que quelqu'un capte ce que je dit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité caupine
Invité caupine Invités 0 message
Posté(e)
j'ai po tout compris :smile2: ... ;) ,

Moi aussi j'en remet une couche d'incompréhensible :o°

J'ajouterais une chose a propos du temps.

Selon la théorie de la relativité, tout se déplace à la vitesse de la lumière dans l'espace temps. C'est pour cela qu'un objet qui se déplace trés vite dans l'espace ralenti dans le temps. (Relativement a un référentiel donné)

Smiley-IPB-167.gif

La ou je veux en venir, c'est que le temps n'est que la dimension d'un référentiel dans laquelle on peut décrire l'évolution des objets à un instant donné.

Smiley-IPB-375.gif

Dans un espace a 4 dimensions, on décrit la position d'un objet celon 4 axes, mais il est toujours possible de changer la direction des 4 axes et de décrir la position de l'objet à partir de ce nouveau référentiel.

Smiley-IPB-41.gif

En fait, il est tout a fait plausible de se dire que la direction de chacune des dimensions que nous percevons varie (la direction des axes qui décrivent une dimension en faite). Si bien que ce que la direction que l'on définit a un instant comme faisant parti de l'espace, peut a un instant ultérieur, être la direction du temps.

Smiley-IPB-292.gif

Bref ça devient franchement abstrait, et pas forcément a propos, en éspérant que quelqu'un capte ce que je dit.

Invision-Board-France-486.gif

Invision-Board-France-585.gif t'as pigé ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
gannher Membre 895 messages
Forumeur accro‚ 32ans
Posté(e)
Moi j'immagine sans mal que notre univers soit une particule élémentaire d'un autre univer. En cela le monde est infini.

Il existe certaines théories d'astro physicien disant que l'univers ne serait qu'une grosse bulle. Il existerait d'autres univers avec des lois de physique différentes de celle que nous connaissons.

Personnellement je n'ai pas la connaissance nécessaire pour juger de toute cela, et je dois bien avouer que tout cela me dépasse. Me représenter l'univers dans son ensemble me semble bien dur alors plusieurs ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
photon84 Membre 224 messages
Forumeur activiste‚ 33ans
Posté(e)
Invision-Board-France-585.gif t'as pigé ?

Ouaip, j'ai pigé que t'a rien compris :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité caupine
Invité caupine Invités 0 message
Posté(e)

et réciproquement :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
photon84 Membre 224 messages
Forumeur activiste‚ 33ans
Posté(e)

Sympas les smils en tout casInvision-Board-France-259.gif.

Moi si je comprend pas, c'est que tu me réponds avec une phrase évasive. Surement pour me dire que je fait du pipeauSmiley-IPB-225.gif, mais de la a en être sur :smile2: . Bon je vais t'économiser des éfforts aujourd'hui.

Si je parle du temps comme ça, c'est pour souligner a quel point c'est une notion relative a notre perception du monde. Le temps tel qu'on le voit a éffectivement commencé avec le big bang. Mais il y avait bien quelque chose avant.

Smiley-IPB-228.gif

Et c'est la que le terme 'avant' qui se réfère au temps perd toute sa signification. Puisqu'il n'y avait pas de temps avant. C'est pourquoi je décrit plutot le temps comme le sens d'évolution du monde, ça lui donne une signification plus large.Smiley-IPB-230.gif

Donc parler de comencement de notre temps, si on veut, mais ça n'a rien a voir avec le commencement de toute chose.Smiley-IPB-241.gif

Ensuite l'approche sur les dimensions, la relativité... peut être que ça ne te parle pas, à moi si.

Disons que les maths en générale permettent de se représenter des choses qui me semblent impalpables par d'autres moyens.

Ben oui quoi faut suivre le rythme :o°

Smiley-IPB-250.gif

Je me vois bien faire celui de droite... et toi (j'ai ma petite idée en faite ;) )??

Modifié par photon84

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité caupine
Invité caupine Invités 0 message
Posté(e)
Sympas les smils en tout casInvision-Board-France-259.gif.

Moi si je comprend pas, c'est que tu me réponds avec une phrase évasive. Surement pour me dire que je fait du pipeauSmiley-IPB-225.gif, mais de la a en être sur :smile2: . Bon je vais t'économiser des éfforts aujourd'hui.

pour les phrases évasives, je me demande sur qui je copie Invision-Board-France-424.gif

Si je parle du temps comme ça, c'est pour souligner a quel point c'est une notion relative a notre perception du monde. Le temps tel qu'on le voit a éffectivement commencé avec le big bang. Mais il y avait bien quelque chose avant.

Smiley-IPB-228.gifarrête on dirait mon frère Invision-Board-France-191.gif

Et c'est la que le terme 'avant' qui se réfère au temps perd toute sa signification. Puisqu'il n'y avait pas de temps avant. C'est pourquoi je décrit plutot le temps comme le sens d'évolution du monde, ça lui donne une signification plus large.Smiley-IPB-230.gifInvision-Board-France-525.gif

Donc parler de comencement de notre temps, si on veut, mais ça n'a rien a voir avec le commencement de toute chose.Smiley-IPB-241.gif Smiley-IPB-427.gif j'ai le droit non !

Ensuite l'approche sur les dimensions, la relativité... peut être que ça ne te parle pas, à moi si.

Disons que les maths en générale permettent de se représenter des choses qui me semblent impalpables par d'autres moyens.

Ben oui quoi faut suivre le rythme ;)

Smiley-IPB-250.gif

Je me vois bien faire celui de droite... et toi (j'ai ma petite idée en faite ;) )??

oui mais pas dans une chorale... :o°

encore quelque petit truc à régler, mais ça vient bon Invision-Board-France-433.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
humanité Membre 301 messages
Forumeur survitaminé‚ 48ans
Posté(e)

de la créations de l'univers......jusqu'à l'infini..................... :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant