Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
pic1_c1714.jpg

Marcello Marcello




Sortie : 25 Février 2009

Réalisateur: Denis Rabaglia
Pays: Suisse, Allemagne
Genre: comédie, comédie romantique
Duré©e: time.jpg 97 min
Acteurs: Avec Francesco Mistichelli, Elena Cucci, Luigi Petrazzuolo, ...


Synopsis

Dans un village situé sur une petite île italienne, un modeste fils de pêcheurs du nom de Marcello s'éprend follement de la fille du maire, Elena, revenue au pays après quelques années d'absence. En ces années 50, la coutume en vigueur dans cette région veut que les prétendants offrent des cadeaux aux pères des filles qu'ils convoitent, dans l'espoir ensuite d'être choisis par ces derniers pour accompagner ces jeunes femmes lors de leur premier rendez-vous galant. Devant se soumettre à cette ancienne tradition, Marcello escogite un plan qui va toutefois s'avérer plus difficile à appliquer que prévu: offrir au maire du village le coq appartenant au voisin de ce dernier, lequel a la mauvaise habitude de le réveiller chaque matin à 5 heures.


En attendant




Notre Avis

« J'ai 43 ans mais j'ai fait ce film comme si j'en avais 20, parce qu'à 20 ans on a encore tous ses idéaux et on veut changer le monde. » C'est ainsi que Denis Rabaglia présente son dernier film, Marcello Marcello, adapté du roman de Mark David Hatwood, Marcello's Date.

> Plus de critiques


Notre Note : /5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
denis.jpg

Denis Rabaglia: «J'aime les belles histoires»


Lundi 02 mars - 08:43

Le Valaisan Denis Rabaglia enchante avec le solaire «Marcello Marcello»



«J'ai voulu raconter une histoire comme je l'aurais fait lorsque j'avais 18 ans et la filmer avec ma petite expérience d'homme de 40 ans.» Lorsqu'il évoque «Marcello Marcello», son nouveau long-métrage, Denis Rabaglia (Prix du cinéma suisse 2001 avec «Azzurro») se révèle immédiatement raccord avec son art. Le Valaisan ne cherche pas la formule ronflante qui fera frissonner la critique et préfère parler avec son coeur. Ce mélange de passion et d'humilité irradie son film, une merveille solaire comme on en voit trop rarement. «Marcello, Marcello» est de fait un de ces ouvrages réalisés avec amour qui possèdent la faculté de rendre le spectateur heureux et plus léger sans jamais flirter avec la niaiserie. Située en 1956 sur l'île d'Amatrello, cette histoire de fils de pêcheur prêt à tout pour obtenir un rendez-vous avec la fille de ses rêves exploite au mieux les possibilités de l'écran large, emballe par son sens du rythme et la justesse de son interprétation. Dans un bar lounge de Fribourg, ville dans laquelle, la veille, il a présenté «Marcello, Marcello» face à une salle comble et enthousiaste, Denis Rabaglia se souvient du jour où, pour la première fois, il a entendu parler de cette fable napolitaine. «J'étais à Londres et, là, un agent m'a parlé du scénario d'un certain Mark David Hatwood. L'agent en question rencontrait des difficultés. Il adorait l'histoire, voulait faire un film, mais c'était trop compliqué pour des Anglais. Un peu moins pour moi...»


Jean-Philippe Bernard
Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant