Le grand livre des gnomes de Terry Pratchett partie 1-Les Camionneurs


MarieJo 092007 Membre 1 171 messages
ailleurs............... :)‚ 38ans
Posté(e)

C'est parti! :snif:

Rappel de quelques quelques règles:

- ce topic est fait pour ceux qui lisent Le grand livre des gnomes de Terry Pratchett suite a la proposition de lecture collective N°3 ou bien ceux qui l'ont lu

nous allons commenter ce livre du debut a la fin donc nous allons reveler tout ce qui se passe!

- faites vos commentaires dans le topic approprié...

Voici les liens correspondant:

Partie 2 Les Terrassiers

Partie 3 Les Aéronautes

Ca y est vous pouvez faire vos commentaires sur la partie 1-Les Camionneurs: :snif:

Modifié par Belizarius

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

MarieJo 092007 Membre 1 171 messages
ailleurs............... :)‚ 38ans
Posté(e)

J'ai un peu peur de me faire lyncher, mais tant pis je me lance!

Je dirais que ce n'est pas une impression négative que j'ai eu, mais une absence d'intérêt en fait.

J'ai trouvé la 1ère partie sympa sans plus.

J'ai bien aimé dans le sens où je trouve qu'elle se lit facilement et qu'elle est parfois drôle, mais au final il n'y a rien qui m'ait accroché et je ne pense pas qu'elle laissera de trace dans ma mémoire. :snif:

En fait dans un livre ce qui me plaît vraiment en général ce sont les personnages et leurs relations ou alors les idées sortant de l'ordinaire.

Là j'ai l'impression que la communauté gnômique et l'ensemble de la 1ère partie n'est que le reflet de la société humaine sans qu'on aille vraiment au delà du superficiel (quelque soit la justesse des propos et l'humour).

En ce qui concerne l'histoire en elle même c'est un peu pareil. Oui c'est sympa, mais je trouve qu'il n'y a pas grand chose d'inédit, d'étonnant. Quand j'arrêtais de lire, je n'avais pas spécialement envie de connaître la suite. Je n'ai pas été interloquée, je ne me suis pas posée de questions (et oui j'adore me poser plein de questions! :snif: ).

Parfois le style m'accroche malgré l'absence d'accroche en ce qui concerne la "description" des personnages, l'histoire ou les idées énoncées. Là pareil, je dirais que je reste assez indifférente.

Et je pense sincèrement que ce n'est pas parce que je ne suis pas une grande lectrice de Fantasy ou de SF habituellement.

En effet les quelques livres que j'ai lu, et que je considère appartenant à ce domaine, m'ont énormément plu.

Le meilleur des mondes, Des fleurs pour Algernon, 1984...

D'ailleurs j'ai retrouvé dans cette 1ère partie une idée que j'avais découverte dans 1984 et qui me tient à coeur: l'importance du vocabulaire pour exprimer/donner vie à une idée.

Dans 1984, le concept de liberté ne peut exister sans l'existence du mot...

Et bah même là j'ai été déçue. J'ai trouvé que l'idée était moins bien exprimée, moins bien mise en valeur, pas aussi lumineuse...

Mais là j'avoue que c'est peut être parce qu'elle n'était plus nouvelle pour moi et que j'ai peut être un souvenir un peu idéalisé de 1984...

Donc voilà en fait, oui je l'aime bien, mais pour l'instant, dans mon esprit il ne sort pas du lot et ne laissera pas de trace en moi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chirona Membre+ 3 432 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

Je viens de terminer la première partie. Pour ce qui est de l'impression générale sur le livre, je la donnerai à la fin de la lecture.

Je n'ai jamais lu de livres dont les héros soient des gnomes. Ce qui m'a plu tout particulièrement, c'est le traitement des mots. Avec les gnomes, nous avions presque une façon d'avoir les mots au sens littérale, ce qui parfois était assez savoureux. J'ai relevé pas mal d'expressions sympas à retenir. Dans la traduction, le fait de ne pas donner la bonne orthographe indiquait bien que les gnomes ne savaient pas vraiment ce que c'était.

Ce qui m'a également beaucoup amusé, c'est la vision que les gnomes avaient des humains : des êtres particulièrement bêtes qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez. C'était amusant d'avoir le décodage du comportement humain selon la vision gnomique ;) .

J'ai également beaucoup aimé l'importance que les gnomes donnaient aux livres. C'est l'idée, pour les Papeteri que l'accès à la lecture ne peut être donné qu'à une élite. Lire, c'est accéder à la connaissance. Pour les gnomes, tout peut s'expliquer par les livres, il suffit juste de trouver le bon. Le passage concernant Alice au Pays des Merveilles était vraiment intéressant car il nous montrait que les gnomes prennent pour argent comptant tout ce qui est raconté dans les livres : ils ne distinguent pas la fiction et la réalité. Ainsi, "tout ce qu'il suffit de faire, c'est de trouver le machin qui rend GRAND" pour pouvoir conduire le camion.

Là, j'ose une rermarque qui m'a vraiment fait penser à notre "cher président" :

"Le duc paraissait tout petit. Masklinn l'avait toujours considéré comme un grand gnome, mais il réalisa soudain que l'essentiel de ses mensurations était le résultat d'une sorte d'inflation intérieure, comme si le gnome était gonflé de sa propre importance et de son autorité."

Citations :

"... les sens étaient une eau inflammable que buvaient les camions"

"... un gnome qui va se promener vêtu d'une joyeuse livrée de bleus et de rouges éclatants a uen espérance de vie d'environ une demi-heure avant de connaître un destin digestif"

Evocation des humains :

"...c'est comme les fourmis. On dirait qu'ils ont de l'intelligence, mais à y regarder de plus près, on s'aperçoit qu'ils ne raisonnent pas de façon cohérente, c'est simplement de l'instinct."

- à propos du fonctionnement l'ascenseur - "c'est une espèce d'étage accroché à une corde" - :

"C'est d'une simplicité enfantine. Forcément, sinon les humains ne sauraient pas s'en servir."

"Il avait appris que les humains du Grand Magasin portaient leur nom sur de petites insignes, parce que - lui avait-on expliqué - ils étaient si bêtes que c'était pour eux la seule façon de s'en souvenir."

"Etre doué pour quelque chose que les autres ne veulent pas ou ne peuvent pas faire est toujours une bonne idée."

Le Truc : "Etes-vous conscients de coloniser une entité architecturale à longévité limitée?" : je l'avoue, j'ai adoré la tournure de cette question :snif:

J'ai beaucoup aimé la dénomination des "sans-rayon fixe"

Voici une citation de l'Abbé qui pourrait être le chapeau de toute cette première partie :

"L'important quand on est chef n'est pas d'avoir tort ou raison, mais d'être catégorique. Sinon, les autres ne sauraient pas quoi penser. Bien sûr, avoir raison aide beaucoup."

Voici un exemple de la logique gnomique :

"On trouve des haricots dans les conserves de haricots et de la confiture dans les pots de confiture. On doit forcément trouver des incendies des les seaux à incendie."

"Pour accomplir une tâche impossible, on la débitait en petits bouts de tâches simplement très difficiles, qu'on divisait ensuite en tâches horriblement pénibles, qu'on segmentait à leur tour en travaux délicats et ainsi de suite.." : on devrait tous s'inspirer de cette façon de faire si logique et simple à dire. Reste à pouvoir l'appliquer :snif:

En parlant de l'Abbé : "Il meurt d'être resté vivant tellement longtemps."

Et voici un pastiche qui ne vous aura sûrement pas échappé : "C'est un petit pas pour l'homme, mais un grand bond pour la gnomité."

"Etonnante, la sensation qu'on éprouvait à utiliser les mots précis. On avait l'impression de tout contrôler. On aurait dit que connaître le nom vous conférait l'usage d'une sorte de levier." : Cette remarque de Masklinn est vraiment juste. Connaître le nom des choses permet de mieux les appréhender et sûrement d'en avoir moins peur. Au détour d'un récit assez farfelu, des choses assez profondes se disent et interpellent.

En regardant des critiques sur Internet, j'ai lu que ce livre avait un côté burlesque et décalé : c'est exactement ça. L'histoire évoque des préoccupations sérieuses des gnomes : comment survivre dans un monde hostile, comment fuir un lieu voué à la démolition, etc. Cela devient comique parce que cela arrive à des gnomes qui ont des difficultés énormes à surmonter à cause de leur taille. C'est ainsi que Pratchett crée un décalage entre le sérieux des préoccupations des gnomes et la façon dont ils y répondent qui est plutôt comique.

Modifié par chirona

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
MarieJo 092007 Membre 1 171 messages
ailleurs............... :)‚ 38ans
Posté(e)
Là, j'ose une rermarque qui m'a vraiment fait penser à notre "cher président" :

"Le duc paraissait tout petit. Masklinn l'avait toujours considéré comme un grand gnome, mais il réalisa soudain que l'essentiel de ses mensurations était le résultat d'une sorte d'inflation intérieure, comme si le gnome était gonflé de sa propre importance et de son autorité."

:snif::snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
grododo Membre 2 344 messages
Forumeur alchimiste‚ 33ans
Posté(e)

perso j'ai completement adore ce bouquin!!

j'adore tous les livres ou il ya une vision differente de la realite, donc je n'ai vraiment pas ete decue!

je ne sais pas par quoi commence parce que je l'ai lu il y a un petit moment...tant pis ca va faire brouillon mais bon....

il y a un parallele evident entre la societe des gnomes et les humains, pour commencer, quand ils osnt dans le besoin et les ennuis (quand ils vivaient dehors) ils s'entraident et prennent soin les uns des autres (par force souvent!) et puis quand tous leurs besoins sont satidfaits comme dans le grand magasin Arnold freres (fond 1905) (ca aussi ca m'a fait beaucoup rire!) ils se creent des conflits et des clans pour savoir qui en aura le plus!

le fait que les familles aient adopte le nom de leur rayon es tune excellente idee (d'ailleurs quand on voit les americains qui s'appellent buisson ou marron, c'est pas si loin de la realite...)

comme pour les humains se sont les religions qui au commencement possedaient la connaissance de la lecture et donc un certain pouvoir!

et la un, ce que j'ai prefere c'est la construction de leur religion: elle est fondee sur les affiches du grand magasin Arnold freres ( fond 1905)!!! tous leurs preceptes, leurs dogmes sont des pubs ou bien des consignes de securite! et la je me suis demande: est ce que nos grandes religions ne sont pas a la base la recette de clafouti aux cerises d'etres extra terrestre?... apres tout c'est possible!

c'est une idee extraordiaire

comme disait chirona, le fait qu'ils prennent tout au pied de la lettre est tres amusant, en fait ce monde completement decale m'a totalement seduite, mleur ingenuosite...je me suis regalee!

pour la petite anecdote, j'etais dans un salon de coiffure du centre de toulouse (la classe quoi!) et je lisais pendant que mes meches prenaient...et puis tout d'un coup j'ai eclate de rire (en fait ca ressemblait plus a une baleine selon les temoins!!) en lisant ce livre: quand ils conduisent le camion et qu'ils se font doubler le protocole etant de apsser son bras par la fenetre et de hurler "vatefairevoââârrrrr"!

voila quoi!donc moi je mle suis regalee! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
MarieJo 092007 Membre 1 171 messages
ailleurs............... :)‚ 38ans
Posté(e)

je suis très contente que ça vous ai plu à toutes les 2 et merci pour vos commentaires :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Saill's Membre 56 messages
Forumeur en herbe‚ 27ans
Posté(e)

Bonsoir

Le sujet n'est pas forcément très récent, mais comme c'est grâce à lui que je suis ici, il me paraissait judicieux de poster là en premier.

Pour ma part, cette trilogie m'a vraiment plu !! Mes souvenirs restent imprécis, mais j'ai quelques passages inoubliables ne tête ! et surtout je me rappel avoir ri plus qu'à mon habitude. Le premier livre était vraiment intéressant.

Par la suite, et surtout la fin en fait, j'ai eu un peu moins d'intérêt pour l'histoire. Toujours est il que la philosophie de l'auteur qui transparait de ce livre est amusante et touchante dans son ton moqueur (gentillement moqueur d'ailleurs si je me souviens bien) Le premier dans le Grand magasin est bien sur celui qui m'a le plus plu.

Par ailleurs les caricatures faites à travers l'écriture, les descriptions ou les réactions m'ont paru tellement vraies que j'avais complètement accroché au livre.

Bien entendu, à l'instar de MarieJo envers 1984, il est fort possible que j'ai un peu mystifié ce livre, à plus forte raison que je n'ai pas une très bonne mémoire de mes lectures ... :s mais ce dotn je suis certain c'est d'avoir ri, et faire rire n'est pas donné à tout le monde, alors pour moi c'est un bon livre.

J'ai l'impression d'avoir été très brouillon dans ma façon de m'exprimer...^^"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Nathaniel
Invité Nathaniel Invités 0 message
Posté(e)

Si tu as aimé le style de Pratchett dans "le grand livre des gnomes" je te conseille d'entamer les chroniques du disque monde, un chef d'oeuvre de litterature burlesque ^^ , férocement humoristiques .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Saill's Membre 56 messages
Forumeur en herbe‚ 27ans
Posté(e)

j'y ai pensé car un ami me l'avais proposé, de plus j'avais lu un résumé qui m'avait aguiché. Cependant, c'est après ma période pratchett, suivi d'une période de science fiction, et à présent je suis en train de lire les livres d'héroic fantasy "l'épée de vérité" dont j'ai quasiment fini le 7è tome.

je verrais plus tard :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant