Un médicament anti-obésité sous surveillance


Wild VIP 3 879 messages
Lonesome Cowboy‚ 32ans
Posté(e)
h_9_ill_1085336_acomplia.jpg

Acomplia : prescription sous haut contrôle


Mercredi 20 Août - 10:08

Ce devait être un médicament à succès, mais il fait désormais l'objet d'une surveillance renforcée.



Cet été, l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a publié, sur son site, après un an de commercialisation, le bilan de pharmacovigilance du médicament anti-obésité rimonabant (Acomplia). Sur un total de 160 000 patients traités, un millier de cas d'effets indésirables ont été recensés, dont une bonne moitié de troubles psychiatriques, surtout de type dépressif. La surveillance des patients sous traitement est donc renforcée.

Le rimonabant est le premier d'une nouvelle classe de médicaments, les antagonistes des récepteurs cannabinoïdes (sur lesquels se fixe le principe actif du cannabis). Il bloque spécifiquement certains récepteurs cannabinoïdes, présents dans le système nerveux, mais également dans le tissu graisseux que notre corps utilise pour contrôler l'ingestion d'aliments.

POUR ADULTES OBéSES
En Europe, le rimonabant a reçu une autorisation de mise sur le marché pour traiter, en association à un régime et à de l'activité physique, des adultes obèses, avec un indice de masse corporelle IMC (rapport poids, divisé par la taille en mètre au carré) supérieur ou égal à 30 kg/m2, ou présentant un surpoids (IMC supérieur ou égal à 27 kg/m2) associé à des facteurs de risque tels qu'un diabète de type 2 ou des taux de lipides anormaux dans le sang.

Parti pour être un blockbuster, dont le chiffre d'affaires dépasse le milliard de dollars, le rimonabant a vu sa carrière internationale enrayée par la décision, en juin 2007, d'un comité d'experts mandaté par l'Agence américaine du médicament, la Food and Drug Administration, se prononçant à l'unanimité contre la mise sur le marché d'un médicament qu'il n'estime "pas sûr".

Le même mois, l'Agence européenne du médicament (EMEA) engageait "une réévaluation de l'ensemble des données disponibles portant sur les effets psychiatriques d'Acomplia depuis sa mise sur le marché européen". En juillet 2007, l'EMEA concluait que la balance entre le bénéfice apporté par le médicament aux malades et le risque qu'il présente restait positive, mais recommandait de contre-indiquer ce médicament chez les patients souffrant de dépression caractérisée ou traités par un antidépresseur.

Les bénéfices thérapeutiques du rimonabant sont bien réels, selon l'EMEA. Dans un rapportactualisé en octobre 2007, l'Agence indiquait qu'"après une année la perte de poids de tous les patients ayant reçu Acomplia était supérieure à celle de ceux sous placebo (substance sans effet pharmacologique) : ils avaient perdu en moyenne 4,9 kg de plus que ceux sous placebo, sauf dans le cadre de l'étude sur les patients diabétiques, la différence relevée ayant été de 3,9 kg. Le médicament a également permis de réduire le risque de reprise de poids"...


Suite de l'article...
Source: Le Monde

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

petitepuce60440 Membre 159 messages
Forumeur inspiré‚ 35ans
Posté(e)

Ouai :snif:

je sais pas trop quoi en penser :snif:

Est ce que c'est bien pour moi ou pas se traitement ??

Car il y a quand même des gros effets secondaire :snif: (la dépression c'est pas le mieu comme effet secondaire)

Je suis hésitante :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant