L'affaire Seznec


Lex Membre 85 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)
SEZNEC-20050124.jpg

Le parquet requiert la révision de l'affaire Seznec


24 Janvier 2005 - 16h19

Le parquet général a requis la révision de la condamnation pour meurtre en 1924 de Guillaume Seznec, célèbre dossier criminel sur lequel le doute plane depuis 80 ans.


"Treize requêtes en révision ont déjà été rejetées, je veux espérer que cette quatorzième requête sera favorablement accueillie et c'est en ce sens que je vais requérir", a dit l'avocat général devant la commission de révision des condamnations pénales.

Cette commission, qui mettra sa décision en délibéré, a été saisie en mars 2001 par la ministre de la Justice de l'époque, Marylise Lebranchu, élue du Finistère, département d'origine du condamné.

Elle peut soit rejeter la requête, soit saisir la Cour de cassation, seule habilitée lorsqu'elle siège en Cour de révision à "décharger la mémoire des morts", c'est-à-dire à blanchir Guillaume Seznec, sans nouveau procès.

Dans la matinée, la présidente de la commission, Martine Anzani, avait fait état d'éléments qui affaiblissent la thèse de l'erreur judiciaire.

Elle a lu à l'audience les conclusions de deux expertises réalisées en 2004 sur les deux principales pièces à conviction du dossier d'accusation de l'époque, des faux actes de ventes imputés à Guillaume Seznec et une machine à écrire.

Dans les deux expertises, les conclusions vont dans le sens d'une culpabilité de Guillaume Seznec.

La première conclut en effet que les faux actes de vente ont bien été tapés sur une machine à écrire saisie à son domicile.

La seconde établit après examen de photos que la machine à écrire en question est bien du même type que celle qui a été présentée au procès, contrairement à ce qu'affirmait un témoin apparu tardivement, dans les années 1990.

TEMOIGNAGES INCERTAINS

Guillaume Seznec, négociant en bois à Morlaix (Finistère), a été condamné aux travaux forcés à perpétuité le 4 novembre 1924 pour le meurtre d'un conseiller général, Pierre Quémeneur, un ami avec lequel il avait pris la route de Paris le 25 mai 1923 et dont le corps n'a jamais été retrouvé.

Guillaume Seznec a toujours clamé son innocence. Après 20 ans de bagne à Cayenne (Guyane), il a été gracié en 1947 et il est revenu en France où il est mort en 1954.

La cour d'assises, pour laquelle Guillaume Seznec avait agi pour s'approprier un domaine appartenant à Quémeneur, s'appuyait sur de faux actes de vente et la machine à écrire saisie à son domicile.

Dans sa requête, Marylise Lebranchu a produit deux éléments qui, selon elle, laissent penser à une machination policière contre Guillaume Seznec.

Ces témoignages mettent en cause l'inspecteur Pierre Bonny, un des enquêteurs de 1924. La présidente Martine Anzani a cependant fait remarquer à l'audience que le nom de ce policier n'apparaissait que sur deux procès-verbaux du dossier, ce qui relativise son rôle dans l'enquête.

Le premier témoignage est celui d'un homme auditionné en 1949 et 1956, qui disait avoir entendu, alors qu'il se trouvait dans les toilettes d'un café, le policier Bonny et un autre homme évoquer un meurtre.

Le second témoignage est celui d'une ex-déportée, Colette Noll. Elle déclare que le prétendu "vrai" coupable désigné par Seznec, un dénommé Gherdi, avait travaillé avec l'inspecteur Bonny dans la "Gestapo française" sous l'Occupation, ce qui accréditerait l'idée d'une machination.

La présidente Anzani a fait état des investigations approfondies menées à partir de ce témoignage depuis 2001, qui n'établissent pas avec certitude la proximité Gherdi-Bonny.

Elle a souligné que les recherches faites sur le mystérieux Gherdi n'avaient rien apporté sur son éventuelle implication dans le crime.




Source: Reuters

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Styfix Membre 741 messages
Forumeur forcené‚ 34ans
Posté(e)

J'ajouterais que le petit fils de Guillaume Seznec, Denis Seznec se bat toujours depuis longtemps pour faire eclater la vérité. Il a écris quelques livres a ce propos.

Je l'ai renconté lors d'un salon du livre en Bretagne (ou il m'a signé un autographe) il y a 10 ans environ, salon ou il etait l'invité principal deja.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant