Aller au contenu

Popocatepetl et Iztaccihuatl


Yiauthli

Messages recommandés

VIP, 38ans Posté(e)
Yiauthli VIP 4 197 messages
Baby Forumeur‚ 38ans‚
Posté(e)
elpopo.htm_txt_legende%20el%20popo.gif

Popocatepetl et Iztaccihuatl


Mardi 02 septembre - 07:51

Le Mexique a été le témoin de légendes les plus variées, qui exaltent sa grandeur.

L'une d'elles est celle qui relate l'idylle de ces deux géants éternisés par les neiges des cieux que sont les deux volcans : l' Iztaccihuatl et Le Popocatepetl.




Iztaccihuatl (la femme endormie) et Le Popocatepetl.
Iztaccihuatl_and_Popocatepetl_by_DaneoO.jpg
En ce temps là, depuis la migration des Mexicas jusqu'à leur arrivée dans la vallée de l'Anahuac, les montagnes n'avait pas encore atteint leur forme éternelle auprès de la grande TENOCHTITLAN. C'est dans celle-ci que naquit une belle princesse nommée Mixtli, fille unique de Tizoc, le Tlatoani "Empereur" des Mexicas.

Mixtli était courtisée par d'innombrables nobles parmi lesquels un nommé Axooxco, un homme cruel et sanguinaire qui réclamait la main de Mixtli, mais le c¿ur de la princesse appartenait à un guerrier appelé Popoca qui était parti au combat pour conquérir le titre de Chevalier-Aigle et ainsi disputer la main de Mixtli à Axooxco.

Dès qu'elle sut son aimé en danger, Mixtli pensant à l'impossibilité de son amour, se donna la mort sans imaginer que Popoca revenait triomphant. En voyant son aimée morte, Popoca prit le corps inerte dans ses bras, se dirigea vers la montagne et là resta accroupi à ses pieds, pensant que la neige pourrait la sortir de son sommeil et qu'ils seraient alors unis pour la vie.

Les Dieux, affectés par cet amour profond et tragique, ont immortalisé cette idylle. Popocatépetl et l'Iztaccihuátl étaient le siège des temples de Tláloc, le dieu de la pluie, et de Chalchiuhtlicue, déesse de l'eau des lacs, des fleuves et de la mer. Elle, la femme blanche de l'éternel rêve, est l'IZTACCÍHUATL ; lui, noble et courageux qui surveille toujours et encense le rêve de la Princesse Aztèque, il est le POPOCATéPETL.

popocatepetl.jpgiztlaccihuatl.jpg

Depuis lors les volcans IZTACCÍHUATL (femme endormie) 5230 m, et le POPOCATéPETL (montagne qui fume) 5465 m sont des compagnons inséparables qui s'érigent dominant la ville de Mexico et forment à l'horizon l'image des deux amants entrelacés et réunis à jamais pour l'éternité.
240px-Mexico_Popocatepetl.jpg


Yiauthli, speciale dedicace a Lore
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Invité Kerridwenn
Invités, Posté(e)
Invité Kerridwenn
Invité Kerridwenn Invités 0 message
Posté(e)

c'est beau , merci , encore ,encore , encore :snif:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

VIP, 38ans Posté(e)
Yiauthli VIP 4 197 messages
Baby Forumeur‚ 38ans‚
Posté(e)

700px-Izta_Popo_desde_Puebla.jpg

Pour les hispanophones, le poeme double de Jose Perez Landin:

IZTACCÍHUATL

Desnuda, entre la nieve de la cumbre,

que salpica tu cuerpo de alabastros,

provocas la lujuría de los astros

que iluminan tu eterna reciedumbre.

Entre Idilo de nubes y montañas,

entre los riscos de la cumbre enhiesta

ocultan tu hermosura deshonesta

el loco palpitar de tus entrañas.

Y duermes toda blanca, toda inerte,

desafiando los siglos y la altura

y encajas en el cielo tu figura

como un símbolo eterno!…¡el de la muerte!

POPOCATéPETL

Si, guerrero inmortal, ahí la tienes

blanca e inmóvil como el propio hielo

en vano es la tortura de tus sienes

pidiendo a dios que la despierta el cielo .

Inútil tu llamar, no está dormida

pues ni al conjuro de tu amor despierta.

Sigue agachado como bestia herida

Y bebe la nostalgia de tu muerta.

No escucharon los ámbitos tu ruego

ni dios quiso escuchar tu ronco grito,

seguirás con tus lagrimas de fuego

Regando de dolor el infinito.

Ing. José Pérez Landín

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×