laissez votre imagination parler...


kayla Membre 423 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

Ici commence une histoire, chacun y apportera une suite cohérente afin de faire une sorte de mini contes... :snif: vous pourrez y raconter une partie de votre histoire personnelle, ou de pure invention.

Je commence par un "il était une fois":

Il était une fois, une jeune fille, issue de famille modeste.Son enfance a été banale, comme toutes les petites filles, avec ses joies et ses peines, jusqu'à ce qu'elle ateigne l'âge de l'adolescence. Arrivée à cette période, elle découvrit un lourd secret de famille que personne n'aurait soupçonné jusqu'alors....

A vos plume...

a court d'imagination???

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Eoghann Membre 232 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)

Mais revenons un peu en arrière...

Notre jeune fille, Wendy vivait avec son père, sa mère et son grand frère dans une petite maison de bois posée sur une colline dominant un petit village. C'était un village typique de la région : petites cabanes délabrées, rues boueuses et chiens errants. La pauvreté avait envahi les rues. Elle prenait aujourd'hui même ceux qui la veille étaient riches. Depuis la disparition du roi, les choses s'étaient aggravées. Des bandes de pirates avaient confisqué les océans, des troupes de mendiants s'étaient appropriés les routes. Des seigneurs locaux agissaient maintenant en vrais monarques, rançonnant les habitants, les réduisant en esclavage lorsqu'ils ne pouvaient payer.

La famille de Wendy avait su rester du côté des payeurs grâce au travail du Cairru, le père de Wendy. Il possédait la moitié des champs entourant le village et les faisait labourer par certains des villageois, leur évitant ainsi les chaînes. Hera, sa femme était une tisserande et ses tissus se vendaient jusqu'a Souffledeste, le port en contrebas du village. Gary, forcé de travailler les champs avec son père, ne voulait pas de cette vie de fermier. Heureusement, ses treize ans approchaient et selon la loi, il devenait apte à prendre ses propres décisions. Son choix était fait depuis la première fois qu'il était aller au port : il serait marin. Mais pour cela, il fallait l'emmener à la ville, ce qui impliquait pour l'un des parents de quitter sa tâche.

C'est donc Hera qui se dévoua. Accompagnée de Wendy, elle pris le route un beau matin ensoleillé vers le port de la région. Gary, devant, avait hâte d'embarquer sur son premier navire. En vérité c'était une aubaine pour ses parents. Ils n'auraient plus à le nourrir, ils n'auraient plus à s'en soucier, il voguerait vers son propre destin. Mais encore fallait-il qu'il soit accepté dans un équipage. Sans expérience de la mer, sans instruction (il ne savait ni lire ni écrire), sans talent particulier, seule son enthousiasme pouvait le servir. En ces temps de troubles, les capitaines engageaient pourtant n'importe qui, du voleurs au meurtrier, de l'enfant à peine sorti du ventre de sa mère au vieillard dont la canne se tranformera en une jambe de bois.

Quelques heures auront suffi au trio pour parcourir le chemin entre leur maison et le port de Souffledeste. C'était une bourgade dont les maisons de pierre constrastaient avec les bicoques de leur village. Une activité folle était en train. Tout le monde bougeait vaquait à ses affaires, à droite un vendeur de fruits installait ses étalages, à gauche, un boucher accrochait des énormes morceaux de viandes. Plus loin, les docks : une odeur d'algues mêlé au sel de mer et aux effluves des poissoniers réchauffées par les vapeurs des cheminées des forgerons. Des dizaines de bateaux plus ou moins grands ; des barques de pêche, des bâteaux marchands et même un navire de guerre qui impressiona grandement le jeune Gary. Il en choisit alors un, ne prenant en compte que le nom : L'espoir. Il s'y engagea, le capitaine, un homme d'un quarantaine d'années, l'air sévère mais s'exprimant avec douceur, avait trop besoin d'un équipage. Gary quitta alors sa mère et sa petite soeur. Les adieux ne durèrent pas, le navire quittait le port immédiatement. Un dernier au revoir d'un signe de main, le navire était parti, Gary à son bord.

Wendy et sa mère revinrent à la maison, un peu triste mais soulagée. Elles avaient été charmées par le capitaine du navire. "Il ne pouvait pas être un mauvais homme" se disaient-elles. Elles entrèrent dans le champs qui menait à la maison. Mais elles ne virent personne. Pourtant des villageois devraient s'y trouver. Elles pénétrèrent alors dans la maison qu était vide. Peut-être Cairru était-il allé s'occuper des champs de l'autre côté du village. Elles posèrent leurs affaires et s'en allèrent en quête du mari et du père. Sur le chemin, elles croisèrent des villageois qui leur dirent qu'il ne l'avaient pas vu depuis qu'elles étaient parties pour le port. Arrivées au bout des champs, elles n'avaient rien trouvé. Elles firent le chemin à l'envers. Rien. Cairru avait disparu...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kayla Membre 423 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

Quel talent de romancier!!! ben ça te plaisait pas mon histoire de secret de famille??? :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eoghann Membre 232 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)

Ben si mais il fallait bien présenter un peu la famille s'il doit y avoir un secret. Il faut donner des indices au lecteur. Tu peux pas sortir un secret comme ça par magie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kayla Membre 423 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

remarque pertinente! c'est vraique j'ai beaucoup de progrès à faire dans le domaine de l'écriture...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
melania520 Membre 15 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

elle decouvrit que elle c'est fait adopté

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant