Pékin ou la nouvelle Chine


Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
med-Visoterra-beijing---cite-interdite-7663.jpg

Pékin ou la nouvelle Chine


Lundi 23 Juin - 19:03

Pour les nostalgiques, rendez-vous dans une ville qui a su relier l'Histoire au présent.



La grande porte rouge détonne avec les petites maisons branlantes des ruelles étroites et sombres de la vieille ville. Bienvenue au Red Capital Residence, un petit hôtel de cinq chambres. Les lits-boudoirs des XVIIIe et XIXe siècles se marient à merveille avec la déco Mao, affiches de propagande et « Petit Livre rouge ». Dans la petite cour, sous des pierres, se cache le clou du spectacle, un véritable abri antiatomique réaménagé en bar branché. Rien de tel qu'y prendre un digestif après un dîner à quelques encablures de là, au Red Capital Club. Dans ce restaurant spécialisé dans la cuisine impériale, la carte rappelle que les fins mets dégustés étaient servis par Mao à des chefs d'Etat aux banquets officiels. L'Histoire s'expose ici sous son versant commercial, mais la nostalgie de ces années a un charme décadent inimitable.


Courtyard.jpg



Même ambiance à la « 798 », l'ancienne usine militaire de Dashanzi. « Président Mao, vous êtes le soleil rouge de notre coeur. » Les murs des hangars sont toujours flanqués des slogans maoïstes, même s'ils abritent les galeries d'art les plus branchées de Chine. La réhabilitation d'espaces historiques à Pékin a le vent en poupe.


photo_lg_beijing.jpg



sDay%201%20-%20Doha%20and%20Beijing%20042.JPG



La mode est aussi à l'ultracontemporain. Pour être branché, finie la classique maison de thé style Lao She, où Bush père venait assister à des spectacles d'ombres chinoises. Direction la très confidentielle Green T. House. Impossible d'apercevoir depuis l'extérieur le design de la salle où, sur fond de musique électro ou de suites de Bach, sont servis des plats très « nouvelle cuisine », comme ces excellents sashimis présentés autour d'un verre à pied dans lequel évolue un poisson vivant.


bloggth1.jpg



Oubliée, la vieille Chine ? Pas encore. Au parc Zhongshan, près de la place Tiananmen, les parents inquiets des trentenaires célibataires se retrouvent en secret pour arranger des rendez-vous. Pas question de laisser leur progéniture sortir « branché » sans être accompagnée. La modernisation de la Chine a encore de beaux jours devant elle.



Dalian.ZhongshanSquare.jpg




Louise Cuneo
Suite de l'article...
Source: lepoint.fr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

AGM Membre 5 933 messages
Le loup dans la bergerie.‚ 30ans
Posté(e)

c'est pas la bas ou le gouvernement a viré les habitants des quartiers historique en les dédommageant de 10 fois moins la valeur du terrain pour construire les zolies immeubles comme sur la photo?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant