URGENT La condition des écrivains au XVIIIeme


mama187 Membre 11 messages
Forumeur balbutiant‚ 28ans
Posté(e)

Bonjour!

Voilà je suis en 1ère, et j'ai un exposé à faire pour mercredi sur la conditions des écrivains au XVIIIeme siècle! J'ai trouvé mes grandes parties qui seront:

1-Salons et cafés

2-édition et censure

3-Productions littéraires

Mais j'ai beau chercher au CDI, les livres ne donnent pas beaucoup d'informations, et je n'ai pas trouvé de site internet, écrivant plus de 5lignes sur ce sujet!!! Pourriez-vous m'aider s'il vous plaît?!

Merci d'avance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

mama187 Membre 11 messages
Forumeur balbutiant‚ 28ans
Posté(e)

Bonjour!

Voilà je suis en 1ère, et j'ai un exposé à faire pour mercredi sur la conditions des écrivains au XVIIIeme siècle! J'ai trouvé mes grandes parties qui seront:

1-Salons et cafés

2-édition et censure

3-Productions littéraires

Mais j'ai beau chercher au CDI, les livres ne donnent pas beaucoup d'informations, et je n'ai pas trouvé de site internet, écrivant plus de 5lignes sur ce sujet!!! Pourriez-vous m'aider s'il vous plaît?!

Merci d'avance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Nathaniel
Invité Nathaniel Invités 0 message
Posté(e)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité kaerlyon
Invité kaerlyon Invités 0 message
Posté(e)
Bonjour!

Voilà je suis en 1ère, et j'ai un exposé à faire pour mercredi sur la conditions des écrivains au XVIIIeme siècle! J'ai trouvé mes grandes parties qui seront:

1-Salons et cafés

2-édition et censure

3-Productions littéraires

Mais j'ai beau chercher au CDI, les livres ne donnent pas beaucoup d'informations, et je n'ai pas trouvé de site internet, écrivant plus de 5lignes sur ce sujet!!! Pourriez-vous m'aider s'il vous plaît?!

Merci d'avance.

j'ai eu un truc un peu dans ce style en exposé. En effet, les salons jouent un rôle prédominant dans le sens qu'ils formaient des "libertés surveillées". Tu peux prendre le cas Voltaire : auteur célébré mais dont les oeuvres ont souvent été censurées voire interdite, suivi d'un exil et Mme de Chatelet, sa maitresse, qui s'occupait d'un des plus importants salon. La production litteraire est marqué par la critique sociale (Diderot, Rousseau...) alors que le XVIIe était régi par les oeuvres antiques et les 3 U. C'est également le développement de la forme "roman", plus apte à mettre en place des situations. La censure la plus célèbre est l'encyclopédie (alors que pratiquement tous les auteurs connus du XVIIIe y collaborent). Il y a aussi les livres sortant sous des pseudos ou à l'étranger (Hollande essentiellement). Parallèlement à la censure, tu peux aborder les mécènes. Les auteurs en avaient besoin pour vivre. Tu peux aborder les monarchies éclairées puis l'étude de ces textes qui forment l'élite de la fin du XVIIIe prouvant que malgré la censure, les ouvrages étaient largement diffusés surtout dans la bourgeoisie.

Des livres de références, je ne peux t'en donner. Au cours de mes nombreux déménagements, mes cours sont depuis longtemps partis en fumée. Par contre, j'espère t'avoir donné quelques bases de recherche

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
game95560 Membre 2 689 messages
Forumeur alchimiste‚ 24ans
Posté(e)

C'est dans les salons qu'ils faisaient connaitre leur livres auprès des nobles il me semble si je me rappel bien.

Aussi la censure était très dur à l'époque pour le théâtre je crois que la pièce devait toujours se passer au même endroit sinon > censure.

Enfin il me semble j'espère je me trompe pas d'époque :snif:

Bonne chance en tout cas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mama187 Membre 11 messages
Forumeur balbutiant‚ 28ans
Posté(e)
:snif::snif: Merci beaucoup à tous! Même si internet,mise à part wikipedia, n'est pas très riche sur ce sujet, votre aide m'a été précieuse. :snif::snif::snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nerelucia Membre 12 792 messages
Forumeur alchimiste‚ 110ans
Posté(e)

Ah la mort de Voltaire à Paris !

Il était venu en visite depuis sa Suisse avec sa nièce mais le voyage l'a tué.

Le Tout-Paris défilait à son chevet et Dieu sait que celà faisait du monde.

Le plus dur a été de lui arracher un semblant de contrition, lui qui fustigeait la religion.

Belle revanche pour un proscrit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant