une pitite histoire de moi...darkshreck....


darkshreck Membre 1 094 messages
dark shines‚ 33ans
Posté(e)

c'est une histoire que j'ai écrite il y a quelques années.....

L'histoire de petit chaton.....

je vais te raconter une petite histoire.....

une de celles qui fait rire, qui fais pleurer, enfin une histoire comme on les aime...

Il était une fois dans une lointaine, très lointaine contrée, un petit chaton qui a chaque seconde passante, regardait par la fenêtre en imaginant être dans les bras de sa dulcinée, une petite chatonne magnifique ,ce petit chaton vivait en un endroit très reculé de la civilisation, ou le temps semblait figé dans les rouages de l'éternité....

Il y faisait froid, et point de repos, point de vie, loin de tous ceux qui étaient chères à son coeur....

Il travaillait en toute saison, en tout temps, ne comptant ni les heures ni la fatigue pour assurer un peu de bonheur a sa chatonne quand il aurait enfin le plaisir de la revoir.....

Malheureusement dans sa profession (car tout chaton qu'il était, il devait déjà travailler pour survivre dans ce monde dirigé par l'argent..) il ne pouvait rien dire, rien faire...point de marche de man¿uvre...point de répits...nul ne pouvait s'exprimer....mais même dans les pires instants, quand il n'allait pas bien...à quelque distance qu'ils se trouvaient l'un de l'autre..les deux promis sentaient quand l'autre n'allait pas bien, était triste...et quand le petit chaton de ses modestes larmes remplissait la petite chambre qu'il occupait, sa bien-aimée le sentait et l'appelait pour le soutenir, pour l'aider quand il allait pas fort....

Ne pouvant plus rester dans cette situation le petit chaton pris un soir la décision de se battre contre le système et d'aller retrouver sa mie qui se trouvait a l'autre bout du pays.....

Il alla voir ses chefs, leur demandant si il pouvait obtenir une place plus proche de sa moitié mais les chefs lui ont ris au nez lui disant que l'on ne choisissait pas ou l'on pouvait travailler, qu'il devrait déjà être heureux avec le peu de qualité qu'il avait d'avoir un toit sur la tête.....Ne voulant rentrer bredouille et résigné comme il était, il monta au créneau, s'attaquant a tous ceux qui se mettraient en travers de son chemin pour revoir le doux sourire de sa compagne.....alors il prit ses affaires, dit au revoir a ses camarades de fortune et s'en alla dans la noir nuit et sous la neige.....

Petit chaton ne savait quel chemin prendre pour arriver là où l'attendait sa précieuse tendresse.....il demanda sa route aux personnes qu'il croisait mais ayant toujours été dans la précarité, il ne s'était jamais acheté de vêtements correctes et les gens détournaient les yeux en le voyant......

Tel une ombre, il arriva dans la ville après 2 jours de route¿..il marchait le long des rues pour trouver des indices, des plans pour connaître l'itinéraire le plus court pour rentrer là où se trouvait son véritable chez lui.....où il serait aimé et choyé....

il ne baissait pas les bras....toujours a demander de l'aide pour sa route....et c'est alors qu'un gros chat lui dit que rien n'était gratuit dans la vie et que si il voulait un renseignement, cela se monnaierait.....mais il n'avait pas d'argent alors comment faire ???

Le gros chat avait déjà la réponse a cette question.....il lui donna un colis et lui dit de l'apporter dans une certaine demeure avant la tombée de la nuit...mais il ne devrait parler à personne, ne jamais se retourner et aller droit au but...ne pas croiser le regard des gens et si quelqu'un lui posait une question il devrait fuir.......

Petit chaton partis remplir sa mission, n'ayant qu'une chose en tête, que dès qu'il aurait donné le colis, il obtiendrait les renseignements pour aller voir sa promise....il n'avait pas mangé depuis longtemps et passa devant une boulangerie ou il vit les artisans fabriquer dans leurs fours de délicieuses et chaudes pâtisseries.....il se léchait les pattes devant la vitrine lorsque la boulangère sortie pour voir qui était cet individu qui restait planté devant sa boutique et qui faisait fuir les clients...

Mais la boulangère en voyant les yeux tout humide du chaton ne se senti pas de le jeter et lui proposa de lui offrir quelques pâtisseries, celui-ci d'abord refusa car il ne voulait qu'on lui fasse la charité....mais son ventre gémissant, il accepta et goûta à quelques uns de ces délicieux gâteaux...

Le temps fuis plus vite lorsque l'on apprécie une chose, c'est dans les moments de plaisir que le temps est assassin......

Or du temps, petit chaton n'en avait pas et il allait l'apprendre à ses dépends qu'à parole donnée promesse tenue !!!!

La nuit vint plus vite qu'à l'accoutumée et quand il s'aperçu de son retard, il couru au lieu indiqué...mais l'établissement avait déjà fermé ses portes et petit chaton n'avait conscience de la portée de son geste...

Bientôt les patrouilles de surveillance tournaient dans le voisinage à la recherche du moindre trouble, de la moindre querelle....et quand ils virent ce petit chaton seul, démuni, marcher à la dérive, ils allèrent directement le questionner.....qui était-il ? que faisait-il tout seul à cette heure ???

Mais point de mots furent prononcés par petit chaton comme l'avait demandé le gros chat.....ce qui irrita ces polichat qui alors devinrent plus agressifs....ils inspectèrent tout ce que portait petit chaton et quel ne fût pas leurs surprise quand ils découvrirent des objets de grande valeur dans le colis...ni une ni deux ils emmenèrent petit chaton au poste ou il fut questionné pendant de longues et interminables heures......malgré s'être fait molesté par les chat-matons et jeté en prison pour ce qui lui parut une éternité, jamais il ne dit mot.....mais ayant confisqué ses affaires, il ne pouvait donner signe de vie a sa bien-aimée, ce qu'il n'oubliait jamais de faire....

plusieurs semaines s'écoulèrent avant qu'il puisse voir enfin la lumière bienfaisante du soleil.....un sentiment de joie lui vint quand on lui rendit ses affaires son portable m'avait plus de batterie et dans sa situation il ne pouvait joindre l'amour de sa vie......

Sortant de la prison il ne s'attendait pas a ce que le gros chat l'attende avec des amis...mais il comprenait pourquoi, il allait payer chèrement son erreur.....

Il fût amené dans une ruelle, où il fût roué de coups.....pendant plusieurs heures et la seule chose a laquelle il pensait c'était sa tendre et merveilleuse femme qui l'attendait.....quand tout a coup, il sentit une vive douleur, un pincement, une déchirure, en un instant il sentit la froide et glaciale caresse d'une lame s'enfoncer dans le bas du dos....et tout devînt blanc.......

Blanc comme la neige qui se remit a tomber et lui poser un givré baiser......cela le sorti de son rêve...car pendant son absence il était à des lieux de là, il était au chaud tenant dans ses bras sa dulcinée, assis côtes à côtes......un éphémère songe vite rattrapé par le froid hivernal....et cette neige, qui tombait, tombait à n'en plus finir¿. mais il compris qu'il était bien touché quand péniblement il se releva et qu'une écrasante douleur le fît chuter...

Il remarqua seulement qu'il était entouré d'une pourpre mare...il se remémora la scène....et en touchant le bas de son dos senti que la plaie était profonde.....il fallait qu'il se remette en route quoiqu'il arrive.....son séjour en prison lui fournit assez de renseignements pour entreprendre son long et douloureux exode......il n'avait pas d'argent pour prendre le train mais c'était le moyen le plus rapide pour parvenir a ses fins.....alors clandestinement il monta dans celui qui l'emmènerait à destination.....

durant le voyage, il eu une certaine nostalgie en redécouvrant les paysages qu'il avait connut lorsqu'il n'était encore que dans les jupes de sa mère....au début les passagers ne remarquaient pas sa présence mais au bout d'un certain moment, il se format à ses pattes un petit ruisseau de sang qui s'écoulait le long de la rame.....certains tournaient la tête tandis que d'autres se levèrent et allèrent chercher le contrôleur....

A la vue de ce spectacle, le contrôleur arrêta le train et fonça sans explications vers petit chaton, il l'empoigna et le jeta dehors...celui-ci tomba sur le dos et des larmes perlèrent sur sa joue...le contrôleur regrettant un peu son geste lui demanda ou il devait se rendre...petit chaton lui donna le nom de la ville et le contrôleur lui dit de marcher le long de la route qui bordait la ligne de train car c'était le chemin le plus court......

Petit chaton vît le train s'éloigner et un profond sentiment d'insuccès naissait en lui....il se demanda si sa quête allait aboutir, si il allait revoir sa mie.....mais il renflouât cette sensation et se remit en marche.......

Il marcha le long de la route pendant des jours ,des heures et des heures, jusqu'à ce que la nuit tomba et qu'il dû faire une halte sous des arbres pour éviter pluies et vents....il avait si froid qu'il ne pouvait fermer l'¿il....et il ne voulait dormir de peur de ne point se réveiller...

Le matin, il vit qu'il ne lui restait plus beaucoup de chemin a parcourir car les maisons lui étaient familières....en fin de matinée il arriva en ville, celle-ci avait beaucoup changé, les gens s'affrétaient mieux, il y avait un grand nombre de voitures et les routes étaient toutes pavées.....il se rendit à la maison ou vivait sa tendre moitié et la famille de celle-ci mais il n'eut pas l'accueil souhaité.....dès qu'il avait franchi la porte d'entrée, les enfants et les parents le dévisagèrent comme si ils avaient devant eux un fantôme.......le père, se ressaisissant en premier, avança vers lui d'un pas non-assuré et baissa la tête, il la releva et tout ce qu'il pût faire c'était de prendre dans ses bras petit chaton... mais celui-ci fit une drôle de grimace et aux vues du sang sur ses mains, le père compris qu'il avait passé de rudes épreuves pour arriver ici.....

Toute la famille voulaient que petit chaton aille voir le docteur car son visage n'avait plus de couleur et que c'était déjà un miracle si il était encore debout....mais seul sa promise comptait a ses yeux......c'est alors qu'au retrait des membres de la famille, il compris que quelque chose n'allait pas....tous ces regards, et le fait qu'elle ne soit pas là....à cette heure.....le père pris son manteau et tendis son bras à petit chaton, lui montrant la porte, il lui dit qu'il allait l'emmener la voir.....à ces mots la mère sanglota et parti dans sa chambre....

Le c¿ur de petit chaton tremblait de plus en plus en commençant à comprendre ce qui avait bien pu arriver.....lors du chemin le père n'osait le regarder...et ils marchèrent...marchèrent...mais petit chaton connaissait déjà la destination......oui ce détestable chemin que l'on prends lorsque l'on perds quelqu'un...ce maudit chemin où l'on va chaque année pour refleurir les emplacements des membres familiaux....dure furent les derniers pas...se dirigeant vers cette fatalité.....en même temps qu'il avançait, petit chaton se sentait appauvri, anéanti....et au bout du chemin sa peur fût prouvée.......

Le père lui expliqua, qu'en absence de nouvelles de lui pendant plusieurs jours, sa compagne demanda partout ou il était passé, que ses collègues lui disaient qu'il était parti mais ils ne savaient pas où....dans la ville la plus proche peut-être...et là, la police il avoua qu'elle avait interpellé une bande de voyous en possession d'une arme avec du sang dessus et quand elle demanda de qui il provenait...il firent la description de petit chaton,¿ mais point de corps...juste une mare de sang......à l'écoute de çà elle gémit, hurla, implora le ciel pour que petit chaton soin sain et sauf...mais n'ayant aucune nouvelle, sa santé chuta brutalement et elle mourût de chagrin...2 jours avant qu'il n'arrive....

Le père le laissa seul et rentra chez lui......petit chaton était perdu, toutes ses espérances ruinées, un gouffre, un abîme de tristesse s'empara de lui le faisant larmoyer......ce malheur le fît naufrager dans un océan de peines, une douleur indicible le précipita dans un chaos de désarroi.....il rependît un torrent de larmes...il était bouleversé...en pleins émoi, se désolant...il savait ce qu'il voulait, ce qu'il lui restait à faire......

Sur le givre de sa tombe, il s'allongea, sachant qu'il allait lui aussi s'éteindre, épuisé, vidé il voulait mourir à ses cotés et rester pour l'éternité ensembles...là où ils n'avaient pu être heureux, dans la continuité et la pérennité des mémoires chacun se souviendra de leurs histoire... ..... celle de petit chaton et son amour séparés dans la vie mais réunis dans la mort.........

Aimes de tout ton c¿ur, de toute ton âme car tu ne sais ce que demain te réserve.....

Petite histoire de moi, Jérôme S. mais je devrai écrire des choses moins tristes non ???

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

°°nat-nat°° Membre 6 500 messages
Origami chéri :op‚
Posté(e)

:snif::snif:;):o:o

c'est trop triste! ;)

Mais c'est une belle histoire, très bien écrite...Bravo :o

Je vais la faire lire à mes élèves :coeur::snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant