Alfred et Emily


grododo Membre 2 344 messages
Forumeur alchimiste‚ 33ans
Posté(e)
516yfMjp2tL._SL500_AA240_.jpg

Alfred et Emily




Doris Lessing est née en Perse en 1919 et a vécu une grande partie de son enfance en Rodhésie du Sud (Zimbabwe). Devenue célèbre dès son premier livre, Vaincue par la brousse (1950), elle est aussitôt apparue comme un écrivain engagé aux idées libérales. Prix Nobel de littérature 2007, elle est l'auteur d'une quarantaine d'ouvrages dont le fameux Carnet d'or (prix Médicis étranger). Chez Flammarion, elle a entre autres publié Les Grand-mères (2005), Un enfant de l'amour (2007) et Vaincue par la brousse (2007).

Auteur: Doris Lessing
Editeur: Flammarion
Genre:
Nombre de Pages: 284

Synopsis Pendant la Première Guerre mondiale, Alfred Taylor, blessé à la jambe par des éclats d'obus, fut amputé et obligé de porter une jambe de bois ; sa femme, Emily McVeagh, soigna pendant quatre ans les blessés de la guerre en tant qu'infirmière en chef du St Georges's Hospital. Alfred et Emily eurent une fille, Doris Lessing, prix Nobel de littérature 2007. Lessing nous propose un livre en deux temps : d'abord la vie qu'elle imagine pour ses parents si la guerre n'avait pas eu lieu, puis la réhabilitation des faits, détails biographiques et photos à l'appui. Et si l'autobiographie n'était rien d'autre qu'une fiction ? Dans Alfred et Emily, Lessing se fait à la fois auteur et critique de son oeuvre.

Notre Avis La Grande Guerre a bouleversé tant d'existences comme celle d'Alfred Taylor et Emily McVeagh, les parents de Doris Lessing. Ce sont ces vies réquisitionnées que tente de réhabiliter l'auteur, dans un ouvrage en deux temps, à mi-chemin entre fiction et réalité. S'il s'inspire de détails authentiques, ¿Alfred et Emily' n'a rien d'une biographie poussiéreuse : c'est une fable audacieuse, portée par une mise en scène digne des plus grands drames. D'une écriture distinguée, Doris Lessing restitue l'ambiance de l'Angleterre post-edwardienne. Respectueuse d'une certaine tradition, elle rend compte des usages et autres règles de bienséance sans omettre d'en pointer les aberrations et compose des personnages au tempérament fort et fier. A peine la vie commence-t-elle pour ces jouvenceaux pleins de fougue que le ton vire à la nostalgie des illusions perdues. Il semble leur manquer l'ingrédient nécessaire à leur accomplissement, comme si le destin les rattrapait là où ils avaient été épargnés. Alors les conflits et leur lot de souffrance seraient-ils nécessaires à la plénitude des hommes ? La seconde partie du roman est plus décousue, introspective, plus cinglante aussi. D'anecdotes en souvenirs d'enfance, l'auteur sonde les relations parents / enfants. Par une rébellion tardive, elle exprime ses rancoeurs et avoue son regret de n'avoir pas su entendre ceux qui l'ont mise au monde. Doris Lessing célèbre le pouvoir de l'imagination et déploie son talent pour réécrire l'histoire de ses parents. Sans doute le plus beau des hommages.


Notre Note : /5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Kinwena Membre+ 4 724 messages
Patate fossilisée‚ 30ans
Posté(e)

Ca me plaît bien ça... Je le garde dans un coin de la tête...

Merci grododo :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant