pédophilie

AGM Membre 5 933 messages
Le loup dans la bergerie.‚ 30ans
Posté(e)

J'ai j'amais ecrit ça.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

konvicted Membre+ 26 419 messages
I. C. Wiener‚ 26ans
Posté(e)

@AGM

www669fr a cité une partie d'un de mes posts dans lequel je t'avais cité ; en effaçant ce qu'il ne voulait pas citer, il a dû oublier la partie de ta citation où il y a ton nom. :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rune Dasgard Membre 33 messages
Forumeur balbutiant‚ 44ans
Posté(e)

super il a été touché par la grace maintenant il va se faire curé, il a comprit son erreur ok il ne le refera plus d'accord la prochaine fois il tura l'enfant, pas de plainte, pas de temoin, pas de prison. En fait il n'été pas responsable c'été le diable qui ete en lui, la je suis convaincue. Tu peut trouver toute les escuse que tu veut, moi je doute de sont honeteté.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
669 Membre 4 033 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)

Si tu ne peux pas donner une seconde chance à un homme qui a purgé une peine établie par ses pairs...

comme l'a dit Konvicted... tu ne mérite meme pas que l'on s'époumone à te convaincre... tu ne vaut pas le coup

ce n'est pas non plus être humain que de refuser le pardon

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rune Dasgard Membre 33 messages
Forumeur balbutiant‚ 44ans
Posté(e)

ok il a purger sa peine mais si il recommence tu lui trouvera quoi comme escuse? il c'est de nouveau egarer il faut lui repardonner il a faire 10 ans de tole et resortire, oui il aura de nouveau purger sa peine et pui au bout de x année il recommencera c'est un cycle sans fin, si il ne recommence pas ok mais franchement 99% des cas recommence. Hélas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
669 Membre 4 033 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)

Déja tu pars sur une idée fausse : c'est pas 99% des cas, c'est à peine 5% des cas ! Et moi, je préfère pardonner aux 95% qui ont purgé leur peine, que les repunir pour 5%...

Et ensuite, si il y a récidive, je n'aurais plus aucun pardon, car il aura prouvé qu'il ne le mérite pas ! En quel cas, je le mettrais à l'écart de la société à vie... mais je ne me prendrais pas pour DIeu en lui ôtant la vie pour autant...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sonita Membre 714 messages
Forumeur forcené‚ 31ans
Posté(e)

on oublie l enfant qui a subi le mal se qui necessairement se répercutera sur son état psy comment pourra t on le rintégrer dans son nacielle vie d enfance

pour le pédophile la peine de mort vraiment ne résoudra pas le probleme bien qu elle soit la meilleure.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité pupuce59
Invité pupuce59 Invités 0 message
Posté(e)

alors la c 'est la pompom donner une seconde chance a c'est personne mais vraiment ou on va remet lui la legion d'honneur tant qu'on y est :snif::snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
669 Membre 4 033 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)

Et pourquoi pas ?

Le système est simple : tu fais une erreur, tu es puni, puis tu es relâché.

On fait cela pour tout le monde, du fraudeur qui ne paye pas son ticket de bus, à l'assassin.

Pourquoi pas pour les violeurs ? Après tout, une fois que tu as purgé ta peine entièrement, pourquoi devrait on continuer à le juger indefiniment ? Il a été jugé par ses pairs, condamné, a passé X années en prisons, comme l'on demandé ses semblables... une fois qu'il a fini, c'est un homme neuf, c'est le principe.

Maintenant, que l'on castre chimiquement ces gens pour éviter toute récidive, je le conçois très bien.

Que la famille ne lui pardonne jamais, je le conçois.

Que l'on ai toujours un doute, je le conçois.

Mais que, une fois la peine purgée, il continue à être jugé, ca me dépasse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
AGM Membre 5 933 messages
Le loup dans la bergerie.‚ 30ans
Posté(e)
on oublie l enfant qui a subi le mal se qui necessairement se répercutera sur son état psy comment pourra t on le rintégrer dans son nacielle vie d enfance

pour le pédophile la peine de mort vraiment ne résoudra pas le probleme bien qu elle soit la meilleure.

Oui non mais les victimes d'un viol ne son pas lâché dans la nature non plus, elles sont suivit psychologiquement et une victime ne doit pas resté victime mais ce battre pour allez de l'avant.

Et puis il faut savoir qu'en réalité le taus de récidive pour les crimes graves ne dépasse pas 5%

"Taux de récidive sur 5 ans après une condamnation pour un délit : 31,7%.

Taux de récidive sur la période 1984-2001 suite à une condamnation pour crime : 4,7%.

La récidive des condamnés pour crime est rare. La récidive criminelle des condamnés pour crime (par exemple un nouvel homicide volontaire) l’est encore plus. On l’estime à moins de 1% . A noter : le taux de récidive est de 1,8% chez les condamnés pour viol et de 42% chez les condamnés pour vol ou recel ."

Modifié par AGM

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
konvicted Membre+ 26 419 messages
I. C. Wiener‚ 26ans
Posté(e)
Maintenant, que l'on castre chimiquement ces gens pour éviter toute récidive, je le conçois très bien.

Que la famille ne lui pardonne jamais, je le conçois.

Que l'on ai toujours un doute, je le conçois.

Mais que, une fois la peine purgée, il continue à être jugé, ca me dépasse.

:snif:

Tu fais bien de préciser "chimiquement". :snif: L'ablation des organes reproducteurs n'est que cruauté et d'aucune utilité, pas besoin d'un penis pour violer, un objet de forme similaire peut faire l'affaire... La castration chimique par contre diminue les pulsions sexuelles, en faisant baisser la production de testostérone. Je comprends pas que certains se disent que couper la quéquette des pédophiles c'est la solution la plus civilisée pour régler leur problème...

Limite je me dis, la pire des punitions des pédophiles, c'est la liberté. Leur réputation leur empêche de trouver un boulot, des amis, de fonder une famille...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité pupuce59
Invité pupuce59 Invités 0 message
Posté(e)

franchement 669 tu fou les jetons :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
669 Membre 4 033 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)
on oublie l enfant qui a subi le mal se qui necessairement se répercutera sur son état psy comment pourra t on le rintégrer dans son nacielle vie d enfance

pour le pédophile la peine de mort vraiment ne résoudra pas le probleme bien qu elle soit la meilleure.

Oui non mais les victimes d'un viol ne son pas lâché dans la nature non plus, elles sont suivit psychologiquement et une victime ne doit pas resté victime mais ce battre pour allez de l'avant.

Et puis il faut savoir qu'en réalité le taus de récidive pour les crimes graves ne dépasse pas 5%

"Taux de récidive sur 5 ans après une condamnation pour un délit : 31,7%.

Taux de récidive sur la période 1984-2001 suite à une condamnation pour crime : 4,7%.

La récidive des condamnés pour crime est rare. La récidive criminelle des condamnés pour crime (par exemple un nouvel homicide volontaire) l'est encore plus. On l'estime à moins de 1% . A noter : le taux de récidive est de 1,8% chez les condamnés pour viol et de 42% chez les condamnés pour vol ou recel ."

Et non pas 90% comme il était dit plus haut.... :snif:

Je fais flipper ??? Pourquoi ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sonita Membre 714 messages
Forumeur forcené‚ 31ans
Posté(e)

Deux ans. C'est l'âge de la victime d'un crime pédophile

perpétré dans la commune de Dar Bouazza, près

de Casablanca.

Pédophilie : On n'épargne même pas les bébés

pedophilie.jpgLa victime, Yasmine, dans les bras de sa maman, Bouchra

Douar Bent El Gazar. Les miséreux habitants de ce bidonville de Dar Bouazza, abrité des regards derrière les luxueuses villas et bungalows balnéaires, auraient fort probablement souhaité que l'on s'intéresse à leur village en tôle pour une toute autre raison qu'une sordide histoire de pédophilie. La petite Yasmine. K, deux ans à peine, aussi. Même si, écarquillant ses yeux de bébé curieux, elle ne semble pas comprendre les raisons de l'agitation alentour. La fillette ne voit plus «âami Aziz» (oncle Aziz), son oncle paternel, qui venait à la maison chaque après-midi. Elle l'aimait bien pourtant, son tonton-bonbon. Celui qui lui offrait toujours une friandise et la portait sur ses hautes épaules pour des promenades à travers les prés fleuris de sa bourgade natale. Pourquoi lui a-t-il fait mal? Yasmine ne reverra probablement plus jamais son oncle avant des années et gardera certainement de son proche parent le plus douloureux et odieux des souvenirs. Et pour cause¿

Aziz.K, 28 ans, célibataire, couturier de son état, a été surpris en flagrant délit de viol sur sa petite nièce Yasmine. K par les éléments de la gendarmerie de Dar Bouazza, dans un champ avoisinant au Douar Bent El Gazar. Arrêté et interrogé, Aziz. K est passé aux aveux peu de temps après, affirmant qu'il abusait sexuellement de la fillette depuis la fête de l'Aïd El Kébir (voilà un mois et demi environ), expliquant dans le détail comment il frottait son pénis contre l'appareil génital de la petite Yasmine après lui avoir retiré sa couche-culotte. L'accusé est en revanche demeuré muet quant aux raisons qui l'ont poussé à commettre ces actes. Aziz. K avait été dénoncé quelques jours plus tôt par son frère aîné, Jelloul.K, le père de Yasmine, lui-même alerté par son épouse à la suite des avertissements d'une voisine. Cette dernière avait été témoin par hasard, quelque temps auparavant, des agissements de l'inculpé. Comme Bouchra, la maman de Yasmine, la voisine en question n'a jamais douté un seul moment des desseins abjects du jeune Aziz, réputé dans tout le douar pour sa gentillesse et sa piété. De nombreux habitants du bidonville prétendent même que l'agresseur de la petite Yasmine fait partie de la mouvance islamiste d'Al Adl Wa Lihsane, appartenance qu'aurait confirmée le moqqadem du douar à Najia Adib, présidente de l'association Touche pas à mon enfant, qui s'est portée partie civile dans ce dossier. Najia Adib ne peut s'empêcher de réprimer un rire nerveux en rapportant les menaces proférées à son égard et à celui d'autres membres de son ONG par la famille de Aziz.K et son frère Jelloul ainsi que par d'autres habitants du Douar Bent El Gazar. «Heureusement que nous avions avec nous des représentants de la kiyyada. Nous aurions sinon été bons pour une lapidation!», confie Najia Adib.

Contre toute attente, chez le père de Yasmine, la hantise de la malédiction parentale (sakht el walidine) et de l'opprobre sociale a en effet été plus forte que son amour pour sa fillette. Menacé de reniement par ses parents et ¿conseillé¿ par ses amis avec lesquels il partage débats religieux et prières, Jelloul a fini par prendre la défense de son frère Aziz, affirmant que ses aveux ont été arrachés sous la torture et qu'il ne s'était rien passé sous prétexte que sa fille est toujours vierge. Le ridicule ne tue pas, contrairement à l'ignorance. L'hymen ne se forme pas en effet avant l'âge de sept ans et une pénétration aurait de toute évidence et dans le meilleur des cas, exposé la fillette, bébé de 24 mois, à un très grave traumatisme physique. Voire, et c'est loin d'être un scénario inenvisageable, à une mort certaine.

A ce jour, les résultats des analyses de l'hôpital d'enfants d'Ibn Rochd ne sont pas encore disponibles, mais Yasmine, à deux ans, est vraisemblablement sujette à sa première infection sexuelle, à en croire les symptômes décrits par sa mère (douleurs urinaires, pertes verdâtres et odorantes, etc). Une mère analphabète, qui n'a pas compris pourquoi son bébé criait de douleur en urinant. Et quand bien même l'aurait-elle su, quels moyens avait-elle pour la faire ausculter et soigner?

Et, comme si la terrible souffrance de son bébé et la misère quotidienne ne suffisaient pas, la mère de Yasmine a droit, en sus, aux coups de poing et oeils au beurre noir distribués généreusement par son époux, qui lui reproche de l'avoir incité à porter plainte contre son frère.

L'accusé, Aziz.K, est incarcéré actuellement au complexe pénitentiaire Oukacha, à Casablanca, en attendant son procès, le 6 mars 2007, au tribunal de première instance d'El Oulfa à Casablanca. Mais Najia Adib ne se berce pas trop d'illusions quant au verdict. La justice au Maroc est, à ses yeux, comme à tous ceux des militants pour la protection de l'enfance, bien trop clémente à l'égard des pédophiles et tous ceux qui abusent sexuellement de mineurs. Pour ne citer qu'elle, la dernière affaire en date, celle du viol de Shérazade El Archi, une mineure de 15 ans, lui a laissé un goût d'amertume. Son agresseur, un travailleur marocain en Italie, a bénéficié d'un an de prison avec sursis. Pourtant, l'article 485 du Code pénal marocain stipule clairement que les abus sexuels sur mineurs sont passibles de 10 à 20 ans de prison.

«Nous réclamons uniquement que la loi soit appliquée. Est-ce trop demander? Que signifient ces peines dérisoires, des avertissements à l'encontre de ¿vilains garçons¿? De qui se moque-t-on? Nous préférerions encore que les pédophiles soient acquittés plutôt que d'annoncer en public des condamnations aussi ridicules. Faute de preuves, je ne peux pas, à ce jour, affirmer dans quelles affaires il y a eu corruption ou non. Mais tout ce que je sais, en tant que mère et militante, c'est que si on laisse la loi de l'argent et l'impunité régner dans nos tribunaux, il ne faut pas s'attendre à ce que cette indolence et cette mansuétude découragent les criminels pédophiles», conclut Najia Adib. :snif::snif::snif::snif::snif::snif:;);)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant