Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
29390_sakog8.jpg

Vu de l'étranger : les cent visages de Sarkozy


Samedi 27 Décembre - 13:42

"Cheval fougueux", "frère de sang", "touche-à-tout" ou "brillant", le président français irrite ou charme les dirigeants étrangers sans distinction de couleur politique.

Nicolas Sarkozy lors du sommet du G8 au Japon avec (de gauche à droite) le Premier ministre britannique Gordon Brown, le Premier ministre canadien Stephen Harper, le président des Etats-Unis George W. Bush, le président russe Dmitri Medvedev, le Premier ministre japonais Yasuo Fukuda, la chancelière allemande Angela Merkel, le président du Conseil italien Silvio Berlusconi et le président de la Commission européenne José Manuel Barroso.




Un an et demi après son arrivée à l'élysée, l'image de Nicolas Sarkozy à l'étranger a changé. Son activisme invétéré, ses initiatives intempestives, son style direct, ses résultats surprenants ont fait dire que "La France [était] de retour". Pour le meilleur ou pour le pire, tant les prises de position du chef de l'état en épatent certains, en irritent d'autres, quelquefois les deux en même temps. Où en est-on à l'aube d'une nouvelle année qui verra Nicolas Sarkozy quitter une présidence européenne très porteuse pour lui, tant il a utilisé à fond la légitimité que lui donnait le leadership des Vingt-Sept pour agir ? Revue de détail.


Vu d'Afrique - Un soupçon de racisme

Le discours prononcé par Sarkozy à Dakar en juillet 2007 a laissé des traces délétères. L'ex-président du Mali, Oumar Konaré, confie en privé : "Le discours de Nicolas Sarkozy rappelle des déclarations fort anciennes, d'une autre époque. Je suis certain que le président souhaite la rupture. Il faut l'aider. Mais, pour cela, il a besoin de mieux connaître l'Afrique." Plus sévère encore, la réaction d'Abdoulaye Wade, président du Sénégal : "Il arrive qu'un président soit victime - passez-moi l'expression - de son nègre." Une allusion à l'auteur de la prose du chef de l'état, son conseiller Henri Guaino.

Vu d'Ankara - La Carlamania

Ce que les Turcs préfèrent chez Nicolas Sarkozy, c'est son épouse : "Elle est plus populaire que son mari", affirme le maire AKP de Gaziantep, dans le sud-est du pays, pour justifier qu'un portrait géant de Carla Bruni trône dans la "salle française" de son futur musée de la Guerre consacré à l'occupation de la ville par les Français en 1920. L'élite francophile d'Istanbul se lamente en revanche sur la distance prise par le Président avec la Turquie au sujet de son entrée dans l'Europe, alors que le chef de l'état est petit-fils d'un médecin de Salonique, Benedict Mallah, né citoyen ottoman. Cela n'a pas empêché Sarkozy et le Premier ministre Erdogan de se découvrir des points communs, lors de leur rencontre à Damas puis lors de la crise géorgienne.

Vu de Berlin - Le coup du mépris

Sarkozy agace et déconcerte en Allemagne. Pour Angela Merkel, il est à l'antipode de cette valeur qui constitue le socle de la politique allemande : la fiabilité. D'où une multitude de surnoms collés à Sarkozy sur l'autre rive du Rhin : "hyperprésident", "bulldozer", "touche-à-tout", "égomane", "assoiffé de pouvoir", "lapin Duracell". Résumé par un proche de la chancellerie : "C'est un énervé qui ne tient pas en place." Le ministre des Finances Peer Steinbrück ne le supporte pas : "Toutes les propositions faites au niveau européen par le président de l'UE aboutissent à ce que l'Allemagne paie." La dernière initiative contestée du Président - réunir à Londres un présommet à trois, sans l'Allemagne - a également arraché au ministre des Affaires étrangères un commentaire cinglant : "Ce n'est pas vraiment joli, joli."


Par Sylvie Pierre-Brossolette avec les correspondants du Point
Suite de l'article...
Source: lepoint.fr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

madame ikse Membre 119 messages
Forumeur inspiré‚ 67ans
Posté(e)

il est si minus, l'inferieur, qu'il lui faut monter sur une pelouse surelevee de 20 cm.

mais ses ennemis ont tout compris, laissons-le de cote!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant