Aller au contenu

3 septembre 1939


Messages recommandés

Invité kaerlyon
Invité kaerlyon Invités 0 message
Posté(e)

La France, encore choquée par la première guerre mondiale fait tout pour ne pas en subir une deuxième 25 ans plus tard. L'Angleterre réagit de même et ensemble multiplient les actes de diplomatie au point de ne rien dire lors de l'attaque des Sudettes et l'annexion de l'Autriche. Le 1er septembre, les armées du reich envahissent la Pologne sans déclaration de guerre pensant qu'une fois de plus, la France et l'Angleterre ne bougeraient pas.Le gouvernement français reçoit le 3 septembre le refus de la part du reich des négociations proposées. A 17 h, la France déclare la guerre à l'Allemagne, à la suite de l'Angleterre.

Le jour même un paquebot britannique ''Athénia'' est torpillé par un sous-marin Allemand.

En moins d'un mois, la Pologne est envahie par les armées du Reich à l'Ouest et l'armée soviétique à l'Est avant que les alliés Franco-anglais n'aient eu le temps de mobiliser les troupes. L'invasion polonaise terminée, Hitler propose la paix à l'Angleterre et à la France. Devant leur refus, le führer accusent les alliés de vouloir poursuivre la guerre. Toutefois, il avait déjà prévu un plan d'attaque de l'Europe de l'ouest : envahir la France pour soumettre l'Angleterre !

Alors que pour départ de la ''Grande Guerre'' la foule avait été enthousiaste, la déclaration du 3 septembre n'étonnait personne et la mobilisation était accepté ''parce qu'il fallait y allait''.

Commence pour la France la ''drôle de guerre'' jusqu'à la ''guerre éclair'' du 10 mai au 5 juin 1940.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

Oui, c'est une série de provocations successives qui ont amené à cette déclaration de guerre "la mort dans l'âme". La France, traumatisée par la "Grande Guerre", avait jusque là largement sous-estimé Hitler et son idéologie, mais les nombreuses annexions ont fini par faire pencher la balance.

De plus, la Pologne, très francophile, était nécessairement un enjeu bien plus marquant que les Sudètes, germanophones et assez méconnues...

Malgré tout, la France va imaginer une guerre similaire à la 1ère. Elle a fortement sous-estimé l'impact de l'aviation et des chars, malgré les avertissements de certains gradés, dont De Gaulle. On se préparait à une nouvelle guerre de tranchées quand l'Allemagne mettait en pratique le "blitzkrieg", la Guerre Eclair, basée sur la mobilité des troupes, notamment des chars.

A noter que cette journée fut aussi l'occasion de la dernière grande bataille de cavalerie, les héroïques cavaliers polonais chargeant les tanks allemands...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité kaerlyon
Invité kaerlyon Invités 0 message
Posté(e)

merci pour ce complément d'info :snif:

J'ai eu peur en voyant ton nom dans ce topic d'avoir fait une erreur historique :snif: Mais apparemment non :snif: (il faut dire que mes cours remontent quand même à quelques années :snif:)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Olivier1985 Membre 8 188 messages
Milk shaker‚ 32ans
Posté(e)

Je mentionnerai également ceci. L'Allemagne après la 1ère guerre mondiale n'avait le droit qu'à une armée limitée. Elle ne pouvait par exemple plus disposer de chars, de l'artillerie et d'une aviation militaire. De plus son armée était limitée à cent mille hommes. Il est donc incompréhensible que la France ne se soit pas préparée en voyant que l'Allemagne ne respectait plus ces contraintes militaires depuis quelques années et qu'elle avait arrêté de payer les réparations de guerre. Enfin, n'importe quelle personne ayant eu la patience de lire "Mein Kampf" aurait tout de suite compris les intentions d'Hitler qui ne sont nullement cachées dans ce livre. Pour ma part, j'en veux beaucoup à nos anciens dirigeants de l'époque pour leur naiveté.

N'hésitez pas à me reprendre si j'ai fais 1 erreur quelque part :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité kaerlyon
Invité kaerlyon Invités 0 message
Posté(e)

Je pense surtout qu'à part Churchill pour l'Angleterre et De gaule pour la France, tout les autres politiciens n'ont pas vu (ou voulu) avoir une vision claire de la situation en Allemagne. Tu fais mention de la dette de guerre. Mais cette dette fut une aberration. Elle a eu pour but de freiner le développement économique du pays et la population y a vu une sanction qu'elle n'a pas comprise. Il était facile pour un orateur habile de tirer profit de cette situation. Pour les autres gouvernements européens, il ont privilégié la diplomatie pour éviter une nouvelle guerre. Une citation de Churchill résume bien la situation :"vous avez eu le choix entre la guerre et le déshonneur. Vous avez choisi le déshonneur et vous aurez la guerre". Quant au réarmement, je me trompe peut être mais je pense que la monté du communisme a joué un rôle dans la décision de laisser l'Allemagne se "protéger".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×