Les cultures s'uniformisent-elles?


Invité donjuan
Invité donjuan Invités 0 message
Posté(e)

Sujet ouvert.

Modifié par donjuan

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

Les cultures? Profitons-en, ce mot est encore utilisable au pluriel mais pour combien de temps?

L'uniformalisation des cultures a commencé il y a bien longtemps et s'est accèlérée depuis peu.

Avec l'ouverture des frontières, la mondialisation, l'avènement du capitalisme, la machine a broyer les différences est enclanchée.

Les civilisations dites traditionnelles se meurent face au pouvoir de l'argent.

La techologie, le confort qu'elle apporte, le developpement des moyens de communication entrainent inexorablement la diffusion d'un même standart culturel. Qu'il soit turc, sénégalais ou espagnol, chaque enfant veut sa DS. Ds qui aura le même jeu. Seule la langue usitée est différente. Mais pour combien de temps?

Le " globish" ou global english, fait déja fureur. Une forme d'Espéranto moderne, un anglais appauvrit utilisé dans le monde des affaires, des aéroports ou des hôtels internatiaunaux. La standardisation du langage entraine une forme implicite de conditionnement des esprits.

La standardisation de la consommation répend qu'on le veuille ou non, la standardisation de la pensée.

De plus, on reconnait l'empreinte culturelle d'un peuple à la législation qu'il se construit pour vivre.

Les instances internationales ne cessent de tisser un droit qui dictera la conduite identique que devra tenir un homme, indifférement de sa nationalité et donc de sa culture, dans le monde.

La globalisation du droit, entraine de fait, la globalisation du comportement, qui lui même entraine la globalisation de la culture.

C'est inéluctable. Les différences se gomment peu à peu. Est-ce un mal? ce-ci est un autre débat.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
I_Love_Myself Membre+ 7 363 messages
Vendeur de rêve‚ 28ans
Posté(e)

Ma tâche dans cette seconde manche du Concours du Meilleur Débatteur est d'argumenter sur le sujet « Les cultures s'uniformisent-elles » en prenant la position négative.

Il est important d'abord de cerner le sujet, entre autre qu'est ce que la culture. Je prendrait la définition de l'UNESCO (United Nations Educational Scientific and Cultural Organization) : « La culture, dans son sens le plus large, est considérée comme l'ensemble des traits distinctifs, spirituels, et matériels, intellectuels et affectifs qui caractérisent une société, un groupe social ou individu. » C'est une notion abstraite, donc chaque individu peu s'identifier à une culture, en faire partie sans avoir au préalable une raison d'appartenance à cette culture.

La notion de culture va donc s'étudier à plusieurs échelles. Une approche multi scalaire est nécessaire pour cerner les différents types de cultures.

A l'échelle nationale, en prenant l'exemple de la France, la culture sera principalement différentiée à travers des cultures régionales (Basque, Corse, Bretonne,..). Ces cultures se différencient historiquement par des variations de langues, de traditions et coutumes. Ces régions sont incorporée à la France qui a, imposer sa culture pendant des siècles où elle à mis en place un principe de Supériorité/Infériorité avec les cultures déjà présente (a imposer sa langue le français dans l'éducation, etc..) Cette uniformisation est donc due à l'assimilation d'un territoire par une autorité plus « forte ». C'est donc indépendant du choix de la culture présente historiquement. On retrouve aujourd'hui d'ailleurs une nouvelle tendance, celle de l'apprentissage de la culture régionale (langue enseignée dans les écoles, renouveaux des « jeunes » pour les traditions régionales et attachement fort à la région d'origine. C'est un symbole du « rejet de l'uniformisation » , uniformisation qui a été imposée.

A l'échelle internationale, il est important de montrer que la culture s'est historiquement basée sur les différentes religions. On va retrouver des cultures sensiblement identiques pour les pays occidentaux à tendance chrétienne, des cultures identiques dans les pays orientaux à tendance musulmane, etc. Ce principe est d'ailleurs excellemment bien montré dans l'ouvrage de Samuel P. Huntington : « Le Choc des civilisations ».

On a donc tendance, avec le processus de mondialisation (= culturelle, a différencier de globalisation = économique) à appréhender le monde avec une culture uniformisée avec l'assimilation de « toutes » cultures à la culture occidentale, au même mode de vie et particulièrement l' « American Way of Life » (=mode de vie américain). Cependant, ceci est surtout valable pour les pays de cultures occidentales, on assiste à un total rejet des cultures qui sont « autres ». Et c'est d'ailleurs source très souvent de conflits, qu'ils soient religieux ou d'autre forme. On prendra pour exemple les guerres acharnée au moyen orient entre Juif et Musulmans. Ou encore entre habitants du Tibet et autorité Chinoises. Ces cultures se repoussent et nous ne sommes plus dans une optique d'uniformisation mais d'attachement à sa culture historique.

On peut donc dire qu'à grande échelle ou à échelle plus petite, les cultures tiennent de plus en plus à rester bien différenciées les unes des autres. A l'inverse d'une uniformisation générale des cultures.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)
A l'échelle nationale, en prenant l'exemple de la France, la culture sera principalement différentiée à travers des cultures régionales (Basque, Corse, Bretonne,..). Ces cultures se différencient historiquement par des variations de langues, de traditions et coutumes

Ces régions sont incorporée à la France qui a, imposer sa culture pendant des siècles où elle à mis en place un principe de Supériorité/Infériorité avec les cultures déjà présente (a imposer sa langue le français dans l'éducation, etc..) Cette uniformisation est donc due à l'assimilation d'un territoire par une autorité plus « forte ». C'est donc indépendant du choix de la culture présente historiquement. On retrouve aujourd'hui d'ailleurs une nouvelle tendance, celle de l'apprentissage de la culture régionale (langue enseignée dans les écoles, renouveaux des « jeunes » pour les traditions régionales et attachement fort à la région d'origine. C'est un symbole du « rejet de l'uniformisation » , uniformisation qui a été imposée.

Il est clair que la langue est un baromètre culturel. Les langues régionales sont mortes.

Le phénomène de mode tendant à envoyer des enfants dans des écoles enseignant la langue regionale de type Diwan en Bretagne ne suffit pas à faire survivre celle-ci.

Leur nombre est trop peu important ainsi que celui des enfants inscrits pour permettre la survie de la langue: dans 100 ans, plus personne ne parlera breton.

Quid dans 200 ans?

A l'échelle internationale, il est important de montrer que la culture s'est historiquement basée sur les différentes religions. On va retrouver des cultures sensiblement identiques pour les pays occidentaux à tendance chrétienne, des cultures identiques dans les pays orientaux à tendance musulmane, etc. Ce principe est d'ailleurs excellemment bien montré dans l'ouvrage de Samuel P. Huntington : « Le Choc des civilisations ».

On a donc tendance, avec le processus de mondialisation (= culturelle, a différencier de globalisation = économique) à appréhender le monde avec une culture uniformisée avec l'assimilation de « toutes » cultures à la culture occidentale, au même mode de vie et particulièrement l' « American Way of Life » (=mode de vie américain). Cependant, ceci est surtout valable pour les pays de cultures occidentales, on assiste à un total rejet des cultures qui sont « autres ». Et c'est d'ailleurs source très souvent de conflits, qu'ils soient religieux ou d'autre forme. On prendra pour exemple les guerres acharnée au moyen orient entre Juif et Musulmans. Ou encore entre habitants du Tibet et autorité Chinoises. Ces cultures se repoussent et nous ne sommes plus dans une optique d'uniformisation mais d'attachement à sa culture historique.

On peut donc dire qu'à grande échelle ou à échelle plus petite, les cultures tiennent de plus en plus à rester bien différenciées les unes des autres. A l'inverse d'une uniformisation générale des cultures.

L'exemple des guerres de religion me semble au contraire démontrer que l'avenir tend vers l'uniformalisation des cultures voir même d'une universalisation.

Ces guerres n'ont pour seul but que l'assise d'une culture sous une autre.

L'histoire de l'idéologie chretienne le montre bien: les croisades n'avaient pour seul but que l'évangélisation, détruisant les cultures animistes, brulant les non croyants traités d'hérétique, bref: la volonté d'étouffer dans l'oeuf la différence. La colonisation a d'ailleurs largement contribué à l'extinction de rites africains ancestraux.

Meme si l'on tente de résister, ce qui génére le conflit, il n'en reste pas moins qu'il y a destruction. Et pour faire cesser le conflit, les deux parties doivent faire des concessions: concessions nécéssitant une baise de la revendication culturelle qui a terme modifie la culture initiale pour tendre a son rapprochement et assimilation de l'autre culture antagoniste. Et ainsi de suite, c('est ainsi que commence le processus d'uniformisation.

Le droit encore une fois contribue également à la continuité de ce processus de déstructuration du différent: si dans nos cultures occidentales la loi du Talion est inacceptable, celle ci est parfaitement admise ailleurs, pourtant la forte réprobation, voir désormais l'interdiction et la répréssion d'une telle pratique culturelle au niveau international conduit les pays l'exécutant de manière traditionnelle a en cesser l'application tant pour des raisons diplomatiques qu'économiques.

Tous ses éléments mis bout à bout sont d'autant de facteurs qui sur le long terme conduisent à une normalisation comportementale à l'echelle planétaire.

Modifié par Elaïs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
I_Love_Myself Membre+ 7 363 messages
Vendeur de rêve‚ 28ans
Posté(e)

Tout d'abord désolé pour le retard de ma réponse :smile2:

Il est clair que la langue est un baromètre culturel. Les langues régionales sont mortes.

Le phénomène de mode tendant à envoyer des enfants dans des écoles enseignant la langue régionale de type Diwan en Bretagne ne suffit pas à faire survivre celle-ci.

Leur nombre est trop peu important ainsi que celui des enfants inscrits pour permettre la survie de la langue: dans 100 ans, plus personne ne parlera breton.

Quid dans 200 ans?

Je ne suis pas d'accord quand tu dis "les langues régionales sont mortes". Comme je l'ai dit, les langues régionales ont étaient écrasée par la langue nationale qui a été imposée à ces régions. Elles ne sont pas mortes et se sont seulement faites étouffée. On assiste même à un grand retour de ces langues. De plus en plus d'écoles maternelles/primaire proposent des cours de langues régionales, chose que l'ont ne voyait pas il y a 10ans. Et les langues comme le latin ne sont quasiment plus enseignées.

Certes pour ces écoles il ne s'agit pas d'un assez grand nombre et ne font pas la majorité, mais ca monte, et donc pas négligeable.

L'exemple des guerres de religion me semble au contraire démontrer que l'avenir tend vers l'uniformalisation des cultures voir même d'une universalisation.

Ces guerres n'ont pour seul but que l'assise d'une culture sous une autre.

L'histoire de l'idéologie chretienne le montre bien: les croisades n'avaient pour seul but que l'évangélisation, détruisant les cultures animistes, brulant les non croyants traités d'hérétique, bref: la volonté d'étouffer dans l'oeuf la différence. La colonisation a d'ailleurs largement contribué à l'extinction de rites africains ancestraux.

Le fait même qu'il y est des guerres montrent bien que les gens sont prêt à "tout" pour défendre leur culture. Sinon nous aurions une gouvernance mondiale depuis quelques décennies déjà..

Les croisades et leur but d'évangélisation ont relativement échouée, elle n'ont fait qu'alimenter le rejet des autres cultures. Et d'empêcher l'uniformisation..

Le droit encore une fois contribue également à la continuité de ce processus de déstructuration du différent: si dans nos cultures occidentales la loi du Talion est inacceptable, celle ci est parfaitement admise ailleurs, pourtant la forte réprobation, voir désormais l'interdiction et la répréssion d'une telle pratique culturelle au niveau international conduit les pays l'exécutant de manière traditionnelle a en cesser l'application tant pour des raisons diplomatiques qu'économiques

On pourra prendre en compte le 2nd Amendement des la constitution des Etats-Unis pour illustré l'exemple. Le principe même du port d'armes est quelque chose de culturel chez eux. Pour beaucoup de monde il est impensable de le supprimer. Pourtant dans une culture occidentale européenne, c'est une loi qui parait insensée! et pourtant on voit bien que dans une même culture, il y a des divergences dont chaque individu tiens et ne pas uniformisée. Sur beaucoup de points les différents pays n'imaginent même pas se conformer à une règle parce que: les autre font comme ça.. Ca montre bien la volonté des sociétés à rester différentes les unes des autres.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)
Tout d'abord désolé pour le retard de ma réponse ;)

Pas de problème ;)

Je ne suis pas d'accord quand tu dis "les langues régionales sont mortes". Comme je l'ai dit, les langues régionales ont étaient écrasée par la langue nationale qui a été imposée à ces régions. Elles ne sont pas mortes et se sont seulement faites étouffée. On assiste même à un grand retour de ces langues. De plus en plus d'écoles maternelles/primaire proposent des cours de langues régionales, chose que l'ont ne voyait pas il y a 10ans. Et les langues comme le latin ne sont quasiment plus enseignées.

Certes pour ces écoles il ne s'agit pas d'un assez grand nombre et ne font pas la majorité, mais ca monte, et donc pas négligeable.

Ce n'est malheureusement qu'une impression I love myself.

Claude Hagège, linguiste, estime pour sa part qu'une langue disparait tous les 15 jours dans le monde. Cela en fait 25 par an.

Autrement dit, à ce rythme, le monde aura perdu dans un siècle la moitié de son patrimoine linguistique, et sans doute davantage à cause de l'accélération due aux moyens de communication dont je parlais dans mon post précédent.

Un rapport de l'UNESCO de 2002 confirme les études de Claude Hagège. Notre siècle verra de 50 % à 90 % des langues parlées disparaitrent. C'est-à-dire de 3000 à 4000 langues!

En Europe, sur 123 langues recensées ( le continent le moins menacé, en plus !! :smile2: ), on compte 9 langues mortes, 26 agonisantes et 38 en danger...! ;)

L'étude de l'UNESCO , rapporte que pas moins de 5500 langues sur 6000 disparaîtront d'ici un siècle et seront devenues des langues mortes au même titre que le latin et le grec ancien.

Cela signifie que 90 % des langues actuelles seront liquidées au cours de ce siècle.

Un linguicide!!!

Le pire, c'est qu'on ne le remarquera peut-être même pas, persuadé de nos persuasions!

Voici différents liens confirmant mes dires pour les plus sceptiques et infirmant les tiens sur ce point.

http://portal.unesco.org/culture/fr/files/...s%2Blangues.pdf

http://www.fsa.ulaval.ca/personnel/vernag/...inguistique.htm

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?N...amp;Cr1=culture

Le fait même qu'il y est des guerres montrent bien que les gens sont prêt à "tout" pour défendre leur culture. Sinon nous aurions une gouvernance mondiale depuis quelques décennies déjà.

Mais nous avons une gouvernance mondiale depuis quelques décennies!

Qu'est-ce que l'OTAN , l'union européenne, l'Organisation des Nations Unies, le G 8 d'après toi?

Les croisades et leur but d'évangélisation ont relativement échouée, elle n'ont fait qu'alimenter le rejet des autres cultures. Et d'empêcher l'uniformisation.

Le croisades et la colonisation ont largement contribué a l'extinction des langues d'ailleurs, elles ont profondément modifiés les frontières, profondement modifiées les identités individuelles ( cf topic de grenouille verte sur les stigmates de l'esclavage) et au travers cela indéniablement commencé le détricotage des cultures.

On pourra prendre en compte le 2nd Amendement des la constitution des Etats-Unis pour illustré l'exemple. Le principe même du port d'armes est quelque chose de culturel chez eux. Pour beaucoup de monde il est impensable de le supprimer.

Qui " beaucoup de monde"?

Pourtant dans une culture occidentale européenne, c'est une loi qui parait insensée! et pourtant on voit bien que dans une même culture, il y a des divergences dont chaque individu tiens et ne pas uniformisée. Sur beaucoup de points les différents pays n'imaginent même pas se conformer à une règle parce que: les autre font comme ça.. Ca montre bien la volonté des sociétés à rester différentes les unes des autres.

Et pourtant n'est ce pas parce que les américains mange du Mac Do que nous en mangeont?

Le mimétisme est inhérent à l'homme, c'est d'ailleurs comme cela que l'individu se construit et commence son apprentissage primaire.

On ne peu absolument l'occulter et c'est d'ailleurs bien parce que les musulmans ne font pas comme les juifs et vice versa qu'ils ne parviennent pas a s'entendre souhaitant convertir l'autre a son comportement et ses croyances.

L'uniformisation des cultures ne peut evidement se concevoir du jour au lendemain, c'est un processus qui prend du temps, qui va doucement mais surement et inexorablement au regard de la combinaison des différents facteurs que j'ai déja évoqué .

Modifié par Elaïs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité donjuan
Invité donjuan Invités 0 message
Posté(e)

Victoire d'Elaïs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité donjuan
Invité donjuan Invités 0 message
Posté(e)

Sujet ouvert.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mu39 Membre 558 messages
Forumeur forcené‚ 37ans
Posté(e)

Je voulais seulement préciser qu'une langue morte est une langue qui n'évolue plus!

Une langue morte est donc une langue que l'on continue a parler mais dans des contexte bien précis et plus en vie courante!

Les chiffres de l'UNESCO sont très intéressants. Seulement il serait bon de distingués langue et dialecte!

Sinon heureusement que les cultures ne sont pas que langue!

Je pense que le monde mercantile où nous vivons met en danger les cultures dans une volonté d'uniformisation à des but lucratifs!

Mais sur ce qui est du fond je reste sceptique.

Nous chérissons nos identités culturelles, grâce à elles nous sommes un individu dans un groupe reconnu!

Il suffit de regarder les débats sur les métissages, ou les identités!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant