Aller au contenu

Intervention à la FAC


Eax

Messages recommandés

Membre, Miss Genievre, 31ans Posté(e)
Eax Membre 2 424 messages
31ans‚ Miss Genievre,
Posté(e)

Cent policiers interviennent à la fac

30.07.2008, 13h4

Ce mercredi matin, à la fac de Nanterre, les forces de l'ordre sont intervenues pour expulser des résidents considérés comme «squatteurs» par l'administration, a-t-on appris de sources étudiante et préfectorale.</h2>

L'opération, qui a démarré à 6 heures avec une centaine de policiers et un véhicule de CRS, était destinée à expulser des «occupants qui ne paient pas leur loyer ou qui ne sont plus étudiants», a indiqué la préfecture des Hauts-de-Seine. Vers 10H00 du matin, les forces de l'ordre avaient quitté les lieux, a constaté un journaliste de l'AFP.

«24 chambres ont été visitées par la police», a ajouté la préfecture, qui a précisé qu'«une famille et une personne malade» devaient être relogées. Protestation de l'Unef

L'élu du syndicat étudiant Unef au conseil de résidence, Sissoko Bouillé, a protesté : «Personne n'a eu accès aux dossiers de ces personnes. J'avais demandé la semaine dernière une réunion sur ce sujet à la directrice du Crous de Nanterre, qui a refusé. Ce genre d'opération, sans consulter les syndicats et les associations est inadmissible».

Selon la préfecture, l'opération «est fondée sur des décisions de justice».

Plusieurs résidents interrogés par l'AFP ont expliqué que les affaires des expulsés avaient été sorties des chambres et les serrures changées.

La préfecture a confirmé que les «affaires ont été déménagées en présence d'un huissier. Elles seront stockées dans un lieu sous surveillance et pourront être évidemment récupérées par les personnes concernées».

L'élu de l'Unef a également affirmé qu'il avait été interpellé et emmené au commissariat de Nanterre au cours de l'opération policière. «On m'a menotté parce que je défendais les étudiants, c'est n'importe quoi», a-t-il déclaré.

La préfecture a indiqué que «deux personnes qui étaient un peu plus virulentes que les autres ont été emmenées au commissariat, mais ont été relâchées sans aucune poursuite».

Contacté par l'AFP, le Centre régional des oeuvres universitaires et scolaires (Crous) de Versailles, dont dépend la résidence de Nanterre, n'avait pas donné suite en fin de matinée.

Selon une source policière, les deux bâtiments concernés par l'opération doivent être rénovés durant l'été.

Source: leparisien.fr

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×