«Je garde de bons souvenirs de l'OTS, c'est terrible»


Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
vd_article.jpg

«Je garde de bons souvenirs de l'OTS, c'est terrible»


Dimanche 19 octobre - 13:18

Un ex-dignitaire du Temple solaire décrit ce qu'il y a vécu dans un livre à paraître fin octobre. S'il a échappé aux massacres, c'est parce qu'il avait été désigné pour perpétuer l'Ordre. Mais l'OTS est bel et bien mort





Charles Dauvergne a passé quinze ans au service du Temple solaire. Il lui a fallu sept ans de psychothérapie et un livre pour en sortir. L'ex-dignitaire de l'OTS, ordonné prêtre dans l'Ordre, responsable des cérémonies, raconte son parcours au sein de l'organisation dès 1979 et jusqu'à la tragédie en 1994, à travers sa structure, ses luttes de pouvoir, sa quête mystique et surtout financière, ses rituels et ses supercheries. Pour lui, c'est sûr, le Temple s'est sabordé lui-même, sans aucune intervention extérieure.

De ces années de «folies» et d'«illusions», le Breton garde étrangement de «bons souvenirs». Choquant. «Dans l'Ordre, j'ai trouvé tout ce dont la vie m'avait privé, justifie-t-il d'une voix passionnée, depuis sa maison bretonne. Je ne pouvais pas vivre sans lui. Le monde extérieur était une souffrance.» L'OTS était devenu son refuge, sa famille et sa maison. Il y a rencontré sa femme, s'est marié et a baptisé ses enfants selon les rites empruntés à l'Eglise catholique et orthodoxe. Chaque soir, il a médité durant une?heure, dans un sanctuaire bricolé dans sa cave. Tous les quinze jours, il a participé aux réunions de la Commanderie pour monter en grade. «Quand Luc Jouret (l'un des responsables de l'OTS, ndlr) est arrivé en 1983, ça a commencé à prendre un rythme fou. Je partais les vendredis soir après le travail pour aller à Genève et je rentrais à Rennes les lundis matin.»

Le bon petit soldat a commencé à douter après une énième apparition, celle du trésor du Temple: un vulgaire coffre de corsaire sorti d'une trappe au son de la voix de Jo Di Mambro, gourou de la secte. «Foutaise!», «grossiers trucages», «supercherie». L'adepte trop fidèle est pourtant resté par lâcheté, de peur de briser son rêve.




Sophie Roselli
Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant