Aller au contenu

Cosmétiques pour bébés : "Pas de problème de santé prouvés"


Yavin

Messages recommandés

VIP, Posté(e)
Yavin VIP 32 683 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)
bebe%20%20dort.jpg

Cosmétiques pour bébés : "Pas de problème de santé publique prouvé"


Samedi 20 septembre - 11:57

[/Justifier]

[Justifier]

Un comité de médecins et de cancérologues a dénoncé jeudi lors d'une conférence de presse la distribution de "trousses de naissance" aux mamans dans les maternités. Ces mallettes contiennent toute une gamme de produits (crème, gel lavant, eau minérale, lingettes, couches, etc.) qui représente selon eux un véritable "cocktail toxique". S'agit-il là d'un problème grave de santé publique ? Lepoint.fr a joint Jean-François Narbonne, professeur de toxicologie à l'université Bordeaux 1 et expert auprès de l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments.

Lepoint.fr : Quels sont les effets sur la santé des bébés de tels produits ?

Jean-François Narbonne : Les effets de santé publique, on les connaît pour les travailleurs exposés à ces différents produits, mais pas pour les consommateurs particuliers. Qu'on se pose des questions d'accord. Mais ces gens vont plus loin que la science. Dire qu'il y a des risques de santé publique, cela n'est pas vrai. Il n'a pas été prouvé qu'il y a là un problème de santé publique. On peut en revanche orienter l'attention des gens vers des cosmétiques bios où il n'y a pas tous ces produits-là. Mais il y a aussi un problème de prix : les cosmétiques bios coûtent plus cher.

Lepoint.fr : Cela veut-il dire qu'il n'y a pas de danger pour les bébés ?
J.-F. N. : Les gens qui font ces annonces confondent danger et risque. Si une substance est dangereuse, comme par exemple un perturbateur endocrinien (NDLR, ayant un impact sur l'équilibre hormonal), on ne va pas forcément l'interdire, mais on va en limiter les usages. C'est le principe de prévention. Lorsqu'on sait un risque, comme pour un produit toxique par inhalation, on met un masque pour se protéger en fonction des valeurs d'exposition. C'est ce qu'on appelle la gestion du risque et la prévision d'impact. C'est là-dessus que travaillent les laboratoires. Un biocide qui va tuer des bactéries chez les bébés par souci d'hygiène, c'est forcément toxique. Quand vous prenez de l'eau de Javel pour tuer des bactéries, ça fait des réactions chimiques qui sont cancérigènes. C'est ce qu'on appelle le "bénéfice risque" et la question, c'est qu'elle est la valeur limite de l'utilisation d'une substance. Après, on peut toujours discuter de ces valeurs.



Propos recueillis par Clément Daniez
Suite de l'article...
Source: lepoint.fr
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×