Aller au contenu

5 septembre 1661


Invité kaerlyon

Messages recommandés

Invité kaerlyon
Invités, Posté(e)
Invité kaerlyon
Invité kaerlyon Invités 0 message
Posté(e)

Né en 1615 d'une noblesse de robe, Nicolas Fouquet se destine à une carrière ecclésiastique avant de choisir le droit. Procureur du roi en 1650, il est nommé surintendant général des finances en 1653 par Mazarin. Cette fonction lui permet d'acquérir une immense fortune mais aussi d'attiser la jalousie du jeune roi, Louis XIV.

Dans l'imagerie populaire, Louis XIV, jaloux de la fête donnée à Vaux le vicomte, fait arrêter Fouquet. Il n'en ai rien. La décision royale est bien antérieure. Lorsque Mazarin décède en mars 1661, Fouquet perd un protecteur et gagne un ennemi en la personne de Colbert, qui a l'oreille du roi. Les critiques incessantes à propos du surintendant finissent par porter ses fruits. A cela s'ajoute peut être une jalousie privée lorsque Fouquet semble s'intéresser à Melle de La Vallière. Toutefois la raison officielle est que Louis XIV se méfie de ce ministre qu'il juge trop ambitieux, à son goût pas assez strict dans la gestion des finances.

Le 5 septembre, Louis XIV, lors d'un voyage en Bretagne demande à d'Artagnan (et oui :snif: ), capitaine des mousquetaires, d'arrêter Fouquet. Les fortifications de Belle-Ile, peu de temps après la Fronde l'inquiète. Fouquet est envoyé à la Bastille en attendant son procès dont les charges sont malversations et lèse majesté. Le tribunal est composé essentiellement d'ennemis de Fouquet, notamment Colbert qui fournit les preuves de mauvaises gestions et d'enrichissements personnels. Le crime de lèse majesté est un peu plus difficile à établir. Le roi demande discrètement la peine de mort. Il est en définitive condamné au bannissement et à la confiscation de ses biens en décembre 1664. Le roi trouvant la sentence trop légère, transforme le verdict en emprisonnement à perpétuité. Il sera enfermé dans la forteresse de Pignerol et y restera jusqu'à sa mort en 1680.

Ce procès est aussi un moyen pour le jeune roi d'affirmer son autorité en suprimant la supremacie d'un ministre, notamment en ce qui concerne les finances et ainsi établir son pouvoir personnel.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
VIP, Dresseur d'ours, 49ans Posté(e)
eryx VIP 8 660 messages
49ans‚ Dresseur d'ours,
Posté(e)

Quo usque non ascendet ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité kaerlyon
Invités, Posté(e)
Invité kaerlyon
Invité kaerlyon Invités 0 message
Posté(e)
:snif: exact ....mais dure plus a été la chute :snif:
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

VIP, Dresseur d'ours, 49ans Posté(e)
eryx VIP 8 660 messages
49ans‚ Dresseur d'ours,
Posté(e)

Colbert a fait découper l'écureuil et la maxime de Fouquet sur les tapisseries pour y faire apposer sur certaine son propre totem : une couleuvre.

Armes de la maison Colbert :Colbert.gif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

VIP, Mangeur de fromage, 41ans Posté(e)
Belizarius VIP 22 812 messages
41ans‚ Mangeur de fromage,
Posté(e)

Dès qu'on touche aux finances... :snif:

Une autre légende fait aussi du masque de fer Nicolas Fouquet :snif:

Mais c'est une légende ^^

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité kaerlyon
Invités, Posté(e)
Invité kaerlyon
Invité kaerlyon Invités 0 message
Posté(e)
Dès qu'on touche aux finances... :snif:

Une autre légende fait aussi du masque de fer Nicolas Fouquet :snif:

Mais c'est une légende ^^

tu es sur ? :snif::snif:

j'ai bien visité la cellule du comte de Monte Christo :snif:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, "Contraria contrariis curantur", Posté(e)
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur",
Posté(e)

Légende urbaine pure et simple!

Fouquet ne s'est jamais caché sous le masque de fer.

Il eut un destin malheureux, mais il est inconcevable de s'élever plus haut que le Soleil...sans risquer de se brûler les ailes! :snif:

Dura lex, sed lex.

Nota bene : la devise du Surintendant était plutôt, si j'ose me permettre : " Quo non ascendam" :snif:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 37ans Posté(e)
Tsumikitty Membre 12 messages
Baby Forumeur‚ 37ans‚
Posté(e)

Il n'était pas tout blanc non plus. Et pas un fin courtisan, vu qu'il n'a pas vu le coup venir ^^.

Est-ce que quelqu'un pourrait traduire sa devise pour la non-latiniste que je suis? :snif:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité kaerlyon
Invités, Posté(e)
Invité kaerlyon
Invité kaerlyon Invités 0 message
Posté(e)

"jusqu'où ne montra t'il pas ?"

ce qui ne plaida pas en sa faveur auprès de louis XIV :snif:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité seth rotten
Invités, Posté(e)
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Bah il peut s'en prendre qu'à lui même hein. Quand on roule pour Louis V bâton croix :snif: on évite d'appliquer ce genre de devise :snif:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, "Contraria contrariis curantur", Posté(e)
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur",
Posté(e)

Pour faire ramper les hyènes, il faut frapper fort.

Les Frondeurs ont vu de quoi était capable le jeune roi.

Colbert était un excellent ministre, qui oeuvrait et vivait pour son pays.

Il a rapidement remarqué que Fouquet puisait insidieusement dans les caisses de l'Etat, pour son seul profit.

On ne peut décemment laisser le royaume entre les mains d'un tel ministre.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 37ans Posté(e)
Tsumikitty Membre 12 messages
Baby Forumeur‚ 37ans‚
Posté(e)
"jusqu'où ne montra t'il pas ?"

ce qui ne plaida pas en sa faveur auprès de louis XIV :snif:

Merci ^^. C'est sûr que c'était pas très discret comme ambition XD

Pour le fait de puiser dans les caisses, c'était une habitude à l'époque (ça l'est peut-être toujours?). A ce niveau là, il ne devait pas être pire que ceux qui l'ont précédé, non?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité kaerlyon
Invités, Posté(e)
Invité kaerlyon
Invité kaerlyon Invités 0 message
Posté(e)

Louis XIV garda rancune, certe, contre les Frondeurs mais n'a rien fait pendant la Fronde elle même (trop jeune). Quant à Fouquet, il ne puisait pas plus que les autres, en effet mais n'était pas un bon gestionnaire. Il ne voyait pas l'économie sur une longue période mais procédé par pis aller. L'association Colbert-Louis XIV fut parfaite pour le faire tomber : le premier désirait la place, le 2e ne voulait pas d'un nouveau ministre dominant à la Richelieu-Mazarin et comptait excercer son pouvoir seul. Autre précision, il ne me semble pas que la devise de Fouquet lui soit contemporaine mais plutôt choisi par un de ses ancêtres. Et ses descendant continuèrent à grimper....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, "Contraria contrariis curantur", Posté(e)
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur",
Posté(e)

Fouquet était le parfait bouc émissaire pour laver Mazarini de tout soupçon (ce dernier s'est allègrement servi dans les caisses, lui aussi!)...l'honneur fut sauve pour celui qui fut le parrain du jeune roi et l'ami de la reine mère.

Il fut bon ministre, mais son goût du luxe le perdit, car il heurta l'orgueil démesuré (mais c'est ce même orgueil qui faisait son charme... :snif: ) du Roi.

Après huit années passées à oeuvrer en qualité de Surintendant des Finances auprès de sa Majesté, Fouquet paya sa maladresse de dix-neuf années de sa vie. Et les règnes de Colbert et Le Tellier purent commencer...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 37ans Posté(e)
grododo Membre 2 344 messages
Baby Forumeur‚ 37ans‚
Posté(e)

tres interessant tout ca!

merci a vous j'ai beaucoup appris!

et notamment une chose, que le fait que je ne sois pas ambitieuse devrait m'eviter la prison! :snif:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×